Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
i really hate you right now.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Vanessa Hudgens


MessagePosté le: Lun 19 Mar - 13:30 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant



    i really hate you right now.
    Mercredi après midi, j'avais fini ma mâtiné de cours plus ennuyeux les uns que les autres assez rapidement, heureusement d'ailleurs. J'avais ensuite tout simplement décider de sécher le reste de la journée. Je n'avais pas vraiment la tête à entendre les professeurs blablater sur le surpopulation de la chine ou ce genre de choses. J'avais juste besoin de me défoulé. De ne penser à rien, de me détendre. Et personnellement, quand j'étais contrarié, le sport m'aidait à canaliser toute ma rancoeur. La raison à cela était simple et ce qualifiait en un mot : Jeffrey. Comment l'expliquer, lui et moi étions sortis ensemble, l'été de nos dix-sept ans. J'avais approuvé des sentiments pour lui, et j'avais sincèrement pensé qu'il en avais eu autant pour moi. Pourtant, cette réciprocité ne me parut pas vraiment flagrante quand je l'avais surpris dans un lit avec une autre fille. J'étais et suis ce genre de fille qui trouve ça humiliant d'être trompé, et qui reste très rancunière après ce genre de coups bas. Voilà pourquoi même deux ans après les faits, j'en voulais toujours terriblement à Jeffrey. D'ailleurs, le croiser sur le parking de l'université avais fait remonter toute cette rancune que je tentais tant bien que mal d'évacuer en frappant dans le pushing-ball en face de moi.


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Lun 19 Mar - 13:30 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Lun 19 Mar - 16:38 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant


    IT FEELS JUST LIKE IT WAS YESTERDAY, WE WERE IN LOVE.
    Quatre jours s'étaient écoulés depuis mon altercation avec Jordane, mon amour de vacances, de dix-sept ans. Notre entrevue n'avait pas été l'une des meilleures, du moins, elle n'avait pas été à la hauteur de notre histoire, je trouvais. Bien que je lui avais été infidèle à l'époque, cela ne m'avait pas empêché de m'être réellement attaché. J'avais dix-sept ans, j'avais bu, j'avais des problèmes, et une fille pas mal avait été là, à mes côtés, au mauvais moment, me détournant par conséquent de ma relation avec Jordane. Bien sur, l'alcool n'excusait rien, mais le lendemain, après avoir complètement décuvé, j'avais pu connaitre le regret, bien évidemment. Quoiqu'il en soit, depuis que j'étais arrivé à Cancun, j'avais pris l'habitude de m'inscrire à la boxe, là où je pourrais me défouler totalement. J'avais cette fâcheuse tendance à devenir agressif quand j'étais énervé, ou contrarié. Ainsi, il vallait mieux pour tout le monde que je mette mes nerfs contre le pushing-ball plutôt que sur un pauvre passant dans la rue. Dix-huit heures, cela faisait deux bonnes heures que je me trouvais dans une salle, à taper comme un fou dans le sac. Bien que Cancun se présentait comme un nouveau départ, le passé restait à mes côtés malgré tout, m'empêchant alors d'aller de l'avant. Bref, je me dirigeais dans les douches qu'offraient l'établissement, mais sur le passage, et à travers les baies vitrées, je pus voir Jordane (comme par hasard), seule, en train de cogner le pushing-ball. On dirait qu'elle avait eu la même idée que moi. Suite à cette pensée, un léger sourire se dessina sur mes lèvres. Après tout, elle n'avait peut être pas tant changé que ça. Je décidais de ne pas la rejoindre, du moins, pas tout de suite, et me contentais de la regarder à travers la glace. Pour le moment, il me semblait qu'elle n'avait pas encore remarqué ma présence.



Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Dim 1 Avr - 10:13 (2012); édité 4 fois
Revenir en haut

Invité
Vanessa Hudgens


MessagePosté le: Lun 19 Mar - 20:43 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant



    i really hate you right now.
    Mes coups s'enchaînait, ce qui me fit évidemment prendre une respiration plus courte. Je n'étais pas une fana de boxe, mais cela me détendais et me faisait me dépenser complètement. Après cela, j'espérais être un peu plus calme pour la prochaine fois que je croiserait Jeffrey. Au bout de quelques minutes, je fini par ralentir ma cadence, et aillant soif, je m'avançait jusqu'aux baies vitrées où se trouvais les bancs, et mon sac. J'attrapais ma bouteille et en bue quelques gorgées avant de relever le visage quand je sentis un regard sur moi. C'est là que je me rendis compte de la présence de Jeffrey, de l'autre côté de la vitre. Mon premier reflex fut de soupiré. Car avec la chance que je me payais, il fallait que je le croise de nouveau le jour même où j'essayais de le sortir de mes pensées. Il affichais un léger sourire, ce même sourire qui me rappelais tant de souvenirs. Je crois qu'en réalité, ma rancune venait du fait que j'avais été très attaché à lui. Que pendant ses vacances, j'avais réellement éprouvé des sentiments pour lui et je n'avais donc pas compris comment il avais pus me trahir de la sorte, alors qu'il disait avoir les même de son côté. Puis, je réalisait que la salle de boxe était un lieu public, donc, que malgré ma rancune à son égard, je ne pouvais pas m'attaqué à lui. -bien que l'idée de le confondre avec le pushingball m'eu traverser l'esprit..- Je décidais, étonnement d'ailleurs de m'approché de la porte qui nous séparaient et allais me placer devant lui. Toujours aussi bagarreur ? Dis-je simplement à son intention.


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Mar 20 Mar - 15:16 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant

    IT FEELS JUST LIKE IT WAS YESTERDAY, WE WERE IN LOVE.
    En ce moment même, Jordane retenait toute mon attention. Si une jolie blonde à forte poitrine passait derrière moi, si un tigre serait au fond du couloir, si un incendie se déclarerait dans l'enceinte du bâtiment, je crois que je ne l'aurais même pas remarqué. Mon regard était incapable de se détourner d'elle. Observant l'impact de ses coups sur le punching-ball, celle-ci devait sûrement être énervée, du moins, contrariée. Bien que notre relation n'ait duré qu'un été, j'étais apte à capter la moindre de ses émotions. Je savais quand elle n'allait pas, je savais quand elle allait bien. Après tout, c'était elle, c'était moi. Au bout de quelques minutes, Jordane s'approcha des baies vitrées sans pour autant remarquer ma présence. Elle fouilla quelques petits instants dans son sac, afin d'y sortir une bouteille d'eau et de se rafraîchir. Même si je n'avais plus rien à faire ici, j'avais un certain mal à quitter l'endroit. D'ailleurs, quand elle croisa mon regard, je n'avais plus aucune raison de partir. Peut être aurions-nous de vraies retrouvailles à présent ? A travers la vitre, je l'observais se rendre près de la porte, pour finalement l'ouvrir et se placer devant moi. Pour être sincère, j'avais l'impression que la baie vitrée qui nous séparait il y avait quelques secondes symbolisait la barrière que s'était mise Jordane vis-à-vis de moi. Donc, le fait qu'elle franchise le pas me fit sourire intérieurement. Tu me connais, répondis-je, en émettant un petit rire, à cause de plusieurs souvenirs qui m'étaient remontés en tête. Effectivement, j'aimais plutôt la bagarre. En réalité, ce n'était pas que j'aimais, c'était plutôt que je me bagarrais assez rapidement. Etant quelqu'un de très impulsif, je démarrais souvent au quart de tour quand on me provoquait. Bien évidemment, Jordane devait sûrement s'en rappeler. Combien de fois avais-je foutu de poings à des inconnus parce qu’ils draguaient ouvertement Jordane devant moi ? Même si je pouvais paraître un peu trop colérique, je trouvais mes raisons valables : c'était tout simplement un manque de respect. On avait notre façon à nous de s'aimer, on jouait sans arrêt et c'est vrai, on se déchirait souvent le coeur. Mais on aimait ça : risquer de perdre l'autre, pour se prouver l'importance qu'il a pour nous. C'était nous, c'était beau mais c'était comme ça que j'avais tout gâché.



Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Dim 1 Avr - 10:12 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Vanessa Hudgens


MessagePosté le: Mar 20 Mar - 15:54 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant



    i really hate you right now.
    Durant notre histoire, nombreux furent les soirée où Jeffrey ce battait avec le premier type m'adressant un simple sourire au mauvais moment. Il n'étais pas du genre bagarreur pour autant, je dirais plutôt impulsif. Et à l'époque, c'est ce qui m'avais plus. On passait la majeur partie de notre temps à se disputé sur n'importe quoi, on étais rarement d'accord sur quelque chose. Et pourtant, cet été on ce retrouvais toujours. Nous avions passé l'été de nos dix-sept ans a nous réconcilié, puis, à nous chamailler de nouveau. Cette relation avais sans doutes été la plus étrange que je n'ai eu. On ne le montrait peut-être pas beaucoup, mais on été vraiment attaché l'un à l'autre. Tellement qu'il sortait de ses gonds dés qu'un garçon m'approchais, et que je faisait une crise dés qu'une fille avais le malheur de lui tourné autour. Mais comme on dis, les plaisirs violents ont des fins violentes n'est-ce pas ? Alors la fin de cette relation de cette façon là n'avais rien eu d'étonnant. Malgré la rancune que j'éprouvais pour lui, je décidais pourtant de m'approcher de lui. Je me tenais juste devant lui quand il répondis à ma question. Je croit d'ailleurs, à en juger au petit rire qu'il avait eu, qu'il c'étais sans doutes remémoré également ses "coups de poings" passé. Et y a pas de quoi en être fière. Dis-je simplement, tout en le regardant. Je fini par laisser échappé un léger sourire. Peut-être que la boxe m'avait assez fatigué pour que je me permette d'être un minimum polie en sa présence. Par polie, j'entend un peu plus gentil qu'à notre précédente rencontre. Ton impulsivité te perdra, un jour. Ajoutais-je ensuite. C'est vraiment moi qui venais de dire ça ? Je crois que je n'étais pas vraiment la bonne personne pour tenir ce genre de propos, vu que j'étais également du genre impulsive. J'espérais d'ailleurs qu'il l'eu oublier, pour ne pas qu'il me rétorque quelque chose, comme à son habitude.


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Mar 20 Mar - 16:33 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant

    IT FEELS JUST LIKE IT WAS YESTERDAY, WE WERE IN LOVE.
    Et y a pas de quoi en être fier,' lâcha Jordane. Avec ces mots-là, celle-ci devait sûrement essayer de paraître sérieuse, toutefois, quelque chose la trahit : son sourire. D'ailleurs, depuis qu'on s'était revus, c'était le premier sourire qu'elle m'adressait. Cette image, je m'en souviendrais, c'était certain. Quelques secondes après, elle ajouta que mon impulsivité me perdra. Dit-elle, répliquais-je simplement, un petit sourire malicieux aux lèvres, tout en m'appuyant sur le côté sur la baie vitrée. A vrai dire, Jordane n'était pas mal non plus dans son genre. Elle n'était pas du tout la mieux placée pour me faire une telle remarque, surtout que parfois, elle, était bien pire que moi. Si je me fiais à mes souvenirs, il suffisait que mon regard dérive sur une autre pour qu'elle me déclare une nouvelle guerre mondiale. Pourtant, même si notre amour paraissait malsain, cela ne m'avait pas empêché de l'aimer. Je crois même que par ce genre de relation, tout était amplifié. Relookant mon ancienne petite-amie, je trouvais que la sueur ne la rendait pas moins belle. Tu comptes rester ici encore longtemps ? la questionnais-je, après m'être discrètement léché la lèvre supérieure comme pour l'hydrater. Je savais que même si Jordane était venue entamé la conversation, cela ne voulait pas dire que tout était au point entre nous, bien au contraire. Cependant, il se trouvait que je n'avais rien à faire de spécial pour cette fin de journée. Peut être pourrait-on passer un peu de temps ensembles, comme autrefois ? Je pouvais très bien attendre dans la salle de boxe le temps qu'elle termine, pour ensuite sortir ensembles dans un quelconque endroit. On va dire que je lui laissais les cartes en main.


Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Dim 1 Avr - 10:12 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut

Invité
Vanessa Hudgens


MessagePosté le: Mar 20 Mar - 17:46 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant



    i really hate you right now.
    Je devais avouée ne pas être vraiment la personne la mieux placer en matière d'impulsivité. J'avais toujours eu tendance à m'énerver facilement. Et à clasher les gens quand cela arrivait. J'avais d'ailleurs légèrement espéré que Jeffrey eu oublier ce petit détaille de ma personnalité, mais selon sa petite remarque, j'en déduisait que non. Je me contentais de pencher légèrement ma tête sur le côté quand il me lançait ensuite son petit sourire malicieux, n'ajoutant rien de plus sur le sujet. J'étais extrêmement jalouse, ainsi que possessive. Et durant notre relation, il l'était aussi. Ce qui expliquais parfaitement les nombreuses disputes que nous avions eu dans le passé. Je crois même qu'on avais passer plus de temps à ce crier dessus qu'à être heureux. C'étais une forme de bonheur, cette relation nous plaisait. Du moins, elle me plaisait à l'époque. Parce que malgré tout ce que je pouvais lui reprocher, je savais pertinemment que je reviendrais toujours au près de lui. Enfin, "toujours" est un bien grand mot car il y avais une chose d'un peu plus fort que mes sentiments pour lui : l'estime que j'avais de moi-même. Et être tromper, était plus qu'humiliant. Ca dépends. Répondis-je dans un premier temps à sa question. Tu va me donner d'autres raisons de me défoulé sur un pushing-ball ? Ajoutais-je ensuite. Evidemment, cette question était de la pure rétorque. Je fini donc, après avoir jeter un coup d'oeil autour de moi, par lui répondre : Je crois que j'ai fait assez de boxe pour aujourd'hui. On peu savoir pourquoi mon temps ici t'intéresse ? Le questionnais-je ensuite. En y réfléchissant, ce que j'avais fait ses derniers temps, je n'avais jamais eu d'explications face à son acte passé. Et si on voulais tout les deux tourné la page une fois pour toute de toute cette rancoeur, j'avais besoin d'avoir des explications. Alors peut être que dialoguer calmement avec lui était un bon moyen de mettre une fois pour toute les choses au clair. Peut-être que comprendre, m'aiderais à pardonner. Même si pour l'instant j'étais encore loin de ce résultat.


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Lun 26 Mar - 18:07 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant

    IT FEELS JUST LIKE IT WAS YESTERDAY, WE WERE IN LOVE.
    Même si Jordane était venue me parler par je ne sais quel miracle, cela ne signifiait pas pour autant que tout était clair entre nous. Loin de là. La distance, le froid malgré la chaleur de Cancun pouvait toujours se faire ressentir. De toute façon, cela n'allait jamais revenir comme avant. Il ne fallait pas se faire d'illusions. Quoiqu'il en soit, cela ne nous empêchait pas d'essayer de revenir en arrière ? Non pas pour recommencer notre histoire, mais plutôt pour revoir à quel point on s'entendait. De cette manière, je lui avais demandé si elle comptait rester ici longtemps. Sa réponse pouvait se lire en deux parties. Dans un premier temps, elle me répondit que ça dépendait. La remarque qu'elle enchaîna juste après me fit légèrement rire. J'avais même alors baissé mon visage afin d'étouffer ce rire, pour finalement le remonter en sa direction, afin d'obtenir une meilleure réponse, du moins, sa vraie réponse. 'Je crois que j'ai fait assez de boxe pour aujourd'hui. On peu savoir pourquoi mon temps ici t'intéresse ?' A partir de là, un sourire se dessina sur mes lèvres malgré moi. Comme ça, répondis-je dans un premier lieu. Puis, sans vraiment lui laisser le choix, j'entrais dans la salle de boxe dans laquelle elle se trouvait cinq minutes plus tôt. On pourrait peut être passer du temps ensembles, expliquais-je dans ma marche. Naturellement, elle m'avait suivit à l'intérieur, se demandant probablement où voulais-je en venir. Café, manger un petit truc, se poser quelque part, je sais pas, énumérais-je l'air innocent, tout en prenant son sac de sport. Mais j'suppose que tu veux te doucher d'abord, affirmais-je, en la regardant dans sa tenue de sport, qui bizarrement, la rendait toujours aussi sexy. C'est parti, ajoutais-je, en faisant un petit mouvement de tête afin de désigner l'endroit où se trouvait les douches. C'était vrai, en fait, je ne lui avais même pas laissé le temps de répondre, mais Jordane était bien trop compliquée pour se prononcer sur un simple 'oui', ou simple 'non'. J'avais donc décidé de faire les choses à ma manière, que ça lui plaisait ou non. Et qu'importe, dans mes souvenirs, il me semblait qu'elle avait toujours eu un faible pour les mecs entreprenants. Une fois arrivés dans les douchés, je posais le sac sur le banc le plus proche des douches en question. Quelques secondes après, je m'asseyais dos aux douches, et finissais par la regarder elle, debout. Je regarderais pas, lui confessais-je, un petit air amusé, éternel sourire au coin des lèvres.


Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Dim 1 Avr - 10:11 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Vanessa Hudgens


MessagePosté le: Mar 27 Mar - 09:40 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant



    i really hate you right now.
    Après lui avoir répondu, Jeffrey entrais dans la salle de boxe dont je venais de sortir, tout en m'expliquant qu'on pourrait passer un peu de temps ensemble. Et le plus naturellement du monde, sans même me laisser le temps de répondre quoi que ce soit, il attrapais mon sac de sport et m'annonçait même un programme complet. Vue que je n'avais rien d'autres de prévue j'étais d'accord pour sa proposition. -en même temps, il ne me laissait pas vraiment le choix non plus (a)- Je le suivais, les bras croiser sous ma poitrine et le regardais s'activé. Une fois de plus, je remarquais qu'il n'avais pas vraiment changer durant ses deux dernières années. Il avais toujours cette manie de tout décider, laissant les gens devant le fait accomplie. Bizarrement, le regarder faire cela me fit esquisser un léger sourire, il étais vraiment pas croyable ce garçon. Puis, alors qu'il ajoutait qu'il supposait mon envie de prendre une douche avant de quitter la salle, il se mis en directions de celles-ci. Je l'avais suivie sans broncher. De toutes manières, je n'aurais rien pus rétorquer qu'il étais déjà partis. Je m'étais contenté de le suivre de nouveau et ne pu réprimer un léger rire quand il s'installais sur l'un des bancs. C'est pas que je ne te fait pas confiance, mais il est tout simplement hors de question que je me douche avec un pervers dans ton genre dans la pièce. Souriais-je légèrement. Je n'étais pas vraiment du genre pudique, de toutes manières, Jeffrey m'avais déjà vue comme ça, mais le connaissait, je doutais légèrement qu'il reste sagement assis sur son banc. Je m'approchais alors de lui, saisie ses mains pour le faire ce lever et l'entraînais avec moi jusqu'aux portes que nous venions tout juste de passer. Alors soit gentil et va gentiment m'attendre dehors. Ajoutais-je tout en lâchant ses mains pour m'adosser dans l'encadrement de la porte.


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Ven 30 Mar - 13:33 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant

    IT FEELS JUST LIKE IT WAS YESTERDAY, WE WERE IN LOVE.
    Comme j'avais l'habitude de le faire, j'avais pris les devants et fais un tas de propositions, de déplacements, ne laissant même pas le temps à Jordane d'y répondre quoi que ce soit. Pour être franc, si je lui laissais toujours la parole, on serait ici jusqu'à l'an 2020. J'appréciais son sens de la répartie, mais parfois, elle en possédait bien trop. Je crois qu'elle réfléchissait trop, ouais, ça devait être ça (a). Quoiqu'il en soit, que ça lui plaise ou non, je nous planifiais une soirée ensembles, courte ou longue, cela dépendait de la tournure des évènements. Cependant, avant ça, je lui laissais la possibilité de se doucher après un tel sport physique comme la boxe. Je m'étais chargé d'attraper son sac de sport afin de l'amener jusqu'aux douches. Une fois à l'intérieur, je l'avais déposé sur le banc le plus proche des douches en question, avant de prendre place à côté. D'un air malicieux, j'avais jeté un regard sur mon interlocutrice, lui confiant que malgré cette situation, je ne la regarderais pas. Éternel sourire au coin des lèvres, il était vrai que je pouvais paraître peu crédible, et il était normal que je le lui laisse le bénéfice du doute. D'ailleurs, cette dernière ne put réprimer un léger rire avant de m'affirmer qu'elle était contre ma présence. Elle était même allée jusqu'à me traiter de pervers, ce qui étrangement, me fit plutôt sourire qu'autre chose. Mais arrête, j'suis un mec bien moi, ripostais-je, en lâchant un petit rire. Effectivement, ce que je venais de dire sonnait vraiment trop faux. Jordane ne prit pas en considération ce que je venais d'acclamer, mais me saisissait plutôt les deux mains, pour m’entraîner jusqu'à la porte. Bien que je le pouvais, je n'avais toutefois pas manifesté de résistance face à ce qu'elle faisait. La situation me faisait bien rire intérieurement. Après tout, combien de fois l'avais-je déjà vu nue ? Et puis, c'est pas comme si c'était la première fois, soupirais-je en la regardant avec malice, une fois arrivé derrière la porte. Jordane me lâcha finalement les mains, pour s'adosser dans l'encadrement de la porte. Elle me proposait d'attendre gentiment dehors. Ouais, mais j'ai peur tout seul, répliquais-je du tac-au-tac, d'un petit ton enfantin. Bien sur, à l'extérieur, il n'y avait vraiment rien de flippant, mais je tenais vraiment à rester avec elle. D'ailleurs, si elle me laissait, j'en profiterais pour lui montrer que je ne bougerais pas d'un poil de mon banc. Pouvait-elle me faire confiance ? S't'plait Jordane, me laisse pas tomber, terminais-je, en posant mon coude sur l'encadrement de la porte pour prendre appui.



Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Mar 3 Avr - 15:15 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut

Invité
Vanessa Hudgens


MessagePosté le: Sam 31 Mar - 19:45 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant



    i really hate you right now.
    Jeffrey avait tout planifier, à croire que je n'avais plus qu'à dire "amen" à son petit programme. Je le laissait dans son délire d'organisation, me contentant simplement de le regarder s'activé et m'énumérais ce que nous pourrions faire de notre temps-libre. Mais une fois dans les douches et après avoir retenu sa remarque comme quoi il comptais rester assis sur l'un des bancs tandis que je me doucherais, je n'avais pus me retenir de lâcher un léger rire. S'il croyais sérieusement que j'allais me doucher presque sous ses yeux, il ce mettait le doigt dans l'oeil le petit .. Je lui fit d'ailleurs remarquer avec un air amusé sur le visage car son attitude m'amusait beaucoup. J'hochais simplement la tête, signe que je ne croyais absolument pas sa riposte, d'ailleurs, il en ris lui même après l'avoir sorti. Je n'avais pas vraiment -à mon tour- attendu sa réponse pour me saisir de ses mains afin de l'emmener jusque la porte, là où je fini par le lâcher pour m'adosser dans l'encadrement. Les temps changent Lachowsky, et là maintenant, je ne me vois pas me doucher devant toi. Rétorquais-je à sa première remarque, un léger sourire au coin des lèvres. Et je doute que mon copain apprécie, lui aussi. Ajoutais-je ensuite avec une légère grimace. Je l'incitais donc gentiment à m'attendre dans la salle de boxe le temps que je me lave. Je penchais légèrement la tête sur le côté, le regardant tenté de me faire céder en utilisant son air de petit malheureux et lâchais doucement : M'ooh, pauvre chou .. Je suis sur que tu sait très bien te défendre. A tout à l'heure. Finis-je par déclaré avec un large sourire, je refermais ensuite la porte, pour me consacré à ma petite douche bien mérité. Enfin, j'allais quand même me dépêcher un minimum, ce que je dis d'ailleurs à Jeffrey à travers la porte : Je me dépêche, t'inquiète pas !


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Mar 3 Avr - 15:36 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant

    IT FEELS JUST LIKE IT WAS YESTERDAY, WE WERE IN LOVE.
    En fin de compte, et bien que j'essayais de la persuader que je serais sage comme une image pendant qu'elle prendrait sa douche, Jordane resta sur ses positions, souhaitant que j'attende tranquillement à l'extérieur. J'étais vraiment quelqu'un de douteux à ce point ? (a) En tout cas, peut être qu'au final, elle faisait bien. Même si je ne l'aurais pas rejoins sous la douche, il était presque évident que je me rince l'oeil discrètement deux-trois fois. Mes mains dans les siennes, cette dernière était parvenue à me sortir des vestiaires, et sa remarque me laissa intrigué : "Et je doute que mon copain apprécie, lui aussi." Un sourire s'était furtivement esquissé sur mes lèvres suite à cette révélation, mais je ne dis rien pour autant. Après tout, une fille comme Jordane ne restait jamais bien longtemps sur le marché. Ma dernière riposte pour pouvoir rester assis sur le banc fut une fausse confidence, qui me plaçait en petite tapette qui avait peur dehors tout seul. Mon ex-petite-amie n'était pas tombé dans le panneau, finissant en m'adressant un large sourire, avant de fermer la porte, et pouvoir se doucher. Maintenant, tout seul dans le couloir, je m'adossais contre le mur, avant de finalement me laisser glisser contre, pour me retrouver assis sur le sol. A travers la porte qui nous séparait Jordane et moi, je pus entendre la voix de cette dernière me prévenir qu'elle se dépêchait. T'inquiète, répondis-je assez fort pour qu'elle m'entende. Elle pouvait prendre son temps, de toute façon, maintenant qu'on avait "avancés" dans nos retrouvailles, je n'étais pas prêt de la lâcher. J'estimais qu'elle en avait pour quinze minutes plus ou moins, ce qui me laissait largement le temps de fumer une cigarette. De ma poche de jean, je sortais alors mon paquet de Marlboro rouge afin d'y saisir une cigarette. Briquet à la main, je l'allumais pour ensuite la porter à ma bouche. Les taffes s’enchaînèrent une fois, deux fois, et ainsi de suite. Puis, tout en écoutant le bruit de l'eau retomber, je pensais à ce que Jordane m'avait dévoilé cinq minutes plus tôt. Il fallait s'y attendre quand même. Elle était en couple.



Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Mer 4 Avr - 12:29 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Vanessa Hudgens


MessagePosté le: Mer 4 Avr - 09:27 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant



    i really hate you right now.
    Malgré avoir essayer de me faire changer d'avis, Jeffrey avais fini par accepter de m'attendre dans la salle de boxe le temps que je prenne ma douche. Je lui fit d'ailleurs remarquer par delà la porte que je ne serait pas très longue. Je n'allais tout de même pas le faire attendre deux heures dehors. Une fois la porte fermé, je retirait donc mes vêtements ou plutôt sur-vêtements, attrapant mes produits dans mon sac et filait sous l'eau qui devenais immédiatement chaude. Un petit quart d'heure plus tard environs, j'en ressortais propre et fraîche. Je terminais de me préparé en m'essuyant puis en enfilant des vêtements propres et de rechange, une simple petite robe d'été ferait l'affaire. Puis je me coiffait pour enfin laisser mes cheveux détacher afin qu'il sèche plus rapidement. Une fois avoir ramasser le reste de mes affaires et avoir enfouis le tout dans mon sac de sport, j'enfilait une paire de ballerines avant d'ouvrir la porte des douches pour rejoindre Jeffrey à l'extérieur. Celui-ci étant adosser contre, et visiblement pris dans ses pensée manquais presque de tomber en arrière, ce qui m'arrachais un léger sourire, -un peu moqueur, je doit l'avouée.- Je ne fit pourtant aucunes remarque là dessus et me contentais de lui faire remarquer : C'est bon, je suis propre et prête. Je lui tendis ensuite ma main, histoire de l'aider à ce relever et remarquais la cigarette qu'il tenais dans l'une de ses mains. Chose que je n'avais d'ailleurs jamais vraiment aimer. La cigarette, ou la fumé en elle même ne m'aillant jamais attiré, ou alors seulement en soirée quand j'étais bien sous l'effet de l'alcool, je ne comprenais pas son utilité dans la vie de tout les jours. Quand vas-tu perdre cette mauvaise habitude ? Demandais-je, bien que la question soit plus rhétorique qu'autre chose. En attendant sa réponse et une fois qu'il fut sur pieds, je me mise à marcher en direction des portes de sorties, sac sur l'épaule et après avoir fait quelques pas je me tournais pour lui jeter un regard. Pour qu'il ce décide à son tour de me rejoindre.


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Mer 4 Avr - 16:57 (2012)    Sujet du message: i really hate you right now. Répondre en citant

    IT FEELS JUST LIKE IT WAS YESTERDAY, WE WERE IN LOVE.
    Assis et adossé derrière la porte qui nous séparait elle et moi, je m'étais permis de fumer une cigarette le temps de patienter. Mes pensées se dirigeaient tout particulièrement pour ce qu'avait dit mon ancienne petite-amie. En effet, actuellement, elle était en couple. D'ailleurs, je me demandais à quoi il pouvait ressembler : par exemple, s'il était du même style que moi ou complètement différent; s'il avait notre âge; si ça faisait longtemps qu'ils étaient ensembles; et j'en passe. Tellement pensif à ce moment-là, le bruit de l'eau s'estompait peu à peu, et, je n'avais même pas remarqué m'être servis une autre cigarette. Les crachées de fumée s’enchaînaient à la chaîne, ma main faisant le geste machinalement, automatiquement. Enfin, Jordane parvint à me sortir de toutes mes réflexions quand elle ouvrit la porte. Adossé contre, j'avais manqué tomber en arrière. Wesh, soupirais-je, en me rattrapant dans le vide. Je m'étais retourné vers elle, sans pour autant me lever, et avais aperçus sur ses lèvres un léger sourire, ce qui me fit sourire de même. Prête, elle me tendit sa main pour m'aider à me relever. Volontiers, je la saisissais avec ma main libre, et me retrouver sur pieds pas plus de deux secondes plus tard. Cigarette dans l'autre main, je tirais ma dernière taffe avant de jeter le mégot dans un cendrier-poubelle. Je savais pertinemment que Jordane n'avait jamais apprécié le fait que je fumais, mais bon, je n'allais pas changer mes habitudes du jour au lendemain, même si certes, celle-ci était mauvaise. D'ailleurs, cette dernière ne put s'empêcher de me faire une remarque, en me demandant quand je me déciderais d'arrêter. En guise de réponse, je m'étais simplement contenté d'émettre un petit rire, parce qu'honnêtement, ça n'allait certainement pas arrivé demain la veille. Quoiqu'il en soit, cette dernière avait déjà commencé à avancer, et en la regardant s'éloigner, ce fut à ce moment-là que je fis attention à comment elle était habillée. Vêtue d'une petite robe d'été, ballerines aux pieds, ses mèches brunes se baladant derrière son dos, il était difficile de ne lui trouver aucun charme. D'ailleurs, sa robe mettait clairement en avant ses belles jambes bronzées, qui étaient toujours aussi sexy qu'avant. J'avouais la relooker comme si j'étais son petit-ami, mais comment résister à un tel spectacle ? Jordane, ignorant mon activité, finit par se retourner, elle se demandait sûrement ce que je fabriquais. D'un pas déterminé, je la rejoignais à sa hauteur.

    scène close.



Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:35 (2016)    Sujet du message: i really hate you right now.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky