Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
ian somerhalder + love lust faith

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison neuf intrigue tahiti -> Présentation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Ian Somerhalder


MessagePosté le: Jeu 2 Mai - 20:54 (2013)    Sujet du message: ian somerhalder + love lust faith Répondre en citant

Prénom+Nom

TIC & TOC
étudiant en dernière année de médecine + serveur dans un bar pour payer son loyer + se qualifierait comme aimable. arrogant. fumeur. insolent. jaloux. insolent. charismatique. charmeur. plaisant. franc. influent. serein. hargneux. droit. impassible. hautain. égocentrique. irritant. captivant. tentant. troublant. méprisant. cynique. distant. chiant. romantique. désordonné. malin. pétillant. joueur. courageux. imbécile. déconneur. fidèle. maladroit. borné. têtu. pervers. réfléchi. curieux. rancunier + sous ses airs de mauvais garçon, c'est un homme très cultivé + il a rarement l'occasion de s'ennuyer + lorsqu'il n'était qu'en maternelle, la fille dont il était amoureux l'a giflé + il s'est inscrit sur des sites de rencontre + aimerait côtoyer les grandes stars + ne sait pas chanter + est généralement assez taquin + n'exprime pas ses sentiments + déteste qu'on lui reparle de son passé + a déjà piquer la copine d'un ami d'enfance + fait toujours le contraire de ce qu'on lui dit + lit des tonnes de bouquins + adule les sports extrêmes •
TOI& TOI
Moi c'est Soow, je viens de France et j'ai vingt-et-un ans oui je sais ça ne se voit pas du tout. J'ai découvert le forum grâce à Bazzart & je trouve qu'il est magnifique. Je serais présente 6/7 jours enfin j'essayerais d'y être active & de participer aux évènements. Le code du règlement est validée par rach' [/justify] [/font] [/size]





❝ CHAPTERONE
« T'as des dettes Somerhalder. Je me contrefous que tu sois un habitué ou non. Si tu veux pas que je te vire du bar avec un coup d'pied au cul, t'as intérêt à me rembourser, compris ? » Des dettes ? C'est bien la première fois que j'entendais ce mot. J'avais toujours payé mon dû dans ce 'foutu bar', toujours. Erwan me toisait avec son éternel sourire en coin. Il était prêt à dégainer son fusil, soigneusement planqué sous le comptoir, si j'osais me barrer sans l'avoir remboursé. Il faisait chier, ils faisaient tous chier ici mais je les aimais bien. Orientant désormais mon regard bleuté en sa direction, je me permis de le dévisager lentement, remarquant que ce pauvre type ne m'avait jamais vraiment apprécié dans son établissement. Qu'importe, j'allais le payer, de n'importe quelle matière, mais je comptais le faire. « Je te propose un marché. Si j'arrive à enfiler 10 verres de vodka, t'effaces l'ardoise. » Avant même que je n'ai eu le temps de poursuivre, Erwan enchaîna. « Mais si t'y arrives pas, tu fous le camp définitivement de mon établissement avant que je te dénonce à la police. Et surtout, t'arrêtes de lorgner sur ma fille, compris ? » Un index inquisiteur se pointa sur moi tandis que mon regard dériva à l'encontre de cette jolie brune aux yeux clairs qui me fixaient, non loin de moi. Elle paraissait apeurée, s'interrogeant probablement sur le marché que je venais de fixer avec son père. Elle n'avait aucune crainte à avoir, je savais que j'allais gagner.
✯ ✯

« Merde, comment j'ai fait pour perdre ?! » Je n'avais juste pas eu de chance, comme d'habitude. Quoique, en temps normal, j'arrivais toujours à relever le niveau mais là, arrivé à mon neuvième verre, j'avais fini par dégueuler. Peut-être était-ce dû au poisson pané que j'avais mangé le matin même ? J'étais largué, désorienté et complètement chancelant. Seule ma bouteille de litron - que j'avais réussi à embarquer avant de me faire virer - m'accompagnait et par la même occasion, réchauffant mon corps. Chancelant, je traînais mes pieds dans la neige fondue, clignant à plusieurs reprises des yeux pour chasser les flocons qui s'y étaient immiscés, lorsque mon portable vibra. Inconsciemment, je décrochais sans même voir afficher le nom de mon destinataire. « Somerhalder, j'écoute. » Le froid polaire commençait à souffler mais cela ne m'empêcha pas de boire un gorgeon de vodka. C'était Steeve, mon beau-père américain qui voulait prendre de mes nouvelles. J'allais bien, comme d'habitude. « Hey Steeve, comment ça va ? Moi ? Tranquille. ....Et Zara, elle va bien ? J'ai essayé de la joindre mais ça ne répondait pas. ... Hum, oui je vois. .... Non, j'ai pas mal de trucs de prévu ces temps-ci. ... Tu veux que je vienne ? Mais pourquoi ? ... Tu ... quoi ? Bordel Steeve, je t'avais dis pas ouvrir la lettre ! ... Putain, c'est trop génial ! Je vais enfin pouvoir aller aux States ! Et on se voit quand ? .... Jeudi ? Mais c'est trop t ... Okay okay, te fâche pas. Je paierai le billet d'avion à crédit ahah. ... Oui ... Ca marche, à jeudi et merci ! » Je raccrochais le combiné. « YES ! » Je ne pouvais contenir plus longtemps ma joie. L.A School, cette université m'avait enfin ouverte ses portes ; et c'était pas trop tôt ! J'allais pouvoir quitter mon bled et partir à l'aventure, effaçant moi-même cette ardoise qui m'avait bousillé mes dernières années. Fallait que je me barre d'ici avant que les choses n'empirent et cette acception tombait à pique. Seul problème dans cette lueur d'espoir, Slater. Il fallait que je lui parle, maintenant.
✯ ✯

Mon coeur martelait ma cage thoracique à mesure que j'approchais de la porte numéro 45. J'avais encore le temps de fuir, de faire mes baguages et de me terrer jusqu'à mon départ. Au lieu de ça, je poursuivais mon chemin, fonçant droit devant comme si je n'avais rien à craindre. Sauf que je craignais sa réaction. Elle allait sérieusement pas apprécier mais tant pis. Il fallait que l'un de nous deux fassent le premier pas et je m'étais jeté à l'eau. « Slat' c'est moi, Ian. Ouvre s'il te plaît. » La porte s'ouvrit enfin et je la découvris, revêtit d'une somptueuse robe rouge. Apparemment, elle allait sortir ou venait juste d'arriver, je ne savais pas trop. « Je peux entrer ? » Un mince sourire s'incrusta sur ses lèvres charnues et la blondinette m'offrit un passage menant jusqu'à sa pièce principale. Son appartement était simple et redécoré selon les goûts classiques de la demoiselle. Je m'avançais en direction du canapé, songeant au nombre de fois où on avait couché sur ce dernier. Par conséquent, je préférai rester debout pour lui annoncer ce que j'avais à lui dire. « Ecoute Slate, il faut qu'on parle, tu te doutes bien. » La jeune femme s'approcha de moi, me scrutant un instant avant de tortiller ses doigts. Merde, elle avait également quelque chose à m'avouer. « Justement, je comptais t'appeler car j'ai moi aussi quelque chose à te dire. » Sa robe rouge scintillait sous les lumières des lampes, elle était ravissante mais il ne fallait pas que je me voile la face. « D'accord alors, vas-y, commence, je t'écoute. » Elle acquiesça d'un signe de tête, levant ses grands yeux grisés en ma direction. « Non, toi d'abord Ian, je t'écoute. » Je soupirai avant de me passer la main sur mon visage encore humide dû à la fraîcheur de la nuit qui s'installait peu à peu. « Bon, on va le dire en même temps, t'es prête ? » Elle déglutit puis approuva d'un signe de tête. Je relevais ma main, lui faisant signe que l'on pouvait désormais parler. « Je veux qu'on recommence. » « Je veux rompre. » Merde. Mes pupilles fixèrent les siennes intensément, y décelant une grande déception. Elle allait éclater en sanglot mais au lieu de ça, elle redressa sa tête et m'observait. L'incompréhension se lisait sur son visage tandis que je fronçais les sourcils. « Tu te fous de moi Ian ? On s'était accordé une pause pour mieux se remettre ensemble ! Je comptais sur toi ! Tu fais vraiment chier ! » J'étais peiné. Slater allait éclater, je le sentais. « Je suis désolé Slate mais toi et moi, ça peut pas marcher. Je t'ai déjà dit qu'on était incompatible. Je suis pas le type fait pour toi. » Je m'avançais en direction de la jeune femme, calant une main assurée sur son épaule. Je voulais simplement la réconforter, rien de plus. Au lieu de ça, je me pris une gifle magistrale, digne des plus belles ruptures de film. La vache, elle avait failli me décrocher la mâchoire. « Slate ! Réagis pas comme ça, merde ! Je veux pas te perdre ... » Mais elle ne m'écouta pas et agrippa le col de ma veste avant de me propulser en dehors de son appartement. Les larmes s'écoulaient progressivement sur son visage désormais crispé de douleur. Parmi les jurons qu'elle me profana, je compris qu'elle tenait vraiment à moi. Seulement, j'avais une fois de plus merdé. Alors, après qu'elle m'ait volontairement claqué la porte au nez, je repris le chemin vers mon domicile, regard rivé au sol. Ma tête était vide, mon corps était vide mais je ne regrettais pas mon choix. Je n'étais pas fait pour Slater, pas même pour la fille du barman. En faite, j'étais probablement voué à une existence de loup solitaire et peut-être que c'était mieux ainsi, je ne le saurai jamais.
✯ ✯

❝ CHAPTER[b]TWO
L'Irlande, Slater, Erwan et le goût amer de la vodka faisaient désormais partie de mon passé. J'étais toujours le même, toujours autant imprévisible, déstabilisant et parfois agaçant, trop souvent peut-être. Los Angeles était ma nouvelle maison. J'y étais depuis maintenant trois ans.Trois années passer à essayer de ne plus refaire les mêmes conneries qu'autrefois. Cela n'avait pas été chose facile, loin de là même. Lorsque Steeve m'avaient accueillis - sans Zara - chez eux, je m'étais tout de suite senti bien, trop bien. Certes, Steeve était un bon gars, un bon amant pour ma mère mais derrière l'annonce de mon acceptation à Los Angeles, il y avait eu quelque chose d'autre, quelque chose qui, encore maintenant, me refaisant plonger trois ans auparavant. « Ian, je voulais te dire autre chose. C'est ... C'est pas facile à dire mais, faut que ça sorte. Je peux plus le cacher pour moi ou faire comme si ça me perturbait pas. » Sur le coup, j'étais resté perplexe. Vacillant un instant sur mes pieds, relevant mes pupilles fragilisées par les larmes de joie déjà versés auparavant. Je m'étais dis 'qu'est-ce qu'il me veut ?'. Je m'attendais à tout mais pas à ce qu'il me sorte ça. « Voilà, faut que je te dise pour Zara ... Tu la reverras pas. Elle a été internée dans un centre spécialisé. » Je me rappellerai toujours de ma réaction. Moi qui avait toujours eu de bons rapports avec ma mère, entendre que quelqu'un me dise qu'elle était internée pour je ne sais quelle raison, ça m'avait un choc. J'avais ressenti le vide en moi et je me souviens avoir supplié Steeve de poursuivre, même si des sanglots jaillissaient de sa voix. Je m'en étais contrefiché, je voulais savoir ce qu'elle avait. « Ian, ta mère avait Alzheimer. Elle en était à un stade déjà bien avancé. Elle se souvenait même pas de moi ! Même pas de ton père et ... » « Ne parle pas de mon père ! » J'avais complètement pété un câble, sans le vouloir ; ça avait été nerveux. Sous l'emprise de la colère, j'étais devenu incontrôlable, à tel point que j'aurai pu m'occuper du cas de Steeve, s'il avait osé s'approcher de moi. Mais il n'avais rien fait. En vain, j'avais tenté de contenir mes larmes. J'avais jamais pleuré devant quelqu'un et certainement pas mon beau-père. Zara, ma mère, était pourtant jeune. Alzheimer, c'était tout ce dont elle n'avait jamais voulu avoir à faire et voilà que sa bénédiction s'était envolée. « Pourquoi tu parles d'elle au passé Steeve ?! » J'avais tilté et ce n'est que maintenant que je lui avais posé la question. « Parce qu'elle est morte Ian. »
✯ ✯

Retour au présent. J'ai vingt-trois ans et poursuis mon cursus universitaire à L.A School. Les études ne me quitteront pas encore. J'ai besoin d'obtenir mon diplôme pour devenir médecin. De temps en temps, je travaille au bistrot du coin, servant des cafés à des habités ou m'essayant à parfaire mon côté mixologue dans des soirées destinées à ma fraternité. J'essaie d'adopter une vie des plus tranquilles et normales surtout, espérant en vain estomper les derniers souvenirs laissés par ma mère. Pourtant, ça me ronge encore l'esprit. Je n'aime pas spécialement parlé de ma famille, et puis pour être franc, est-ce que j'ai véritablement une famille ? J'en doutais. Il y avait juste Steeve et moi. Après la mort de mère, j'ai tenté de ne pas me morfondre dans l'alcool et le sexe. C'était difficile, surtout pour un type comme moi, livré à lui-même quotidiennement. J'ai eu besoin de personne pour me recadrer, je l'ai fait moi-même. Pourtant, je suis loin d'être un saint, je le sais. On a tous nos blessures profondes à cacher, nos secrets voilés .. J'ai les miens, comme tant d'autres.





@RVG




Dernière édition par Ian Somerhalder le Jeu 2 Mai - 21:09 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Jeu 2 Mai - 20:54 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Rachel Gattina


MessagePosté le: Jeu 2 Mai - 21:03 (2013)    Sujet du message: ian somerhalder + love lust faith Répondre en citant

Welcom'



Bienvenu Ian sur le forum, ta présentation est validée alors amuses toi bien avec nous ici. Si tu as besoin de quoique ce soit hésites pas je suis contente de voir que les pubs sur Bazzart marchent et ramènent de nouvelles personnes & afin que tu retrouves correctement sur le forum je te laisse des liens importants:


contexte reglement du forum reglement université groupe + bottin
demande de logement demande de club demande de lien
descriptions des clubs parrainage Questions projet d'avenir
annonces staff absences soutenez LA sur bazzart
membre du mois communication




Revenir en haut

Invité
Ian Somerhalder


MessagePosté le: Jeu 2 Mai - 21:10 (2013)    Sujet du message: ian somerhalder + love lust faith Répondre en citant

    Merci Rachel
    Par contre, excuse-moi, j'ai dû éditer mon message et du coup, j'ai tout fait beuguer


Revenir en haut

Invité
Rachel Gattina


MessagePosté le: Jeu 2 Mai - 21:24 (2013)    Sujet du message: ian somerhalder + love lust faith Répondre en citant

    Tant fais pas j'ai tout arrangé (:


Revenir en haut

Inscrit le: 03 Avr 2010
Véronica Mars

Messages: 16 698
» feat: Kristen Bell
» ville/ pays d'origine: Chicago
» familles : Dylan
» trait de caractères : jalouse, possessive, protectrice
» situation amoureuse : lui lui lui ♥
» dites cheeeeeease :

MessagePosté le: Sam 4 Mai - 11:21 (2013)    Sujet du message: ian somerhalder + love lust faith Répondre en citant

bienvenue sur le forum (: amuse toi bien Ian (:
_________________




"Tout nous échappe sans cesse, même les êtres qu'on aime ou que l'on a aimé.
Mais reste la certitude que certains moments ont été ce qu'on appelle le bonheur.
"


J , C , L , S , C , R , J, N ♥ RIP les Anges de LA


♠ Si tu tombes beaucoup trop bas,
Si tu perds confiance tourne-toi vers moi,
Si un chagrin casse ta voix,
Perdue sur les chemins tend une main vers moi ♠




you & me, on sait que çà n'a pas toujours été facile et on sait les raisons
mais je ne compte pas t'abandonner si toi, tu ne m'abandonnes pas non plus de ton côté .
On sait que c'est ce mp qui nous a rapproché il y a très longtemps
et depuis même si il y a des hauts et des bas , on essait de rester toujours présent pour l'autre
Tu sais, tu es la personne qui compte le plus pour moi ici,
tu l'es depuis un moment même si parfois tu penses le contraire
mais t'es un idiot car t'es le seul à pas t'en rendre compte que t'es le plus important
et que si il y avait un choix à faire , çà serait toi obligatoirement et tu sais les raisons
sinon c'est que tu es débile car combien de fois je te les ai dise (a)
je ne regrette en aucun cas les choix que j'ai fais par rapport à toi il y a longtemps
tu me connais à force même si parfois je te traite de ptit con tu sais que c'est sur le coup car je suis énervée
tu sais que si je suis encore ici, c'est grace à toi car le premier été je serais parti
si tu n'avais pas été là pour me retenir de partir cette fois là, alors merci
Tu sais Nath, t'es quelqu'un de formidable et je suis vraiment contente d'avoir appris à te connaitre autant
car tu en vaux vraiment la peine quand on apprend a te connaitre un peu plus
et quoi que certaines personnes ont pu dire, t'es une personne en Or et je les emmerde bien profondément
car tu vaux 10000fois mieux que ces personnes même si tu en doutes
je ne regrette pas d'avoir toujours été là pour toi quand il fallait
même quand tu fais l'autruche
et on sait le nombre de fois où tu l'as fait :p
t'es la personne la plus important pour moi alors l'oublie pas ,
you are the best and the others i fuck them


Impossible is Nothing


UC


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:23 (2016)    Sujet du message: ian somerhalder + love lust faith

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison neuf intrigue tahiti -> Présentation
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky