Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
shut up and drive.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Hayden Christensen


MessagePosté le: Dim 1 Avr - 22:23 (2012)    Sujet du message: shut up and drive. Répondre en citant

    Shut up and drive.
    jeffrey lachowski and hayden christensen



    Cela faisait maintenant un moment que je fixais les aiguilles de la pendule suspendue au mur de l’amphithéâtre, pied rythmé par les secondes qui défilaient. 17h59. Plus qu’une minute avant la levée générale des étudiants qui se trouvaient dans la même salle que moi. Jetant un bref coup d’œil à sa montre, le prof termina rapidement sa dernière phrase et acheva enfin son cours. Comme prévu, tout le monde se leva. Je rangeais alors rapidement dans mon sac, le peu d’affaires que j’avais sorti lors du cours et sortis le premier de la salle. Je me rendais par la suite au parking, là où était garée ma Ford mustang. J’ouvrais naturellement la portière de celle-ci avant de monter à bord et jetais mon sac sur la banquette arrière. J’attrapais ensuite mon paquet de cigarette dans la poche de mon pantalon et dégageais une clope que je portais jusqu’à ma bouche sans tarder à l’allumer. Je démarrais finalement ma voiture, direction la forêt. En effet, je voulais être tranquille sur la route sans être gêné par les autres véhicules, ce qui expliquait mon choix. Musique à fond, je roulais à toute vitesse du moins, j’avais largement dépassé la vitesse limitée indiqué. La route était déserte. Personne à l’horizon. Plus je m’enfonçais dans les bois, plus la vitesse de ma course augmentait. La luminosité avait cependant elle, diminué. J’allumais alors mes phares et continuais de rouler à la même allure jusqu’à ce qu’à ce qu’une silhouette fit tout à coup, son apparition à travers mon chemin. Surpris, ma cigarette tomba d’entre mes lèvres avant d’atterrir par terre. Je freinais aussitôt pour ne pas percuter la personne qui avait surgit de nulle part. Le bruit strident de mes pneus au sol résonna dans toute la forêt. Voiture arrêtée, je relevais doucement le regard. Avais-je freiné à temps ? Les yeux grands ouverts, je regardais droit devant moi. A première vue, je n’avais renversé personne, mon pare-brise était intact, aucune fissure n’apparaissait ni tâche de sang. Etait-ce fantôme ? A vrai dire, sur le moment, toutes sortes de choses, hypothèses me venaient à la tête, mon cerveau déconnait un peu. Après tout, j’avais peut-être tué quelqu’un. Face à moi, un jeune homme. Ses mains étaient posées sur mon capot. Mains crispées sur le volant, je le regardais alors, stupéfait, encore sous le choc. Bonne nouvelle, il était en vie. Plus que quelques centimètres et le drame serait arrivé…


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Dim 1 Avr - 22:23 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Mar 3 Avr - 23:08 (2012)    Sujet du message: shut up and drive. Répondre en citant


    SO WHAT WE SMOKE WEED ?
    Aujourd'hui, j'avais quitté l'université à 17 heures, pour directement filé chez moi. En effet, j'avais un rendez-vous planifié à 18 heures, et il ne fallait surtout pas que je sois en retard si je voulais obtenir ce que je voulais. Arrivé à la villa de mon oncle et ma tante, j'eus le temps de poser mon sac de cours et également, grignoter quelques trucs tels que petits gâteaux se trouvant dans le cellier. Une fois fini, je n'oubliais pas de prendre ma monnaie, et hop', j'étais sur le départ. Pour passer plus discrètement, je n'avais pas emprunté ma jeep, et me dirigeais ensuite à l'endroit prévu, autrement dit, l'entrée de la forêt. Après bonnes vingt minutes de marche, j'arrivais enfin à destination, autrement dit, l'entrée de la forêt. Premier arrivé, je jetais un coup d'oeil à ma montre, qui affichait 17h58. Et bien pour une fois Jeffrey, tu étais en avance, et ça, c'était une première. A peine cinq minutes que je sois arrivé, j’aperçus au loin arriver mon rendez-vous qui n'était autre que quatre mexicains qui blaguaient pas. Effectivement, si je me tenais là, dans cet endroit peu fréquenté, c'était tout simplement pour leur acheter de l'herbe. Désormais à ma hauteur, ces derniers m'examinaient attentivement, avant de finalement me demander l'argent en échange de ce que je désirais. De cette manière, je glissais ma main dans la poche avant de mon jean, mais remarquais toutefois qu'il me manquait trois dollars (bien que la devise mexicaine soit le peso, ces derniers préféraient le dollar). Trois dollars, c'était rien n'est-ce pas ? Cependant, je savais pertinemment que pour eux, ce n'était pas rien du tout. Après tout, c'était ça, le deal. D'accord, je m'apprêtais à les carotte, mais j'étais obligé. J'avais une soirée le lendemain, et sans mon herbe, j'allais littéralement me faire chier. Il me fallait cette herbe. Je fis alors comme si de rien n'était, et en même temps, on s'échangea l'argent et la drogue. Le sachet en main, je leurs adressais un petit sourire pour passer ni vu ni connu, et ne tarda pas à retourner sur mes pas. Toutefois, à peine dix mètres plus loin, je les entendis crier, signe qui me prévint qu'ils venaient de s’apercevoir de ma petite magouille. Alors là, j'étais un homme mort. Ils allaient alors à ma poursuite, je n'attendis pas une seconde de plus pour piquer le sprint de ma vie. Je m’enfonçais dans la forêt, ignorant le chemin que je prenais actuellement. Mon coeur battait à la chamade, j'allais sûrement me faire buter. Ils étaient quatre, j'étais seul, je ne voyais pas d'autre solution que courir. Au bout de cinq bonne minutes de course, j’apercevais au loin la route. Je ne pouvais m'arrêter, et en me trouvant désormais sur la route, une voiture faillit me percuter. Je vus d'ailleurs presque ma vie défilée, heureusement que le conducteur avait freiné à temps. Par réflexe, j'avais mis mes mains en avant comme pour me protéger, elles se retrouvaient à présent sur le capot de la voiture. Belle Ford Mustang d'ailleurs. Le type qui la conduisait devait être blindé aux as. Toujours sur le choc d'avoir failli été renversé, mon regard croisa celui du conducteur, qui ça va, m'inspirait confiance. Entendant les pas des mexicains arriver à toute vitesse, tout se passa très vite dans mon cerveau : ce mec m'avait été envoyé par Dieu, il fallait que je monte dans sa caisse. Je courais alors jusqu'à atteindre la portière du passager avant, et l'ouvrit. Par chance, elle n'était pas vérouillée. Prenant place à l'intérieur, j'étais malgré tout conscient que ce que je faisais était loin d'être correct, loin d'être poli. Ce dernier d'ailleurs, me jeta un regard incompréhensif. Démarre ! m'exclamais-je fort, essoufflé et stressé. A vrai dire, s'il ne le faisait pas, j'allais me faire buter, mais lui aussi par la même occasion. Les mexicains penseraient sûrement qu'il était mon complice, et n'auraient pas cherché à savoir qu'il était simplement un étranger, inconnu à tout ce qui venait de se passer. En tout cas, je vous dis pas la dose d'adrénaline qui était présente à ce moment même.



Revenir en haut

Invité
Hayden Christensen


MessagePosté le: Dim 8 Avr - 16:43 (2012)    Sujet du message: shut up and drive. Répondre en citant

    Shut up and drive.
    jeffrey lachowski and hayden christensen


    Mais c'était qui lui ? D'où il sortait ce ptit rigolo ? J'avais failli le renverser mais merde quoi. J'avais eu la peur de ma vie. Encore sous le choc, reprenant peu à peu ma respiration, qui s'était coupé lors de son apparition, je le regardais, croisant son regard tout aussi choqué que moi. Mains crispées sur le volant, il ne perdit pas une seconde pour contourner la voiture et ouvrir la portière côté passager qui était ouverte. Mais qu'est-ce qu'il faisait celui-là ? Pour qui il se prenait de monter dans ma bagnole gratos comme ça ? Essoufflé, il s’exclamait me demandant de démarrer. Ne comprenant rien à la situation, je ne posais aucune question et m'exécutais à toute vitesse car oui, la façon dont il venait de s'exprimer voulait clairement dire Ferme là et roule. Dans la précipitation, je redémarrais le moteur, et appuyai sur la pédale de l'embrayage. Je passais donc la première vitesse tout en maintenant l’embrayage. Chose faite, j'actionnais délicatement la pédale de l'accélérateur tout en embrayant progressivement jusqu'à ce que le moteur se mette à ronronner. Après cette opération, ma Ford Mustang se mit à toute vitesse d'un coup mais à peine quelques centimètres je roulais que la voiture cala. Merde ! Des cris provenant de l'arrière attirèrent mon attention. Je regardais alors dans le rétroviseur central et vis une bande de quatre mexicains réclamant je ne sais quoi. En tout cas, ils semblaient vraiment énervés. Je jetais un regard à l'inconnu à côté de moi et compris qu'eux et lui-même avaient un lien. A quelques mètres de ma voiture, je n'avais vraiment pas le temps de redémarrer. Soit ils cassaient ma voiture, soit ils nous cassaient la gueule. Une seconde de réflexion, que je sortais de ma voiture suivi de l'inconnu qui me collait aux baskets. Qu'ils nous cassent la gueule franchement. Je courais alors à mon tour, pénétrant dans les bois. Les mexicains épargnèrent mon véhicule et nous poursuivirent. Si je n'étais pas passé par la forêt, je ne me serais jamais mis dans une telle merde puis, ce n'était même pas moi qui était venu à la merde mais la merde qui était venue à moi. En train de courir, je dégageais les branches des arbres les lâchant derrière moi, et m'enfonçais dans les bois sans même savoir où j'allais. J'avais quatre mexicains à mes trousses et un petit con qui me collait au cul, si vous n'appelez pas ça de la merde vous.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:20 (2016)    Sujet du message: shut up and drive.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky