Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
The summer's not hot without you, honey !
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Kayleigh Ford


MessagePosté le: Dim 18 Mar - 15:01 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant



    Un beau soleil se dessinait par la fenêtre de l'appartement. Alors quoi de mieux de prendre un maillot, une serviette, un chapeau et de la crème solaire ? Direction la playa ! Surtout à Cancun, ça faisait rêver. Je pris donc ce qu'il me fallait. Apparemment, Brianna n'était pas là, je me demandais où elle avait bien pu aller. J'attrapais mes lunettes de soleil sur le meuble de l'entrée et partais en direction de la plage.
    Arrivée sur le sable, je m'arrêtais pour repérer l'endroit adapté. Je trouvais alors ce qu'il me fallait, déposais mes affaires et m'asseyais. Je pris alors mon portable dans mon sac et envoyais un sms à ma meilleure amie. Hey darling ! Prends ton maillot et ramènes ton popotin de déesse à la playa ! love u. Je le reposais à sa place, avant de mettre mes lunettes de soleil et de surveiller les beaux mecs bronzés et musclés qui passaient devant moi.


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Dim 18 Mar - 15:01 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Brianna Williams


MessagePosté le: Dim 18 Mar - 20:24 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant


summer's not hot without you

    Le soleil brillait aujourd'hui, et Brianna avait décidé d'aller en profiter à la plage. Depuis son arrivée à Cancun, elle n'y avait pas mis les pieds une seule fois, c'était quand même un comble ! Un grand sac de plage sur son épaule, elle avançait difficilement. Entre la serviette, les crèmes, les lunettes de soleil, les chapeau, les maillots et autres tenues de rechanges, son sac était plein à craquer. Elle posa lourdement son sac sur le sable lorsqu'elle arriva enfin à destination, et s'assit par terre tout aussi nonchalamment, exténuée par tant d'efforts. Lorsque son téléphone portable sonna, Brianna se retourna brusquement vers son sac. Un regard désespéré se dessinait sur son visage alors qu'elle venait de s'apercevoir que son téléphone devait être tout eu fond du sac. Résignée, elle commença à sortir son fourbis qu'elle balançait de part et d'autre de son sac. Lorsque ce dernier fut enfin vide, elle attrapa son portable d'une main, posa sa serviette de l'autre et s'étala dessus avant d'ouvrir le message qu'elle venait de recevoir. Sa meilleure amie lui demandait de la rejoindre à la plage. Brianna qui ne savait pas si elle devait être soulagée d'être déjà sur le lieu de rendez-vous, ou dépitée de devoir traîner son sac à l'autre bout de la plage, se redressa sur sa serviette, la main sur le front, essayant de distinguer Kayleigh quelque part dans la foule, en vain. Afin de ne pas se retaper le trajet en sens inverse, elle répondit à son amie que ce serait plus pratique que ce soit elle qui la rejoigne car elle était déjà avec quelqu'un. Après tout, un petit mensonge n'a jamais tué personne, alors qu'un pas de plus avec ce sac de trois tonnes aurait tué Brianna, pour sûr. 


Revenir en haut

Invité
Kayleigh Ford


MessagePosté le: Mar 20 Mar - 15:53 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    En partant pour la plage, je m'étais préparée à envoyer un sms à ma meilleure amie quand j'y serais, car je n'avais absolument pas envie de profiter de ce paysage de rêve sans elle. Non, la plage sans Brianna, c'est comme le parapluie, sans la pluie. J'avais besoin d'elle pour baver sur les beaux mecs, pour bronzer, pour faire la commère ou même encore pour me baigner et la jeter à l'eau surtout (a) Je m'étais donc allongée sur ma serviette, laissant un oeil se balader sur la plage. Je saisis mon portable dès que je le sentis vibrer. Bri' me répondait qu'il valait mieux que je la rejoigne vu qu'elle était avec quelqu'un. Elle était donc ici apparemment, bizarre que je ne l'ai pas vu en arrivant. Je me demandais avec qui elle pouvait bien être, quelqu'un que j'appréciais espérais-je au moins, je n'étais pas d'humeur à supporter une tierce personne. Je voulais juste profiter du sable, du soleil et de l'eau avec ma meilleure amie. Je me relevais et me retournais pour jeter un regard circulaire. Je la repérais alors près du chemin de sortie et elle m'avait l'air seule, peut-être que la personne s'était absentée. Je me levais, attrapais mon sac, ma serviette et me dirigeais déjà droit sur elle. Arrivée à sa hauteur, je lui lançais "Alors comme ça, on n'est pas toute seule ?" avec un sourire malin en prime. "Ou bien on veut juste me faire tourner en bourrique ?" Elle avait vraiment le don d'inventer des conneries celle-là, il n'y en avait pas deux comme elle.


Revenir en haut

Invité
Brianna Williams


MessagePosté le: Mar 20 Mar - 21:31 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    En guettant l'horizon, Brianna vit soudain sa meilleure amie se diriger vers elle. Elle lui fit un grand signe de la main afin qu'elle puisse la repérer facilement. Lorsque Kayla arriva enfin, Brianna lui adressa un large sourire."Alors, on ne peut plus se passer de moi ?" rétorqua-t-elle avec un sourire en coin en faisant allusion au message qu'elle lui avait envoyé, lui demandant de la rejoindre. "Je suis désolée de ne pas t'avoir prévenue que je venais à la plage, tu dormais encore quand je suis partie. Tu as encore dû te coucher à pas d'heure !" ajouta-t-elle en riant et en remettant ses lunettes de soleil. Lorsqu'elle se rallongea sur sa serviette, Kayleigh la questionna sur la personne mystère qui était censée l'accompagner. D'abord surprise, Brianna se rappela soudainement du petit mensonge qu'elle avait raconté à sa meilleure amie pour qu'elle la rejoigne. Brianna secoua alors la main nonchalamment avant de répondre tout naturellement : "Oh, ça ? Non non, je suis seule en fin de compte" conclu-t-elle sans plus d'explication. 


Revenir en haut

Invité
Kayleigh Ford


MessagePosté le: Mer 21 Mar - 11:58 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Suite au message de réponse de ma meilleure amie, j'avais pris mes affaires pour aller la rejoindre à son emplacement. Heureusement que j'allais vers elle sinon, j'aurais sûrement attendu longtemps. En me dirigeant dans sa direction, je la regardais vu que je l'avais repérée. Je la vis alors me faire de grands signes de la main pour me montrer qu'elle était là. Je lui rendis ses grands signaux, afin qu'elle comprenne que j'arrivais. A peine arrivée à sa hauteur, elle me lançais que je ne pouvais plus me passer d'elle. Et oui, ça commençait déjà ! "Ah pardon ! Je ne dois pas être celle que vous attendez très chère. Je repars alors !" fis-je en faisant mine de retourner d'où je venais. Puis, elle me fit une réflexion sur le fait que je dormais encore quand elle était partie et ajouta que je devais m'être couchée à pas d'heure. Je laissai échapper un petit rire. "Moi ? Me coucher tard ? Non mais tu me connais ! Jamais après 22 heures (a)" Comme si j'avais déjà été capable de me coucher à cette heure un jour. Faudrait peut-être que j'essaie au moins un jour pour voir ce que ça fait, ce qu'on ressent dans ces moments-là. Je la questionna ensuite sur le personne mystère qui était censée l'accompagner. Elle fut d'ailleurs surprise par ma question. Attrapée ma poule ! Elle m'inventa alors que finalement elle était seule en se recouchant sur sa serviette pour détourner l'attention. J'hochai la tête avec un petit sourire malin. "Mais bien sûr ! T'as pas fini de te payer ma tête ! Tu peux simplement me dire clairement que tu ne pouvais pas soulever ton popotin pour me rejoindre. Je me trompe ?" lui lançais-je avec un regard triomphal. Elle m'impressionnait chaque jour un peu plus, elle pouvait tout inventer pourvu qu'elle ne fasse pas trop d'efforts.


Revenir en haut

Invité
Brianna Williams


MessagePosté le: Ven 30 Mar - 20:04 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Lorsqu'elle vit une jeune fille au loin qui agitait les bras, Brianna supposa que c'était Kayleigh. Elle l'attendit alors et se redressa afin de l'accueillir. Mais lorsqu'elle vit Kayeigh repartir en faisant mine de s'être trompée, Brianna réagit au quart de tour "Allez reviens, fais pas l'autruche !" cria-t-elle en prenant un air désespéré. Puis, elle se mit à rire quand sa meilleure amie fit l'innocente en essayant de lui faire croire que c'était une couche-tôt. La bonne blague ! Elle roula des yeux avant de lui lancer "Oui bien sûr, tu es aussi sage que moi je suis nonne !". Elle remit ses lunettes de soleil et se rallongea sans ajouter un mot, jusqu'à ce que Kayleigh se plaigne qu'elle lui avait menti, et qu'elle ne voulait tout simplement pas bouger. Brianna se relava d'un coup en désignant son sac de l'index. "Je suis désolée ma belle, mais je ne suis pas Hercule. Un pas de plus avec ce sac de trois tonnes sur le dos, et je me retrouvais par terre à mordre le sable !" s'exclama-t-elle, non sans exagérer le problème. Brianna avait vraiment le don d'en faire des tonnes, mais visiblement, ce la faisait toujours autant rire sa meilleure amie, qui ne semblait pas lui en tenir rigueur.


Revenir en haut

Invité
Kayleigh Ford


MessagePosté le: Lun 2 Avr - 14:19 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Quand j'arrivais à la hauteur de ma meilleure amie que j'avais rejoint, elle me lançait déjà une remarque comme quoi je ne pouvais me passer d'elle. Je n'allais sûrement pas entrer dans son jeu, et je m'apprêtais à repartir pour la contredire. Elle me demanda alors de revenir et de ne pas faire l'autruche. Je me retournais vers elle et arquais un sourcil. "Je fais l'autruche ? C'est encore nouveau ça ! Il va falloir me traiter autrement si tu veux que je reste avec toi !" lui dis-je d'un air boudeur. Brianna me cherchait en permanence et nous passions une grande partie de notre temps à nous chamailler gentiment. Je lui avais ensuite dit que j'étais une fille très sage qui ne se couchait jamais après 22h, que de sottises c'est vrai (a) "Pourquoi est-ce que tu remets en cause ma sagesse sans arrêt ? J'ai le droit de m'éclater un peu de temps en temps. Sinon je passe une grande partie de ms nuits à endormir Tom, donc laisse-moi me détendre quand ça me chante ! Et puis, c'est sûr que tu es loin d'être nonne .." fis-je avec un petit éclat de rire. Et ça ne risquait pas d'arriver tout de suite ça aussi, ce n'était pas du tout dans sa façon d'être. Puis, je finis par me plaindre qu'elle avait inventer cette histoire d'être accompagnée juste pour ce soit moi qui la rejoigne et que madame n'ait pas à se déplacer. Elle s'était allongée sur sa serviette et ma remarque la fit se relever immédiatement. "Cesse de te plaindre veux-tu ! Tu es parfaitement capable de faire des efforts quand tu le veux bien. Mais j'avoue que ce phénomène n'arrive pas souvent !" lançais-je avec un sourire ironique. Je pris ma serviette que j'étala près d'elle et m'assis dessus, mon sac à côté. "Bon et toi, t'as fait quoi hier soir ?" Je lui posais cette question parce qu'elle n'était pas non plus du genre à passer la soirée sagement enfermée à l'appart, donc je me renseignais sur son emploi du temps.


Revenir en haut

Invité
Brianna Williams


MessagePosté le: Ven 6 Avr - 12:59 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Un sourire en coin, Brianna leva lentement les yeux vers sa meilleure amie et la fixa quelques secondes. Levant les yeux au ciel, elle se mit à ricaner légèrement avant de s'accroupir aux pieds de Kayleigh. Elle balança alors les bras de haut en bas, faisant mine de la vénérer. "Oh grande Kayleigh, me ferez-vous l'honneur de passer quelques heures auprès de la pauvre et modeste femme que je suis ?" lui lança-t-elle avant de partir dans un fou rire incontrôlable. Se moquer de Kayleigh, charier Kayleigh, embêter Kayleigh... c'étaient ses passes-temps favoris, et il fallait dire que cette dernière lui tendait souvent la perche (a). Tout en essayant tant bien que mal de cesser de rire, elle déplaça son sac afin de laisser de la place à Kayleigh. "Allez, reste avec moi. C'est très morne d'aller à la plage sans toi, et parfaitement inutile" lui avoua-t-elle en souriant. "Une journée sans tes âneries ne serait pas une bonne journée" ajouta-t-elle en faisant allusion au petit mensonge de Kayleigh qui prétendait s'être couchée à 22h00. Par la suite, Brianna ouvrit de grands yeux ronds, secouant la tête de bas en haut en signe d'approbation lorsque Kayleigh fit allusion au petit Tom. "S'il n'y avait que toi qu'il empêchait de dormir, ça irait ! Mais à ce rythme là, je suis sûre qu'il réveille tout le bâtiment ! Je me demande quand était la dernière fois où j'ai passé une bonne et grande nuit comme on les aime..." rétorqua-t-elle, le regard dans le vague. Il était vrai que, entre les soirées jusqu'à pas d'heure, les quelques courtes nuits passées en charmante compagnie et le bébé insomniaque, Brianna ne trouvait pas vraiment le temps de se reposer. "Heureusement que le congélateur marche. La prochaine fois que j'entends Tom brailler, il ira dormir dedans !" plaisanta-t-elle d'un ton ironique. Elle tourna la tête vers la mer quelques instants avant de rebondir sur la remarque de Kayleigh qui aurait visiblement aimé que Brianna prenne son courage à deux mains pour la rejoindre. "Ce sera pour le prochaine fois !" lança-t-elle en lui adressant un sourire forcé. Sans laisser le temps à Kayleigh de réagir, elle enchaîna afin de répondre à sa question. "Hier ? Je me suis promenée de bar en bar, de boîte en boîte. Et j'y ai fait des rencontres très intéressantes" affirma-t-elle. "Les mecs de Cancùn sont charmants" ajouta-t-elle, un sourire narquois sur les lèvres. "En parlant de mecs, est-ce que Cancùn te porte chance sur ce point ?" la questionna-t-elle en lui adressant un sourire.


Revenir en haut

Invité
Kayleigh Ford


MessagePosté le: Mer 18 Avr - 00:02 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Une fois de plus, ma chère meilleure amie se payait ma tête. Je savais pertinemment qu'elle aimait ça, mais elle en abusait parfois. Elle me priait alors de l'honorer de ma présente à ses côtés. Pour seule réponse, je lui donnais alors une légère tape sur la main. Elle avait le don d'en inventer tout le temps. "Tu veux bien arrêter ton cinéma ? Je te jure que tu devrais faire du théâtre. Cela te permettrait d'évacuer ton trop plein de théâtralité !" lui répondis-je. Elle était désespérante, mais ce qu'elle pouvait me faire rire. C'était un clown à elle toute seule cette fille-là. Et j'étais bien contente de l'avoir, parce que ça fait toujours du bien de décompresser un peu. Elle se rattrapait alors en disant, en gros, qu'elle s'ennuierait sans moi et mes âneries. "Tu es mignonne, mais n'inverse pas les rôles s'il te plaît. Niveau âneries, tu t'y connais mieux que moi ! Je sais que je ne peux pas rivaliser, à mon grand désespoir .." lui lançais-je avec un léger sourire. Je savais très bien qu'avec elle, la concurrence était rude et je préférais jeter l'éponge avant même de ne commencer quoique ce soit. Je ne sais plus trop comment, nous en étions arrivé à dire que je ne me couchais jamais après 22h, ce qui était vraiment très drôle. Puis, elle montait sur ses grands cheveux quand je parlais de Tom, ce petit ange qui me rendait folle le soir (a) "Cesse de l'accuser de tes insomnies perpétuelles ! Ce n'est pas de sa faute si tu penses trop aux mecs que tu rencontres tous les jours !" lui dis-je. Et je ne pensais pas avoir tout à fait tord, elle ne pouvait pas me cacher ça. "Et si tu t'ennuies, sors en discothèque et trouve-toi quelque chose. Je ne le ferais pas pour toi !" ajoutais-je en prenant un air dégoûté. Brianna avait le don e tout exagérer sans arrêt. Après tout, si elle manquait tant de sommeil, elle pouvait toujours dormir la journée, quand Tom était occupé. Elle fit alors allusion au congélateur dans lequel le petit allait finir s'il la réveillait encore une fois. "Non mais dis donc ! Je te permets pas ! Tu te plains, mais c'est pas toi qui t'arrache les cheveux à l'endormir le soir donc cesse ta complainte de petite fille martyrisée. En plus, cet enfant est adorable donc je lui pardonne tout" fis-je alors. Il était clair que je ne pouvais pas lui résister et il devait d'ailleurs en jouer ce petit coquin. Je m'étais ensuite intéressée à son emploi du temps de la veille, j'étais une petite curieuse et je l'avouais. Elle me répondit qu'elle avait traîné dans des bars et qu'elle y avait fait de jolies rencontres. "Mais voyez-vous ça ! Développe ! Et t'as fini la nuit où ?" la questionnais-je. J'aimais qu'elle me raconte ses histoires qui étaient toujours passionnantes. Elle me demandait ensuite si niveau mecs, Cancun me portait chance. Je détournais la tête et soupirait avant de lui répondre. "Oula, ce n'est pas clairement ce que je dirais. Mes vieux démons me poursuivent jusqu'ici et c'est pas prêt de s'arranger je crois !" lui dis-je simplement. J'avais finalement emmené mes problèmes de LA jusque-là, c'était fabuleux.


Revenir en haut

Invité
Brianna Williams


MessagePosté le: Mer 18 Avr - 17:19 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Brianna ouvrit de grands yeux ronds et prit un air démesurément choqué pour signifier à Kayleigh qu'elle était outrée par son geste. "Tu sais pourquoi tu as de la chance ?" la questionna-t-elle après quelque secondes de silence. Mais elle ne lui laissa pas le temps de répondre. "Parce qu'il n'existe encore aucune association pour les meilleures amies martyrisées !" enchaîna-t-elle en détournant le regard pour faire semblant de bouder. Encore une fois, Brianna ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel lorsque sa meilleure amie lui conseilla de faire du théâtre. "Tu insinue peut-être que j'exagère ?" lui demanda-t-elle alors en lui adressant une moue déçue. "Je suis super nature comme fille !" conclu-t-elle enfin. Comme si ce n'était pas assez, Kayleigh surenchérissait ! Quand Brianna lui avoua qu'elle ne pourrait pas vivre sans elle et ses bêtises, elle lui renvoya l'ascenseur en précisant qu'elle ne pourrait jamais lui arriver à la cheville. De toute manière, elles n'étaient jamais pires que quand elles étaient toutes les deux. Lorsqu'elles s'y mettaient ensemble, elles battaient tous les records ! Quoi qu'il en soit, Brianna préféra jouer la carte de l'indifférence après lui avoir lancé un "Je devrais t'enregistrer pour que tu puisses voir en direct ce dont tu es capable !". Par la suite, elles vinrent à parler du petit Tom qui, la plupart des nuits, faisait des siennes et les empêchaient de passer de bonnes nuits complètes. Brianna qui se plaignait de cette situation se fit, évidemment, rembarrer par Kayleigh qui ne pu s'empêcher de lui faire remarquer que, de toute façon, ce n'était pas elle qui se levait toutes les nuits pour calmer le petit. "Et heureusement pour lui !" lâcha alors Brianna en réprimant un fou-rire. En effet, si elle ne pouvait s'empêcher de se plaindre de la situation, elle devait bien admettre que Tom était vraiment mignon le reste du temps, et qu'il les faisaient bien rire parfois avec ses manies et ses répliques d'enfant. Quoi qu'il en soit, la nuit dernière, Brianna n'avait pas eu à se soucier de ça puisqu'elle était sortie trainer dans les bars. La curiosité maladive de sa meilleure amie prit alors le dessus, et cette dernière ne put s'empêcher de lui demander où elle avait passé la nuit. Après l'avoir fait languir quelques secondes, Brianna secoua la tête avant de lui répondre enfin "Mais je l'ai passée ici, dans mon lit ma chère ! Je suis repartie avec des numéros de téléphone que je n'appellerai probablement jamais ! Mais ils avait bien le droit de rêver le temps d'un instant !" finit-elle par avouer d'un air amusé. "Je n'ai dormi qu'avec mon oreiller !" conclu-t-elle en souriant avant d'enchaîner sur la situation amoureuse de Kayleigh. Malheureusement, cette dernière ne semblait pas emballée par ce sujet. Elle lui avoua en effet que ses vieux démons de Los Angeles la poursuivaient jusqu'ici. Brianna fit la moue. "Qu'est-ce qui se passe ma belle ?" questionna-t-elle alors doucement.


Revenir en haut

Invité
Kayleigh Ford


MessagePosté le: Mar 8 Mai - 21:44 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Ma chère actrice préférée, et accessoirement ma meilleure amie, avait encore décidé de faire des siennes aujourd'hui. Et tout allait visiblement y passer ! Preuve, elle en faisait déjà des tonnes niveau expressions du visage, alors imaginez quand elle va parler. "Cesse d'invoquer les grands dieux comme ça, je ne t'ai rien fait !" lui dis-je en soupirant gentiment. "Tu te mets dans des états incroyables pour des broutilles ma chère petite, on ne te l'a jamais dit ?" lui demandais-je en la regardant avec insistance. Elle ne trouvait à dire que le fait qu'elle était martyrisée. Ce qui me fit pouffer de rire. "Toi ! Tu es martyrisée ? Bah je veux bien être martyrisée comme toi à ce tarif-là !" lui fis-je. Ce qui était bien avec elle, c'est qu'elle n'exagérait jamais rien. "Mais si vraiment tu te sens mal, je veux bien te créer une association, j'ai une générosité tellement grande en moi, qui ne demande qu'à sortir" ajoutais-je en faisait l'ange. Nous en étions ensuite venue au fait que nous ne pourrions, ni lune, ni l'autre, vivre sans les conneries de notre consoeur. Normal, on avait l'habitude de faire nos conneries ensemble aussi. Brianna me précisait alors qu'elle devrait m'enregistrer pour voir ce que j'étais capable de sortir comme absurdité. Je ne pensais vraiment pas la dépasser sur ce genre de choses. C'était vraiment une reine dans ce domaine. "Tu penses vraiment que ça changerait quelque chose ? Tu prévois peut-être aussi d'envoyer ça à la radio pour me faire connaître ? Dans ce cas, tu as mon feu vert ! Je peux tout à fait gérer une carrière et les cours" lui dis-je en élève studieuse que j'étais (a) "Je sais parfaitement ce que je suis capable de dire ou non, et je sais encore mieux que tu es capable de bien pire que moi. Je peux même affirmer que tu me bats dans beaucoup de choses" ajoutais-je. Il fallait dire qu'elle était très forte, elle était douée pour pas mal de trucs et je l'avouais. Par la suite, nous avions parlé de Tom, un petit que je gardais de temps et auquel je m'étais beaucoup attaché, contre toutes attentes. Moi qui ne me destinais pas à être mère et qui ne pouvais supporter les enfants, je me mettais à accepter d'en côtoyer certains, mais chez les autres. C'était déjà un pas. Et Brianna me servait le discours que le petit avait de la chance que ce ne soit pas elle qui l'endorme le soir. Je ne pouvais qu'approuver. Le gamin serait tout simplement traumatisé, s'il ne terminait pas assommer grâce à la légendaire patience de ma coloc' ou à ses humeurs. "Tu me feras le plaisir de ne pas menacer Tom en ma présence. Je t'en serais gré ! Il énormément de chance de m'avoir celui-là parce qu'avec toi .." laissais-je échapper. Quant au programme de la nuit dernière de Brianna, c'était sans surprises. Une nuit quelque peu ordinaire pour elle. "Tu veux vraiment me faire croire que tu es rentrée seule ? Mais qu'est-ce que tu fous ?! ça te donne quoi des numéros de téléphone, puisque comme tu le dis si bien : tu ne les appelleras jamais ?" la questionnais-je. Je me doutais qu'elle n'avait pas fait que récolter des numéros, mais je voulais qu'elle me le dise elle-même. Pour terminer, elle m'avait demander où en était mes amours et Cancun ne portait pas réellement chance pour le moment. Tout comme LA d'ailleurs. "Je pense que je vais finir seule, ça m'évitera de me poser trop de questions ... J'ai revu Nate et ça m'a bien remué le cerveau entre autres" lui répondis-je simplement. Je ne savais pas quoi dire d'autre, je me demandais encore moi-même où j'en étais.


Revenir en haut

Invité
Brianna Williams


MessagePosté le: Mer 16 Mai - 22:22 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Ma meilleure amie n'était décidément pas tendre avec moi ! Elle ne perdait jamais une occasion de se moquer de moi et, malgré quelques remarques par-ci par-là pour essayer de me défendre tant bien que mal, je laissais couler. Rira bien qui rira la dernière ! (a). D'ailleurs, lorsque j'eus le malheur d'ironiser sur le fait que j'étais martyrisée, Kayleigh ne put s'empêcher de lâcher une réplique de mauvais goût afin de me signifier que j'étais trop théâtrale et que, par dessus le marché, j'avais le don de tout exagérer. Avant que je n'aie le temps de me défendre, ma meilleure amie enchaîna en prétendant qu'elle serait très heureuse de se faire martyrisée comme moi je l'étais. Sûrement essayait-elle de me faire prendre conscience qu'elle était relativement bonne avec moi. A ces propos, je hochais la tête d'un côté et de l'autre, les sourcils arqués et les lèvres pincées. "Ouais, ouais... sainte Kayleigh !" marmonnai-je dans ma barbe pendant qu'elle déblatérai ses inepties. Ma meilleure amie me faisait rire. Elle se faisait toujours passer pour un ange et, par la même occasion, me faisait passer pour un petit démon ! Elle n'avait vraisemblablement pas les yeux en face des trous (a). Quoi qu'il en soit, Kay continuait à discourir encore et encore et partit, par ailleurs, dans un délire incompréhensible sur sa potentielle future carrière en émettant l'hypothèse de se faire connaître à la radio. Elle avait l'air tellement accrochée à son rêve que ça en devenait presque malsain ! (a). Elle divaguai complètement, en m'affirmant qu'elle serait tout à fait capable de gérer sa carrière et ses cours. Un éclat de rire s'échappa de ma bouche sans que je n'aie le temps de le stopper. "T'arrives déjà pas à gérer les cours actuellement, je ne préfère pas imaginer !" lui lançai-je, non sans une once d'ironie dans la voix. Evidemment, cette remarque n'avait lieu d'être que pour la charrier, et Kayleigh le savait bien. Par ailleurs, j'étais parfaitement consciente que si elle ne bossait pas, c'était tout simplement parce qu'elle n'en avait aucune envie, mais que, avec un peu de volonté, elle était totalement capable de réussir ses études avec brio. Le fait était que ma meilleure amie était du genre à vouloir profiter de sa jeunesse, et je n'allais pas la blâmer pour ça, au contraire. Je n'avais cependant pas vraiment le temps de me justifier davantage, puisqu'elle enchaînait les remarques comme des bombes. De ce fait, elle n'hésita pas une seule seconde à me renvoyer la balle en m'affirmant avec conviction que j'étais pire qu'elle sous tout rapport. Je devais bien admettre que je n'étais pas un exemple de perfection, mais je n'allais tout de même pas la laisser dire sans broncher ! Pour seule réponse, je me contentai alors de rétorquer "On demandera à Niall qui de nous deux est la plus terrible, on verra bien !". Je conclus enfin en lui adressant un sourire forcé. Par la suite, notre conversation dériva sur Tom, le petit garçon que Kayleigh gardait parfois, pour rendre service à une de ses copines que je ne connaissais pas très bien. Elle l'avait d'ailleurs gardé la semaine précédente, et ce fut pour moi ce qu'on appelle un grand moment de solitude. N'ayant pas dormi de la semaine à cause de ses chouinements incessants, j'avais avoué à ma meilleure amie qu'avec moi, il ne ferait probablement pas long feu (a). Kayleigh sauta sur l'occasion pour approuver et m'enfoncer davantage en affirmant que le petit serait purement et simplement traumatisé si je prenais la peine de m'occuper de lui. "Tu es vraiment mauvaise !" lâchai-je après un soupir de dépit. "J'ai un petit coeur tendre quand je veux, tu pourrais être très surprise !" ajoutais-je en la regardant de haut. Tandis que je laissai échapper un petit rire. Par la suite, Kayleigh -as known as lapetitefouine- me demanda un compte-rendu détaillé sur la nuit que j'avais passée. Elle me questionna sur l'utilité de récolter des numéros que je n'appellerai probablement jamais. Je lui adressai un petit sourire satisfait avant de lui répondre avec ironie que je me sentais importante car c'était moi qui tenais les rênes. "C'est les pouvoir des filles ma petite, tu devrais essayer" rétorquai-je après lui avoir lancé un clin d'oeil discret mais significatif. Toutefois, je n’étalai pas plus les détails de ma soirée, préférant m'intéresser aux histoires de ma meilleure amie, qui semblait assez chamboulée par ses problèmes de coeur. Elle m'avoua avec difficulté qu'elle avait revu Nate et que depuis, lle était totalement perdue. A ces propos, je ne put réprimer une petite moue et posa mon bras sur ses épaules en signe de réconfort. "ça s'est mal passé ?" me contentai-je de demander sans la bousculer.


Revenir en haut

Invité
Kayleigh Ford


MessagePosté le: Mar 12 Juin - 23:41 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Pour espérer gagner face à Brianna, il fallait la prendre à son propre jeu, même si ce n'était pas toujours du gâteau. Alors à ses moqueries, je répondais par des moqueries. Et à ce train-là, nos conversations étaient sans fin, mais on adorait ça. C'était notre langage à nous et puis, ça nous faisait bien rire. On a bien besoin d'un peu de détente dans ce monde de brutes. Et je savais toujours pertinemment qu'avec elle, j'allais tout oublier et m'amuser comme une petite folle. Je l'aimais aussi pour ça, elle prenait tout à la légère et ça faisait du bien de ne ps se prendre la tête pour des broutilles. Bref, pour lui répondre, je lui avais demandé de cesser ses remarques théâtrales, parce qu'il fallait avouer que je la prenais souvent pour une actrice de cinéma. Elle avait le don d'en faire des tonnes quand elle voulait. Elle m'avait opposé que j'étais donc sainte Kayleigh. "Mais oui !" lui lançais-je avec un visage très sérieux. "Comment oses-tu en douter ? Je suis bien plus sainte que toi sur plein de points ma biche !" ajoutais-je dans un petit sourire malin. Je m'étais dit qu'avec un gentil surnom, ça passerait sûrement mieux (a) Même si j'étais loin d'avoir peur de cette petite folle en puissance. Puis, je m'étais prise dans une histoire sur ma future carrière que je gérerais très bien, même en étant en cours. Ce qui fit bien rire ma meilleure amie qui ne trouva à me lancer que le fait que je n'arrivais déjà pas à gérer seulement les cours actuellement, alors qu'elle ne préférait même pas imaginer le tableau. "Mais de quoi je me mêle ?" lançais-je en me relevant pour la regarder. "Je gère ce que juge bon de gérer, et il se trouve qu'il y a bien peu de cours intéressants selon moi. Tant mieux si madame l'élève studieuse fait mieux que moi" dis-je alors. Je ne pensais franchement pas qu'elle étudiait bien plus que ce que je faisais, mais bon. "Si tu gères si bien que ça, lance-toi dans ta carrière ! Tu as énormément de potentiel !" ajoutais-je en riant, tout en me forçant un peu (a) Pour savoir vraiment de quoi il retournait, elle me proposa de demander à Niallou laquelle de nous deux était la plus démoniaque. "Alors là, avec plaisir ! On risque de bien rire je pense" repris-je, avec mon air très sûr de moi. J'allais briefer Niall et s'il avait le malheur de ne pas me soutenir, il serait un meilleur ami ingrat. Nous avions ensuite embrayé sur Tom, ce petit bonhomme qu'il m'arrivait de garder de temps à autres. Ce qui avait l'air de déranger ma chère Brianna, qui avait le sommeil léger. Elle ne cessait de se plaindre et je lui avais évidemment dit qu'il avait de la chance de m'avoir, car avec cette chère dame, il n'aurait pas la vie facile. Elle me répondit que j'étais mauvaise. "Peut-être bien ! Mais c'est pour ça que tu m'aimes !" fis-je simplement. Si je ne lui faisais que des compliments, ce serait d'un ennui total. "Je ne dis pas que tu ne peux pas être tendre, mais tu ne supportes pas les gosses. Ose me dire le contraire !" lui lançais-je en le regardant droit dans les yeux. Puis, je m'étais rendu compte de l'absence de ma meilleure amie hier soir à l'appart. Je pensais sûrement à raison, qu'elle avait passé une belle soirée en compagnie de beaux mecs. Cependant, elle rechignait à l'idée de m'avouer qu'elle n'avait certainement pas fini la nuit seule. C'était bien mal me connaître que de croire que je me satisferait de ça. "Ne me fais pas ton petit couplet sur le pouvoir des filles ou tout autre chose. Tu n'es pas sortie juste pour te rincer l'oeil ou alors tu as perdu ta soirée !" lui dis-je, espérant qu'elle serait enfin plus bavarde. C'était bien beau d'admirer, mais il fallait profiter aussi quand l'occasion de présentait. Et en parlant de mecs, j'en étais arrivée à lui parler de mes retrouvailles quelque peu étranges avec Nate. Voyant que cette révélation me coûtait un peu, Brianna me demandait alors comment cela c'était passé. "Je ne sais pas vraiment quoi te répondre. C'est assez bizarre en fait. Quand je le vois, je suis complètement paumée. Je suis plus capable de réfléchir correctement et de prendre des décisions. Pourtant, je l'avais pas revu depuis deux ans, et quand il revient, c'est comme si je l'avais quitté hier ..." lui avouais-je. C'était vraiment étrange comme sensation, mais pourtant, c'était exactement ce que je ressentais. Je savais que je n'avais jamais réussi à l'oublier, que j'avais juste repoussé son souvenir dans le fin fond de ma mémoire, mais aujourd'hui, il était là et je savais pas comment agir.


Revenir en haut

Invité
Brianna Williams


MessagePosté le: Lun 18 Juin - 20:51 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    De fil en aiguilles, Kayleigh finit pas me faire comprendre que j'avais des réactions plutôt exagérées, voire théâtrales. En effet, je ne pouvais pas le nier, j'adorais ça. Avec elle, j'avais la fâcheuse tendance de monter sur mes grands chevaux, d'en faire des tonnes et tout ce qui s'en suit. C'était ma petite façon à moi d'embêter Kayleigh, et puis, je devais bien avouer que je n'avais pas besoin de faire beaucoup d'efforts pour jouer à la fille exubérante et exaspérante (a). Enfin, elle n'avait pas de quoi se plaindre car, de son côté, elle me le rendait bien en se faisant passer pour un ange (et en me faisant passer pour un petit démon, par la même occasion). De ce fait, elle essayait tant bien que mal de se faire passer pour une petite sainte à mes yeux. Or, je la connaissait pas coeur. C'était donc peine perdue. Mais ma meilleure amie ne le voyait pas de cet oeil, et persistait dans sa bêtise, m'affirmant qu'elle était effectivement une sainte. Je ne pus m'empêcher de rire à cette remarque, tant c'était grotesque. "donc, t'es comme ça toi ? tu t'inventes une vie ?", lui demandai-je en essayant de garder un air sérieux. A peine ai-je eu le temps de finir ma phrase que Kay osa ajouter qu'elle était bien plus sainte que moi, et ce, sur énormément de points. "alors là, je plaide innocente, tu inventes !", m'exclamai-je en ouvrant de grands yeux ronds et en levant le bras droit en l'air. Puis, à force de raconter n'importe quoi, elle s'était embarquée dans une histoire farfelue quant à sa potentielle carrière d'actrice. Une chose était sûre, c'est que s'inventer des rôles, elle savait parfaitement le faire. Même face à sa meilleure amie ! Elle ne manquait pas d'espoir cette petite (a). Elle prétendait pouvoir gérer une carrière et les cours en même temps. Je sautai alors sur l'occasion pour la taquiner, et lui rappela qu'elle avait déjà quelques difficultés à gérer ses études, alors que sa pseudo carrière n'avait même pas encore démarré. Ni une, ni deux, ma meilleure amie se redressa, un air outré sur le visage -ce qui me fit rire intérieurement-, puis m'ordonna presque de m'occuper de mes affaires. Elle ajouta qu'elle gérait ce qu'elle décidait de gérer, et que les cours n'étaient pas sa priorité pour le moment. Elle conclus par la suite, avec une pointe de sarcasme, que si j'étais si studieuse que je le prétendais et que j'étais capable de faire mieux, c'était parfait pour moi. "mais c'est que la petite Ford se vexe", dis-je avec ironie, en lui pinçant la joue comme une grand-mère le ferait avec sa petite fille. Toutefois, ma très chère meilleure amie était dure à amadouer, et continuait à m'envoyer des piques. Elle m'affirma, notamment, que je gagnerais à me lancer dans ma propre carrière, si je gérais aussi bien que je le prétendais. "oh mais très bien ma chère, j'espère que tu es prête à vivre une vie de fou au bras de ta belle et célèbre meilleure amie !", répondis-je en me redressant pour donner plus d'effet à ma remarque. "en tout cas, toi, tu es une star montante de la bêtise", déclarai-je afin de conclure la conversation, avant de lâcher un petit rire. Par la suite, nous en venions à nous comparer et nous demander laquelle de nous deux était la pire à supporter. Chacune misant sur l'autre, nous en avions vite conclu que la meilleure solution serait de demander son avis à Niall, notre coloc'. Plutôt sûre d'elle quant au résultat, ma meilleure amie me lança que ça risquait d'être drôle. Notre conversation avait ensuite dérivé sur Tom, le petit garçon que Kay gardait de temps à autres, pour dépanner une amie. Je lui fis savoir que mes nuits s'étaient énormément écourtées depuis la présence de cet enfant et, évidemment, ma meilleure amie sauta sur l'occasion pour remarquer qu'il avait de a chance que ce soit elle et pas moi qui s'occupe de lui. Je me contentai alors de lui déclarer qu'elle était vraiment mauvaise. A cela, elle me répondit que c'était en partie la raison pour laquelle je l'aimais. "détrompe-toi ma chérie, je n'ai jamais vraiment eu de bonnes relations avec les démons de Satan !", objectai-je avant de lui sourire faussement. Pour détourner la conversation de sa personne, Kay me demanda de bien vouloir avouer que je ne supportais pas les enfants. "et bien de mon côté, je trouve que je les supporte relativement bien. vois par toi-même, je vis avec deux gosses !", lançai-je avant de lui tirer la langue telle une gamine de cinq ans. Quoi qu'il en soit, la nuit dernière, je n'avais pas eu à faire les frais des pleurs du petit Tom, puisque j'étais sortie. Évidemment, en bonne curieuse qu'elle était, ma meilleure amie me questionna sur mes rencontres, et sur la fin de ma soirée. Quitte à la décevoir, je lui affirmai le plus sérieusement du monde. Mais elle ne me crus pas une seconde, et continuait à insister, espérant me faire cracher le morceau. Ma meilleure amie n'était, en effet, pas du genre à se contenter de ça. (complètement hs : si je te réponds que j'ai passé la nuit avec une femme charmante aux sanitaires, ça t'ira ? (a) ptdrrr). Agacée par son insistance, je levai les yeux au ciel. "bon, j'ai peut-être passé la nuit avec un mec, et après ? tu gagnerais à t'occuper de tes fesses", répondis-je en riant légèrement. D'ailleurs, on en vint rapidement à parler de ses histoires de coeur, et il s'avérait qu'elle avait revu Nate récemment. Je lui demandai alors comment cela s'était passé, mais ma meilleure amie avait visiblement été bouleversée par ces retrouvailles. Elle me fit part de ses sentiments, et cela ne fit que confirmer mes pensées. Après quelques secondes de silence, je me lançai à lui poser la question qui me brûlait les lèvres. "tu penses que tu as encore des sentiments pour lui ?". Attendant sa réponse, je lui adressai un sourire qui se voulait rassurant.


Revenir en haut

Invité
Kayleigh Ford


MessagePosté le: Ven 29 Juin - 18:38 (2012)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey ! Répondre en citant

    Une journée plage avec ma meilleure amie, c'était bien ce dont j'avais besoin. Nous allions bronzer, papoter, rigoler admirer les beaux mecs. C'était un plan parfait pour l'après-midi. Très rapidement, nous étions parti dans nos délires habituels, que nous étions souvent les seules à comprendre. Qu'importe, c'était bien le principal. J'avais affirmer en essayant d'être crédible que j'étais sainte Kayleigh. C'était vrai des fois, mais la plupart du temps, plutôt pas. Tant pis, elle serait bien obligée de se faire à l'idée. Je me considérais clairement comme un ange à côté d'elle, je faisais bien moins de conneries selon moi. Ou peut-être que j'essayais seulement de m'en persuader. Suite à mes propos, Brianna me lança une remarque comme quoi j'étais le genre de fille à m'inventer une vie. Ce qu'elle pouvait être drôle elle aussi. "N'essaie pas de prendre ton air sérieux pour me faire pâlir de peur" dis-je alors. "Tu sais aussi bien que moi que je ne fais jamais rien sans penser aux conséquences" ajoutais-je en essayant de garder mon sérieux du mieux que je le pouvais. Pour le coup, je racontais un peu n'importe quoi, ou disons que j'embellissais plutôt la réalité. "Toi innocente ? Tu sais que t'es super drôle en vrai ! Tu es à mourir de rire ma poule et c'est d'ailleurs pour ça que je t'aime !" dis-je en fouillant dans mon sac pour prendre une bouteille d'eau. J'en bus une longue gorgée pour me désaltérer et pour pouvoir ainsi reprendre de plus belle. La voyant prendre des grands airs et bouger dans tous les sens avec ses bras, je ne pus retenir un petite rire. "Je ne dirais pas ce que je pense où tu vas encore dire que je me moque de toi, mais sache que je le pense très fort" fis-je simplement. J'étais bien évidemment repartie dans cette idée saugrenue que je lui avais avancée, quant à cette carrière d'actrice qu'elle devrait entamer tellement elle était douée pour faire du cinéma. Quant à ma carrière, elle serait bien possible aussi selon ce que je lui avais dit. Et elle n'avait trouvé à m'opposer que le fait que je n'arriverais jamais à gérer les cours et ma carrière. Décidément, elle me connaissait bien mal et me sous-estimait en plus de ça. Si même ma meilleure amie ne me soutenait pas, je ne savais où j'allais aller chercher des encouragements. Ma chère meilleure ajouta que je me vexais à sa remarque. "Mais pas du tout vois-tu ! Il y a bien longtemps que je passe au-dessus de tes sarcasmes" ne puis-je m'empêcher de dire tentant de reprendre mon calme pour accorder plus de crédit à ce que je venais de dire. En fait, nous étions un duo de choc. A nous deux, nous ne disions que des conneries, c'était pire que délirant. Elle en vint à me demander si je me sentais prête à vivre une vie de folie à ses côtés, puisque ce serait le cas si elle devenait célèbre comme je l'imaginais. "Je suis préparée à toutes les éventualités. Je m'adapte à tout, mais attention, j'espère que tu me feras passer en VIP partout où tu iras" lui dis-je avec mon doigt menacant, au cas où il lui viendrait l'idée de m'abandonner à mon triste sort. Elle ajouta évidemment une petite blague comme quoi j'étais une star montante de la bêtise, ce qui me fit sourire. "Arrête ton cirque tu veux" lui dis-je un sourire en coin. Notre prochain défi était de nous adresser à Niall, notre colocataire, et accessoirement mon meilleur ami, pour savoir laquelle de nous deux était la plus insupportable. Pour ma part, je pensais très clairement que ma chère Brianna était une reine en la matière, et c'est pour ça que je l'aime d'ailleurs. Elle a ce pouvoir de dire des conneries et de toujours garder cet air sérieux, qui me fait mourir de rire. Notre conversation avait ensuite déviée sur Tom, le petit garçon que je gardait de temps en temps afin d'aider une amie. Mademoiselle s'était plainte qu'en sa présence, elle ne pouvait pas fermer l'oeil. C'est compréhensible avec un enfant, mais après tout, elle n'avait qu'à dormir le reste du temps, cela lui éviterait d'avoir du sommeil en retard. J'avais alors dit que le petit avait de la chance que ce soit moi qui m'occupe de lui parce qu'avec Brianna, il aurait très rapidement, déchanté. Et elle me jugea vraiment mauvaise. Je ne trouvais à lui dire que le fait qu'elle m'aimait justement comme ça, je serais bien moins attachante sinon. Sa remarque me fit exploser de rire, car elle me compara à un démon de Satan. "Bri' tu sais que t'es énorme ! Un démon de Satan, carrément ! Tu mâches pas tes mots toi !" m'exclamais-je. Puis je la tirais à moi en la prenant par le cou, pour finalement lui faire un gros bisou sur la joue. "Allez tu m'aimes, dis-le !" ajoutais-je, en attendant qu'elle approuve. Elle qualifia même Niall et moi de deux enfants, donc qu'elle vivait avec deux enfants. Elle était vraiment courageuse cette pauvre dame. Je l'avais ensuite questionnée sur ses activités de la veille, étant donnée qu'elle était rentrée tard. Je pensais bien qu'elle avait fait des folies en boîte de nuit avec quelques mecs certainement, comme elle en avait souvent l'habitude. Elle se tuait pourtant à me dire que c'était faux, mais j'insistai de toutes mes forces pour qu'elle avoue. Elle finit par admettre qu'elle avait peut-être passé la soirée avec un mec, mais que je gagnerais à me mêler de ce qui me regarde. "Je ne peux pas faire ça ! Tu es obligée de tout me dire et je veux tous les détails" lui dis-je alors, toute excitée d'avance. Sur le coup, j'étais en mode curieuse. Puis, elle en était venue à me demander des nouvelles quant à mes amours. Je lui avais avoué avoir revu Nate et que c'était plutôt compliqué comme situation. J'admis que de le revoir m'avait complètement paumée et que je ne pouvais plus réfléchir correctement. Quand je le voyais, j'avais juste envie de le serrer dans mes bras, comme si rien ne s'était jamais passé. Brianna me demanda si j'avais toujours des sentiments pour lui. Je haussais les épaules avant de lui répondre : "Je pensais que tout ça était derrière moi, je pensais avoir tiré un trait sur cette histoire et en fait, je me rends compte que j'ai juste tout fait pour refouler ce que je ressentais vraiment" lui avouais-je alors. Il était temps que j'arrête de faire semblant, et il fallait que j'affronte la réalité. Je n'avais jamais été capable de m'attacher à aucun autre mec que lui. La conclusion paraissait plutôt simple.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:22 (2016)    Sujet du message: The summer's not hot without you, honey !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky