Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
On a comme qui dirait plus d'embrayage...
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison neuf intrigue tahiti -> Tahiti
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 10:38 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Voila a présent 48 heures que Lola et moi formions un couple. Enfin je crois... Ce n'était pas vraiment officiel...Et on ne peut pas dire qu'on est vraiment parlait de ça.Mais il me semble que c'était clair, du moins pour moi. Quoi qu'il en soit, la jeune femme s'envolait pour la Californie demain matin. J'avais une boule au ventre à l'idée de m'en détacher si rapidement mais ce n'était que pour une semaine, ce n'était pas beaucoup. Aujourd'hui j'avais travaillé la matinée ce qui me laissée donc la soirée pour Lola. J'avais appelé Maëlle, mon ex pour qu'elle puisse garder notre fils et elle avait accepté. Je l'avais donc déposé chez elle aux alentours de 17heures. J'étais ensuite retourné au bungalow pour me préparer. J'avais pris une bonne douche qui m'avait relaxée avant d'enfiler un jean et un tee-shirt. Je me rasai rapidement avant de mettre un peu de gel dans mes cheveux. J'enfilais mes chaussures avant de récupérer mon porte-feuille. Je grimpai alors dans ma voiture et me dirigeai en direction lieu de résidence de Lola. On avait prévu d'aller manger tous les deux dans un petit resto'. Lorsque je passai chez elle, elle n'était pas tout à fait prête. J'attendis donc dans le salon en scrutant la décoration des lieux. C'est une bonne dizaine de minutes que la jeune femme revint. «T'es magnifique. » répliquais-je avant de l'embrasser tendrement. On sortit alors de chez elle et nous montâmes dans ma voiture. Il était presque 20 heures et le soleil commençait déjà à se coucher. Dans la voiture nous parlâmes de tout et de rien, notamment sur nos journées respectives. Pour ma part, il n'y avait pas grand chose. Pour une fois je n'avais rien cassé. On roulait tranquillement jusqu'à qu'un lièvre déboule sur la route. Je freinai brusquement pour le laisser passer et ne pas l'écraser. Lorsque je voulue redémarrer, je ne sentis pas mon embrayage souple comme habituellement. C'est comme si j'appuyais dans le vide. Je passai donc ma première mais calai aussi net. Non pas ça! Deuxième tentative, deuxième échec. Je ne suis pas mécanicien mais, je peux affirmer que je n'ai plus d'embrayage. Par chance, c'est une voiture de location, ça ne sera donc pas facturé à mes frais. «J'ai plus d'embrayage. » répliquais-je en me tournant vers Lola. Je fouillai dans mes poches de mon jean pour trouver mon portable mais je ne l'avais pas sur moi. J'avais promis à Lola que mon portable ne nous dérangerait pas et c'est pour que je ne l'avais pas pris. La jeune femme se mis au volant tandis que je poussais la voiture sur le bas côté pour ne gêner personne. «Je te jure que je te fais pas le coup de la panne! » répliquais-je en mettant les warning. C'était une route de campagne et je supposais qu'il n'y avait pas grand monde qui passait. Par chance j'entendis le bruit d'un moteur et lorsque je vis enfin la voiture, je fis signe au conducteur de s'arrêter. Au lieu de ça il accéléra.«C*nnard! » jurais-je. «J'ai pas mon portable t'as le tiens?» 


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 10:38 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 11:28 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Déjà 17h00? Je me relevais d'un coup du canapé. Liam n'allait pas tarder et j'étais encore en slip et en bretelles. J'avais fini ma valise le soir précédent et m'étais couchée vers 4 heures et demi du fait qu'il y avaites Mission impossibles 1 à 3 qui passaient sur la CW. J'avais donc dormi jusqu'à 13 heures et j'avais glandouillé dans mon canapé ou je m'étais rendormie. Je me dirigeais vers la salle de bain ou je pris une bonne douche et où je me l'avais les cheveux. Je m'enroulais dans ma serviette. Mon vernis noir et mon épilation étant niquels, je me maquillais et me séchais mes cheveux, que je devenais longuement avant d'en faire de belles anglaises. J'enfilais des sous vêtements noirs et me dirigeais vers mon dressing quand je l'entendis pénétrer dans le salon. Je choisis une robe bustier moulante léopard et me dirigeais au salon. Il me complimenta sur ma tenue et je ne pu m'empêcher de lui sourire. Il.m'embrassa tendrement et j'enfilais une paire de ballerine. On fessait.presque la même taille et je ne voulais.pas paraitre plus grande. Je pris une pochette pour y glisser tout mon bazar habituel et on monta dans la voiture. On papota en prenant la direction du restaurant. On roulait tranquillement quand un un lièvre déboulà de nulle part sur la route. Liam freina d'un coup sec afin de l'éviter. Il essaya ensuite de redemarrer afin de continuer notre route, mais la voiture fit des siennes, Liam me le confirma en me disant qu'il n'y avait plus d'embrayage. "Oh merde" je murmurais alors qu'il sortait afin de pousser la voiture d'en plein milieu de la route, tandis me je bougeais le volant dans la bonne direction. Il me jura qu'il ne fessait pas du bluff et je lui répondit que je m'en doutais. Une voiture arriva mais repartit aussitôt sans s'arrêter malgré les signes que lui fessait Liam. Ce dernier jura en me demandant si j'avais mon portable. Je le sortis de mon sac en me levant. "Heureusement" je dis en souriant. Je l'allumait et cherchais du réseau. "P*t**n! Y a pas de réseau!" je dis en le jetant rageusement sur le siège à l'intérieur de la voiture. Je m'assis sur le capot avant de la voiture, croisant mes pieds en.les balançant dans le vide, les mains à plat de part et d'autre de mes hanches. J'ouvris mà pochette et la vidais au sol, dans l'herbe. "Bon alors, queest que j'ai la dedans..." je dis en m'accroupissant à côté. "Un porte feuilles, un porte monnaies, des ray ban de soleil, des ray ban de vue, mes clés, des tic tac, une capote oh" je dis en me raclant la gorge. "Oui bah je l'ai pas vide d'y à deux semaines de notre soirée en boîte avec des amis et y,en a toujours une de mes amies qui en a besoin, me regarde pas comme ca" je dis en lui souriant avant de me pencher en avant et de l'embrasser langoureusement.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 11:58 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

J'avais récupérer ma petite amie ch...Ca me fait bizarre de dire "petite amie". Ca fait au moins un siècle que j'ai pas sortie ce mot...Bon okay, j'exagère un peu. Quoi qu'il en soit j'étais allé la récupérer chez elle et dans la voiture, nous avions commencé à rouler avant de tomber en panne. Et sérieusement je n'y étais pour rien! Pourquoi avais-je pris cette putain de route de campagne tout ça pour éviter les bouchons en ville! Je me maudit. Une voiture passa sans s'arrêter ce qui me fit rager. N'ayant pas mon portable sur moi je demandai à Lola le sien. Par chance, elle l'avait. Je la vis monter sa main vers le ciel. Oups, mauvais signe! Et la rageusement, elle jeta son portable sur le siège.«C'est bien nitre veine! Pas de voiture, pas de téléphone! On est coupé du monde! » me lamantais-je. De toute façon c'est toujours quand on a vraiment besoin de la technologie que celle ci ne marche pas! Elle s'assit sur le capot et je fis de même. Je l'a vis alors vider sa pochette sur le sol.«Qu'est ce que tu fais?!» demandais-je. Mais pour toute réponse j'eus droit à la liste complète des objets présent dans son sac. Avait-elle vraiment besoin de tout ça?! Elle s'accroupit sur le sol et de mon point de repère en hauteur, je la regardai faire. J'eus envie de rire à sa dernière découverte. Pas que la chose soit marante en soit mais c'était plutôt marrant de la voir comme ça qui plus est chercher une excuse. C'est vrai, habituellement, c'est plutôt les mecs qui ont toujours ce genre de chose sur eux. Je luttai pour ne pas rigoler face à cette situation que je trouvais hilarante.«"Une de mes amies", ouais, ouais, c'est ça! » répliquais-je dans un léger rire plein de sous entendus.«Mais t'as raison, vaut mieux toujours en avoir sur soit! Je suis bien placé pour savoir ça!» rigolais-je en faisant allusion à la grossesse accidentelle de mon ex petite amie. Elle se releva, me souri avant de me donner un baiser langoureux. Je répondis à son baiser en glissant quelque peu du capot pour être à sa hauteur. Je me détachai d'elle quelques instants après.«Je suis vraiment désolé, c'est pas vraiment la soirée que j'avais prévue. » dis-je en regardant le ciel qui s'assombrissait dangereusement.«Avec un peu de chance, un automobiliste s'arrêtera.» enfin, si quelqu'un passe pensais-je. Mais vu la route, j'en doutais un peu. Au pire, je m'en fichais un peu. Je voulais simplement être avec que ce soit au resto' ou ici. Je lui adressai un léger sourire avant de me pencher de nouveau vers elle pour pouvoir l'embrasser.  


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 12:36 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Il n'avait pas son téléphone et le mien ne captait pas et comme il le fit si bien remarqué, nous étions coupés du monde. Je vidais ma pochette dans l'espoir d'y trouver un paquet de gâteau ou quoi que ce soit d'autre. Il y avait plein de trucs et je me demandais d'ailleurs comment tout fessait pour tenir dans une si petite pochette. Je finis de vider ma pochette.par une chose que j'aurais du m'abstenir de sortir. Je ne voulais pas qu'il pense que j'étais une fille facile et que je sortais en boîte juste pour avoir la plus grande liste de conquêtes. Il me charia lorsque je lui dit que c'était pour amie, car il y en avait.toujours une à qui ça arrivait de se retrouver au lit avec une rencontre d'un soir. Ce n'était pas souvent le cas pour moi mais inutile de mentir en disant que ça me m'était jamais arrivé, mais seulement deux ou trois fois en soirée et une ou deux fois en boîte. Il me dit que j'avais pourtant raison d'en avoir sûr moi et qu'il étais bien placé pour me donner ce genre de conseil. Je souris avant de me redresser et de l'embrasser. Il se recula ensuite en me disant que ce n'était pas vraiment la soirée à laquelle il avait pensé pour nous, et qu'avec un peu de chance, une voiture finirait par arriver. "Je pense, mais en attendant, tu n'es pas tout seul" je dis en souriant avant qu'il ne m'embrasse à nouveau. Je posais mes mains sur sa taille et lui rendit son baiser avec fougue. Je collais mon bas du ventre au sien en souriant. "Si j'aurais imaginé faire ça un jour..." je dis en glissant mes yeux dans les siens, nos fronts l'un contre l'autre. Je posais mes mains sur ses cuisses en commençant a parler. "Parlons plus sérieusement... Tu vas dire ca comment à mon frère ?". Je reculais ma tête en me mordillant la lèvre inférieure. "Laisses moi venir avec toi..." je murmurais en posant mon front sur son épaule, fermant les yeux, respirant profondément son parfum.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 13:49 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Nous étions carrément coupé du monde! Ouais, vive la technologie qui ne marche jamais! Elle vida alors sa pochette pour y trouver je ne sais quoi quand elle tomba sur un préservatif. Son excuse me fit rire et sans mentir je n'y croyais pas du tout! Non que je prenne Lola pour une fille qui couchait avec n'importe qui mais elle est jeune et jolie, ça serait tout à fait normal qu'elle aille en boite pour trouver quelqu'un pour ne pas passer la nuit seule. Et j'étais mal placé pour la jugé sachant que depuis la naissance de Nolan je n'avais rien eu de sérieux, simplement des histoires sans lendemain.«T'as pas besoin de te justifier. » répliquais-je dans un léger sourire avant qu'elle ne m'embrasse. Lorsque j'avouai à la jeune femme que ce n'était pas forcément la soirée à laquelle je m'attendais, elle répliqua qu'au moins je n'étais pas seul et fort heureusement!«Ouais, imagine si on s'était donné rendez vous au resto', tu m'aurais attendu là-bas et j'aurais pas pu te prévenir. On ne se serait pas vu avant ton départ et tu aurais cru que je t'avais posé un lapin. Bien entendu tu m'aurais fait la gueule et n'aurais pas décrocher un seul de mes appels de la semaine. Et ne me dit pas le contraire. » répliquais-je dans un léger rire avant qu'elle n'ouvre la bouche. Une nouvelle fois, mes lèvres trouvèrent le chemin pour se retrouver sur les siennes. Je glissai de nouveau un peu plus de la voiture pour me coller à elle. J'émis un léger rire à sa phrase.«J'ai même envie de rajouter, si j'avais imaginé ça il y'a plus de 48 heures...» La jeune femme s'éloigna un peu de moi pour parler plus sérieusement...Ouais, qu'allais-je dire à son frère?! Sans mentir je n'en avais pas la moindre idée. «J'en ai aucune idée» soupirais-je. Elle posai sa tête contre mon épaule et je fis glisser ma main droite de bas en haut de son dos puis de haut en bas. Elle voulait venir, et je ne pouvais pas lui interdire. Elle était tout autant concerné que moi et puis c'était son frère. «Si tu veux vraiment qu'on lui dise ensemble alors on lui dire ensemble.» affirmais-je dans un léger sourire. J'imaginais déjà la scène. Louis allait probablement me tuer! Non, non, mieux, il me découperait en morceau, me brulerait puis me tuerait. Je soupirais rien qu'en pensant au fait que j'allais peut-être perdre mon meilleur ami pour une histoire de coeur qui était incertaine. Mais à ce moment précis je m'en fichais un peu. Vu les histoires dans lesquels il trempait il n'avait rien à me reprocher. Puis avec un peu de chance il comprendrait et prendrait ça bien. Il fallait maintenant que je parle à Lola de quelque chose qui me tenait à coeur et qui me tracassait énormément. On avait dit plus de mensonge... «Faut que je te parles de quelque chose...Tu sais le premier soir ou on s'est revue, je t'ai dit que j'élevais seul Nolan, que sa mère était partie...Beh...elle est revenue...» Lâchais-je enfin. «Je savais qu'elle reviendrait un jour ou l'autre mais je pensais pas si tôt...Je suis content pour Nolan mais...Je flippe grave...Elle va peut-être vouloir la garde exclusive...» 


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 14:29 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Nous étions perdus au milieu de nulle part, mais au moins nous étions ensemble, et je le lui dot remarquer. Il acquiesca en me disant d'imaginer si nous avions du nous retrouver directement au restaurant. Il n'y aurait pas été et j'aurais pensé qu'il m'aurait posé un lapin. "En effet oui !" je dis en souriant. "Je t'en aurais voulu et je t'aurais fait la geule mais je serais forcément revenue un jour... Tu m'aurais trop manqué !". On s'embrassa ensuite et je lui posais la question qui me taraudait l'esprit: comment le dire à Louis ? Je voulais évidemment être présente quand Liam le dirait, et je le lui fit savoir. Il me dit qu'il n'en avait aucune idée. Il me caressa tendrement le dos en me disant que si je le voulais, nous ferions en sorte que. Je souris et l'embrassais dans le cou en fermant les yeux. J'enserrais sa taille de mes bras et me laissais balloter contre lui avant qu'il ne prenne la parole. J'espérais vraiment que Louis comprendrait. J'étais majeure dans un an et de toutes façons, je pourrais faire ce que je voudrais mais je ne voulais ni attendre, ni créer plus d'embrouilles. Ni les perdre. Il rompit le silence en me disant qu'il fallait qu'il me dise quelque chose. Je grognais en pensant: encore...? Il me dit que, comme il me l'avait dit lors de nos retrouvailles, il élevait seul Nolan. Je hochais la tête sans bouger alors qu'il me dit que son ex était revenue. J'ouvris les yeux et attendis la suite. Il savait qu'elle reviendrait forcément un jour mais il ne pensait pas qu'elle reviendrait aussi tôt. Il était content pour son fils mais avait.peur qu'elle ne le lui enlève. Je me degageais et lui et pris sa tête entre mes mains, c'est dernières encadrant sa mâchoire. Je savais qu'il avait peur, mais ne m'étant jamais retrouvée dans telle situation, j'avais peur de ne pas arriver à trouver les mots pour le rassurer. "Je sais que tu as peur" je murmurais en posant mon front contre le sien, fermant mes yeux. "C'est normal, c'est ton fils. Mais c'est toi qui la élevé ces dernières années. Si elle le veut, et que toi tu ne veux pas le lui laisser, vous irez en justice. Mais étant donné que vous étiez d'accord pour que ce soit toi qui t'en occupe, et que c'est toi que tu as orchestré tout ton emploi du temps, ta vie, ton métier, pour lui, ça prouve que tu ne fait.pas ça simplement pour recevoir sa pension, ca fait déjà deux.points en ta faveur. Je sais même pas si elle t'en versais une d'ailleurs... Le poids le plus gros à combattre, c'est que sa mère, donc celle qui l'a mis au monde, et c'est contre ça qu'il va falloir trouver un argument..." j'ajoutais en caressant ses joues de mes pouces. "Tu vas le garder, t'en fais pas pour ca pour l'instant." je dis avant de l'embrasser rapidement. "Allez viens, au lieu de rester la à rien faire, allons faire un tour" je dis en reprenant ma sacoche ou je remis tout dedans. Je le.prit par la main et on partit en direction de la forêt. "Racontes moi un peu comment tu l'as connue Maelle..." je lui demandait, curieuse. Si elle revenait et demandait Liam en plus de son fils qu'elle n'aurait, j'espérais, jamais, on allait pas être copines.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 15:09 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Sans mentir, si nous nous étions retrouvés au resto, Lola m'aurait fait la gueule, je le savais. D'ailleurs, elle ne démenti pas, précisant juste qu'elle serait tout de même revenue car je lui aurais manqué. Je souris avant de déposer rapidement mes lèvres sur les siennes. On se mit alors à parler de Louis et de la manière par laquelle nous lui dévoilerions notre relation. En réalité aucun de nous n'avait d'idée. On espérait tout les deux qu'il ne le prenne pas trop mal. Vint alors le temps des révélations concernant la mère de Nolan. Elle était de retour et voulait assumer son rôle de maman. Je n'avais pas de problèmes là dessus seulement je flippais à l'idée que Maëlle voudrait peut-être la garde exclusive...Je m'étais toujours débrouillé tout seul et je ne voulais simplement pas qu'on m'enlève mon fils... Elle m'expliqua que même si je devais porter l'affaire devant la justice, j'avais plus de chance qu'on me confie la garde de Nolan puisque ces 16 derniers moi je m'en été occupé seul. «Ouais mais...C'est sa mère...On dit souvent que l'instinct maternel est plus fort et regarde les pourcentages, on donne plus souvent la garde à la mère qu'au père. Côté financier c'est pareil. Même s'il elle ne m'a jamais donnée de pension et qu'elle à pas énormément d'argent de côtés, elle a ses parents derrière. Et ça, je sais que ça compte pour la justice. Moi j'ai plus de relation avec mon père alors...Avec un peu de chance on trouvera un compromis..» Répliquais-je pour me rassurer. La jeune femme m'assura que j'allais garder mon fils, que je n'avais pas à m'en faire pour ça. Et j'espérais qu'elle ait raison. Je lui adressai un grand sourire pour la remercier de me réconforter comme elle le faisait. Elle m'embrassa avant de me proposer d'aller faire un tour. Après tout, nous ne faisions rien de plus ici. Je fermais la voiture à clés et la suivis. On s'enfonça alors dans la petite forêt et Lola me demanda comment j'avais rencontré Maëlle. «Histoire banale. Au lycée. » répliquais-je avant de poursuivre. «On devait avoir 15 ans 1/2, 16 peut-être et à ce moment là je sortais avec une autre fille qui est elle aussi sur l'île. » rigolais-je. «Maëlle venait de débarquer à Ottawa et elle était plus que réservée. Je suis allée directement lui parler puis on a appris à se connaitre. On est resté très proche pendant environ un an. Y'avait pas plus que de l'amitié entre nous jusqu'à que je la vois trainer avec ce mec...C'est à ce moment là que j'ai compris que j'avais peut-être des sentiments pour elle. Mais bon, j'avais déjà une petite amie alors...Elle m'a d'ailleurs quitté quelques temps après, elle était pas vraiment dupe...Bref, j'en ai alors profité pour foncer avec Maëlle. On est resté environ un an avant d'apprendre sa grossesse puis je l'ai quitté...» répliquais-je un peu honteux. 


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 16:22 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Il argumenta encore a propos de qui gardera Nolan en disant que l'instinct maternel primait, que même du côté financier, son ex avait plus de chance de remporter la garde de son fils. Liam n'avait pas le soutient de son père, et ça, la justice le prendrait en compte. J'espérais qu'il allait garder son fils et je le lui dit. Je lui proposais d'aller faire un petit tour et il accepta. On pénétra donc dans la forêt bordant la route, et je lui demandais comment il avait connu Maelle. Il commença par me dire que c'était une histoire banale de lycéens, mais je me doutais que c'était un peu plus que ça. Il me dit qu'il sortait à l'époque avec une autre fille, présente en ce moment sur cette île. "Je me souviens de ça oui" je dis en lui souriant. Bien que nous étions moins proches a cette époque, je me souvenais encore l'avoir appercu avec la jeune femme. Il me dit en suite que Maelle venait juste d'arriver dans la ville et qu'elle était très timide. Ils se sont liés d'amitié jusqu'à ce qu'il commence a ressentir plus que de l'amitié envers elle, qui était également en couple. Ils se sont mis ensemble après que sa copine l'ai quittée. Ils sont restés ensemble un an et une fois qu'elle lui a annoncé être enceinte, il l'a quittée. "Mais pourquoi tu l'as quittée?" je lui demandait un peu surprise. "T'as pris peur, c'est ça ?" j'ajoutais. Ça m'etonnerait pas, dans ce genre de situation, c'était souvent le cas. "Mais apres, t'es revenu, et c'est bien de ta part ça" j'ajoutais en souriant. "La plupart des mecs se seraient cassés sans rien dire, mais toi tu as assumé, mais pas simplement qu'envers elle, tu l'as dis à ton père, et tu as payé les conséquences, il t'a renié mais tu as su te relever..." je finis.par dire. Le soleil filtrait par les feuilles et je lui souris. "T'es yeux resortent dans la lumière" je dis en me postant devant lui. Je posais mes mains sur ses hanches et le regardais tendrement. "Essayes de penser à autre chose, du moins ce soir... J'ai envie de profiter de toi ce soir, et que de toi, tes trop preocuppé la... Je pars demain, mais après j'te jure que je t'aiderais à obtenir sa garde entière, ou du moins alternée, une semaine sur deux. Ça pourrait être bien aussi pour toi de te detacher un petit peu de lui et de profiter un peu plus de toi et de ta jeunesse, tu ne penses pas ?" je finis par dire en écartant une mèche de ses cheveux de son front, descendant ensuite mon index sur sa temps, sur sa joue, sur sa bouche, pour venir encercler son cou de ma main.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 16:57 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

J'avouai à Lola ma peur de perdre Nolan face à la justice si nous étions amenés à faire un procès. La jeune femme essaya de me rassurer tant bien que mal et son soutien me fit plaisir. On se dirigea ensuite dans les bois main dans la main. Elle me demanda comment j'avais rencontré Maëlle et je lui répondit que c'était un simple histoire de lycéen avant de lui raconter toute l'histoire. Par la même occasion je lui avouai avoir quitter Maëlle peut de temps après l'annonce de sa grossesse.Je ne lui donnai pas plus d'informations car je n'étais pas vraiment fier de mon comportement à cet époque là. Mais la jeune femme avait l'air de vouloir en savoir plus. Elle me demandai si j'avais pris peur. «Oui et non» affirmais-je avant qu'elle ne continue son récit. «C'est pas exactement ça...» répliquais-je. Finalement il allait falloir que je lui explique tout de A à Z. «Maëlle à fait un dénis de grossesse. On s'en ai rendu compte à 5 mois et c'était impossible de faire marche arrière...Tu connais mon père, il l'aurais jamais toléré...J'en ai juste parler à ma mère, de toute façon Maëlle et moi avions décidé de faire un accouchement sous X. J'avais vraiment tout calculé...Je l'a quitté juste le temps de la grossesse et une fois qu'elle aurait accouché tout serait redevenu comme avant... J'avais peur de m'attacher au bébé en restant trop proche de Maëlle alors je l'ai quitté, je lui ai dit que je l'avais trompé et que je ne voulais carrément plus d'elle....J'ai menti bien évidemment...» dis-je en baissant la tête. «Je pensais que ça serait plus simple qu'elle me déteste sur ce point...Mais pour autant, j'ai toujours été là les 3 derniers mois, que ce soit pour les écho', les cours de préparation à l'accouchement, tout...Puis elle a accouché et on m'a mis Nolan dans les bras...J'ai fait marche arrière... Je suis resté à Ottawa, mon père m'a foutu à la porte et Maëlle est partie à New-York....» terminais-je. Je n'étais pas fier de cette histoire, j'avais fait souffrir Maëlle volontairement pour que ça soit plus simple pour moi. «J'ai vraiment agi comme un égoïste et je le sais...Mais je crois que sur le coup j'ai pensé que lui mentir serait une bonne idée...» avouais-je. Elle se posta alors devant moi et me fit un compliment. «D'habitude c'est au mec de faire ce genre de compliment.» J'émis un léger rire, ce qui me fit du bien après cette discussion trop sérieuse à mon goût...Je ne voulais absolument pas prendre la tête à Lola avec mes problèmes pourtant c'est ce que j'étais entrain de faire. De plus j'étais en train de pourrir notre soirée. «Désolé...» répliquais-je avant qu'elle ne poursuivre me précisant qu'à son retour si l'affaire devait être menée en justice, elle m'aiderait. Elle parla de garde partagée...Si les rôles avait été inversés, j'aurais probablement dit la même chose mais là c'était totalement différent. «Ne le prends pas mal, mais tu peux pas comprendre...t'as pas d'enfants...Je sais très bien que une semaine sur deux c'est pas la mort mais...J'ai pas envie de ça...Je me suis habitué à Nolan et ouais, des fois je me dis que tout serait plus simple si je ne l'avais pas dans les pattes mais...c'est mon fils et je ferais tout pour lui...» répliquais-je avant de m'excuser de nouveau. «Je suis vraiment désolé de t'avoir pris la tête avec ça mais ça m'a fait du bien de t'en parler.» Je lui adressai un léger sourire avant de la serrer dans mes bras, nichant ma tête dans son cou. Je me détachai d'elle quelques instants après et encercla de nouveau sa main de la mienne. On continua alors à s'enfoncer dans la forêt, qui nous menait dieu seul c'est où! 


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 19:52 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Il me dit qu'en fin de compte, il ne m'avait.pas tout dit. Il rajoute que la mère de Nolan avait fait un déni de grossesse, que c'était donc trop tard pour faire machine arrière, que l'accouchement, initialement sous x, ne s'était finalement pas fait. Il l'avait quitté pendant qu'elle attendait leur enfant mais s'étaient rapprochés quelques mois avant sa naissance, malgré sa peur de trop s'attacher. Il lui a ensuite menti et l'a quittée. Je ne dis rien, un peu étonnée de ces aveux. Il m'avait tout dévoilé mais seulement suite à mes propos... Ça ne venait pas de lui, mais ah moins, il l'avait fait. Il enchaîna en disant qu'il avait était tout le temps à ces côtés, et qu'une fois né, il est restés à leurs côtés, mais ensuite Maelle est partie faire sa vie ailleurs. Il pensait que lui mentir était la meilleure chose à faire mais il s'en voulait tout de même. Il me dit ensuite, suite à mes paroles portant sur la justice, que non je ne pouvais pas comprendre, que je m'avais pas vécu ce qu'il lui était arrivé, et que maintenant qu'il avait pris son fils sous son aile, il ne pouvait plus s'en passer. "Je sais, merci" je lâchais. J'étais pas dans sa situation mais je cherchais juste à l'aider, à le rassurer, mais si il s'en fichait, autant qu'il me le dise tout se suite ! M'enfin bref, je gardais ça pour moi tandis qu'il reprenait en disant que ça lui avait fait du bien de me parler de tout ça même si il était désolé de m'en parler. Il me prit ensuite dans ses bras et je le serrais contée moi. "Tes problèmes sont mes problèmes maintenant" je dis en marchant droit devant moi. On arriva dans une petite clairière et je me dirigeait en plein milieu, sur l'herbe. J'enlevais mes chaussures et marchais un peu dans là mousse, ma main toujours dans la sienne. Je ne voulais pus que l'on parle de Maelle, de Nolan et se lui, car je savais que ça le traquassait, et puis de toutes façons, quoique je dise, il avait les idées bien arrêtées. Je m'assis ensuite et lui tira la main pour qu'il fasse de même. Je me callais entre ses jambes, mon dos contre son torse. "Tu te rappelles notre été passé ensemble, avec mon frère et nos parents, au bord du lac, alors que nous avions 9 ou 10 ans?" je commançais, la tête emplie de souvenirs. "Il fessait froid un soor et je m'étais callée contre toi, comme tel, face au lac, dos à un arbre, tu te rappelles ? Je m'étais endormie et c'était nos parents qui étaient venus nous chercher plusieurs heures plus tard! " j'ajoutais en souriant.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 20:51 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Je lui expliquai en détail mon histoire avec Maëlle et je n'en étais pas vraiment fier. De plus, j'avais peur qu'elle me voit différemment après ces révélations. Elle devait probablement se dire que si j'avais déconné une fois, je pouvais recommencer...Mais j'avais retenu la leçon. Elle essayait de m'aider et je le savais. Mais sa proposition de faire une garde alternée ne me plaisait pas du tout. Je lui dit qu'elle ne pouvait pas comprendre et je crois que qu'elle le prit plutôt mal. Là n'était pas mon but...«Le prend pas mal Lola.» répliquais-je en me mettant devant elle pour la stopper dans sa marche. «Les rôles auraient été inversés je t'aurais dit probablement proposé la garde alternée aussi...Je dis juste que techniquement tu peux pas comprendre...Sincèrement si t'as des enfants un jour, je te souhaite de pas à te prendre la tête pour la garde... Je sais que tu essaie de m'aider et je t'en remercie. » dis-je dans un léger sourire. Je m'excusai alors de lui prendre la tête et la jeune femme me répliquai qu'à présent les problèmes étaient les siens. Je lui souris avant de reprendre notre marche. Nous tombions alors sur une petite clairière et la jeune femme s'assoit. Je fais de même à sa demande et la jeune femme s'installe entre mes jambes, son dos contre mon torse. Elle me remémora alors un de nos été passé ensemble. Je souris rien qu'en y repensant. Nos parents nous avaient retrouvés plusieurs heures après et je peux vous assurer qu'on avait passé un sale quart d'heure. «Et comment que je m'en souviens! Nos parents nous avaient jetés! Mon père m'avait même puni pendant un mois. Je me souviens aussi qu'on a aggravé notre cas en explosant de rire au moment où ils nous punissaient. » rigolais-je. «N'empêche, c'était le bon temps. A part nos parents qui nous tapaient sur les doigts, on avait pas de problèmes.» Je souris tout en attrapant Lola par la taille, laissant mes mains sur son ventre tout en déposant un baiser dans son cou. «Tu te souviens aussi de la cabane que Louis et moi avions construite? On te voulait pas et t'étais aller cafarder au parents et ils nous avaient obligés à te prendre. Pour te venger t'avais joué à la coiffeuse et tu nous avez tellement raté que ma mère nous avez mis la boule à zero! » rigolais-je. Le ciel gronda et je levai la tête. La nuit était en train de tomber, mais on pouvait distinguer les gros nuages noirs. «Manquait plus que ça. » 


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Jeu 15 Aoû - 11:21 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Non, en effet, je ne pouvais pas comprendre le cas de figure dans lequel il se trouvait, mais j'avais un peu mal prit le fait qu'il me le fasse ouvertement remarquer. Il s'en aperçu et me pria de ne pas le prendre mal. J'essquissait un sourire en murmurant que ce n'était pas grave. Il ajouta que si les rôles étaient contraires, il aurait certainement tenu le même discours que le mien, qu'il ne souhaitait pas que je doive un jour partager mes enfants, mais qu'il me remerciait de l'aider. Je lui dit que ses problèmes étaient les miens et on s'installa dans une clairière. Je nous remémorait un souvenir et il me dit qu'il s'en souvenait évidemment très bien, que nos parents n'avaient pas été très compréhensifs. Ils l'avaient puni durant un mois suite à ce qu'ils avaient éclatés de rire alors que les parents leur fessaient la morale. Je rigolais avec lui avant qu'il m'attrape par la taille et qu'il vienne m'embrasser dans le cou. Je liais mes mains aux siennes alors qu'il reprenait la parole. Il me demanda si jee souvenais la fois ou ils avaient construit une cabane et que j'étais allee pleurer auprès des parznts pour qu'ils m'emmènent avec eux. Je m'étais vengée en leur coupantes cheveux, les parents avaient ete obligés de tout raser ensuite. "Han mais oui !" je m'exclamais en rigolant. "J'étais allée chercher le rasoir électrique de mon père dans leur salle de bain, et je m'étais placée derrière vous et vous vous étiez laisser faire car vous pensiez que je bluffais !" je finis par dire en rigolant avec lui. Le ciel s'assombrisait et devenait de plus en plus noir. Je serrais ses.doigts entre les miens. "J'ai toujours eu peur des orages..." je murmurais en me levant. "Allez viens, ne restons pas la" je le priais en lui tirant par la main. Je gardais cette dernière dans la mienne. "Allez Liam dépêche" je lui dit alors qu'il le fessait déjà. Le ciel gronda de nouveau et je levais la tête. "Il va y avoir de l'orage" je murmurais. Je pressais le pas et on s'enfonça dans la forêt. "C'est par où la route...?" je lui demandait, commençant légèrement à paniquer.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû - 11:46 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

Assis l'un contre l'autre nous nous remémorions nos souvenir communs. C'était de très bon souvenirs. Je lui remémorai alors le passage de la cabane et des coiffures...ratées? Oui, c'était le mot. «Beh bien sûr qu'on pensait que tu bluffais! Bon en même temps, faut avouer qu'on l'avait bien chercher en répliquant à tue tête que tu n'en serais pas capable.» répliquais-je. Le ciel gronda et la jeune femme serra ma main dans la sienne. Elle se leva alors en me répliquant qu'elle avait peur des orages. «On va rentrer à la voiture.» répliquais-je en me levant à son tour. La jeune femme pria de me dépecher et je compris alors qu'elle ne bluffais pas du tout sur sa peur de l'orage. On s'enfonça dans la forêt en sens inverse et Lola se mit à paniquer. Je me mis devant elle, stoppant notre marche. «Reste calme, la voiture est à 500 m par là! » dis-je en montrant du doigts. «On va se mettre à l'intérieur et on ne risquera absolument rien. » Je lui adressai un léger sourire et pris sa main dans la mienne. On avança rapidement et la pluie s'abbatit sur nous. «Oh, on va être mouillés» répliquais-je alors que nous étions déjà trempés. On pouvais voir les éclairs un peu plus loin. Ils n'étaient pas encore sur nous mais ça ne serait tarder! Je sentis la main de la jeune femme serrer un peu plus la mienne. Ce n'est pas plus de deux minutes après que nous arrivâmes sur la route. La pluie battante, brouillait quelque peu ma vue mais la voiture était à 100 mètres sur notre droite. «Allé viens.» je la tirai par la main et ouvrit la porte arrière de la voiture pour que nous ayons plus de place. J'ouvris rapidement le coffre pour prendre une couverture polaire que je trimballais toujours sur moi avant de m'installer auprès de Lola. «Pouah qu'une aventure! » rigolais-je.

Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Jeu 15 Aoû - 14:48 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

J'avais toujours été très rusée, et j'avais mis en pratique cette qualité afin de pouvoir.les suivre partout. Même lorsqu'ils ne voulaient pas que je les accompagne, je fessais toujours tout un cinéma auprès des parents, et je gagnais pratiquement toujours. J'étais.la seule fille dans le lot alors ils m'acceptaient comme j'étais. On se remémora c'est souvenirs, parfois meilleurs pour moi, jusqu'à ce que le tonnerre retentisse. Je me rapprochait instinctivement de liam et il du comprendre que j'avais vraiment peur de l'orage, car il me dit que nous allions retourner à la voiture. J'avais toujours eu peur, et je ne compte plus le nombre de fois ou j'étais allée me réfugier dans son lit, lorsqu'il dormait chez moi. Je le priais d'accélérer le pas et il se campa devant moi alors que je commençais à paniquer. Il me pria de rester calme, la voiture se trouvait à un demi kilomètre de la. Je serrais ma main dans là sienne alors qu'il commençait a pleuvoir. Ma robe me collais mais je n'y prêtais pas attention, il m'importait simplement se rentrer à l'abris. Je resserais ma prise autour de sa main et nous débouchâmes quelques minutes plus tard sur la route. On se pressa et on arriva peu de temps après à la voiture. Je m'egoutais les cheveux et penetrais dans la voiture. Il se glissa sur les sièges arrieres de la voiture à mes côtés, et referma la porte après avoir prit une couverture. "Une aventure oui, ça c'est sur" je lui répondit en rigolant à mon tour. Je me frottais dans la.coiverture et me callais dans ses bras. Il m'enserra de ses bras et je posais l'arrière de ma tête contre son torse. "Heureusement que t'étais la..." je murmurais avant de me mettre en tailleurs face à lui. J'avais.peur des orages depuis mes six.ans environ. J'étais seule à la maison un soir et un orage avait éclaté. J'avais voulu téléphoner à mes parents mais la ligne était coupée. Je n'avais pas les clés, et les voisins étaient absents. Je m'étais enfermée dans un placard dans ma chambre jusqu'à leur retour. Je pris l'une de ses mains dans les miennes et jouait avec en lui souriant.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû - 15:46 (2013)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage... Répondre en citant

L'orage éclata alors que nous étions tranquillement assis sur l'herbe l'un contre l'autre. Je me levai tranquillement alors que Lola se précipitai. Elle n'aimait pas l'orage et je le savais très bien. Elle venait souvent trouver du réconfort auprès de moi le soir quand nous étions enfant. On commença donc en s'enfoncer de nouveau dans la forêt. La jeune femme paniqua et je pris le temps de la rassurer comme je pus. L'orage n'était pas encore au dessus de nous, on ne risquait donc rien. Malheureusement un immense torrent d'eau s'abbatut sur nous. En seulement 2 pas nous étions trempés de la tête aux pieds. Mon tee-shirt me collait à la peau et j'avais l'impression que mes chaussures pesaient 3 tonnes. On arriva à la voiture et je pris une couverture polaire pour nous sécher rapidement. Durant notre marche le soleil s'était carrément couché. «T'avoueras quand même qu'on a pas de chance! Plus de voiture, personne pour nous récupérer et maintenant la pluie!» Heureusement que nous étions à l’abri. Personnellement j'adorais le bruit de la pluie battant contre la carrosserie de la voiture. Etant petit je m'enfermais des heures dans la voiture jusqu'à m'endormir sous ce bruit berçant. Elle se cala contre moi tout en me disant qu'heureusement que j'avais été là.«Si j'avais pas été là, tu serais probablement chez toi entrain de dormir pour être en forme pour demain. » souriais-je tout en entrelaçant nos mains. Je resserrai mon étreinte autour de la jeune femme. «T'as beaucoup de shootings dans la semaine? » demandais-je. Je me rendis alors compte que je ne savais pas grand chose sur ce shooting. Pour qu'elle marque allait-elle poser? Dans qu'elle tenue?...«Tu poses pour qui? » demandais-je. J'attendis sa réponse avant de continuer mon interrogatoire.« Et tu sais ce que tu vas porter. » La pluie redoublée et le ciel grondait de plus en plus. Nous étions rentré au bon moment. Cependant avec les vêtements mouillés, nous serions probablement malade le lendemain.  


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:05 (2016)    Sujet du message: On a comme qui dirait plus d'embrayage...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison neuf intrigue tahiti -> Tahiti
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky