Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
Love sucks....

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison neuf intrigue tahiti -> Tahiti
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Mer 4 Sep - 11:54 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

J'avais réussi à reprendre mon boulot. J'avais minimisé ma blessure et les risque que j'encourais auprès de mon employeur. Je crois qu'il se doutait de quelque chose, mais il savait que j'avais un enfant et que j'avais besoin d'argent. Et malheureusement encore plus en ce moment. On m'avait retiré ma carte bleue et mon chéquier. J'avais 200 euros pour finir les vacances. J'espérais aussi que l'assistante social ne soit pas au courant, sinon je risquais gros ...J'avais aussi demandé à travailler plus. Je travaillais la matinée mais aussi en soirée. Je doublais carrément mon salaire. Cela faisait seulement 3 jours que j'étais rentrée et ma jambe me lançait péniblement. Je prenais mes cachets prescrits en cas de crise. Le problème c'est que j'en prenais une bonne dizaine au lieu de 2 maximum . Ca me soulageait mais juste un temps...Ca faisait aussi 3 jours que j'avais envoyé balader Lola. Je m'en voulais un peu... Mais en même temps, je n'avais pas vraiment envie de laisser la situation s'éterniser comme elle l'était. Oui je lui avais promis de l'aider, mais à quel prix ?...J'avais essayé de l'appeler pour m'excuser, mais je m'étais ravisé à chaque fois. Elle devait m'en vouloir et un peu plus chaque jour... J'étais tranquillement entrain de servir au bar quand une personne bien particulière vint. Lola... Elle n'était sûrement pas là pour moi puisque elle ne savait pas où je travaillais. Je m'avance doucement alors qu'elle s'installe de l'autre côté du bar. « Salut... » dis-je alors qu'elle relève le visage apparemment surprise de me voir. « Comme tu le vois, j'ai repris le travail ...» Je ne savais pas quoi lui dire d'autre si ce n'est que je n'étais qu'un pauvre crétin. Mais ça elle le savait déjà...  Oui, j'avais le droit de tirer un trait sur notre histoire ais je n'avais pas le droit de laisser Lola seule. « Je...viens... » dis-je en passant de l'autre côté du comptoir. Je lui attrapai le poignet l'obligeant à me suivre. Je l'amenai dans la salle de repos ou il n'y avait personne. Je fermais la porte derrière moi avant de, pris d'une pulsion, plaquer la jeune femme contre le mur. Je plaquai violemment mes lèvres contre les siennes avec toute la hargne et l'amour dont je pouvais faire preuve. Une main contre le mur et l'autre sur ça taille, je profitais de l'instant présent. C'est seulement quelques secondes après que je me détachai d'elle. « Je suis désolé, j'aurais pas dû.. »dis-je simplement. 


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Mer 4 Sep - 11:54 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Mer 4 Sep - 15:30 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Je me réveillais avec un mal de crâne indescriptible. La lumière filtrant par les fenêtres venait se poser sur mon visage, ce qui me fit fermer les yeux avant de m’enfouir sous la couette. J’avais encore oublié de fermer les volets… Je ne me souvenais même plus à quelle heure j’étais montée me coucher. Boire pour oublier. Alors pourquoi ne pas boire pour se souvenir ? Qui ne tente rien n’a rien. Je me levais délicatement en posant mes pieds à plat sur le parquet l’un après l’autre. La pièce tournait autour de moi et je mis plusieurs secondes avant de tenir convenablement debout. Je me dirigeais directement dans la cuisine. J’ouvris plusieurs placards avant de trouver celui ouvrant sur les médicaments. J’avalais deux dolipranes à l’aide d’un verre d’eau, avant de faire de même avec les divers cachets du médecin. La boite était presque vide, je devrais passer à la pharmacie le plus vite possible. Une bouteille de bière trainait sur le comptoir de la cuisine, mais elle était malheureusement vide. Idem pour les autres dans la poubelle. Note pour plus tard, refaire le plein. Je sautais dans la douche et l’eau froide finit de me réveiller. Sitôt ressortie, j’enfilais des sous-vêtements bordeaux, un débardeur large noir, et un short en jean. Je me nouais mes cheveux propres en une queue de cheval haute et laissais mes cheveux lisses. Je me maquillais rapidement et pris un sac avec tout le baltringue dedans. Je chaussais une paire de Ray-Ban et enfilais des tropéziennes noires avant de me rendre en ville. J’y allais à pied. Je m’arrêtais à la pharmacie et la pharmacienne me donna tout ce que prescrivait l’ordonnance. Je payais et ressortis avant d’avaler un cachet de chaque. Je n’avais pas remis ma bande, pourvu que je ne croise personne du personnel médical ! L’hématome présent sur mon épaule disparaissait petit à petit, mais la marque était toujours bien visible. Je n’avais pas envie de rentrer directement chez moi, alors je décidais d’aller boire un coup dans un verre. Je rentrais dans l’un présents non loin du bord de mer, et me dirigea directement vers le bar. J’e m’assis sur une chaise en posant mon sac sur une autre adjacente alors qu’un serveur s’approche. Un mojito s’il vous plait je demande poliment avant de lever la tête afin de sourire au serveur. Je me fige en découvrant de qui il s’agit. Je laisse tomber mon sourire alors qu’il me salut. Salut, je lui répond simplement avant qu’il n’ajoute que comme je peux le voir, il a recommencé à travailler. Je suis amnésique, pas aveugle, je dis sèchement. Il me demanda ensuite de le suivre, et j’allais rétorquer que non, je n’étais pas là pour ça, mais il ne me laissa pas le temps d’objecter qu’il fait le tour du comptoir. Il m’attrape violement le poignet et me fait me lever. Mais qu’est tu veux ? Lâches moi ! Tu me fais mal ! je m’insurge, sentant les agrafes s’enfoncer dans ma peau sous l’emprise de sa main autour de mon poignet. Il m’emmène dans une pièce déserte et referme la porte derrière nous. Il me plaque ensuite contre un mur, lâchant mon poignet, et… m’embrasse ?! Oula non ! Je ne peux pourtant m’empêcher de lui rendre son baiser et lorsqu’il se recule quelques instants plus tard, je le regarde sans comprendre. Il s’excuse. J’espère bien que t’es désolé ! je lui répond en le regardant fixement. S’il y a une chose à savoir, c’est bien que je suis très rancunière. Même si je le regrette après. Ce qui est très souvent le cas. Qu’est-ce qui t’as prit de faire ça ? Après tout ce que tu m’as dit ? Je croyais que c’était chacun pour sa pomme maintenant ! j’ajoute avant de me taire. Non pas que j’en ai envie, non, bien au contraire, mais c’est lui qui l’a choisi, pas moi. Je détourne le regard et observe furtivement la pièce dans laquelle nous nous trouvons. J’aperçois un lit dans le fond et m’y dirige. Ce n’est pas grâce à deux dolipranes que je vais me sentir mieux. J’ai toujours mal à la tête et cela ne risque pas de changer dans la minute.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Jeu 5 Sep - 19:34 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

J'étais arrivé au boulot et avais pris mon service. J'étais déjà à mon 4 ème cachet de la journée tellement mon genoux me lancé. Alors que je venais de servir une jeune femme, je vis une personne bien particulière s'installer au bar : Lola. Je m'approchai, sans vraiment savoir ce que j'allais lui dire. Lorsqu'elle releva le visage après m'avoir commandé un mojito, son sourire s'effaça. Je lui expliquai que j'avais repris le boulot et la jeune femme me répondit sèchement. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me saute dans les bras, mais de là à ce qu'elle me parle méchamment... « Pas besoin d'être méchante... » dis-je simplement avant de lui demander de me suivre tout en lui prenant le poignet. Elle répliqua quelque chose à laquelle je ne fis pas attention. Pris d'un impulsion un peu trop violente, je l'embrassai. Bizarrement elle me rendit ce baiser. Je m'excusai aussitôt. Ce n'était pas très conventionnel et je ne voulais absolument pas qu'elle croit que j'essayais de profiter de son amnésie. Loin de là mon idée. J'en avais juste besoin. « Lola, arrêtes de t'énerver là ! ». Qu'est ce qui m'a pris de faire ça ? J'étais impulsif et elle était bien placée pour le savoir, enfin...plus vraiment maintenant. « Arrêtes de vouloir me faire culpabiliser ! Je t'ai jamais dit que je t'aiderais plus ! Mais dans l'histoire t'es pas toute seule. La situation aurait été inversé, ça aurait été pire pour toi, crois moi ! Moi dans l'histoire, tu imagines ce que je ressens ?! Je me sens totalement perdu et délaissé. Je sais que c'est pas de ta faute mais, je suis mal très mal.... Et c'est pas toi seulement le problème... Je suis dans la merde financièrement et si l'assistante sociale vient à l'apprendre, on va me prendre Nolan. J'ai un genoux défoncé et je pourrais probablement plus avoir une activité sportive comme je le faisais avant. Et par dessus le marché, je me bousille la santé pour pas souffrir ! Alors oui, j'aurais jamais dû te parler comme ça l'autre jour et j'aurais dû être patient ! Malheureusement, la patience n'est pas une de mes vertu ! Je suis complètement perdu ! C'est tout ! » lâchais-je en m'asseyant sur une chaise. Bizarrement ça m'avait fait un bien fou de tout déballer. Je ne lui reprochais rien si ce n'est un peu plus de compréhension envers mon indécision. « Je suis désolé Lola, c'est vraiment pas contre toi, mais je me sens mal. C'est moi le responsable de ce p*tain d'accident et y'a qu'à moi que je peux en vouloir, mais ça me bouffe tout ça ! » dis-je les larmes aux yeux.  


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Jeu 5 Sep - 20:50 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Je m’étais rendue au bar afin de continuer ce que j’avais commencé la veille : boire, boire, et encore boire. Je m’étais assis au bar et avais commandé un mojito avant de me rendre compte que le barman n’était autre que Liam. Il s’approcha de moi et je répondais sèchement à ses dires, ce qu’il ne manqua pas de me faire remarquer. Je n’y prêtais pas attention, espérant qu’il m’apporterait ma commande et que ce serait tout, mais il contourna le comptoir pour venir me prendre par le poignet afin de m’emmener avec lui. On se retrouva dans une petite pièce et il m’embrassa avant que je n’ai eu le temps d’objecter. Je m’insurgeais un peu (trop ?) méchamment et il prit la parole derechef. Il me pria d’arrêter de m’énerver et bizarrement, je le fis. Il continua sur sa lancée en me disant, ou plutôt me priant, d’arrêter de le faire culpabiliser, qu’il n’avait jamais dit ce que j’avançais, que si la situation se serait retrouvée en sens inverse, donc lui amnésique, ça aurait été bien pire que ce qu’il était en train de se passer. Il ajouta qu’il se trouvait très mal même si je n’en étais pas la cause, enfin pas principalement, qu’il y avait également le fait qu’il était pratiquement à sec niveau bancaire, que l’assistante maternelle allait lui retirer son fils, que son genoux ne se portait pas mieux et qu’il ne referait jamais du sport comme il avait pu en faire dans le passé, qu’il prenait des médicaments afin de l’aider à tenir, qu’il regrettait, en quelques sortes, la façon dont il m’avait parlé l’autre jour, et il finit par lâcher qu’il était perdu. Oula, analyses Lola. Ce n’était pas très bon ce qu’il venait de dire et je relevais les yeux vers lui. Ca fessait effectivement beaucoup d’un coup : l’accident, le manque d’argent, et l’enlèvement de la garde de son fils. Et le sport, et le boulot. Waouh, en effet pas de quoi se réjouir. J’y étais peut-être allée un peu fort dans la seule et l’unique phrase que j’avais dit juste avant, mais c’était ce que j’en avais conclu de notre dernière conversation et, visiblement, je me trompais. Il avait apparemment d’autres problèmes plus importants à faire passer avant sa propre santé, et ma mauvaise foi le freinait encore plus. Il s’assit sur une chaise et me dit qu’il était désolé, que je n’y étais pour rien, mais qu’il était le seul responsable de notre accident, et que ça le détruisait. Non Liam je murmurais avant de me lever d’un bond. Je me mis sur les genoux à ses côtés et posais l’une de mes mains sur ses cuisses, prenant la sienne dans mon autre mienne. Dis pas que c’est simplement de ta faute. On était deux dans l’histoire, j’aurais du t’empêcher de prendre la voiture. Tu n’étais pas bien, tu venais de te faire mal et de te prendre violemment la tête avec mon frère, j’aurais du t’en empêcher, mais je ne l’ai pas fait. Je suis aussi fautive que toi dans l’histoire ! je dis avant de m’arrêter d’un coup. Comment je me souvenais de tout ça… ? J’étais censée ne me rappeler de rien ! Mais être là, d’en parler avec lui, tout me revenait brusquement comme si je n’avais rien oublié. Certes il fessait jour, la route était dégagée, aucun obstacle. A priori. Mais j’étais là. Nous étions deux. J’aurais du t’en dissuader, j‘aurais du je lâchais avant de remonter le regard vers lui. Ce n’est pas de ta faute Liam, tu ne pouvais pas savoir, je ne pouvais pas savoir ! je finis par dire avant de me taire. Je suis désolée pour ce que je t’ai dit, et comment je t’ai parlé, et tout ça. Tu mérites pas ce que je t’ai dit avec ce que tu traverses en ce moment je dis en baissant la voix. Je me levais ensuite et me dirigeais vers mon sac. Tiens, prends ces antidouleurs, ce sont les seuls qui marchent avec moi. Et ils son légaux, eux je lui dit en sortant une plaquette d’une boite que je venais d’acheter. J’ai un peu falsifié l’ordonnance, mais personne ne s’en rendra compte, et puis au pire, ça tombera sur moi ! je dis en lui souriant sincèrement.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Ven 6 Sep - 12:12 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Ca me faisait vraiment bizarre de me retrouver face à Lola après ce que j'avais pu dire deux jours auparavant. Je n'avais pas vraiment d'excuses si ce n'est que j'étais totalement largué. J'accumulais les soucis en ce moment alors qu'il ya à peine deux semaines j'allais bien. Le bonheur, je crois que c'est pas pour moi... Je venais de l'embrasser et même si elle ne m'avait pas repousser, elle n'était pas vraiment contente de ce geste. Je lui expliquai alors mon point de vue et surtout mon mal être. Je n'avais plus un sous, me bousillais le genoux pour essayer de renflouer mes comptes et le pire dans l'histoire c'est Nolan...On ne peut pas dire que mon passé m'aide... Sans aide financière, j'avais déjà été en foyer à sa naissance. Mais là je savais que ça serait pire. J'avouais finalement que je me sentais responsable et que ça me bouffait intérieurement. Elle vint vers moi essayant de me rassurer. Elle me dit qu'elle aurait dû m'empêcher de prendre la voiture à cause de mon état physique. Mais je savais que ce n'était pas à cause de mon poignet. C'était mon énervement contre Louis... « Ca n'aurais rien changé. Je suis borné, et j'aurais pris le volant quoi qu'il arrive. De toute façon avec ce que ton frère t'avait dit, tu n'étais pas non plus en état de conduire... J'aurais dû faire plus attention ! Mais non cette route je la connaissais par cœur et j'ai pas fait attention ! Si tu savais comme je m'en veux ! » dis-je de nouveau. Elle continua alors sur ça lancée et je remarquai qu'elle se souvenait de détails anodin à priori mais plus qu'important quand on est amnésique. « Attends, attends,...comment tu te souviens de ça ?! Je veux dire, je t'en ai pas parlé...J'ai jamais cité un de ses détails. » Soudain, un espoir...Si elle se souvenait de ça, elle pourrait aussi peut-être se souvenir de moi. Elle s'excusa alors de m'avoir parler comme ça s'en savoir ce que j'endurais...  « Tu pouvais pas savoir, j'en ai jamais parlé... » dis-je. Elle se leva alors avant de me tendre une boite d'antidouleur espérant que ça me soulage. Ca agirait probablement, mais pas longtemps. « Merci » dis-je en prenant les médicaments dans un léger sourire. « Je suis vraiment désolé pour l'autre jour mais...j'ai juste pas envie de me voiler la face... » Je baissais le regard avant de me lever et de la prendre dans mes bras. Je nichais mon visage dans son cou humant son parfum. 


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Ven 6 Sep - 22:29 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Depuis que j'avais commencé à lui parlé, je reconnaissais que je ne lui parlais pas comme a mon meilleur ami. J'étais sèche, brève, et cassante dans mes réponses. C'était voulu, bien que je saurais qu'il allait m'en faire la remarque. Il m'explique brièvement tous les soucis qu'il avait, et je lui dit que, concernant l'accident, j'en étais tout aussi responsable que lui. Ce qui, je le pensais, était véridique.    Il me prétendit le contraire en m'exposant que, même si j'avais essayé de m'en empêcher, il aurait quand même conduit. J'étais tout aussi choquée que lui après les aveux de son frère, et que je n'aurais pas non plus pu conduire. Mais nous aurions pu rester à l'arrêt, je pensais sans pour autant lui en faire part. Il connaissait la route et n'avait donc pas juge nécessaire de rouler à l'allure normale. Il s'en voulait beaucoup, mais je le t'assurais avec ce dont je me rappelais de l'accident. Il s'enquit d'ailleurs de suite en me demandant comment je pouvais me rappeler de cette partie de ma vie alors qu'il n'en avait même pas fait l'allusion. Je m'arrêtais de parler en me posant également la question. "Je ne sais pas... Mais la n'est pas la question pour le moment" m'enquis-je. Je n'avais moi même pas connaissance de la réponse, alors comment la lui donner...? Il avait apparemment encore des douleurs suite à l'accident et je lui tendus une des plaquettes d'antis douleurs que je venais de me procurer. Il me remercia et je lui souris timidement. "C'est normal..." Je murmurais pour seule et unique explication. Je reposais mon sac au sol alors qu'il s'excusait de son comportement de l'autre jour, bien qu'il ne voyait pas d'autre alternative. Il s'approcha de moi et me pris dans ses bras. Un moment déstabilisée, je ne réagis pas, avant de le serrer à mon tour contre moi. J'enfouis mon nez dans son cou en fermant les yeux. "Si ça te console, on peut tout à fait rester amis!" Je dis alors qu'il venait de me dire, ou de ce Ie j'en avais compris, qu'il voulait cela. J'aurais pensé, après tout ce qu'il m'avait dit, qu'il aurait voulu de plus, mais je me trompais apparemment. Je caressais son dos en me laissant aller tout contre lui. J'étais bien avec même si je n'avais presque aucune idée de notre passé commun. Je commençais à rassembler quelques bribes de souvenirs, et j'espérais que nos moments passés ensembles me reviendrais rapidement. "Je veux pas te faire de mal tu sais... Et si tu viens à me dire que tu ne veux plus à voir, je l'accepterais. J'y mettrais du temps, mais je finirais par y arriver. Je veux juste pas que nous nous quittions en de mauvais teŕes. T'es l'une des personnes à qui je fais confiance pour m'aider, mais si tu veux reconstruire ta vie ailleurs et avec quelqu'un d'autre..." Je dis sans finir ma phrase. Il avait du comprendre ou je voulais en venir. Je ne voulais pas que cela arrive, et j'espérais que ça n se produirait jamais. 

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 16:47 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Je donnais à Lola les raisons de mon mal-être. Elle avait droit de savoir et puis sans mentir, même si elle était la plus à plaindre, j'avais pas mal de problèmes qu'elle ne soupçonnait apparemment pas. Et le plus gros était Nolan...J'avais peur qu'on me le prenne le temps que ma situation s'arrange. Ca n'avait jamais été le cas mais...j'avais déjà eut quelques avertissements...Je n'avais pas le droit à l'erreur avec lui et c'était toujours quelque chose que je m'étais imposé. De plus je n'avais pas envie de m'éloigner de lui, tout d'abord car c'était mon fils mais aussi parce c'était encore la seule véritable famille qui me rester. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, ça me faisait du bien de lui parler, surtout en ce moment, même si je savais qu'il ne comprenait absolument rien. Pour Lola, nous étions tous les deux responsables mais non, la vérité était que j'étais bien le seul responsable car c'est moi qui conduisait. Sans s'en rendre vraiment compte, elle mis en avant des détails troublants de l'accident dont je ne lui avais pas parlé. Je lui demandé alors comment elle se souvenait de ça. Elle n'en avait aucune idée et de toute façon d'après elle, ce n'était pas le problème. « Un peu quand même... »rétorquais-je à voix basse. Elle me tendit alors un plaque de médicaments pour m'aider ç supporter la douleur qui était de plus en plus présente. Sans comprendre ni pourquoi, ni comment, je la serrai dans mes bras, elle mit quelques instant avant de me rendre cette étreinte . Une fois détaché l'un de l'autre, quelques instants après. Elle répliqua qu'on pouvait rester amis...Pour elle ça serait probablement plus simple qu'un mec qui la colle... « C'est sûrement le mieux comme ça... » dis-je tout en essayant de me convaincre. Elle partit alors dans un grand discours me demandant ne ne pas la quitter comme une m*rde et me demandant de rester toujours en contact avec elle. Elle termina en précisant que je pouvais toujours reconstruire ma vie avec une autre femme. « Non, j'en ai pas envie...J'ai pas eut de petite amie depuis la maman de Nolan c'est à dire 1 an ½. Ce qui je crois est assez énorme et je t'ai laisser rentrer de nouveau dans ma vie et prendre une place plus qu'importante. Je suis vraiment amoureux de toi et ce genre de sentiments ça disparaît pas en un claquement de doigts...Le problème c'est que ces sentiments ne sont pas partagés et qu'une relation ne marche pas seulement dans un sens. C'est pas parce qu'on a été en couple que ça doit forcément être le cas maintenant. Je suis conscient que la situation n'est pas facile...J'ai rien à t'imposer. » expliquais-je simplement. « Quoi que tu veuilles, je respecterais ta décision. » dis-je pour conclure. 


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Sam 7 Sep - 20:35 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Il avait encore mal et il ne tarda pas à m’en faire part, après que nous ayons déblatéré à propos de ce qui s’était passé durant l’accident. Je me souvins d’n coup de ce qu’il s’était passé, et il me demanda comment je pouvais m’en souvenir. Je lui répondis que là n’était pas la question, mais c’était surtout que je n’en avais moi-même aucune idée. Il rétorqua que si, il était tout de même naturel de poser la question, mais je ne retins pas. Il me prit soudainement dans ses bras, et je lui rendis son étreinte sans me poser de question. Ca me paraissait tout à fait naturel. Je lui proposais de rester amis, et il répondit qu’il pensait la même chose. Je savais que c’était faux, mais il avait appuyé mes paroles, alors je laissais couler. Nous nous étions détachés et je lui fis part de ce que je pensais le mieux pour nous. Surtout que j’accepterais son choix. Qu’il me dise qu’il ne voulait plus me voir afin de se reconstruire, ou qu’il me dise qu’il voulait continuer son chemin à mes côtés. Mais contre toute attente, au lieu de me dire qu’il ne voulait en effet plus que l’on se voie, il me rétorqua qu’il ne voulait pas aller voir ailleurs, que depuis la mère de son fils, il n’avait pas eu d’autre femme dans sa vie, ce qui fessait un bon bout de temps d’ailleurs, qu’il m’avait laissé entrer dans sa vie, qu’il était amoureux de moi et que cela ne disparaitrait pas avant un certain bout de temps, mais que moi, je ne ressens pas la même chose envers lui et que là est le vrai fond du problème, qu’il ne voulait rien m’obliger et que même si nous avions été en couple un moment, nous n’étions pas obligés de poursuivre en tant que tel. Il respecterait ma décision. En gros, et pour résumer simplement… Je me calquerais sur son choix, et lui ferait de même sur le mien. Nous voilà bien partis ! Oui, donc en gros et pour faire simple, ce qui s’est passé entre nous et du passé, et tu n’as aucune idée de ce que tu veux faire dans le futur, c’est ça ? Tu attends que je prenne une décision, et tu la respecteras, c’est exact ? Et excuse-moi si ces sentiments ne sont pas partagés, mais j’ai mes raisons quand même, tu ne crois pas ? Tu crois que c’est facile pour moi de te voir souffrir par ma faute alors que je ne peux rien y changer ? Mais il faut laisser le temps au temps. A certains moments de la journée, j’ai des souvenirs qui réapparaissent, tu ne veux pas qu’on essaye d’attendre un peu ? Dis-moi franchement, si j’avais été dans le coma et qu’on t’aurait dit que j’allais me réveiller que dans deux mois, et amnésique, tu aurais fait quoi ? Tu m’aurais attendue ou tu serais partie ? je lui demandais en le regardant fixement. Je m’approchais de lui afin que seulement quelques centimètres ne nous séparent. Qu’est-ce que tu veux réellement ? Si seul ton avis comptait. je lui murmurais sans bouger.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Dim 8 Sep - 08:05 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Elle venait de se rappeler quelque chose qui à première vu était complètement anodin mais en réalité dans son état c'était un détail important. Ca me redonnait un peu espoir mais elle n'avait aucune idée de comment elle s'en souvenait, puis ce n'était pas vraiment le fond du problème pour elle. Pour moi c'était le contraire. L'accident, on aurait pu gérer ensemble mais son amnésie...c'était bien plus compliqué... Après ses paroles, je lui donnai mon point de vue, à savoir que ce n'était pas en un claquement de doigts que mes sentiments disparaîtraient. J'étais trop amoureux d'elle pour que ça arrive. Elle voulait que je prenne une décision mais de mon point de vue, c'était à elle de la prendre. C'est vrai, si ce n'était que moi, notre relation serait toujours la même qu'avant l'accident. C'était elle, qui n'avait plus aucun sentiments pour moi, pas le contraire. Donc je jugeais normal que ça soit elle qui prenne une décision. Je crois qu'elle n'appréciait pas mes paroles... « T'emballes pas comme ça. C'est juste que la décision ne dépend pas de moi, mais de toi. Tu crois quoi ? Que je vais te forcer à rester avec moi juste parce que j'en ai envie ? Non, c'est pas moi ça. Ce que je veux dire c'est que c'est à toi de choisir. Mais ne choisi surtout pas en fonction de moi... »tentais-je d'expliquer. Encore une fois, elle s'emporta précisant que si elle ne ressentait plus rien pour moi c'est qu'elle avait une raison valable. « Est ce que j'ai dit le contraire ? Non ! Je sais très bien que le fais pas exprès. » dis-je alors qu'elle m'expliquait que ce n'était pas facile pour elle de me voir dans cette situation. Elle avouait même que certaines bribes de souvenirs lui revenaient de temps en temps dans la journée. Elle voulait qu'on essaye de prendre du temps afin que ces souvenirs reviennent. « Bien sûr que si, j'aimerais qu'on attende. Le problème c'est qu'on manque de temps... Tu vas repartir à LA et moi à Ottawa....Et là je vois pas comment on pourra faire...Je te jure Lola, j'essaye de me rattacher à de petits espoirs mais y'en a peu ! Y'a plus de points noirs qu'autre chose ! » expliquais-je pour défendre mon point de vu qui était apparemment tout le contraire du sien. La elle me posa une question des plus saugrenue. Qu'est ce que j'aurais fait si elle était rester 2 mois dans le coma avant d'être amnésique et qu'en plus de ça je le savais dès le départ. Je répondis de suite ne voulant pas lui laisser penser que j'avais besoin de réfléchir, ce n'était pas le cas. J'aurais aimé lui dire que je serais partie. Elle m'aurait détesté et l'histoire aurait été plus simple, mais ça me ramenait un an et demi en arrière lorsque j'avais quitté lâchement Maëlle. Je ne voulais plus être lâche et puis je lui devais la vérité.« T'attends sûrement que je te dise que j'aurais fait mes valises et que je serais retourné à Ottawa. Comme ça ta décision serait plus rapide à prendre. Et ça aurait été plus facile pour tout le monde, mais je vais te dire ce que j'aurais fait ! Je serais rester ici au lieu de retourner à Ottawa. J'aurais abandonner mes études et ça tu sais ce que ça représente pour moi ! C'est la seule chose qui peut promettre un avenir meilleur à mon fils. Je serais venu te voir tous les jours comme je l'ai fait durant la semaine où tu étais dans le coma. Je t'aurais parlé de nous, de nos souvenirs communs. Je t'aurais supplié de te réveiller...Tu vois, tout ça, c'est ce que j'aurais fait ! » dis-je en essayant de rester calme. Elle s'approcha de moi et seulement quelques centimètres nous séparaient. Elle me demanda alors ce que moi je voulais réellement. « Moi, ce que je veux, c'est toi...rien d'autres »expliquais-je en détournant le regard. 


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Dim 8 Sep - 09:41 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Il voulait que je prenne une décision quant à notre avenir commun. Mais comment le faire alors que je ne me souvenais que de 2% au maximum de ce que nous avions vécu auparavant ensemble ? Je lui dis part de ce que je pensais personnellement, et il me rétorqua que la décision ne devait venir que de moi, ne pouvait venir que de moi même, car il ne voulait pas m'imposer quoi que ce soit, mais que je ne devais en aucun cas prendre ma décision sachant qu'il la subirait. En gros et succinctement, il me dit que la personne qui n'avait plus de sentiments pour l'autre, et bien c'était moi. Logique. C'était qui avait tout oublié? Bibi. Mais m'insurgeais en disant que oui, peut être je n'avais plus les mêmes sentiments amoureux envers lui qu'avant l'accident, mais que non, ce n'était en aucun cas ma faute. Il me rétorqua que oui, il le savait parfaitement. Peut être qu'un jour ils me reviendraient accompagnés de mes souvenirs. Il fallait laisser passer un peu de temps je le pensais. Mais nous n'avions pas le Temps pour cela, comme il me le fit vivement remarquer.. Nous serions séparés des la rentrée et dans tous les cas, la part des mauvaises choses était bien trop supérieure au points positifs. Je lui posais ensuite une question qui, je l'espérais, m'aiderait à faire mon choix. Il me répondit sans hésiter ce qui me convint qu'il était sincère dans chaque propos qu'il avancerait ensuite. Il me dit que je pensais sûrement qu'il m'aurait avoué être parti, que j'aurais fait plus rapidement mon choix dans ce cas la, mais que ce n'était pas le cas. Il serait resté à mes cotes, aurait arrêté des études, et oui, oh combien je me doutais qu'il s'y accrochait, même s'il avait besoin de cela pour leur avenir, à lui et surtout à Nolan. Il m'aurait rendu visite tous les jours comme il l'avait fait lorsque j'étais dans le coma. Il m'aurait raconté notre vie passée à deux et m'aurait prié de me réveiller le plus rapidement possible. Je le regardais fixement. En effet, cela aurait été plus simple qu'il me dise qu'il était parti, comme ça on aurait continué notez vie chacun de notre côté, avec moins de remords que si je choisissais aujourd'hui de partir. Je me levais et m'approchais de lui en lui demandant ce qu'il voulait donc réellement. Il me voulait moi, plus que n'importe quoi d'autre. Je baissais les yeux vers le sol tandis qu'il tournait la tête. Si c'était pas une déclaration ça.... Je relevais la tête alors qu'il fessait de même. Je posais mon front sur le sien en baissant la tête, l'une de mes main posée sur sa nuque. "Je sais ce que nous allons faire" je commençais à dire à voix basse. "J'étais censée te suivre avant que n'arrive l'accident. C'est ce que je vais faire. Je te fais confiance lorsque tu me dis que j'avais décidé de le faire, et ce n'est sûrement pas mon amnésie qui va nous arrêter. Certes, nous ne pouvons pas faire comme si il ne c'était rien passé, non, mais nous allons minimisé les choses. J'ai déjà envoyé mon dossier d'inscription et je ne vais pas tarder à avoir ma réponse. Elle sera très certainement positive, vu les notes et le carnet exemplaire que j'ai. Il ne nous reste qu'une petite semaine avant de partir pour Ottawa, alors nous allons en profiter, d'accord? Toi tu vas continuer tes études, comme ça ton fils pourra avoir un bel avenir" je finis par dire, sachant que c'était l'une des choses qui lui importait le plus. J'avais fermé mes yeux entre temps et sentais son souffle se mêler au mien tandis que j'attendais sa réponse.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Dim 8 Sep - 10:45 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

J'expliquai comme je pouvais la situation. La décision ne me revenait pas. Elle revenait à Lola puisque c'était elle qui était amnésique... Je ne reportais pas la faute sur elle, loin de là. Elle n'y pouvait rien. C'était moi le responsable et ça ne faisait qu'aggraver ma peine. J'aurais sincèrement préféré être à sa place...Quoi qu'en y repensant...si les rôles avaient été inversés, je pense que Lola l'aurait encore plus mal pris. Je ne dis pas que je le prenais bien, mais probablement mieux qu'elle. Finalement peut-être qu'au fond la situation n'était pas si mal. Je préférais la souffrir plutôt que de la voir souffrir. Pour une fois, je ne choisi pas la solution facile. Je ne m'étais pas battu pour Maëlle et je l'avais amèrement regretté. Je ne voulais pas faire pareil avec Lola même si la situation était plus difficile. Je devais me battre pour elle, je ne voulais pas la perdre. D'ailleurs c'est ce que je lui expliquai. Je n'avais jamais vraiment été doué pour parler et j'espérais simplement qu'elle avait saisi le message. Elle posait son front contre le mien avant de répliquer qu'elle savait ce que nous allions faire. J'espérais que cette marque d'affection ne cachait pas un adieu. Je n'eus pas besoin de lui demander ce qu'elle avait derrière la tête, elle continua dans sa lancée d'elle même. Elle était censée me suivre avant l'accident et c'est ce qu'elle comptait faire. Si c'était un blague, elle était de très mauvais goût ! Elle continua en répliquant qu'elle avait une totale confiance en moi et que si je disais qu'elle avait décidé de me suivre, alors elle le croyait. On ne pouvait pas faire comme si tout était normal, mais ce n'était pas la peine de dramatiser la situation. Elle avait envoyé son dossier d'inscription et au vu de ses notes, il n'y aurait pas de problèmes. Il nous restait un seule semaine et elle voulait en profiter. Elle avait raison et je le savais. Nous ne devions pas nous rendre malheureux pour ça. Il fallait qu'on aille de l'avant, ensemble. Elle ne voulait apparemment pas que j'abandonne mes études pour une situation comme celle là et sans mentir, ses paroles me touchaient. « Tu, tu...tu serais vraiment prête à me suivre ? » demandais-je dans un léger bégaiement. C'est vrai, ce n'était pas anodin. Ca m'avait déjà surpris quand nous étions ensemble mais encore plus maintenant. J'étais presque un inconnu pour elle et pourtant, elle était prête à me suivre ! « Tu sais, je le prendrais pas mal que tu veuilles retourner à Los Angeles ou auprès de tes parents. » expliquais-je. Oui, je serais très heureux qu'elle me suive, mais je ne voulais pas lui imposer quoi que ce soit. La connaissant, elle pourrait mal interpréter mes paroles, c'est pourquoi, je m'empressai de rajouter : « Mais, je serais très heureux que tu vienne à Ottawa. » J'émis un léger sourire.  


Revenir en haut

Invité
Victoria Davis


MessagePosté le: Dim 8 Sep - 11:07 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Je ne pouvais pas partir. Je n’en avais pas envie, et puis après ce qu’il m’avait dit, ce que je lui avais dit, je ne voulais en aucun cas partir. J’étais censée le suivre avant que ne survienne l’accident, et c’est ce que je comptais faire. Le suivre à Ottawa. Je lui fis donc part de ce que je pensais faire dès la rentrée et il me demanda si j’étais prête à le suivre dans sa ville. Je viens de te le dire… je murmurais en souriant. Je ne savais pas dans quoi je m’embarquais, mais je savais, tout au fond de moi, que ça en valait vraiment la peine. Il m’avait dit ce qu’il ressentait pour moi, et durant les multiples conversations que nous avions eues après l’accident et avant ce jour, la façon dont il avait parlé de nous indiquait clairement que j’avais ressenti la même chose. Et j’étais prête à essayer que ça se réitère. Il repris ensuite la parole en me disant qu’il ne le prendrait pas mal si je souhaits retourner à Los Angeles ou auprès de mes parents, en France. Non, je ne veux pas… Ils ne sont pas là aujourd’hui, et tant que je n’aurais pas retrouvé la mémoire, comme je ne leur ait pas dit que j’étais amnésique, je ne peux pas vivre à leurs côtés, ils s’en rendraient forcément compte un jour ou l’autre et demanderaient des explications. Dont avec qui j’étais lors de l’accident. Je pourrait toujours commencer par leur dire que j’étais seule, que c’était moi qui conduisait, mais imagine qu’ils appellent l’hôpital, ou qu’ils l’apprennent de quelconque autre façon que ce soit… Ils ne me feront plus confiance et je serait obligée de vivre à leurs côté jusqu’à ma majorité ! Ou même jusqu’à ce que j’ai fini mes études, s’ils ne m’obligent pas ensuite de rester dans la même ville qu’eux… Bref, pour la France, c’est non. Et puis je t’ai dit que j’avais été acceptée à Ottawa à la fac de médecine. J’ai reçu mon courrier hier matin, je ne me souvenais même pas que j’avais postulé, mais il est bien là pour me le prouver lui ! je finis par dire alors qu’il me disait qu’il serait très heures que je le suive. J’esquissais un sourire avant de rouvrir les yeux. Je l’observais un moment en me posant une question : que devais-je faire ? Lui sauter dans les bras ? Continuer à parler ? Me taire ? Ou… ? Si un jour je viens à partir, nous prendrons cette décision ensemble je finis par dire avant d’enfouir mon nez dans son cou en fermant les yeux, me rapprochant encore un peu plus près de lui.

Revenir en haut

You live your life.
Inscrit le: 29 Mar 2013
Gabriel Weazer

Messages: 1 721
» feat: Josh Hutcherson
» age: 21 ans
» ville/ pays d'origine: L.A
» métier : Pompier... ouais,ouais, ça vous fait fantasmer les filles! (a)
» meilleur(e)s ami(e)s: Sasha, Zayn, Harry e
» familles : Lucas, Louane, Nolan et Shanna
» trait de caractères : impulsif - drôle -obstiné
» situation amoureuse : Célibataire
» son favori: Strong - One Direction
» citation : Tu sautes, moi je sautes, pas vrai?

MessagePosté le: Mar 10 Sep - 16:41 (2013)    Sujet du message: Love sucks.... Répondre en citant

Lola me proposa alors quelque chose de fou ; une chose à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Elle ne voulais rien changer à ses plans, à nos plans. LA c'était du passe et Ottawa c'était notre future. Je ne peux m'empêcher de me réjouir, même si je sais que le fond du problème est toujours d'actualité. Venir à Ottawa avec moi nous laissait plus de temps . Et le temps c'est ce qu'il lui fallait pour retrouver la mémoire. Du moins c'est ce que j'espérais. Je voulais tout de même qu'elle sache que je ne lui en voudrais pas si elle préférait retourner à LA ou à paris avec ses parents. Elle me dit que de toute façon, elle n'avait rien dit à ses parents sur son amnésie. Elle avait peur qu'en apprenant toute la vérité à ce sujet, ils la contraignent à rester avec eux jusqu'à sa majorité ou même pire jusqu'à la fin de ses études. Sur ce point là j'avais plus de chance. « Ouais... Je vois le genre. Mais t'es pas obligé de faire tout ce qu'ils te disent. Faut savoir dire « merde » à ses parents ! » expliquais-je avant qu'elle ne poursuive. La fac d'Ottawa l'avait accepté et il n'y avait donc pas de problème de ce côté là. « Alors, va pour Ottawa. » souriais-je. Elle s'approcha alors de nouveau vers moi en me disant que si un jour elle devait partir, cette décision viendrait de nous deux. Je passai la main dans son dos la rapprochant un peu plus de moi. J'aimais cette réponse même si j'en doutais un peu. J'entendis alors la porte s'ouvrir et je me détachai de Lola pour découvrir une de mes collègues. « Euh...Désolé de vous déranger, mais on a besoin de toi Liam, y'a trop de monde. » réplique t'elle. « J'arrive » Je me retournai donc vers Lola déçu que la discussion touche à sa fin, mais content de la tournure de celle ci. « On se voit plus tard. » souriais-je avant de retourner à mon boulot.

SCENE CLOSE
 
 


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:16 (2016)    Sujet du message: Love sucks....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison neuf intrigue tahiti -> Tahiti
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky