Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
i'll call your name, you always.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Sam 17 Mar - 23:05 (2012)    Sujet du message: i'll call your name, you always. Répondre en citant


    I'LL CALL YOUR NAME, YOU ALWAYS.
    La dernière fois que je m'étais rendu à l’hôpital, c'était pour donner mon sang. On dirait pas, mais ouais, j'étais plutôt le genre de mec à faire ça. Si ça pouvait sauver des vies, tant mieux, non ? En tout cas, je revenais à l’hôpital. Pourquoi ? Bien parce que la dernière fois que j'étais venus, j'avais rencontré cette fille, cette fille qui s'appelait Claire. Comment cela se faisait t il que je l'avais rencontré alors que je donnais mon sang ? En partant, je l'avais croisé dans un des couloirs. Elle s'était écroulée, évanouie, sans rien dire. Heureusement que j'avais été là pour la rattraper. Si je n'avais pas agis aussi vite, elle se serait probablement fracassé le crâne contre l'un des bancs. J'étais resté à ses côtés jusqu'à son réveil, et c'était de cette manière qu'on avait sympathisé. D'ailleurs, elle m'avait raconté le pourquoi de son entrée en l'hôpital. J'imagine que parfois, c'était plus facile de se confier à un parfait inconnu plutôt qu'à un très bon proche. Bref, après avoir terminé mes cours, j'étais passé chez le fleuriste pour me procurer un bouquet de pivoines, que j'offrirais à Claire quand je la verrais. Une fois arrivé à destination, je me dirigeais à l’accueil avant de finalement lui passer visite. Allongée sur son lit, elle semblait avoir prit des forces depuis notre dernière entrevue. Cette pensée me fit sourire. Toc toc, dis-je à voix basse, tout en donnant deux petits coups à la porte de sa chambre. Je m'avançais vers elle, tout en lui montrant le bouquet de fleurs que je lui avais acheté quinze minutes plus tôt. Galant n'est-ce-pas ? lui demandais-je, petit sourire au coin des lèvres. Je le posais par la suite sur le petit chevet à côté de son lit, avant de prendre place sur le siège à sa gauche. Comment ça va aujourd'hui ? la questionnais-je, en posant mon regard sur elle.


Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Dim 1 Avr - 11:40 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Sam 17 Mar - 23:05 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Santana Lopez


MessagePosté le: Dim 18 Mar - 19:09 (2012)    Sujet du message: i'll call your name, you always. Répondre en citant


i'll call your name,you always.francisco,claire.
    Ce matin j'avais vu le docteur, celui qui m'avais ramener mes examens, pour savoir si j'avais des séquelles très grave, ou si c'était juste sur le corps. Il m'avais dis que durant un moment je devrais voir un psychologue, pour parler de ce qu'il c'était passé. Du choc que j'avais eu pendant quatre mois. Lorsque j'entendis le nom 'psychologue' je me demandais, es-ce que j'étais folle, non je pense pas. Mais j'avais carrément un truc qui clochais à cause de toute cette histoire, ce traumatisme. J'avais par la suite pris place dans ma chambre à nouveau, je n'avais plus que deux jours encore ici, je devais voir ce fameux psychologue pour qu'il juge de mon état de santé. J'avais également mangé, on m'avais même autoriser un bout de chocolat, c'était signe que j'allais beaucoup mieux. Je commençais à reprendre doucement mes habitudes, maintenant je pouvais me lever pour aller toute seule au toilettes, je pouvais me laver toute seule, etc.. J'avais la tête ailleurs durant un moment, je regardais le télévision, à priori c'était quelque chose de très ennuyant, un documentaire sur les animaux, mais je n'avais pas la télécommande près de moi, alors bon. Un moment donné vers ma droite, où la porte était j'entendis quelqu'un dis 'toc toc' et c'était ce garçon, Francisco lorsque je le vis un sourire se dessina automatiquement sur mes lèvres. Celui qui m'avais en quelque sorte aidé lorsque j'étais dans le couloir, en étant inconsciente. Il m'avais même acheté un bouquet de fleurs, c'était vraiment mignon et touchant de sa part. Surtout qu'on ne se connaissait pas vraiment, ça devait faire une journée seulement que l'on se connaissait, mais pourtant je lui avais dis. Ce qui c'était passé, mon kidnapping. Et il était même rester à mon chevet pendant que je me réveille. « C'est mignon de ta part, effectivement c'est très galant. » finis-je par lui dire, il déposa alors le bouquet de fleur sur la table de chevet à ma gauche, et se déposa sur le siège à ma gauche, juste devant la table ou il avait déposer le bouquet de fleur. « Aujourd'hui, ça va mieux. J'ai fait quelques examens ce matin, et j'ai vu le psychologue. Et j'arrive à marcher, je me lève, je me lave et je vais au toilettes toute seule, tu te rends compte l'exploit quand même ? » lançais-je, avec un léger rire avant de lui sourire à nouveau.


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Mar 20 Mar - 00:41 (2012)    Sujet du message: i'll call your name, you always. Répondre en citant

    I'LL CALL YOUR NAME, YOU ALWAYS.
    Arrivé à l'hôpital, je n'avais pas mis une éternité à trouvé la chambre de Claire. Après tout, j'avais attendu jusqu'à son réveil, je savais très bien dans quelle chambre celle-ci se trouvait. De plus, la fois où j'étais venu ici était pour un don du sang. Quand le personnel me voyait, j'étais automatiquement bien traité. Bien oui, ils n'allaient quand même pas faire fuir leurs donneurs. Bref, enfin dans la chambre de cette fameuse Claire, je lui montrais sans plus attendre le bouquet de pivoines que je lui avais acheté. Je devais avouer que ce n'était pas mon style d'acheter des fleurs pour une fille, mais les circonstances ici, étaient différentes. C'était pour cela que j'avais glorifié mon image, ne pouvant m'empêcher de lui faire remarquer la galanterie innée chez moi. C'est rien, répondis-je toutefois, quand Claire affirma mes pensées. Sur ce point là, j'étais sincère. En fait, ça me faisait même plaisir de lui offrir ces fleurs. Après avoir déposé les pivoines sur le petit chevet, je prenais place sur le siège non loin de son lit, avant de lui demander comment elle allait aujourd'hui. Pour être franc, si j'étais là, c'était pour m'assurer qu'elle aille mieux. Même si on ne se connaissait pas vraiment, même si on avait dû discuter deux heures maximum, j'avais tout de même l'impression de la connaître mieux que certaines personnes que je côtoyais depuis mon enfance. Cette sensation était plutôt étrange, mais j'imagine que le jour de notre rencontre, je lui avais tout simplement inspiré confiance. La réponse de Claire ne se fit pas attendre très longtemps. Selon ce qu'elle me disait, elle allait mieux. Cela se traduisait par sa capacité retrouvée à marcher, à se lever, à se laver, à aller aux toilettes toute seule. Elle avait fait des examens aussi, et également vu un psychologue. Pour finir, Claire m'adressa un petit rire, accompagné par un sourire. Malgré moi, je lui rendis son sourire. C'est bien alors, dis-je doucement. En fait, je trouvais que cette fille avait un vrai mental d'acier. Même si elle était tombée bas, même si elle était devenue incapable, elle ne s'était pas laissée faire. Elle s'était battue. Je trouvais ça assez admirable, parce qu'elle semblait avoir prit un sacré coup dans sa fierté en ne pouvant plus se laver toute seule par exemple. Néanmoins, elle me racontait les choses, en pouvant quand même garder le sourire. C'était rare que je flash de cette manière sur une personne, mais je la trouvais extrêmement touchante. J'étais loin de ressentir de la pitié à son égard. Il s'agissait là d'estime. En tout cas, t'es très belle, ajoutais-je, d'un ton posé. Je crois que je venais de dire ce que je pensais à voix basse, à voix haute.


Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Dim 1 Avr - 11:41 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Santana Lopez


MessagePosté le: Mar 20 Mar - 22:54 (2012)    Sujet du message: i'll call your name, you always. Répondre en citant

    Tout les jours j'avais des visites dans ma chambre ou j'étais depuis quelques jours maintenant. De voir des petites têtes qui me redonnait le sourire, je ne pouvais pas rêver de mieux. Des personnes qui me fessait changer, je n'avais plus que mon agression dans la tête. Enfin, c'était grâce à ces personnes que je reprenais le sourire petite à petit. Alors que aujourd'hui, je ne savais pas vraiment quoi faire, je me regardais un documentaire sur les animaux je crois. J'allais sans doute avoir une visite, ou plusieurs j'avais vraiment hâte. Et j'espérais même pouvoir me balader dans les couloir, ou peut-être dans le parc. J'adorais vraiment le personnel de l'hôpital, il était tellement gentille avec moi, toujours aux petits soins en m'aidant, c'était peut-être leur boulot mais pour moi ça signifier beaucoup. Il ne s'en foutais pas de moi, au moins j'étais en vie et des gens ne s'en fichais pas. C'est ça qui me fessait le plus plaisir. Tandis que j'étais à moitié de m'endormir, j'entendis quelqu'un frapper à la porte, un visiteur ? Oui c'était bien ça, c'était ce fameux Jeffrey que j'avais vu il y a deux jours, une rencontre plutôt étrange, et c'était lui qui m'avais aider lorsque j'étais dans le couloir en étant évanouie, il était même rester à mon chevet, nous avions discuté et appris à se connaître, j'avais même raconter toute mon histoire. Et pourquoi es-ce que j'étais là, dans cet hôpital. C'était vraiment une histoire à dormir debout qui n'es là que dans les films. Et pourtant, ça existe même en Amérique.., malheureusement. Quand il poussa la porte avec le bouquet de fleurs, un large sourire c'était alors posé sur mes lèvres, c'était très mignon ce qu'il avait fait. Un bouquet de fleurs ? Je ne m'y attendais vraiment pas, c'est vrai c'était seulement la deuxième moi que l'on c'était vu, et c'était assez galant de sa part. D'ailleurs je lui avait même fait remarqué, il me posa la question comment es-ce que j'allais aujourd'hui, je répondis simplement que j'avais fait des progrès grâce aux infirmières et aux personnels, et que j'avais même vu un psychologue, même si je ne savais pas trop pourquoi je devais en voir un, peut-être pour parler de mon histoire et pour aller mieux, c'était surement ça. Je pense aussi. Jeffrey déposa alors le bouquet de fleurs sur la table, qui était déjà dans un vase. Et s'installa sur le siège à mes côtés en me fessant un léger sourire, tandis qu'il était près de moi il me regarda à nouveau en lâchant que j'étais très belle. Sa remarque me fis légèrement sourire, et entendre ça après avoir vécu autant de chose fessait toujours plaisir, vraiment plaisir en tout cas. « Oh c'est gentil. » lâchais-je, en tournant ma tête dans sa direction, et fis un fin sourire sur le bout de mes lèvres. « Même si je viens de me lever, ça fait toujours plaisir à attendre. » rajoutais-je, en souriant une nouvelle fois. Puis me remonta doucement à l'aide de mes mains, en fessant un légère grimace par la suite. A ma droite sur ma table, se trouver une petite bouteille d'eau, que je pris pour y boire une gorgée avant de la reposer à son endroit ou es-ce qu'elle était.


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Lun 26 Mar - 21:36 (2012)    Sujet du message: i'll call your name, you always. Répondre en citant

    I'LL CALL YOUR NAME, YOU ALWAYS.
    Assis, et d'où j'étais, je faisais attention au moindre détail du visage de Claire. Il faut dire que même dans un lit d'hôpital, je trouvais que cette fille dégageait un certain charme. D'ailleurs, je lui en avais fait par en lui avouant que je la trouvais très belle. La remarque qu'elle fit juste après me fit sourire malgré moi. Quant à elle, elle se releva tant bien que mal, avant de saisir la bouteille d'eau, et se rafraîchir avec. Fini, quand elle la reposa, doucement j'avais amené mes mains à sa hauteur pour l'aider, la bouteille d'eau fut finalement posée sur le petit chevet par moi. Voilà, dis-je simplement, en la regardant gentiment. Au fait Claire, tu m'as parlé du pourquoi de ta présence ici, mais à part ça, je ne connais pas grand chose de toi, fais-je remarquer, en émettant un petit rire. Ma main droite vint se poser derrière ma nuque, puis revint ensuite à sa place initiale. Parle moi de la Claire que tu es, en dehors, proposais-je, légèrement intrigué. En effet, la seule discussion qu'on avait vraiment elle et moi, c'était à propos de ce qui lui était arrivé avant d'attérir ici, à l’hôpital. Bien que ce soit quelque chose de personnel, les choses allaient reprendre leurs cours, et pour être franc, j'étais intéressé de savoir qui elle était, de savoir comment elle était. Ses amis, ses fréquentations, un peu de tout, vous voyez ? Je t'écoute, terminais-je, en lui jetant un regard légèrement amusé. Le peu de relation qu'on avait crée était assez spéciale, mais moi, j'aimais bien. Du moins, je me sentais bien avec elle.


Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Dim 1 Avr - 11:42 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Santana Lopez


MessagePosté le: Mar 27 Mar - 08:04 (2012)    Sujet du message: i'll call your name, you always. Répondre en citant

    Avoir des visites dans sa chambre d’hôpital ça fessait toujours plaisir, de plus que c’était une personne que ne connaissais pas vraiment, et il s’agissait de ça avec Jeffrey, c’était son prénom. En s’étant rencontré dans les couloirs du service ou j’étais, il était simplement chou avec moi. En restant à mon réveil. Et j’appréciais vraiment ça, comme quoi on peut vraiment faire des rencontres insolites. Par ailleurs, je ne connaissais vraiment rien de lui si ce n’es que son prénom. J’avais alors déposé ma bouteille d’eau que je venais d’attraper. Jeffrey m’avais alors aidé à la reposer à nouveau parce que j’avais encore un peu de difficulté à encore faire quelques gestes du quotidien, je le remerciai alors avec un petit sourire sur le coin de mes lèvres. Juste après il me demandait de me parler un peu plus de moi, enfin de l’ancienne Claire je suppose. Je ne sais pas ce qu’il voulait que je lui dise, je me contentais alors de le regarder pour me remonter légèrement sur mon lit, et puis commença à dire, « Alors, alors. » lâchais-je dans un premier temps, avec un petit rire juste avant de reprendre. « Je pense que je vais te parler de l’ancienne Claire en quelque sorte, parce que ce n’es pas vraiment la même que maintenant, je suis âgée de 19 ans, j’ai une sœur jumelle et un plus grand frère, je ne suis pas native de Cancún. Mais je suis de New York, et j’ai emménagé à Los Angeles avant d’atterrir ici. » dis-je par la suite, il fallait bien commencer par quelque chose et la moindre des choses c’était de dire mon âge et d’où je venais je pense. « Sinon je suis très sociable, je m’entends avec tout le monde. Enfin tout le monde c’est vite dis, j’ai mon caractère à moi et je déteste qu’on me donne des ordres, même encore maintenant. J’avais toujours une connerie à sortir, et je souriais tout le temps. Avant d’arriver à Cancún enfin avant qu’il m’arrive tout ça je fessait des études de médecine comme mon père et comme ma sœur. Et bien sûr que souhaite continuer si c’est possible et si je peux gérer tout ça. » rajoutais-je doucement, en posant mes mains sur mes jambes en les trifouillant en quelques sortes. « Comme toute les filles j’adore faire les magasins, écouter de la musique, sortir, et surtout dormir je dirais. » finis-je par un léger rire, J’essayais d’être simplement franche, mais je ne savais pas si à présent j’étais tout à faire la même, c'est-à-dire à rire tout le temps, et toujours à sortir une connerie.


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Dim 1 Avr - 13:00 (2012)    Sujet du message: i'll call your name, you always. Répondre en citant

    I'LL CALL YOUR NAME, YOU ALWAYS.
    Malgré notre bonne entente au premier abord, en y réfléchissant, je ne connaissais vraiment rien de la personnalité que Claire avait à l’extérieur. Comment était-elle ? Tout simplement, qui était-elle ? Je lui avais alors fait signe comme quoi, j’étais attentif à ce qu’elle allait me raconter. Après tout, même si on se connaissait depuis très peu de temps, Claire m’intéressait beaucoup. Avant de commencer, elle émit un petit rire, ce qui me fit sourire malgré moi. Pour être franc, je ne savais pas comment elle faisait ça. Dans un premier temps, elle me parla de l’ancienne Claire qu’elle était. A travers cela, je comprenais que son expérience d’enlèvement l’avait comme traumatisée, laissant place à une nouvelle fille. C’était tout à fait compréhensible. D’ailleurs, j’avais moi aussi changé suite au suicide de mon père, mais ça, elle ne pouvait pas le savoir. Désormais, j’étais un grand salopard sans remords. Comme ma meilleure amie Hanna, elle venait de New York, puis ensuite de Los Angeles. Je me demandais si elles se connaissaient mais cela m’étonnerait. A vrai dire, les villes où elles avaient toutes les deux vécues étaient plus que gigantesques. Mais cela ne restait pas improbable. Comme tout le monde le dit si bien, ’le monde est petit.’ Je décidais de la laisser parler à son aise, ne lui coupant pas la parole. Claire s’ouvrait en quelque sorte à moi, et j’appréciais assez. J’avais l’impression qu’elle me faisait passer pour une personne digne de confiance en se confiant. Par la suite, j’apprenais qu’elle était quelqu’un de sociable, toujours de bonne humeur, et qui faisait des années de médecine. Tiens tiens, elle faisait les mêmes études que moi ! Cependant, je la laissais terminer pour lui faire remarquer. Comme toute fille qui se respecte, Claire avait certains passe temps communs aux autres favoris. Il s’agissait de shopping, musique, sortir, dormir. Sa présentation qui se finissait par dormir me fit légèrement rire oui. En tout cas, ça prouvait qu’elle avait été honnête avec moi. Ca va, tu n’as pas l’air d’une attardée mentale ou d’une psychopathe ! plaisantais-je, en guise de réponse à tout ce qu’elle venait de dévoiler. Et au fait, moi aussi, je fais des études de médecine, fais je remarquer. Si tu es à l’Université de Cancun, on sera sûrement dans la même classe, ou du moins, on se croisera assez souvent je pense, ajoutais-je, un léger sourire aux lèvres.




Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Dim 22 Avr - 18:27 (2012)    Sujet du message: i'll call your name, you always. Répondre en citant

    scène close.
    Ca date un peu ta période d'hôpital, on en refera une autre si tu veux x)


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:29 (2016)    Sujet du message: i'll call your name, you always.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky