Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
breaking your heart was never my intention.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> Les Habitations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Hayden Christensen


MessagePosté le: Mar 24 Avr - 21:00 (2012)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention. Répondre en citant

    Breaking your heart was never my intention.
    joyce chamberlain and hayden christensen



    L'idée de n'avoir rien de prévu aujourd'hui devenait presque frustrant. En effet, nous étions samedi soir et d'habitude, je n'étais jamais de refus pour me rendre en boîte sauf qu'à force de multiplier cette activé chaque weekend, je finissais par me lasser. Allongé depuis un long moment sur le sofa, regard fixé au plafond, portable posé sur la poitrine, je patientais, attendant un signe de dieu, peu importe, je voulais sortir de cette solitude et de cet ennui monstrueux dans lesquels je m'étais plongé. Perdant tout espoir, je poussais un léger soupir quand mon iphone se mit à vibrer. Je me redressais alors rapidement, remerciant le ciel de m'avoir éclairé. C'était un message de Jeffrey, «  Eh, ça te dit de passer chez moi, mon oncle et ma tante sont pas là ce soir. On pourra se faire une soirée jeux vidéos pour changer un peu. » Sans plus attendre, je répondais positivement et ne tardais pas à me lever du canapé. J'attrapais donc les clés de ma Ford Mustang et me rendis directement chez Jeffrey avec celle-ci. Arrivé devant son immense villa, je me garais devant la demeure et pressais le pas afin de retrouver mon ami qui avait guetté ma venue et qui se tenait au pas de la porte. On se salua naturellement, tapes dans les mains puis une fois installé et à l'aise, on ne tarda pas à commencer à se faire une partie de Call of duty tout en discutant naturellement. Je décidais, aux alentours de trois du matin, de lever le camp de chez lui, après tout, je n'allais pas m'éterniser ici. Reprenant place dans mon véhicule, comme précédemment, je démarrais le moteur et partais en direction de la boîte la plus branchée de Cancun, The City. Je voulais en fait voir si à la sortie de cette dernière, je pourrais croiser des potes et leur passer le bonjour mais pas de chance pour moi, je n'en croisais aucun. Prolongeant la route, j'allumais une cigarette, posais mon coude gauche à la fenêtre que j'avais ouverte afin que l'odeur de tabac s'échappe et gardais la main droite sur le volant. Radio en fond sonore, je roulais à une vitesse constante. Au loin, un peu plus devant, j’apercevais une silhouette féminine. A première vue, une jolie brune plutôt bien roulée, du moins les courbes de son corps me parlait. Avançant au fur et à mesure, je remarquais que la demoiselle était vêtue d'une robe noire assez près du corps, qui lui tombait pile poil sous les fesses. Sur ses hauts talons qui lui faisait de longues et jolies jambes interminables à en couper le souffle et sac sur l'épaule, elle marchait seule. A proximité de la boîte de nuit, j'en déduisais qu'elle devait surement en sortir. Et alors que mon véhicule allait atteindre sa hauteur, je la vis légèrement tituber de droite et gauche pour finalement, s'écrouler. Témoin de la scène, je m'arrêtais et sortais rapidement de mon véhicule, laissant derrière moi la portière ouverte. Rejoignant le trottoir, je m'avançais vers la jeune femme, m'agenouillais, passant par la suite un de mes bras sous sa nuque. Vous allez bien mademoiselle ? avais-je demandé. A mon avis, elle devait avoir un peu forcé sur l'alcool. A l'aide de ma main encore libre, je dégageais la mèche de ses cheveux qui cachait son visage et là, surprise. Joyce ? dis-je étonné. En effet, je l'a connaissais. Joyce n'était autre que mon ex petite amie. Notre histoire s'était mal terminée et j'en étais l'unique responsable. Je m'étais comporté comme un véritable salopard avec elle. Je m'en contre fichait de ses sentiments et en jouais. Ce qui m'importait réellement dans notre relation était simplement de coucher avec. Aujourd'hui maintenant, je regrettais cette attitude immature que j'avais pu avoir envers elle car oui, elle valait mieux que ça. Joyce, joyce, répétais-je en lui tapotant la joue. Beaucoup trop saoule, elle ne me regarda même pas et se contenta simplement de gémir. N'ayant aucune réponse de sa part, je n'avais pas d'autre chose que de l'embarquer avec moi. Après tout, je n'allais pas la laisser dans un tel état. Je passais alors son bras autour de mon cou afin qu'elle prenne appui sur moi, et l'accompagnais jusqu'à ma voiture. Allez viens. Ouvrant la portière, je l'installais sur la banquette arrière et retirais ma veste pour la déposer sur elle. Remontant à bord de ma Ford Mustang, je repris la route jetant quelques coups d'oeil inquiet sur le rétroviseur central qui donnait vue sur Joyce qui était mal en point. Oui, je l'emmenais chez moi.





Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Mar 24 Avr - 21:00 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Joyce Duhamel


MessagePosté le: Mer 25 Avr - 14:25 (2012)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention. Répondre en citant


Breaking your heart was never my intention. Avec Hayden.


    Samedi soir ; sans doute le jour préféré de beaucoup d'habitants de Cancun, ce jour ou vous pouvez sortir, faire la fête, voir vos amis et vous couchez quand bon vous semble. Je faisais partie de ces gens qui ont ce besoin constant de prendre l'air, de voire du monde et surtout s'éclater. Alors qu'il n'étais que vingt deux heures, je me rendais dans la chambre de ma chère colocataire et par la même ma meilleure amie et lui demandais si elle voulait qu'on fasse quelques chose ce soir, qu'on bouge parce que j'avais comme cet impression d'étouffer. J'avais besoin de faire quelques chose et là, j'attendais contre la porte de la chambre de October qu'elle est une idée de génie, elle se leva me pris par la main et me tira dans le salon, je me demandais bien ce qu'elle pouvait me réserver. Elle proposa qu'on se fasse un Just Dance, pour perdre des calories, j'explosais de rire. Non mais t'es pas sérieuse, moi je joue que si on boit en même temps. Elle avait acquiescé et joignant le geste à la parole, j'avais été chercher une bouteille de vodka dans le placard ; je ne sais pas vraiment combien de temps nous avons jouer mais vers minuit et demie, nous allions chacune notre tour dans la douche après avoir avalé la bouteille à deux nous avions décidé de sortir en boîte. J'avais opté pour une robe noir, près du corps et oui après avoir fait du sport il fallait bien montrer ses formes, j'avais enfiler mes talons et j'attendais que la princesse October daigne prendre place dans la voiture. Une fois toute les deux prête vers deux heure moins le quart nous avions pris place dans la boîte, nous avions une table tranquille posé à côté de la piste de danse. J'avais passé ma soirée sur la piste ne buvant que quelques verres par ci par là ; je voyais tout de même qu’October était en charmante compagnie puisqu'elle était entouré de deux beaux garçons qui avaient l'air de bien l'a faire rire. J'avais ensuite décidé de les rejoindre et alors que je buvais mon verre un des deux garçons commença à me draguer, j'avais horreur d'une chose les gros lourds qui se prennent pour des Don Juan je n'avais pas mis longtemps à l'envoyer balader tandis que je voyais ma meilleure amie se diriger vers moi, elle me dit qu'elle partait avec la voiture et que je devais prendre un taxi pour rentrer, alors qu'elle filait avec le garçon qui avait apparemment le plus d'humour. Il devais être autours de trois heure lorsque je commençais à ressentir les effets de ce qui avait l'air d'être pour moi, de la drogue versé dans mon verre car je vis le premier mec venir vers moi et mon instinct de survie me poussa à lui mettre un coup en pleins les bijoux les plus précieux que puisse avoir un homme. Je quittais la boîte dans les vapes, je n'avais plus conscience de rien, je ne savais pas ou j'allais tout ce que je me souviens c'est d'être tomber sur le sol. Alors que je perdais doucement connaissance je sentie quelqu'un, ma première idée fut de me débattre car avec le malade qui m'avait drogué mais je n'en avais plus la force, je reconnu tout de même la voie de Hayden et je ne pus lui répondre. Après çà, j'ouvris les yeux, je n'avais aucune idée de où j'étais j'avais très peu de souvenir de ma soirée d'hier, tout ce que je voyais c'est que j'étais en sous-vêtement dans une chambre qui n'était pas la mienne et je sentais un corps à mes côtés, Doucement ma main palpa le corps et je décidais doucement de tourner la tête pour voir qui était auprès de moi. HAYDEN ! Dis-je en tombant du lit sous l'effet de surprise, effectivement doucement je reconnaissais la chambre de mon ex petit-ami, je me relevais difficilement encore un peu fatigué de mes événements de la veille et je regardais Hayden qui avait l'air habillé. Est ce que tu pourrais m'expliquer ce que je fais ici !? Dis-je en faisant les cent pas dans sa chambre. Pourquoi c'est le black out total dans ma tête ? Je l’assommais de question, alors qu'il tentais de se réveiller je ne savais même pas si lui se souvenait de quoi que se soit.


Revenir en haut

Invité
Hayden Christensen


MessagePosté le: Ven 27 Avr - 21:13 (2012)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention. Répondre en citant

    Breaking your heart was never my intention.
    joyce chamberlain and hayden christensen


    Ayant retrouvé une Joyce complètement saoule au bord de la route, à quelques pas de la boîte de nuit de Cancun, j'étais partis à sa rencontre et constatant son état misérable, je l'avais pris avec moi, l'installant par la suite sur la banquette arrière de ma voiture. Après quelques temps, j'arrivais enfin devant mon immeuble dans lequel j'habitais. Je stationnais alors mon véhicule dans le parking privé et coupais le moteur, une fois garé. Je sortais ensuite de ce dernier et récupérais Joyce qui dormait à l'arrière. Bras autour du cou et complètement pêtée, on pouvait dire que mon ex petite amie ne me facilitait pas la tâche pour ouvrir la porte principale du bâtiment. Franchissant celle-ci après une bonne minute, je décidais de porter Joyce. Je la fis donc passer entièrement sur une de mes épaules, mainteant ses jambes qui se retrouvaient à l'avant à l'aide de mon bras qui les entourait. Empruntant l'ascenseur, j'attendais patiemment que celui-ci arrive à l'étage demandé. Tournant la tête, je tombais sur une vue plutôt aguichante. En effet, la manière dont je portais Joyce me permettait de voir sous sa robe, qui elle n'était pas très longue pour le coup. Je laissais alors apparaître un sourire sur mes lèvres mais fut interromput par l'ascenseur qui avait finit par ouvrir ses portes. Je marchais donc jusqu'à atteindre la porte de mon appartement, et une fois en face, faisais tourner les clés à l'intérieur de la serrure. J'entrais enfin et me dirigeais vers ma chambre, toujours avec Joyce sur l'épaule. Je la déposais alors sur le lit, et repartais fermer la porte à clé. Revenant à présent auprès d'elle, je constatais qu'elle n'avait pas bouger d'un poil. Il était tard et quelques signes de fatigue se faisaient sentir. M'approchant de Joyce, je saisissais sa jambe gauche puis la droite et lui retirais délicatement ses chaussures. Je posais ensuite son sac à main au sol, à côté du lit, et me baissais légèrement vers elle pour lui retirer sa robe. Faisant glisser la robe de bas en haut, je remontais au fur et à mesure le long de son corps qui laissait apparaître ses sous-vêtements. Je passais tout d'abord mon regard sur ses jambes, sur son ventre, sur sa poitrine puis sur son visage. Bien évidemment, je n'avais aucune idée perverses dans ce que je faisais, je faisais simplement ça dans le but qu'elle se sente à l'aise et non compressée dans cette robe. Après tout, j'avais déjà vu bien plus dans le passé. Je la faisais alors s'allonger correctement et passer la couette sur elle. Je me changeais par la suite et m’installai juste à côté. Mort de fatigue, je fermais rapidement les yeux et trouvais facilement le sommeil.
    Hayden ! s'était exclamée Joyce. Les yeux à moitié ouverts, je l'entendais tomber du lit. Elle me regardait avec un air un peu paniqué. A vrai dire, elle ne devait pas se souvenir de grand chose, du moins, la veille devait être un flou total pour elle et en plus de me retrouver en même, il y avait de quoi être surpris. De plus, depuis notre rupture nous ne nous étions plus jamais vu ni adressé la parole et en plus d'avoir été lamentable avec elle, je lui avais été infidèle. Encore fatigué, je me laissais un court moment pour me réveiller tranquillement avant de lui dire en me redressant. Tu étais complètement saoule hier, j'ai du te récupérer au bord de la route. Hors du lit et debout, mon regard se posa automatiquement sur son corps. Je laissais alors apparaître un sourire en coin.


Revenir en haut

Invité
Joyce Duhamel


MessagePosté le: Sam 28 Avr - 01:03 (2012)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention. Répondre en citant

    Je ne savais pas comment c'était arriver mais une chose est sure on m'avait drogué car bien sur j'avais consommer de l'alcool mais pas au point de me sentir aussi mal et de ne plus sentir aucune parties de mon corps, ma vue troublé, ma tête qui tournait. Je ne sais pas comment j'en suis arrivé à tomber sur le trottoir mais tout ce que je sais c'est que même si Hayden était mon ex petit-ami ; m'ayant prie pour une idiote en me faisant croire qu'il avait des sentiments pour moi alors, qu'en réalité il voulais juste mon cul, et ensuite apprendre qu'en plus de sa il m'avait trompé à cet instant précis j’étais heureuse intérieurement d’entendre sa voie. Je me souviens qu'avec ce sentiment profond de bien être, de sécurité je me suis endormie dans son véhicule. Je ne sais pas combien de temps à durer ce trou noir, je me souviens m'être demandé si October allait bien, ou elle était et avec qui suite à mon trou noir. Tout ceux ci avant de fermer les yeux et de m'endormir profondément.
    Imaginons ma surprise, je me réveille et déjà je suis en sous-vêtement premier fait suspect, deuxième chose, je ne reconnais pas du tout la chambre dans laquelle je suis malgré qui j'y suis pourtant venu régulièrement à une époque et enfin pour terminer il y a un corps à côté du miens. Tout ceux ci réuni, j'avoue que plusieurs scénario m'ont traversé l'esprit, est-ce un psychopathe, est ce que c'est moi qui l'aurait accosté et il m'aurait ramener chez lui et surtout avons-nous fait..TAC TAC ! Soudain après mettre décidé à regarder qui était l'inconnu à mes côtés, je reconnu immédiatement Hayden, d'ailleurs son prénom sortie de ma bouche tels qu'on m'aurait annoncer que j'étais enceinte ! Paf et me voilà sur le tapis, la honte, la honte, je reprenais mes esprits doucement en essayant de me rappeler ce qui avait pu se passer pour que je retombe dans les bras de mon ex. Je le regardais et l'agressais avec des questions, je voulais comprendre j'avais horreur des Black Out ! Je crois que le plus drôle fut sans doute l'ironie de la situation, moi en sous-vêtement dans la chambre de mon ex qui apparemment m'aurait ramasser sur le trottoir complètement bourré ce qui fut le point le plus dérangeant de sa réponse mais on y reviendra plus tard ! Et il était là avec son sourire en coin dont je crois je ne me passerais jamais et il me matait, je le regardais faire et un sourire s'afficha sur mes lèvres. Tu fais quoi tu mates ce que tu as perdue ou t'es entrain de te demander comment ça se fait que t'as pas abusé de la situation cette nuit ?! Je le matait de la tête au pieds et je pouvais remarqué qu'il était toujours aussi bien foutu que lorsque nous étions ensemble, je réprimandais l'envie qui était dans mon esprit pour me concentré sur ce qui était arrivé la veille. Je me souviens que j'allais super bien, je dansais et j'ai bu un verre avec October et deux types bizarre....Y en à même un qui a voulu me draguer mais je l'es renvoyer chier et puis après sa devient compliqué ! Je regardais Hayden en cherchent des réponses à se qui avait pu m'arriver cette nuit mais rien, il avait juste été le superman, enfin dans ce cadre mon superman ! Je posais mes yeux sur lui et d'un sourire je m'excusais. Je suis désolé de t'agresser..Merci, pour cette nuit ! Dis-je en venant déposer un baiser sur sa joue puis je le regardais maintenant qu'il était face à moi. Nous étions là tout les deux dans sa chambre alors que depuis notre rupture nous ne nous étions plus jamais revue.


Revenir en haut

Invité
Hayden Christensen


MessagePosté le: Sam 5 Mai - 17:40 (2012)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention. Répondre en citant

    Breaking your heart was never my intention.
    joyce chamberlain and hayden christensen


    Prise de panique au réveil, Joyce avait hurlé dans toute la pièce où nous avions dormi, en l’occurrence ici, ma chambre qui devait surement lui être familière et s'était même dégagée du lit, dévoilant au passage son corps qui par chance, n'était pas complètement nu. En effet, pendant cette courte nuit, je lui avais retiré sa petite robe noire afin qu'elle puisse se sentir à l'aise et ainsi dormir tranquillement. Bien évidemment, je n'y voyais aucun inconvénient. Après tout, j'avais déjà vu plus et avais d'ailleurs eu plusieurs occasions de lui retirer l'intégralité de ses vêtements auparavant. Encore fatigué, j'ouvrais difficilement l’œil. Attendant des précisions sur cette étrange histoire, je lui fis un bref résumé de la veille. La connaissant, elle avait surement du s'imaginer que j'avais profité de son état misérable pour profiter d'elle mais même si l'idée était alléchante, je ne l'avais pas fait. Ayant répondu à sa question, je la reluquais un long instant et constatais qu'elle avait conservé cette jolie plastique qu'elle avait toujours eu. Tu fais quoi ? Tu mates ce que tu as perdu ou t'es en train de te demander comment ça se fait que t'as pas abusé de la situation cette nuit ? M'étant levé à mon tour, j'avais lâché un léger rire. Sans doute la première hypothèse, avais-je rétorqué d'un air taquin. C'est vrai, peut-être que si j'avais moins fait le con, elle et moi serions toujours ensemble. Elle me regardait à son tour de la tête au pied, ce qui déclenchait un énième sourire chez moi, avant de se remémorer le peu de souvenirs qui lui restait de la veille. Elle m'apprenait alors qu'elle était sortie boire un verre en compagnie d'une certaine October et deux types au comportement assez étrange. Elle précisait même que l'un des deux lui avait fait des avances mais qu'elle les avait refusé puis avait terminé sur un ça devient compliqué. Elle resta un instant immobile, pensive, et finit par s'excuser avant de venir me déposer un baiser sur la joue en guise de remerciement. Baiser terminé, elle restait en face de moi, me regardant droit dans les yeux sans rien dire. Je la regardais à mon tour puis tournais le regard. Tu veux peut-être te rhabillé ? dis-je en passant à côté d'elle pour rejoindre la porte. Ta robe est sur la table de chevet mais si tu préfères te servir dans mes vêtements ou autre, vas-y fais comme chez toi. Je savais que Joyce, adorait enfilé mes vêtements car beaucoup trop grands pour elle, cela lui faisait une sorte de robe. Peut-être qu'il reste quelques affaires à toi, cherche, ajoutais-je. Je te laisse te changer, je vais dans la cuisine, finissais-je par dire avant de quitter la chambre en refermant la porte derrière moi. Je rejoignais ensuite la cuisine et préparais des pancakes le temps qu'elle revienne, surement l'un des trucs qu'elle préférait mangé au petit déjeuner. Je n'avais peut-être pas était le petit ami parfait mais j'avais tout de même retenu pas mal de choses sur elle.


Revenir en haut

Invité
Joyce Duhamel


MessagePosté le: Dim 6 Mai - 18:49 (2012)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention. Répondre en citant

    Ce matin là , j'avais du faire face à mon passé à la seconde même ou j'avais compris que c'était Hayden qui était à mes cotés, j'avais tant bien que mal évité tout moment ou je pourrais croisé son regard que malgré moi ce moment était arrivé je savais pas si le pire était qu'on avait voulu me droguer ou revoir le regard de Hayden. Je l'avais vu debout face à moi a me dévisager, à regarder chaque partie de mon corps. Je fus surprise d'entendre sa réponse, je le regardais longuement silencieuse avant de venir le remercier de cet acte de gentillesse qu'il avait fait envers moi. Je ne sais pas combien de temps, je l'es regarder dans les yeux et qu'il en a fait de même ensuite mais en le regardant je pouvais me souvenir de jolie moments, il m'avait brisé le cœur et après lui je n'avais jamais réussi a accorder ma confiance à beaucoup d'hommes toutefois je savais que j'avais réussi à apprendre certaine de chose de sa personnalité. Il détourna le regard et je baissais les yeux en l'écoutant me dire ou se trouvait mes vêtements, mais je suivie son idée une fois qu'il eu fermé la porte j'allais dans placard et lui piquait une chemise étrangement je repris celle que je lui avait piqué lorsque nous étions ensemble, après l'avoir enfilé je pouvais sentir à nouveau l'odeur de Hayden. Je regardais la chambre de mon ex petit ami et sourie même si j'avais tout de même ce pincement au cœur. Je descendais dans la cuisine et je pouvais sentir à présent l'odeur des pinkakes, il se rappelait quand même des choses sur moi. Je venais prendre place derrière lui et sur la pointe des pieds je prenais de la hauteur pour regarder au dessus de son épaule. Je suis gâtée dis donc, aurais tu envie de te faire pardonner Hayden. Je sourie malicieusement avant de prendre place contre le comptoir de l'évier. Est ce que tu es toujours ce garçon qui refuse de s'attacher à une fille, ou bien tu regrettes ce qui nous est arrivé ? D'accord j'avais envie de régler mes comptes mais il était le garçon auquel j'avais pensé longuement et même aujourd'hui la plaie était encore ouverte. Je le regardais fixement c'était quelques choses en moi qui pouvait troublé car j'avais toujours ce besoin de poser mon regard sur les personnes qui comptait pour moi sa signifiais mon envie. Hayden et moi, on se connaissait bien mieux qu'on aurait voulu le croire car je pense que quelques par nous avions eu de jolies moments en tant que couple mais le besoin naturelle qu'il avait de vouloir toujours plus de femmes nous avaient brisé. Tu sais c'est vraiment étrange de ce retrouver là tout les deux. Dis-je en souriant. Il était important malgré tout car j'avais compris son désir de ne pas se poser, de profiter de la vie et j'espérais vraiment qu'un jour il rencontrerait une personne qui lui donnerait envie d'essayer.


Revenir en haut

Invité
Hayden Christensen


MessagePosté le: Mar 8 Mai - 13:56 (2012)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention. Répondre en citant

    Breaking your heart was never my intention.
    joyce chamberlain and hayden christensen


    Déposant un rapide baiser sur ma joue, nous nous retrouvions l'un en face de l'autre, à se regarder sans rien dire. J'avoue que ce court silence m'avait légèrement mis mal à l'aise. En effet, j'avais pu voir dans le regard de Joyce que celle-ci restait tout de même attaché à moi alors que j'avais été le plus grand des connards avec elle. Cela se lisait sur son visage, elle n'avait pas tiré un trait définitif. Elle avait été amoureuse tandis que moi, je n'avais joué qu'avec ses sentiments. A vrai dire, après notre rupture, je ne pensais ne plus jamais la revoir et encore moins dans ma chambre mais le destin en avait décidé autrement et avait fait que nos chemins se recroisent. Pourquoi ? Je n'en avais aucune idée. Peut-être était-il temps pour moi de lui donner des explications ou même de m'excuser. Gêné et désolé, je déviais mon regard et passais à côté d'elle avant que tout ne dérape. C'est vrai, elle était en sous-vêtements devant moi et l'envie folle de coucher avec m'avait traversé l'esprit. Rejoignant la porte afin de sortir, je la laissais seule en lui disant qu'elle pouvait ainsi se changer en toute tranquillité. Je refermais ensuite la porte derrière moi et partais en direction de la cuisine où je commençais à préparer des pancakes, choses qu'elle adorait. Alors que je terminais la pâte, Joyce me rejoignit quelques instants plus tard et se plaçait derrière moi, jetant un coup d'oeil par dessus mon épaule. Je suis gâtée dis donc, aurais tu envie de te faire pardonner Hayden, me fit-elle remarqué avant de prendre place sur le comptoir. Je laissais alors apparaître un sourire. Peut-être, avais-je ajouté simplement. Je sortais donc une poêle, et commençais à faire chauffé les pancakes bientôt prêts à être déguster. Est ce que tu es toujours ce garçon qui refuse de s'attacher à une fille, ou bien tu regrettes ce qui nous est arrivé ? avait-elle demandé curieusement. Je ne répondais pas immédiatement et me laissais une courte pause avant de rétorquer sans pour autant la regarder. Un mélange des deux. Je finissais rapidement de faire cuire le reste de la pâte, et déposais par la suite l'assiette de pancakes, devant elle. Bon appétit, avais-je dit rapidement pour éviter toutes explications avec elle. Je sortais ensuite le sirop d'érable et déposais une bouteille de lait ainsi qu'une bouteille de jus d'orange. Assis, je ne me mangeais pas pour autant. A vrai dire, je n'avais pas très faim. Alors qu'elle commençait à manger, je pivotais légèrement en sa direction. Écoute, j'suis désolé. C'était sans doute pour la première fois que je m'excusais auprès d'elle après tout le mal que j'avais pu lui faire. Je me servais ensuite un peu de jus d'orange dans le verre posé sur le comptoir et une fois servi, bus quelques gorgées de celui-ci.


Revenir en haut

Invité
Joyce Duhamel


MessagePosté le: Ven 11 Mai - 19:35 (2012)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention. Répondre en citant

    J'avais rejoint la cuisine après avoir enfilé une chemise qui se trouvait être à Hayden, et j'avais rejoint la cuisine guider par la douce odeur des pankakes. Je lui avait demander si me cuisiner tout ça c'était pour se faire pardonner. Peut être. Avait-il répondu, je lui avais sourie alors que je savais qu'il n'étais pas du genre à s'excuser. Je m'étais assise sur le rebord de l'évier à le regarder cuisiner, il est vraie que j'avais passé pas mal de temps à lui en vouloir et maintenant que je pouvais évacuer lui dire ma façon de penser, rien en sortait j'étais juste agréablement surprise de voire a quel point il pouvait être attentionné envers une femme, et cet alors qu'étais venu ma seconde question, s'il était toujours le garçon sans attache d'autrefois ou le garçon qui regrettait notre passé commun ; un mélange des deux. Il y avais eu un bref instant de silence avant qu'enfin il me réponde, je fus surprise qu'il y es quand même une part de vérité dans le fais de regretté se qui nous étaient arrivé. Il avait clôturer notre conversation par un bon appétit, comprenant qu'il n'était pas décidé à revenir sur ce qui s'était passé je m'étais assise à table et j'avais sourie pour le remercié tout en prenant une bouché de pankakes, un nouveau silence s'installa et je ne savais pas comment lui parler à présent. Je mangeais donc quand il se tourna face à moi. Écoute je suis désolé. J'avais arrêté tout mouvement et j'avais levé mes yeux sur lui, qui aurait cru qu'un jour j'entendrais des excuses, je le regardais ainsi un moment sans bouger puis je brisais la glace. Excuse accepté. Je ne relevais pas sans doute parce que j'avais espéré que lui et moi on passe à autre chose qu'on en pense plus à notre passé, j'avais repris ma dégustation puis sans vraiment cœur à mangé j'avais posé mes couverts. Je m'étais levé et je l'avais regardé une dernière fois. Je crois que je devrais m'en aller, j'ai assez abusé de ta gentillesse. Je faisais le tour de la table et m'arrêtais dans l'encolure de la porte. Je faisais deux pas en arrière déposé un baiser sur sa joue et chuchotais. Tu me manques. Je pris à nouveau le chemin de la chambre de Hayden dans l'espoir de trouver des vêtements pour rentrer chez moi.


Revenir en haut

Invité
Hayden Christensen


MessagePosté le: Sam 19 Mai - 22:48 (2012)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention. Répondre en citant

    Breaking your heart was never my intention.
    joyce chamberlain and hayden christensen


    Ce n'était vraiment pas dans mes habitudes de m'excuser. A vrai dire, rare était les fois où je le faisais mais là, il s'agissait de Joyce et je jugeais normal de lui présenter mes excuses après tout le mal que j'avais pu lui faire. Certes, j'aurais très bien pu le faire dans le passé mais pensant ne plus la revoir de si tôt, je n'en avais pas pris la peine. Après tout et en temps normal, je n'appréciais pas trop fréquenter mes ex. Pour moi, lorsqu'une histoire longue ou non se terminait, c'était définitivement fini, pas de retour en arrière. Sauf que ces derniers temps, j'avais l'impression d'enfreindre cette règle qui n'avait jamais été transgressé jusqu'à aujourd’hui, à commencer par Claire, mon premier amour, avec qui maintenant, je m'entendais bien. Je n'étais pas le seul fautif. Le monde aussi l'était. Étant tout petit, je n'avais pas eu trop de mal à retrouver des gens, tel que des amis d'enfance ou autres. Joyce faisait bien évidemment partie de ces personnes. Oui, je l'avais retrouvé sans même le vouloir. Était-ce le destin ? Il fallait croire que oui. Alors que je la regardais manger les pancakes que je lui avais soigneusement préparé, elle accepta rapidement mes excuses. Si rapidement que je lâchais bêtement un, C'est tout ? Pour être franc, je m'attendais à ce qu'elle prenne du temps à me pardonner. Peut-être avait-elle simplement envie d'aller de l'avant sans se prendre la tête. Si cela était le cas, je n'y voyais aucun inconvénient, c'était plutôt même cool que me pardonne aussi vite. Repensant à tout ce que je lui avais fait, je n'étais même pas sur si à sa place, je me serais pardonné. Je haussais alors des épaules et lâchais simplement. Cool alors. Elle reprenait par la suite sa dégustation mais lâchais finalement ses couvercles. Le bruit de ces derniers me firent d'ailleurs relevé le regard vers elle. Marquant une courte pause, elle me confia qu'elle allait rentrer, du moins qu'elle ferait mieux. Ne la retenant pas plus, je la regardais se lever puis se diriger une nouvelle fois vers moi pour déposer un baiser sur ma joue. Le deuxième. Après avoir rompu ce dernier, elle me chuchotais à l'oreille que je lui avais manqué et finit par passer son chemin afin d'atteindre ma chambre où se trouvait ses affaires. Je restais un instant immobile puis baissais légèrement la tête. Je lâchais un léger soupir avant de débarrasser l'assiette de pancakes et tout ce qui va avec. Lave-vaisselle refermé, je me décidais enfin à rejoindre Joyce qui était dans ma chambre. Remarquant la porte entrouverte, je me contentais simplement de la pousser. Là, je vis mon ex copine qui cherchait le « reste de ses affaires ». Je crois que tes affaires sont sur la droite, indiquais-je afin de faciliter sa recherche. Ces vêtements sont à Amy, lui dis-je en la voyant fouiller du mauvais côté. Etant mon « plan cul », Amy avait tendance a laissé traîner ses affaires chez moi. Puis venant régulièrement, je ne voyais aucun mal à ce qu'elle laisse traîner des choses. Je vivais seul et la place ici, n'était pas un problème.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:58 (2016)    Sujet du message: breaking your heart was never my intention.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> Les Habitations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky