Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
~ une petite journée tranquille (lorenzo)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison neuf -> Ottawa
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Teresa Palmer


MessagePosté le: Lun 1 Avr - 19:54 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant


    ~ une petite journée tranquille lorenzofeatteresa
    Une nouvelle journée sous les nuages d'Ottawa commençait. Aussitôt sortis de mes draps j'avais filé sous ma douche, où une fois sortie j'avais enfilé un pull et un jean. Aujourd'hui nous étions samedi, alors donc bien évidemment il n'y avait pas cours, et je comptais bien profiter de cette journée, mais je ne voulais pas passer cette journée seule, la solitude et moi ça ne faisait pas bon ménage. Automatiquement l'idée de passer ma journée au côté de Lorenzo me vint à l'esprit. Même si nous n'avions pas prévu de nous voir aujourd'hui ce n'était pas une raison pour ne pas se voir. Lorenzo était mon meilleur ami, mais c'était plus que ça, il avait sacrifié une vie au profit de la mienne alors que nous nous connaissions à peine à l'époque, est autant dire que je lui en serais tout le temps reconnaissante. Je m'étais alors maquillée, coiffée et j'avais enfin chaussé mes converse pour finir par enfiler ma veste et je partis de chez moi pour me diriger en direction du skate park parce que je me doutais bien qu'il serait là, vu sa passion pour le skate. Je me demandais bien comment il faisait pour tenir sur un bout de planche, aussitôt que j'avais un pied sur son skate que je perdais déjà équilibre, je n'étais pas une équilibriste dans l'âme. Une fois arrivée au skate park je le vis rapidement en train de faire toute sorte de figures, franchement ça faisait presque peur, j'avais toujours peur qu'il fasse une mauvaise chute et qu'il tombe. Il ne m'avait surement pas encore vu et je n'allais pas tarder à faire apte de ma présence. Allez Lorenzo, t'es le meilleur prouve leur. Criais-je assez fort de manière à ce qu'il m'attende. J'aurais fait une bonne pompom girl quand même faut le reconnaître;J'allais surement encore me faire engueuler, il allait me traiter de meilleure amie indigne et que je lui faisais honte, mais que voulez-vous j'aimais l'embêter autant qu'il le faisait (a).


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Lun 1 Avr - 19:54 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Lun 1 Avr - 21:43 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    Alors que le ciel blanc avait laissé place à un ciel légèrement bleuté, c'était le jour idéal pour aller faire du skate. Comme il était aux alentours de midi et demi, je prenais mon petit déjeuner, tartines de pain beurrées et confiturées à l'abricot, ainsi qu'un bon bol de café bien chaud, le tout accompagné d'un bon petit verre de jus de fruit. Le petit déjeuner parfait. Je mangeais tranquillement mes tartines, tandis que je scrutais de temps à autres l'extérieur, afin de voir s'il faisait toujours beau ou non. J'espérais que cela dur, car j'en avais assez de rester enfermer chez moi, parce qu'il y avait trop de neige, et qu'il faisait vraiment froid, nous allions ces derniers temps jusqu'à -10/-15°. Autant vous dire que nous n'avions pas l'habitude de faire face à ce genre de température. Petit déjeuner terminait, je débarrassais la table, et allais prendre ma douche. J'enfilais ensuite un jogging molletonnait, ainsi qu'un tee-shirt, puis un sweet. Je ne prenais pas la peine de me peigner, puisque j'enfilais mon bonnet, qui ne me lâchais jamais depuis que nous étions arrivés ici. A présent, skate sous le bras, je quittais l'appartement, direction le skate park. C'était l'endroit où je passais le plus claire de mon temps après la boutique Vans, où j'étais vendeur. Par chance, grâce aux chasses-neiges, les canadiens avaient sorti la neige sur les routes ainsi qu'au skate park. Ils savaient pertinemment que cet endroit était fréquemment fréquenté par nous, les jeunes. Alors que nous n'étions que quatre, d'ailleurs, les connaissant, je venais les saluer, je me mis ensuite à faire quelques petites figures, étant donné que ce skate park était plus petit que celui de LA, je ne pouvais pas me permettre de faire ce que je faisais avant, mais cela ne m'empêchais pas non plus d'en faire d'autre, ainsi que d'en inventer moi-même, quitte à me retrouver le derrière au sol.
    « Allez Lorenzo, t'es le meilleur prouve leur » Immédiatement, je mettais un visage sur cette voix. Teresa, ma meilleure amie. Je fis légèrement pivoter mon skate pour me tourner en sa direction. Je lui lançais un large sourire. Tandis que je donnais des légers a-coups afin de rouler jusqu'à cette dernière. « Arrêtes je vais plus me sentir » lâchais-je tout en rigolant, tandis que j'arrivais finalement à sa hauteur. Je fis basculer mon poids vers l'arrière du skate, pour ainsi le faire se redresser, avant d'attraper le haut de ce dernier, et de prendre appuie dessus. « Quel bon vent t'amènes ? » demandais-je à ma meilleure amie, le sourire aux lèvres. C'était toujours un plaisir de la voir. De la voir surtout vivante, car un soir, alors que nous nous baladions dans les rues sombres de Montréal, elle avait failli trouver la mort suite à mes trafics de drogue. Seulement j'avais été plus rapide que le mec, mais j'avais donné la mort à ce dernier. Mais ça, personne ne le savait, personne, sauf elle.

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Teresa Palmer


MessagePosté le: Mar 2 Avr - 17:41 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    ~ une petite journée tranquille lorenzofeatteresa
    Malgré les nuages, il y avait tout de même un ciel plutôt bleu pour une fois, ça changeait. C'est vrai que le temps de Los Angeles pouvait manquer dé fois. Ne serait-ce que pour le soleil, ici on ne le voyait pas souvent, et ne parlons pas des températures, vraiment c'était pas possible qu'il puisse faire aussi froid. Et puis frileuse comme je l'étais autant dire que c'était parfois insupportable pour moi de supporter des températures comme celle qu'on pouvait avoir, mais bon malgré le temps, la vie était plutôt pas mal ici, tout était plus calme j'avais l'impression. Bref, aujourd'hui j'avais eu l'envie de passer ma journée avec Lorenzo, et c'était donc naturellement qu'après m'être préparée j'étais partie en direction du skate park, le connaissant bien je me doutais qu'il serait là bas s'il avait du temps libre. Je m'y étais donc rendu et une fois arrivée au skate park j'avais vite remarqué sa présence, entouré de plusieurs de ses amis skateur comme lui. Et puis j'avais finalement fait remarquer ma présence d'une façon plutôt particulière, mais que voulez-vous j'aimais être originale. T'es bête, et puis tu n'as besoin de ça pour plus de te sentir. Dis-je avant de rire légèrement à mon tour. Non mais c'est vrai dès que Monsieur pouvait se la péter il ne se gêné pas, j'étais bien placée pour le savoir (a). Je voulais juste venir t'embêter un peu. Lâchais-je avant de sourire légèrement. Si je te dérange je pars, on se verra plu tard. Repris-je par la suite, après tout on ne sait jamais peut-être qu'il avait prévu quelque chose après, et étant donné que je ne l'avais pas prévenu de ma visite je comprendrais, mais j'espérais quand même qu'il pouvait m'accorder du temps pour aujourd'hui. Et puis m'en fou il annulerait tout pour les beaux yeux de sa meilleure amie s'il avait prévu quelque chose aujourd'hui (a). Lorenzo m'avait sauvé la vie il y a déjà quelques années, lors de mon passage à Montréal, et c'est vrai qu'on avait toujours eu du mal à aborder ce sujet là, autant lui que moi souhaitons oublier ce moment de notre vie, c'est ça pour que personnes d'autre que nous étions au courant de ça, malgré la confiance qu'on pouvait accorder à nos amis, en même temps on n'allait pas le crier sous tous les toits. Je ne le blâmerais jamais pour l'acte qu'il à commis, parce qu'il son acte avait sauvé ma vie. Et puis on arrivée à vivre avec, même si on y pensé.


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 22:19 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    Le skate était une véritable passion pour moi, je crois que c'était véritablement le domaine dans lequel j'excellais le plus, sans vouloir vanter mes mérites. J'en faisais depuis mon plus jeune âge, et dieu seul sait combien de gamelles j'ai pu me prendre, mais qu'importe, genoux égratignés, chevilles foulées, bras fracturé, cela ne m'empêchais pas de remonter sur cette planche à roulettes, qui pouvait sembler instable aux yeux des autres. J'adore les sports de l'extrême, et avec le skate, je sais que parfois, je peux mettre ma vie en danger, il suffit d'une mauvaise chute, je le sais pertinemment, mais j'adore ça, j'adore faire des figures, on ne pourra pas m'enlever ça. Justement, aujourd'hui, j'en profitais pour attraper mon skateboard, et me rendre au skate park d'Ottawa. Même s'il ne ressemblait pas à celui de Los Angeles, il était pas mal, de plus je n'avais pas à me plaindre, car j'aurais très bien pu tomber dans une ville où il n'y en avait pas, donc, je ne bronchais pas. J'arrivais malgré tout à faire ce que je voulais. J'innovais par la même occasion. Pendant que j'étais entrain de slider sur une barre métallique, j'entendis u loin une voix, on aurait dit celle d'une cheerleader, vous savez le genre de fille qui vous acclame, c'est ce à quoi me faisait penser ma meilleure amie. Evidemment, face à cela, je ne pouvais que me prendre à son propre jeu et vanter mes talents de skater, ce qui avait pour don de faire rire ma meilleure amie, qui ne manquait pas de me faire la remarque comme quoi j'étais bête. Chose face à laquelle je ne pus que grimacer.
    « Ce que tu peux être méchante des fois » lâchais-je d'un ton blasé, avant de légèrement rire. Je savais pertinemment qu'elle était toute aussi taquine que moi, par conséquent, je ne pouvais pas lui en vouloir de me taquiner, étant donné qu'il m'arrivait de le faire fréquemment, c'était ma marque de fabrique. Taquiner les gens que j'appréciais, je devais parfois même être agaçant. Toutefois, elle me le rendait bien la vilaine (a). « Pour pas changer » plaisantais-je dans un premier temps, tandis que dans un second temps, elle m'expliquait que si elle me dérangeait, elle pouvait toujours partir, et que l'on se reverrait plus tard. « Je trouverais ça bête que tu partes, alors que tu es là » souriais-je gentiment. Passer un moment avec ma meilleure amie, était quelque chose qui me tenais à coeur. Ce qui s'était passé il y a quelques années de ça à Montréal, nous avait énormément rapproché, et je ne pouvais m'empêcher désormais de veiller sur elle. C'était en parti ma faute si elle avait failli y laisser la vie, alors je me devais à présent d'être là pour elle. Je me demandais même comment elle faisait pour ne pas m'en vouloir. Toute personne censée m'en aurait voulu, elle aurait pu mourir ce soir là, et pourtant, non, elle était toujours là. Skate sous le bras, je passais mon bras libre autour du cou de ma meilleure amie, pour que nous marchions jusqu'aux bancs sur l'un desquels se trouvait mon sac, avec ma bouteille d'eau. « Alors comment vas-tu ? Ca faisait quelques jours que je ne t'avais pas vu dis donc ! » m'exclamais-je alors, ouvrant légèrement la bouche, pour jouer les garçons choqués. Je prenais ensuite place sur le banc, posant mon skate à mes pieds, et attrapant ma bouteille d'eau que j'ouvris pour y boire un coup vidant quasiment cette dernière.

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Teresa Palmer


MessagePosté le: Mer 3 Avr - 16:26 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    ~ une petite journée tranquille lorenzofeatteresa
    Alors le pompom venait d'arriver, voilà qu'il me traité de méchante, j'aurais tout vu aujourd'hui tiens. J'étais la fille la plus gentille de la Terre, le mot gentil s'approprié parfaitement à mon prénom. Quand je vous dis que je ferais mieux de le bouder jusqu'à la fin de ma vie.Méchante moi, arrêtes tes bêtises. M'exclamais-je en faisant mine d'être outré parce qu'il venait de dire, mais très vite un fin sourire s'était affiché sur mes lèvres, mais bon on se demande c'est qui, qui est méchant entre lui et moi hein, mon meilleur aimait me maltraiter que voulez-vous, mais bon on aimait se taquiner mutuellement c'était vital pour nous (a), ouais c'était un de mes passe temps favoris de le taquiner toute la journée, mais bon je crois que face à lui au niveau de la taquinerie je ne pesais pas bien lourd faut bien le reconnaître, il était beaucoup plus taquin que moi. T'as besoin de parler. Dis-je en affichant un large sourire, après qu'il m'ait dit que je venais l'embêter pour pas changer, genre je venais toujours le voir pour l'embêter, bon d'accord dans le plus clair des c'était vrai, mais il m'arrivait de venir le voir pour des choses sérieuse faut pas croire, même si je suis blonde je peux parler sérieusement, et ne rigolez pas je vous vois venir déjà. Ouais je sais maintenant que la star est là, elle ne peut plus partir. Plaisantais-je, non je ne me lance pas des fleurs, je plaisante juste hein c'est bon, je vous connais, je vous venir avec vos c'est bon elle se sent plus elle, elle se prend pour une star. Sans plaisanter j'aimais passer du temps avec mon meilleur ami, passer des moments simples plus tranquille que ceux que l'on avait pu connaître lorsqu'on été à Montréal et qu'on avait connu toute cette mauvaise histoire qui nous suivra jusqu'à la fin de nos jours. Je passais mon bras autour de sa taille suite à son bras posé sur mon coup et c'est naturellement qu'on se dirigé vers le banc où se trouvait ses affaires pour qu'on puisse discuter tranquillement. Ça va bien écoute et toi ?, je t'ai manqué avoue. Déclarais-je amusé après m'être installé sur le banc à ses côtés. Et puis moi si j'ai soif, je bois pas quoi. M'exclamais-je d'une humeur une nouvelle fois taquine en le voyant boire sa bouteille d'eau pratiquement en entier. Palmer elle peut crever de soif que c'est la même chose.


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Mer 3 Avr - 22:05 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    La venue de ma meilleure amie au skate park m'avait agréablement surprit, dans le sens où je ne m'y attendais pas, et où nous n'avions pas spécialement prévu de nous voir. Teresa était cependant surprenante, de ce fait, cela ne m'étonnais pas de la voir ici, car c'était tout à fait son style. De plus, elle me connaissait depuis assez longtemps maintenant, pour savoir quel genre de lieux j'avais pour habitude de fréquenter, et le skate park était le lieu que je fréquentais le plus, hormis la boutique Vans, que je tenais, depuis que la personne qui le tenait était décédé. A peine m'étais-je rendu jusqu'à elle, que je la taquinais déjà. C'était quelque chose que je n'arrivais pas à contrôler chez moi, mon côté taquin, j'avais pourtant essayé à de nombreuses reprises mais en vain. Je crois que c'était bien trop difficile pour moi (a).
    « Tu m'as cassé en deux deux, preuve que tu es méchante, assumes un peu ta véritable nature, Teresa » déclarais-je tout naturellement, essayant de garder mon sérieux. On pouvait toutefois remarquer un léger sourire faire son apparition sur mon visage, preuve que je n'étais absolument pas sérieux, et chose qui me faisait perdre toute crédibilité. Après que je lui ai demandé ce qui l'amenait ici, elle me répondit fièrement qu'elle venait m'embêter, pourquoi ne m'en suis-je pas rendu compte avant. C'était une chose qu'elle savait parfaitement faire d'ailleurs, mais bon, je n'avais pas trop à me plaindre, car je pouvais vraiment être insupportable par moment. « T'as un problème peut être ? » lançais-je affichant une sourire amusé sur le visage. C'était en quelque sorte une menace, donc cela moi, si elle ne voulait pas qu'il lui arrive quelques bricoles, elle avait plutôt intérêt à se tenir à carreau la petite (a). Je ne savais pas encore ce que je lui préparerais, mais ce que je sais, c'est que ça me viendrait naturellement, comme toujours. « Sinon, les chevilles ça va ? Non parce que là, tu devrais vraiment faire attention, conseil d'ami » Pour clore ma phrase, je me mis à légèrement rire. Celle-là, je vous jure, elle n'en perd pas une, toujours à se vanter, heureusement que j'étais là pour la calmer des fois, parce que sinon, elle ne descendait pas de son petit nuage. D'ailleurs, j'adorais la faire redescendre de son petit nuage, c'était plutôt drôle finalement (a). Ayant soif, je passais mon bras autour du coup de la blondinette, afin de l'entraîner avec moi jusqu'aux bancs histoire d'attraper ma bouteille d'eau dans le but de me réhydrater. Même si le skate ne semblait pas être aussi sportif qu'allait courir, il faut savoir que cela coûte de l'énergie, et donne également soif. Bouteille en main, fesses posées sur le banc, je ne tardais pas à demander comment allait ma meilleure amie. Je n'avais pas vraiment trop eu l'occasion de la croiser à l'université cette semaine, c'est pour cette raison que je me permettais de prendre de ses nouvelles, bien que son côté taquin me confirmait qu'elle allait plutôt bien. Je savais quand elle allait bien ou non, rien qu'en la regardant. Comme d'habitude, elle me répondit en ajoutant une touche d'humour à sa réplique. « Comment tu as trop l'impression d'être indispensable à ma vie là ! » m'exclamais-je en jouant la personne choquée, mais rapidement, sans même qu'elle n'ait eu le temps de répondre, je repris « Je dirais plutôt que c'est moi qui t'ai manqué puisque tu es venue jusqu'ici pour me voir » Je riais légèrement avant de lui donner un petit coup d'épaule, sourire aux lèvres, confirmant le fait que je la taquinais, et non que j'étais sérieux. « Mais tu sais bien que je suis content de te voir » ajoutais-je, en souriant. Alors que je tenais ma bouteille d'eau entre mes mains, la blondinette à mes côtés ne cessait de me chercher. Discrètement, j'ouvrais ma bouteille d'eau, et fini par lancer un peu d'eau sur ma meilleure amie, aussitôt fait, aussitôt je quittais le banc pour m'éloigner de la jeune fille, toujours bouteille en main, sait-on jamais qu'elle ne décide de se venger, la connaissant. « Arrêtes avec ton regard de killeuse là ! T'avais soif, je t'ai donné à boire moi ! » m'exclamais-je alors, avant d'éclater littéralement de rire, voyant la tête que faisait ma meilleure amie, c'était impossible de ne pas rigoler, très honnêtement.

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Teresa Palmer


MessagePosté le: Dim 7 Avr - 17:17 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    ~ une petite journée tranquille lorenzofeatteresa
    A peine que j'étais arrivée depuis deux minutes que c'était déjà partie dans les taquineries, mais bon je dois bien avouer que j'aimais ça, je m'ennuis jamais avec lui, et dieu sait à quel point ça pouvait durer des heures le fait de se taquiner sans arrêt, chacun de nous deux aimant toujours avoir le dernier mot. Il m'avait traité de méchante, hors ce n'était pas le cas, j'étais ce qu'il y avait de plus gentils dans ce monde. C'était pour rigoler fait pas du boudin, et puis c'est pour ton bien. Dis-je en ne pouvant m'empêcher une nouvelle fois de rire. Et puis c'est vrai s'il prend trop la grosse tête ça va pas le faire après, elle va exploser sa tête, elle sera pas habituer (a). Ouais et tu sais très bien quel est mon problème, et puis arrêtes avec tes menaces. Dis-je en voulant paraître une nouvelle fois sérieuse mais en vain, je ne pouvais pas rester sérieuse bien longtemps avec lui. Et puis de toute façon il ne me faisait pas peur, je suis sûre il me ferait rien de toute façon, il pouvait rien me faire (a). Elles vont très bien, elles se portent merveilleusement bien même. Mais bon merci de ton conseil je serais m'en servir. Dis-je innocemment en lui faisant un large sourire, comme si c'était normal quoi, vous avez qu'il est méchant quand même avec moi vous êtes témoin, même pas il me laisse le droit de rêver que je suis une star, mais bon je retiens c'est pas grave. Puis naturellement on se diriger sur le banc ou était poser ses affaires, et on en été venu au protocole des salutations se demandant comment on allait tout les deux, c'est vrai que ça faisait déjà un moment que l'on ne c'était pas croisé tout les deux, et bien évidemment il fallait que j'ajoute ma petite touche à tout ça en lui disant que je lui avais manqué, chose qui ne tarda pas à se retourner contre moi, comme souvent j'ai envie de dire. Beh ouais je suis indispensable à ta vie tu le savais pas encore. Dis-je dans un premier temps amusé avant de reprendre souffle. Si j'avais su je serais resté chez moi tiens. Répondis-je alors rien que pour le plaisir de contredire ce qu'il venait de dire (a). Mais moi aussi je suis contente de te voir. M'exclamais-je en souriant, c'est vrai j'étais contente de le voir, lui et sa connerie m'avaient manqué. Et puis il avait bu sa bouteille, et bien évidemment je lui avais une remarque la dessus comme quoi si je voulais de l'eau j'en aurais pas. Bien évidemment je n'avais pas soif ou du moins pas encore, et c'est à cet instant que je sentis de l'eau arriver directement sur moi, et ce n'était pas de la pluie et si ce n'était pas de la pluie celà voulais dire que j'avais été arrosé, bien évidemment je me doutais bien que c'était mon meilleur ami, vu à la vitesse qu'il avait quitté le banc. Je lançais alors un regard noir à mon meilleur ami, je l'attrape je crois que je le tue. J'aurais dû tellement m'en douter qu'il m'aurait fait un coup comme ça le connaissant.Lorenzo on est pas en été il fait froid, je n'ai pas envie d'attraper la crève moi. Même plus tu me parles c'est bon. Lâchais-je alors en croisant mes bras sur ma poitrine, en plus je n'avais rien sur moi, même pas une bouteille d'eau pour me venger de lui, donc fallait bien que je trouve une solution pour me venger. Viens là si tu es un homme HELLWOOD. Lâchais-je alors, espérant qu'il vienne jusqu'à moi.


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Ven 3 Mai - 15:19 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    Teresa - C'était pour rigoler fait pas du boudin, et puis c'est pour ton bien.
A ces mots je levais les yeux au ciel n'étant pas du tout d'accord avec ses propos, c'est pourquoi je montrais mon mécontentement. Je tentais au mieux de rester crédible en jouant les susceptible. Par la suite, et pour pas changer, nous nous taquinions, je crois que c'était le domaine dans lequel nous excellions à merveille. Elle avait son petit caractère propre à elle, et du répondant, alors je peux vous dire que je ne m'ennuyais jamais en sa compagnie, en même temps, ce n'était pas possible.
    Eliott - Vas-y dis moi quel est ton problème, je suis tout ouï.
Je m'attendais déjà à une réponse toute faite du genre 'c'est toi', réponse typique à ce genre de question, mais j'attendais toutefois sa réponse avec impatience. Ainsi je pourrais m'occuper de son cas à ma façon (a). D'ailleurs, c'est pour cette raison que je ne prêtais pas attention à la fin de sa phrase, lorsqu'elle me disait d'arrêter avec mes menaces (a). Etant donné que la demoiselle ne se cachait pas pour vanter ses mérites, je ne pus me retenir de la faire redescendre sur terre. En même temps, il y avait de quoi, cette dernière se prenait carrément pour une star, on aura tout entendu, je vous jure (a). Face à sa réponse, un rire amusé s'échappait d'entre mes lèvres, elle était vraiment remplie d'humour celle-ci. Comme ma meilleure amie était là, je n'allais pas la laisser planter là à me regarder skater, tandis qu'elle allait se retrouver en plein pic du soleil, c'est pourquoi, bras dessus, bras dessous nous nous rendions prêt du bain sur lequel j'avais posé mon sac dans lequel se trouvait ma bouteille d'eau. Assit à ses côtés, bouteille en main, je demandais à ma meilleure amie comment allait-elle, afin de m'assurer qu'elle allait bien, tout simplement. Même si j'avais pour habitude de lui envoyer des petits messages de temps à autre histoire de prendre de ses nouvelles. Cette dernière ne manquait pas de prétendre qu'elle m'avait manqué. Evidemment qu'elle m'avait manqué, il n'y avait qu'avec elle et Lyla, mon autre meilleure amie avec qui je pouvais être réellement moi. De plus, passer du temps avec elle m'avait évidemment manqué. Cependant, étant taquin, je me voyais mal le lui avouer tout de suite, c'est pourquoi, je me permis de la taquiner gentiment en lui disant qu'elle avait vraiment l'impression d'être indispensable à ma vie. En même temps, elle n'avait pas vraiment tord quand elle me répondit que c'était le cas. Je n'étais peut être pas le genre de personnes à montrer ouvertement ses sentiments, toutefois, il était vrai qu'elle était devenue indispensable à ma vie, et ce depuis un certain moment maintenant.
    Teresa - Si j'avais su je serai restée chez moi, mais moi aussi je suis contente de voir.
Je passais alors immédiatement mon bras autour de sa nuque, pour lui montrer que je ne la laisserais en aucun cas s'échapper. Maintenant qu'elle était là, elle n'avait plus le choix que de rester à mes côtés.
    Eliott - Comme si j'allais te laisser partir.
Je souriais suite à ses mots malicieusement. Tandis que je me réhydratais, je jetais un petit coup d'oeil en direction de ma meilleure amie, et sans qu'elle n'ait eu le temps de réagir, je lui lançais un peu d'eau grâce à ma bouteille d'eau. Seulement, la connaissant, rapidement, je bondis du banc pour m'éloigner de quelques mètres d'elle, sait-on jamais qu'elle ne veuille m'étrangler (a). Son regard noir voulait en dire long, c'est pourquoi je reculais de quelques pas de plus en arrière, m'éloignant encore plus d'elle. Ce n'est pas qu'elle me faisait peur, mais bon, je ne savais pas à quoi m'attendre là.
    Teresa - Eliott on est pas en été il fait froid, je n'ai pas envie d'attraper la crève moi. Même plus tu me parles c'est bon.
Honnêtement, la voir dans un état pareil me fit pouffer de rire. Comme si elle allait réellement bouder et ne plus me parler parce que je venais de l'arroser, ce n'était tellement pas son genre.
    Eliott - Tu as mon pull si tu veux !
J'ôtais alors mon sweet, et le lançais sur le banc d'un air amusé. Déterminée comme elle l'était, je n'avais pas intérêt à m'approcher d'elle, si je tenais à ma vie, car si elle m'attrapait, je crois que j'étais un homme mort. Oui, c'est ça, un homme mort.
    Teresa - Viens là si tu es un homme RAVENWOOD.
    Eliott - Viens là si tu es une femme PALMER !
J'avais repris mot pour mot ce qu'elle venait de me dire, histoire de l'embêter un peu. Quoi que je pense que là, elle allait me bondir au cou et me tuer (a).
    Eliott - Tu sais que t'es pas mal quand tu t'énerves ?
Une nouvelle fois, j'aurais mieux fait de tenir ma langue, mais s'était plus fort que moi, l'embêter était quelque chose que j'adorais, et je savais que dans le fond, tout ceci n'était qu'un amusement, ce n'était en rien sérieux. Et c'est ce que j'aimais le plus avec elle. Je pouvais être moi. Taquin, joueur. Alors qu'aux yeux des autres, j'avais tendance à me montrer froid.

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Teresa Palmer


MessagePosté le: Ven 3 Mai - 21:05 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    ~ une petite journée tranquille eliottfeatteresa.
    Mon dieu qu'il pouvait être susceptible ce petit c'est pas croyable quand même vous ne trouvez pas, m'enfin je savais bien que c'était juste pour le plaisir de me le faire croire qu'il le faisait, et puis il pouvait pas me faire la tête bien longtemps c'était évident ça (a). Et puis une nouvelle fois nous en venons à nous taquiner, mais je dois dire que j'aimais vraiment ça, on avait tout les deux du répondant mais ce n'était jamais bien méchant, c'était juste pour le plaisir de nous amuser. Tu sais très bien quel est mon problème à force je n'ai plus besoin de me répéter, je veux pas jouer les perroquets tu comprends. M'exclamais-je, ouais je suis trop marrante je le sais c'est bon, non sérieusement il savait très bien le fond de mes pensées à ce moment là. Il nous avait amené sur un banc ou ses affaires étaient posées pour qu'on puisse enfin discuter tranquillement. Après ceci j'avais joué à ma star en indiquant que j'en étais une, beh quoi c'était vrai après tout (a), il n'avait pas perdu de temps pour me remballer en moins de deux, j'avais un mauvais meilleur ami c'est pas grave passons (a). J'avais ensuite insinuer que je lui avais manqué, chose que je savais été vrai, sans me venter, et puis je n'avais pas tardé à mon tour à lui dire qu'il m'avait manqué, mais je lui avais quand même dit que j'aurais mieux fait de rester chez moi puisqu'il avait été une nouvelle fois taquin à mon sujet, mais bon que voulez-vous il était comme ça je m'y habituais à force, et je ne pouvais pas lui en vouloir. Ça avait toujours été comme ça entre nous et ce n'était pas près de changer, et ça que j'aimais le plus chez nous. Je le savais que tu n'aurais pas pu me laisser partir. Répondis-je alors en lui donnant un coup d'épaule alors qu'il venait de placer son bras autour de mes épaules. Et puis alors qu'il venait de boire, il n'avait hésité à en jeter sur moi suite à ma réflexion, et franchement ça il allait le payer, surtout qu'il faisait froid ce que je n'avais pas hésiter à lui dire, et bien évidemment histoire de bien me narguer il me jeta son sweat. Tu sais où tu peux te le foutre ton sweat la ?. Même si ça me démangé de le mettre je n'allais pas lui faire le plaisir de le mettre, ouais je suis une tenace moi rien ne m'arrête. Bien évidemment je ne comptais pas le laisser s'en tirer comme ça, il fallait qu'il paye (a), il allait finir au fond du trou en moins de deux. Pffff même pas t'es capable d'assumer ce que tu fais. Criais-je alors en croisant mes bras autour de ma poitrine lorsqu'il avait répété ce que je venais de dire en m'indiquant de venir jusqu'à lui si j'étais une femme, non mais il répète en plus, c'est le pompom là. Magne toi de venir ici. M'exclamais-je essayant d'être plus ou moins autoritaire, mais bon je savais d'avance que ça n'allait pas fonctionner. Mes bras avait par la suite quitter ma poitrine pour retomber le long de mon corps. Par contre, toi t'es moche quand tu fais des choses comme ça. Déclarais-je alors, et toc il avait bien mérité, un grand sourire avait vite écarter mes lèvres. Et arrêtes de te foutre de ma gueule, si tu crois que j'ai pas compris ton petit jeu là. Repris-je alors, il n'allait certainement pas m'avoir comme ça, et il savait que ça allait encore plus m'énerver. Mais je dois dire que j'aimais plus le Eliott qui était en face de moi et son comportement qu'il avait avec moi que certains comportements qu'il peut avoir en dehors de ça, un comportement plus bagarreur, provocateur.


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Dim 5 Mai - 13:40 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

A chaque fois que nous nous retrouvions elle et moi, nous ne pouvions nous empêcher de se taquiner, comme si s'était un besoin, il faut dire que j'étais le premier à la chercher, mais c'était plus fort que moi. Le proverbe était bien vrai 'qui aime bien châtie bien'. C'était une façon pour moi de montrer à la personne que je l'appréciais, même si parfois cela pouvait être lourd. Evidemment, j'aurais parié, j'aurais gagné, quand cette dernière m'avouait avoir un problème, je lui demandais quel était, et sa réponse ne me surprenais guère, car c'était un peu ce à quoi je m'attendais. Sans pour autant me dire que c'était moi, elle me le faisait clairement comprendre. Un petit rire s'échappa de ma bouche.
    Eliott - J'aurais parié, j'aurais gagné.
Je lançais un sourire faussement hypocrite à cette dernière, avant de glisser l'un de mes bras autour de sa nuque, et de l'entraîner avec moi jusqu'au banc, afin de boire un petit coup étant donné que je commençais à avoir la pépie. Même si nous n'étions pas encore en été, et qu'il faisait relativement froid ici, faire du skate m'avait donné chaud. Ainsi j'avais désormais soif. Installé sur le banc, nous engagions la conversation sur nos petites vies respectives, à savoir si nous allions bien. Ma meilleure amie ne manquait pas de me dire de lui avouer qu'elle m'avait manqué. Etant donné que cela faisait un petit moment que nous ne nous étions pas vus, effectivement elle m'avait manqué, j'adorais passer du temps avec elle car je savais pertinemment que je ne m'ennuierais pas. Elle était dynamique, rigolote aussi, avec un très bon répondant, mais surtout, elle était joueuse, tout comme moi. Cependant, je n'allais pas lui faire le plaisir de le lui dire maintenant qu'elle m'avait manqué, je me faisais en revanche le plaisir de la taquiner un peu. Sinon, sa ne serait plus moi, si je ne la taquinais pas. Seulement, cette dernière me prit aux mots, et me fit une remarque qui me fit rapidement réagir. Puisqu'il en était ainsi, elle déclarait qu'elle aurait mieux fait de rester chez elle, sous entendu qu'elle allait surement partir. Je passais alors mon bras autour de son cou, afin de la stopper dans son élan. Interdiction de partir (a).
    Teresa - Je le savais que tu n'aurais pas pu me laisser partir.
    Eliott - Je n'ai même pas eu le temps de t'embêter, voilà pourquoi je te garde avec moi.
Petit sourire aux lèvres, et bouteille en main, une idée me traversait l'esprit, surement pas la meilleure, car je savais que je serai victime de lourdes représailles, mais bon, j'étais prêt à en payer les conséquences (a). Après avoir bu quelques gorgées de ma bouteille d'eau, je ne pus me retenir plus longtemps d'arroser de quelques gouttes ma meilleure amie. Face à son regard noir, je pris mes clics et mes clacs, et m'éloignais d'elle. Comme elle semblait avoir froid, pourtant, je ne l'avais pas non plus trempé jusqu'aux os (a), je retirais mon pull, pour le lui offrir en guise de pardon, mais du tac au tac, sa réponse me fit rire, car elle me demandait si je savais où je pouvais me foutre mon pull.
    Eliott - De suite les grands mots ! m'exclamais-je, en rigolant.
Tandis que je faisais le malin, je reculais toutefois de quelques mètres en arrière, au risque que ma meilleure amie ne me bondisse dessus pour me tordre le cou (a). Elle me demandait ensuite de venir si j'étais un homme, amusé, je lui répondu exactement la même chose, afin qu'elle vienne à son tour vers moi.
    Eliott - J'assume complètement le fait de t'avoir balancé de l'eau, mais tu exagères, je ne t'ai tout de même pas tremper non plus !
Je ne pouvais m'empêcher de rire face à l'expression du visage de ma meilleure amie, je crois qu'elle aurait eut des révolvers à la place des yeux, elle m'aurait tué en moins de deux. Quoi que... Elle n'en serait pas capable, elle s'en voudrait bien trop après, et puis, je suis sûr que je lui manquerais, moi et mon côté taquin (a).
    Eliott - Toi viens, je t'attends.
Toujours aussi amusé, je me stoppais dans ma marche à reculons, attendant que Teresa ne daigne s'approcher de moi. J'hésitais encore entre la laisser m'attraper ou... M'enfuir à la course (a).
    Teresa - Par contre, toi t'es moche quand tu fais des choses comme ça.
    Eliott - Arrêtes, je suis sûr que dans ton fond intérieur, ça t'as plu ! Avoues que ce que j'ai dis été plutôt flatteur ! lâchais-je en jouant les lèches-cul.
J'essayais d'atténuer sa pseudo-colère, même si je ne mentais pas sur toute la ligne. Il fallait avouer que j'avais de la chance, ma meilleure amie était une véritable petite bombe.
    Teresa - Et arrêtes de te foutre de ma gueule, si tu crois que j'ai pas compris ton petit jeu là.
    Eliott - Alors là franchement, me foutre de toi ? Moi ? Jamais ! Impossible !
Je levais immédiatement les mains au ciel pour jouer les innocents par excellence, même si je n'avais en rien le profil du parfait innocent, mais bon, tous les coups étaient bons pour essayer de sauver sa peau, même si à l'heure actuelle, j'étais plutôt entrain de m'enfoncer qu'autre chose. Je décidais alors de m'approcher d'elle le sourire aux lèvres.
    Eliott - J'ai faim, et si on allait manger un morceau ?
Si j'essayais de changer de sujet ? Complètement, mais à mon avis, ça ne passerait pas du tout du tout, la connaissant (a).

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Teresa Palmer


MessagePosté le: Lun 6 Mai - 18:17 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    ~ une petite journée tranquille eliottfeatteresa.
    Je vous jure que défois j'avais vraiment envie d'étriper mon meilleur ami mais je retenais (a). Sans commentaire. Répondis-je en levant les yeux au ciel faussement vexé après m'avoir dit que s'il aurait parié, il aurait gagné, bon c'est vrai que ma réponse était logique mais bon. Puis nous étions partis en direction du banc ou ses affaires étaient posées pour discuter, mais surtout pour ce taquiner encore et toujours notre passe temps favoris, faut bien s'amuser comme on peut (a), c'était toujours entre nous depuis le début, soit il commençait soit je commençais et l'autre répondait et ça pendant un long moment. Ça aurait été vraiment dommage. Répondis-je à mon meilleur ami qui venait de m'avouer que ça aurait été dommage que je parte puisqu'il ne m'avait pas encore embêté, non mais lui il est content que pour me faire chier, il s'en fiche de ma tronche quoi (a). C'est à ce moment là qu'après une remarque de ma part j'avais reçu de l'eau sur moi mais même si ce n'était pas beaucoup, c'était quand même la fin du monde (a). Il m'avait alors lancé son sweat et je lui avais fait comprendre où il pouvait se le mettre. Beh ouais de suite les grands mots tu me connais. Déclarais-je un grand sourire aux lèvres, n'empêche qu'il m'approchait pas, il était plutôt du genre à reculer que d'avancer vers moi, un véritable peureux celui-là. Je m'en fiche tu m'as quand même mouillé. Rétorquais-je alors, bon c'est vrai j'avais tendance à en faire des caisses, mais bon c'était aussi pour le plaisir de le faire un peu culpabiliser malgré que je doute que ça marché réellement, mais bien évidemment c'était aussi pour le taquiner comme à mon habitude. Alors que je lui avais encore dit de venir jusqu'à moi, il me répondit que c'était à moi de venir à lui stoppant sa marche arrière. Et comme j'étais certaine qu'il ne ferait aucun pas vers moi, je commençais à parcourir les mètres qui me séparés de lui, c'est bon il n'allait pas tarder à payer les conséquences de m'avoir mouillé (a). Là n'est pas la question. Répondis-je quand il me dit que le fait de m'avoir dit que j'étais plutôt mal quand je m'énervais, je le sais que je suis une belle gosse pas besoin d'être énervé pour ça (a). Vraiment, tu aggraves ton cas. M'exclamais-je faussement outré alors qu'il venait littéralement de se foutre de moi en me disant justement qu'il n'était pas en train de le faire, je vous jure il me prendrait défois pour la dernière blonde celui-là. Et puis là, à lever ses bras au ciel, monsieur se croit vraiment au cinéma hein (a), le futur acteur Monsieur Ravenwood. Après m'avoir dit ça, il s'avança vers moi en me demandant puisqu'il avait faim d'aller manger un bout. La distance qui me séparé de lui était maintenant inexistante. Je ne tardais pas à le taper, mais avec mes muscles en mousse là (a). Et puis voyant sa bouteille dans ses mains, je me saisis de cette dernière en gardant son attention vers moi pour ne pas qu'il est le temps pour contrer ce que je venais de faire, et à mon tour je lui avais un peu mais vraiment un peu -parce que je suis gentille- d'eau sur lui. Je le regardais alors, un large sourire aux lèvres. On peut aller manger maintenant si tu veux. Terminais-je par dire.


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Ven 10 Mai - 22:18 (2013)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo) Répondre en citant

    Dans la série je te taquine, je continuais dans ma lancée en arrosant ma meilleure amie, chose que je n'aurais peut être jamais du faire, mais chose qui me tentais grandement, au risque de me faire égorger avant l'heure... Alors que j'essayais de plaider ma cause en expliquant à Teresa que je ne lui avais lancé que quelques petites gouttelettes, cela n'empêchait pas cette dernière de vouloir se venger. Me retrouvant à quelques mètres d'elle, j'eus l'idée, moqueuse je l'avoue, de lui envoyer mon sweet au cas où cette dernière aurait un peu froid. Seulement, elle refusait catégoriquement de le porter, ce qui ne m'étonnais pas d'elle, étant de nature têtue, de plus, la connaissant, elle ne le porterait pas pour la simple et bonne raison qu'elle me laisserait en quelque sorte gagner, ce qui était inconcevable pour la jeune fille. Voir ma meilleure amie s'énervait me faisait vraiment rire, et je ne manquais pas l'occasion de lui faire remarquer qu'elle n'était vraiment pas mal lorsqu'elle était énervée de la sorte. Je savais pertinemment que mes mots l'énerverait entre guillemets d'avantage, et c'est justement pourquoi je lui avais lancé cette remarque. Par la suite, je levais les mains au ciel de façon à jouer les innocents et expliquais à ma meilleure amie que ce n'était vraiment pas mon style de me moquer d'elle. Ici mes actes trahissaient mes paroles, car je ne cessais de me moquer d'elle depuis toute à l'heure (a).
      Eliott - Tu ne me ferais rien n'est-ce pas ?
    J'essayais d'amadouer la jolie blonde qui se trouvait face à moi mais en vain. Alors que je m'approchais d'elle afin d'enterrer la hache de guerre, Teresa en profiter pour me chiper ma bouteille d'eau et me balancer les quelques gouttes qui restaient à l'intérieur, fière d'elle, mais surtout de s'être vengée. Je ne pouvais rien lui dire car je l'avais arrosé quelques minutes auparavant donc je n'étais pas en droit de raler ou quoi que ce soit. Je me contentais seulement de rigoler face à ça. Maitenant qu'elle m'apprenait que nous pouvions aller manger, ni une, ni deux, j'attrapais mon skateboard que je calais sous mon bras droit, je balançais mon sac sur mon épaule gauche, puis côte à côte nous quittions le skate parc pour aller manger un morceau.

    SCENE CLÔTUREE.

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:50 (2016)    Sujet du message: ~ une petite journée tranquille (lorenzo)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison neuf -> Ottawa
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky