Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
'cause you and me, for ever..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Emma Roberts


MessagePosté le: Mar 1 Mai - 13:22 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant


    'cause you and me, for ever.. ❥ ian&blair.

    Mercredi après-midi, quatorze heures quarante cinq. Voyez-vous, en ce jour, il faisait vraiment très chaud, et je ne voulais pas rester à la villa, toute seule, à m'ennuyer à regarder la télé ou autre. Je voulais sortir au lieu de réviser, aussi. Alors je décidais d'aller au parc. J'avais mis un short en jean, avec un bustier rose, et des ballerines noires. J'avais lissé mes cheveux et j'avais pris les clés de la villa afin de verrouiller la porte et de marcher jusqu'au parc histoire de me promener au soleil, sous ce beau temps à cancùn. Cela faisait trois mois que j'étais séparée de ian, et de plus, un mois avant j'avais fais un bêtise en couchant avec Jeffrey, et je savais qu'il était au courant car nous nous étions vu un soir par hasard et il m'en avait fait une réflexion. En réalité, je le vivais mal, je voulais tout faire pour me rattraper car pour dire vrai, il me manquait, nos délires d'avant me manquaient, tout de lui me manquait. Je sais qu'il ne me pardonnera surement pas, mais ce n'était pas grave, j'allais tout faire pour lui prouver, il savait que je ne baissais jamais les bras. D'ailleurs, je lui envoya un sms pour lui dire de venir au parc, afin que nous parlions tous les deux, même si je savais qu'il ne voudrait surement pas me parler, ce n'est pas grave, il fallait que j'insiste. Bref, une fois dans le parc, je trouva un banc au soleil, le point de rendez-vous que j'avais donné à ian. De plus, nous nous étions mis ensembles il y a un peu plus de deux ans, dans le parc de los angeles. Peut-être était-ce un signe ? Un signe que j'avais envoyé.


Dernière édition par Emma Roberts le Mar 1 Mai - 18:36 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Mar 1 Mai - 13:22 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 13:34 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

❛cause you and me, for ever..❜
Ft. Blair & Ian

Ayant appris hier que mon professeur de philosophie serait absent aujourd'hui-même. Je n'avais pas pris la peine de mettre mon réveille afin de faire la grasse matinée, seulement, c'est aux alentours de midi et quart, midi vingt que ma petite boule de poils vint me réveiller. Cette dernière avait faim et me le faisait savoir. Quoi que, je devais avouer de part les bruits qu'émettait mon ventre que j'avais moi-même un petit creux. Je me levais alors, et parti déjeuner, donnant par la même occasion quelques croquettes à Kiara. C'est assis sur le canapé, devant la télévision que je déjeunais tranquillement. Je n'étais pas pressé car aujourd'hui, je n'avais rien à faire. Enfin, c'est ce que je pensais, car aux alentours de quinze heures, alors que je venais tout juste de sortir de la douche, mon iPhone se mit à sonner. C'était un message. J'enfilais mon dernier vêtement qui n'était autre qu'un tee-shirt blanc, moulant, et allait voir qui était à l'origine de cette sonnerie. Il était affiché Blair, qui me demandait de la rejoindre au parc. Je devais avouer qu'après tout ce qu'il s'était passé je n'avais pas forcément envie de la voir, car je ne voulais pas dire des choses qui allaient dépasser ma pensée. Mais... après mûres réflexions, je rattrapais mon portable pour lui envoyer un simple "j'arrive". Après ça, je quittais mon loft pour me rendre à l'endroit indiqué. Elle se trouvait là, non loin de moi, assise sur ce banc, au soleil, sans doute entrain de m'attendre. Pas à pas, je m'approchais, et fini par me racler la gorge pour marquer ma présence.
Code by Anarchy

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Emma Roberts


MessagePosté le: Mar 1 Mai - 13:42 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

    Je savais bien qu'il ne voulait plus me voir, plus me parler, donc si il aurait refusé, j'aurai très bien pu comprendre, mais je voulais qu'il se conduise en adulte pour me faire face, même si sa risquerait de partir en vrille. Deux impulsifs comme nous qui n'aimons pas avoir tord, ça allait fortement swinger, sauf que là, je voulais garder mon calme, de toute façon, tous les tords étaient de mon côté, pour pas changer. J'attendais patiemment sur le banc, au soleil, et j'entendis quelqu'un se racler la gorge, alors instinctivement, je tournais la tête et aperçue mon ex petit ami, ian. Je le regardais de haut en bas, ne sachant que dire. Je me décalais un peu du banc pour qu'il puisse s'asseoir. Après deux-trois minutes de silence, je décidais d'ouvrir ma bouche pour dire un simple : - bonjour. Je le regardais dans les yeux puis un autre silence frappais le temps. Tout à coup, je me remémorais nos souvenirs passés ensembles, un sourire se glissa sur mes lèvres mais une fois revenue à mes esprits, je repris. - Il faut que nous ayons une longue conversation .. Dis-je doucement.
 


Dernière édition par Emma Roberts le Mer 2 Mai - 20:22 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 14:01 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

❛cause you and me, for ever..❜
Ft. Blair & Ian

Le message de Blair m'avais surpris, et m'avais pris de court car je ne m'y attendais absolument pas. Disons que depuis notre séparation, et ce que j'avais appris par la suite à son compte, je n'avais plus vraiment envie d'avoir affaire à elle. Elle avait été trop loin, alors que moi-même, je n'aurais pas pu faire ça, je n'aurais pas pu coucher avec quelqu'un d'autre, deux mois après notre séparation, surtout avec tout ce que nous avions vécu depuis que nous nous étions mit ensembles, et bien avant même. J'avais du mal à avaler la pilule. Mais de toute façon, tôt ou tard, je savais que nous devrions nous faire face, alors autant faire ce face à face aujourd'hui. Arrivé au parc, je ne pouvais pas rater Blair, assise sur ce banc. Je m'approchais d'elle, et ne sachant pas quoi dire, je me raclais la gorge pour lui faire remarquer ma présence. Là nos regards se croisèrent l'espace d'une seconde, mais certaines images me revenaient, des images que je ne préférais pas voir, c'est pourquoi je détournais le regard. Elle me fit une place, alors je me posais à ses côtés. Un lourd silence s'installait entre nous, elle devait être comme moi, à ne pas savoir quoi dire. Dans un sens, je comprenais. Mais elle finit par prendre la parole, la première. « Bonjour » dis-je à mon tour poliment. Et là, c'était reparti, de nouveau un silence, je passais alors nerveusement ma main dans mes cheveux, lorsqu'elle reprit de nouveau la parole. « Je t'écoute » lâchais-je simplement, approuvant malgré tout d'un signe de la tête ce qu'elle venait de dire. Personnellement, je ne savais pas quoi dire, je ne savais pas comment agir. Tout ce qu'il s'était passé, même si je ne le montrais pas m'avais beaucoup affecté. Mais je voulais que personne ne s'en rende compte. De plus, je pense que pour le moment c'était à elle de parler, à elle de s'expliquer, moi je ne me devais que d'écouter ce qu'elle avait à me dire.
Code by Anarchy

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Emma Roberts


MessagePosté le: Mar 1 Mai - 21:13 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

    Ian et moi devions nous voir pour parler de ce qu'il s'était passé ce soir là, avec Jeffrey. De toute façon, il fallait en parler tôt ou tard, et sincèrement, je n'en avais rien à faire qu'il ait envie de me voir ou non. Ce que je voulais, c'était m'expliquer une bonne fois pour toute avec lui. A présent, il était en face de moi. enfin, à côté, je l'avais repéré grâce à son raclement de gorge. Je le regardais et en un instant nous nous regardions dans les yeux jusqu'à ce que ce dernier ne détourne le regard. Je baissais les yeux, lâchant un soupir en moi. Je lui disais que nous devions avoir une longue conversation, enfin, c'est surtout moi qui devait parler. Il me disait qu'il m'écoutait, je ne le regardais pas, et commençait par : je ne sais pas vraiment par quoi commencer. Je me tordais les doigts légèrement angoissée, parce que pour être franche, avoir l'idée de le perdre me mettait dans un état de fou. Je ne voulais pas faire la vraie impulsive de base à l'agresser pour dire que lui ne parle pas et tout et tout, j'aurai bien pu le faire, sauf que j'voulais pas avoir encore plus de chance de le perdre. - Venons-en directement aux faits. Le problème est ce que j'ai fais avec Jeffrey. Cette fois-ci, je me tourna vers le droite pour pouvoir le regarder droit dans les yeux, et là, je soutenais bien son regard pour qu'il voit que j'étais sincère. A quoi bon mentir. - Je sais que c'est ça la cause, et je vais pas te mentir. Si je l'ai fais, ce n'est pas à cause de l'alcool, ou autre, j'vais pas t'inventer une excuse bidon qui ne tient pas la route, alors vaut mieux que tu saches tout. Je sais pertinemment que lui, ce qu'il veut, c'est cul sur cul, ok j'ai couché avec lui, j'suis tombée dans le panneau comme dirait d'autres, mais si je l'ai fais c'est que d'une part j'en avais envie. La tentation était trop forte, j'te mens pas. Oui, je l'avoue je n'ai pas pensé à toi en le faisant, après, oui. Je ne vais pas dire que je regrette, ce serait lâche, je ne regrette pas, je regrette juste d'être tombée dans le panneau. Tu me connais, tu sais comme je suis, j'ai juste dérapé. Et si tu te demande ça, je te répond avant que tu me poses cette question, je ne suis pas intéressée, j'veux dire, Jeffrey ne m'intéresse pas, c'est juste un voisin avec qui j'ai fait une connerie. J'comprend que tu m'en veux, mais j'suis prête à tout pour toi. Avouais-je tout ça. Peu après, je rebaissa le regard, je savais qu'il allait m'envoyer chier, et je ne voulais pas qu'il voit ma tête à ce moment là.
 


Dernière édition par Emma Roberts le Mer 2 Mai - 20:22 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 22:32 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

❛cause you and me, for ever..❜
Ft. Blair & Ian

J'avais longuement hésité avant de répondre au message de Blair. Je ne savais pas si je devais me rendre à l'endroit indiqué pour lui faire face ou non, car pour dire vrai, je n'en n'avais pas envie. Mais je décidais de me conduire en adulte, et de me rendre à l'endroit indiqué. Là bas, je la remarquais au loin, assise sur ce banc, vêtue d'un jean, et d'un petit bustier rose qui soit dites en passant lui allait bien. J'avais pas à pas pour me retrouver près d'elle. C'est par un raclement de la gorge que je marquais ma présence. De là, elle se décalait et me laissait une place. Je m'assis alors. Nous nous saluions comme de simple inconnus. Après un moment de silence, elle prit la parole pour m'expliquer ce qu'elle avait fait avec l'autre. Bien sûr, je m'en serais bien passé, parce qu'imaginer Blair coucher avec quelqu'un autre que moi, me mettais dans une colère monstre. Et tout ce qu'elle me disait, me donnais qu'une seule envie, éclater la gueule de ce type. Seulement, elle m'avouait que c'était une erreur. Le problème, c'est que, même si nous n'étions plus ensembles, je me sentais trahis, et j'avais l'impression qu'elle avait vite oublier nos deux ans. Alors que pour ma part, je n'aurais pas pu me taper une meuf, la première qui passait comme ça. Et c'est ça qui faisait mal, et c'est aussi pour ça que je lui en voulais. Je veux dire, si elle avait apprit que j'avais couché avec une fille, la connaissant, elle aurait pété un câble. « Voilà pourquoi je ne voulais pas te voir, je n'avais pas envie d'entendre tout ce que tu viens de me dire, parce que ça me dégoûte, Blair. T'imaginer avec quelqu'un d'autre que moi. Je sais, tu vas me dire que je n'ai pas à t'en vouloir parce qu'on était plus ensembles. C'est vrai, je n'ai pas le droit de réagir comme ça, on était plus ensembles tu étais libre de faire ce que tu voulais. Mais souviens toi des deux années passées à mes côtés, essais juste de te souvenir de ça. Je ne pensais pas que le premier crétin qui passerait chez toi te ferais oublier ça si facilement » lâchais-je alors sans pour autant la regarder. Je n'arrivais même pas à affronter son regard. Je ne voulais pas qu'elle voit que j'en souffrais. Je voulais faire, comme si je ressentais du dégoût de la haine pour que tout ça soit plus facile. Mais j'avais du mal, car, durant ces trois mois, pour ma part, je n'avais pas pu l'oublier, j'avais même repris les conneries, comme la cigarette, la boisson, il m'arrivait même de retoucher à la coc' et au joins quand je me retrouvais avec mes potes. Je me laissais aller pour oublier tout ça. Seulement, personne n'était au courant de rien. Je dissimulais tout cette peine, toute cette douleur. J'essayais en vain de l'oublier, mais mon coeur et ma raison en avaient décidé autrement. « C'est déjà ça » lâchais-je à propos de ce qu'elle pouvait ressentir pour Jeffrey. Et elle m'avait rassuré en me disant qu'elle se fichait de lui, que c'était une erreur. Mais ça ne changeait rien au fait que je lui en voulais terriblement, car je l'imaginais à ma place. Et à ma place, elle m'aurait giflé, elle serait vraiment mal la connaissant. En regardant autour de nous, des souvenirs me revenaient comme celui de notre premier baiser, au parc justement, j'ignorais si elle avait fait exprès ou non. Mais cet endroit, même si ce n'était pas à Cancùn mais à Los Angeles, me rappelais beaucoup de choses. Beaucoup de belles choses.
Code by Anarchy

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Emma Roberts


MessagePosté le: Mer 2 Mai - 13:53 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

    Je ne savais vraiment pas m'y prendre pour tenter de me rattraper, généralement tout foirait, je ne savais pas pourquoi d'ailleurs, serais-je maudite ? Bref, dans tous les cas, après un long silence, je décidais de parler, et de ne pas y aller par quatre chemins, le plus court sera le meilleur. Sauf que voilà, après avoir terminé mon mini discourt, Ian me répondit que sa le dégoûtait de savoir que quelqu'un d'autre que lui avais posé ses mains sur mon corps, et avait couché avec moi. Dans un sens, je le comprenais car ensembles ou pas ensembles, si ça aurait été le cas contraire, je l'aurai mal vécu, je l'aurai giflé et la fille en question je l'aurai déboîtée de tous ses membres. Je baissais les yeux, car j'avais peur d'affronter son regard, bien que ce dernier ne chercha pas à me voir. Quand il me disait qu'il ne pensait pas que le premier crétin qui passait chez moi, me ferait oublier tout ça, avec facilité. Je releva ma tête brusquement avant de dire. - Alors, déjà, j'peux comprendre que tu le vis mal, que tu m'en veux, que tu ne me pardonnera sans doute jamais. Je comprend dans quel état tu peux être, tu fais le mec fort mais qu'au fond, tu es vraiment mal, tu le vis mal, j'te connais Ian ! Et en cas inverse, j'aurai démonté la fille et surtout toi, mais j'te permet pas de dire que j'ai tout oublié et ta dernière phrase, pour moi, veut dire que tu m'prends pour une prostituée qui couche avec le premier venu ! ais un peu de respect toi aussi. Dis-je très sèchement, détournant le regard pour me calmer. Je lui avais ensuite dit que je ne ressentais rien pour Jeffrey, c'est vrai quoi, ce n'est pas parce que j'ai couché avec lui que je ressens quoi que ce soit envers lui. Je ne répondis rien, et nous étions replongés dans un blanc qui me donnait mal à la tête. Quelques minutes après, ayant rien à dire, je dis ce que je pensais : - de toute façon, la seule femme de ta vie dans ce monde, c'est moi, la seule fille qui t'aime à un point fou, à un point inimaginable c'est moi. Pourquoi crois-tu que je t'ai ramener ici ? Ce n'est pas innocent, c'est pour que tu te ressasses tout ce qu'il s'est passé à LA, car si tu vois bien, le parc ressemble légèrement à celui de chez nous. Terminais-je en regardant un gros arbre qui était en face de nous. Je m'imaginais notre premier jour où tout avait commencé. Je me remémorais nos souvenirs, tel que lorsqu'il m'apprenait à jouer de sa guitare, lorsque j'avais chanté nos chansons et surtout, quand je l'avais embrassé pour la toute première fois.


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Mer 2 Mai - 20:36 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

❛cause you and me, for ever..❜
Ft. Blair & Ian

Me retrouver face à Blair n'était pas une chose facile, surtout pas après tout ce qu'il s'était passé durant ces trois derniers moi. Même si je faisais bonne figure, bon coeur, j'avais eu du mal à encaisser cette rupture, mais je ne voulais pas subir la pitié et la compassion des autres, je ne voulais pas qu'ils me ressassent tout ce qu'il s'était passé, c'est pourquoi, j'essayais au mieux de rester moi-même. Visiblement, je réussissais, seulement, lorsque je me retrouvais aux côtés de Blair, tout me revenais, tout de la rupture à aujourd'hui. Actuellement, ce que j'avais en travers de la gorge, c'est qu'elle ait pu couché avec un autre mec deux mois après notre rupture. Parce que suite à notre rupture, nous nous étions revus, nous avions discuté de nous deux, et il était convenu que l'on essaie de se reconstruire, doucement mais surement, seulement, elle avait osé faire ça. Et c'était pour moi quelque chose qui n'était pas pardonnable, car même si nous n'étions plus ensembles, ça me touchais vraiment. Et je pense que ma réaction était tout à fait normal, car si la situation avait été inversée, la réaction de Blair aurait été fatale, et il était sûr d'une chose. Je me serai pris sa main en pleine figure. Et la fille avec qui j'aurais couché ne ferait plus partie de ce monde. Tout ce qu'elle m'avait dit, m'avais d'autant plus agacé. Parce que.. l'imaginer avec un autre mec que moi me rendais fou. Seulement sa réponse me fis rapidement comprendre qu'elle me connaissait toujours autant pour savoir que je dissimulais ma peine, ma souffrance. Mais je n'avais en aucun cas envie de lui montrer quoi que ce soit, de montrer quoi que ce soit à quiconque. « Je ne te fais pas passer pour une prostitué, commençais-je par dire, froidement. Seulement tu as oublié tout ce qu'on s'était dit, toutes ces promesses qu'on s'était faite, mais Blair merde ! Qu'est-ce qu'il t'ai arrivé ! Je te comprends plus ! Mets toi à ma place une seule seconde, imagines mes lèvres collaient à celle d'une autre fille, imagines mes mains posaient sur elle, imagines moi ne faire qu'un avec une autre fille que moi, imagines cette putain de scène ! » A ce moment là, je m'étais vraiment emporté, parce que, cette situation était invivable. D'autre part, je voulais qu'elle s'imaginait cette scène pour qu'elle comprenne ce que je pouvais vivre à l'intérieur de moi même. Le point positif de toute cette discussion, c'est qu'elle m'assurait ne rien ressentir pour lui, qu'il était une erreur de parcours pour ainsi dire. Suite à tout cela, j'en perdais mes mots, je ne savais plus quoi dire, et très sincèrement, je préférais ne rien dire, pour ne pas être méchant. Un lourd silence s'installait désormais entre nous. Ce n'est pas comme si nous n'avions pas l'habitude depuis toute à l'heure. Elle reprit de nouveau la parole pour me persuader qu'elle était la seule femme de ma vie, et qu'elle était aussi la seule fille capable de m'aimer à tel point que je ne pouvais même pas l'imaginer. Bien sûr, je ne pouvais pas cacher que ses paroles là me touchais, mais après tout ce qu'il s'était passé, je ne pouvais pas passer au dessus de tout ça, suite à de simple phrase. « J'aurais aimé que tu me le prouves, Blair » lâchais-je simplement sans pour autant détourner le regard. Elle ajoutait alors qu'elle n'avait pas fait exprès de me faire venir ici, car c'est au parc de Los Angeles que tout avait commencé, ce fameux jour où elle m'avait avoué être amoureuse de moi, où elle m'avait dit pour la première fois qu'elle m'aimait, où on s'était embrassé pour la première fois. Toutes ces images me revenaient, les unes après les autres, sont arrivées au parc, la leçon de guitare, le son de sa voix, quand elle s'est mise à chanter, son avoeux, ce baiser, à la fois timide, mais aussi tendre. Je restais alors un instant muet. « J'ai fais le rapprochement quand je suis arrivé ici, je me demandais si c'était volontaire ou non, et tu as répondu à ma question sans que je ne te la pose » répondis-je alors, à mon tour, à ses mots. Oui, j'avais du mal avec tout ça. Et pourtant, malgré tout ce qu'il s'était passé, je n'arrivais pas à l'oublier, et si je souffrais autant intérieurement, c'est que.. je l'aimais toujours, c'était indéniable. Mais le mal était fait. Mais un amour unique peut-il avoir une seconde chance ? Ca je n'en savais rien. Tout se bousculait dans ma tête, je ne savais plus quoi penser après tout ce qu'elle venait de m'avouer.
Code by Anarchy

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Emma Roberts


MessagePosté le: Mer 2 Mai - 22:24 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

    En réalité, je ne savais pas vraiment quoi faire, je ne savais pas quoi dire, parce que je savais que quoi que je dise, il allait le prendre mal, car ce que je faisais, c'est dire la pure vérité, mais bien sûr, même ça, ça ne le plaisait pas. Ce que je voulais réellement ? C'était juste qu'il tourne la page avec ce que j'ai fais, et qu'il me pardonne, parce que justement, je me rend compte que je ne peux réellement pas faire sans lui, c'est comme ma bulle d'oxygène, j'ai juste besoin de lui. De nous retrouver, le couple d'avant, le couple que nous avions été, avec tous nos délires, tous nos petits clash pour s'amuser, nous retrouver quoi. Avec ce qu'il me dit, je voulais simplement partir de Cancùn, partir d'ici, faire mes valises, retourner à Los Angeles pour prendre toutes mes affaires à notre villa et de m'enfuir au fin fond du monde, prendre le premier avion et m'en aller, donner plus aucun signe de vie. - Arrêtes, tout le monde aurait pensé ça. Alors calmes toi sur tes paroles. Dis-je sans le regarder. A vrai dire, je commençais à m'énerver, et ce n'était pas bon, je n'avais pas à m'énerver alors je ne voulais le récupérer, mais il me connaissait, il s'avait que j'étais une fille, très impulsive qui ne supportait pas une seule réflexion sans répliquer. - C'est bon ! Arrêtes de toujours sentir le besoin d'échanger les rôles Ian ! Tu sais comment j'aurai réagis, j'aurai pas perdu mon temps avec toi, j't'aurai mis ma main dans ton visage et la fille, je l'aurai tué, je lui aurais fracassé tous ses membres ! J'met ma putain de fierté de côté pour toi, et dieu seul sait à quel point c'est dur pour moi, parce que tu sais pertinemment que je ne met presque jamais ma fierté de côté, sois indulgent au lieu d'me rabaisser avec ma connerie ! Lâchais-je cette fois-ci en le regardant droit dans les yeux. Mes yeux brillaient, j'avais envie de chialer, mais je me retenais, je n'allais pas pleurer, je ne voulais pas m'énerver, mais je commençais à bouillir, entendre toutes ses réflexions ne me plaisait pas, il savait que je ne pouvais pas rester de marbre face à ça. Je lui avais ensuite fait comprendre que personne ne l'aimera comme moi je l'aime, que la seule et unique femme de sa vie, c'était moi, et ça le restera toujours. Je sais qu'il n'avait pas oublié nos deux ans ensembles, qu'il n'avait rien oublié, mais il avait juste du mal à avaler la pilule, ce qui se comprenait, évidemment. Je ne répondis rien lorsqu'il me dit qu'il aurait aimé que je le lui prouve. - Ce n'était pas si compliqué à faire ce rapprochement de toute façon, car pour moi, le parc reste LE lieu. J'aurai très bien pu venir directement dans ton loft, ou donner un autre point de rendez-vous, mais ce n'est pas le cas, car je voulais que tu te remémores ce qu'on a vécu pendant quelques heures, nos toutes premières heures dans le parc. Dis-je en le regardant droit dans les yeux. Je pense que là, j'allais craquer. C'était simplement trop dur à supporter, de voir qu'il ne m'appartenait plus, que je ne lui appartenait plus. Je regardais par terre, recommençant à jouer avec mes doigts, sous le stress, je voulais éviter quelconques dispute, je voulais simplement qu'on s'explique normalement, même si ça allait être très dur. Je voulais qu'il me laisse une seconde chance, une dernière chance. - Tu penses me pardonner un jour ? Me laisser une chance ? A nous, à notre amour ? Demandais-je en premier temps, gardant la tête baissée. Par la suite, je la relevais vers lui, pour plonger mon regard dans le sien. - Et tu penses que quelqu'un pourrait prendre ma place ? Te rendre heureux à ma place ? Te marier avec quelqu'un d'autre ? Faire des enfants avec une autre fille que moi ? Terminais-je la voix qui tremblotais car sincèrement, penser à ça me faisait énormément de mal.


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Jeu 3 Mai - 17:20 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

❛cause you and me, for ever..❜
Ft. Blair & Ian

Cette situation était invivable, nous étions là, l'un face à l'autre. Très sincèrement, j'avais du mal à encaisser ce qu'il s'était passé, je sais que je n'avais pas mon mot à dire, qu'elle était libre de faire ce qu'elle voulait, mais je pense qu'elle comprenait parfaitement ma réaction, car là, j'essayais de me contenir, de canaliser mes nerfs, mais je savais qu'il n'en serait pas de même si la situation avait été inversée. Je ne prêtais alors pas attention à ce qu'elle me dit en premier lieu, et lorsque j'avais échangé nos rôles, cette dernière s'emportait d'un coup. Sa ne m'étonnais pas d'elle, car je savais combien elle était impulsive, je la connaissais. « Pourquoi j'inverse les rôles ? Parce que j'en ai ras le cul tu comprends, j'aimerais que parfois tu réfléchisses avant d'agir ! Tu ne te rends pas compte de l'ampleur de tes actes ! Oui, on était pas ensembles, j'ai pas mon mot à dire, mais j'en ai rien à foutre, je veux que tu comprennes que si tu avais été à mal place, tu comprendrais tout ce que je peux ressentir. Je suis passé par tellement de sentiment, la haine, la tristesse, la colère, le dégoût, tu te rends compte ? » Une nouvelle fois, je m'étais emporté, c'était rare quand je m'emportais comme ça face à elle, ce n'était pas mon style, mais depuis que j'avais appris ça, je n'en n'avais parlé à personne, du moins beaucoup de gens était au courant, mais ce n'était pas moi qui les avait mit au courant, car justement, je savais que si j'étais amené à en parler, j'allais m'énerver. Déjà, lorsque j'avais appris ça, je m'étais emporté en foutant mon poing dans le mur de la fac. J'essayais de tout garder en moi, de relativiser, mais visiblement en reparler n'arranger rien, mais il le fallait. Alors que je levais le regard vers elle lorsqu'elle fini par dire qu'elle avait mit sa fierté de côté pour moi, ses yeux brillaient, elle était au bord des larmes, et au plus profond de moi, j'avais envie de lui dire de ne pas pleurer, de la prendre dans mes bras, pour la serrer fort contre moi, elle savait que je n'aimais pas ça, mais je n'y arrivais pas. Et pour éviter tout ça, je détournais le regard une nouvelle fois, non pas par lâcheté, mais pour éviter d'affronter ses yeux brillants, pour éviter de me rendre qu'elle allait fondre en larme. D'une part, cela me prouvais qu'elle s'en voulait et que tout ce qu'elle me disait était sincère. C'était une preuve. Mais j'avais du mal. J'avais juste besoin de .. temps. « Ne t'inquiètes pas que je n'ai rien oublié Blair, j'ai beau avoir du mal à encaisser tout ce qu'il s'est passé, ce n'est pas pour autant que j'ai oublié où nous nous sommes embrassés pour la première fois, où tu m'as avoué être amoureuse de moi, où tu m'as dis ces fameux mots » répondis-je alors calmement. Car même avec tout ce qu'il était arrivé ces derniers temps, je ne pouvais pas oublier ces deux ans et demi passé à ses cotés. Et encore, nous deux, sa tramait depuis un long moment déjà, mais nous n'étions pour ainsi pas prêt à s'engager dans une relation sérieuse. Et c'est il y a deux ans et demi auparavant, au parc de Los Angeles, suite à un petit cours de guitare, qu'elle m'avait avoué tout ça, et que notre histoire avait alors commencé. Toute cette histoire me donnait le tournis, je posais alors mes coudes sur mes genoux, et posais ma tête entre mes mains, me passant de temps à autre nerveusement mes mains sur mon visage. C'est alors qu'elle me posait LA fameuse question. Est-ce que je comptais lui laisser une nouvelle chance, un jour. Je restais un instant silencieux, avant de relever la tête vers elle, glissant nerveusement ma main dans mes cheveux. « Ecoutes Blair, je ne sais pas, je ne sais plus, je.. pour le moment je sais pas, je n'ai plus confiance en toi. La chose primordiale dans un couple, c'est la confiance, et après tout ça, je ne sais plus où j'en suis, j'ai besoin de temps, de me retrouver, de faire le point sur nous » commençais-je par dire, tout en la regardant. Suite à cela, elle me posait de nouvelles questions, si j'étais prêt à refaire ma vie avec quelqu'un qu'elle, du moins, si une autre fille pouvait prendre sa place, si je pouvais faire avec une autre fille, tout ce nous avions envisagé tous les deux. « Je crois que pour le moment, je vais mettre de côté tout ce qui attrait au mariage et compagnie, parce que ma dernière demande est tombée à l'eau, lançais-je alors froidement. Rapidement, elle comprendrait que je parlais de nous. Car nous avions été si loin, nous étions sur le point de se marier. Ce n'était pas rien ce que nous vivions. Et puis, pourquoi tu me demandes tout ça après tout ? » lui demandais-je alors, mon regard plongé dans le sien.
Code by Anarchy

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Emma Roberts


MessagePosté le: Dim 6 Mai - 17:56 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

    - A t'entendre on dirait que j'ai fais une faute grave qui m'aurait causé n'importe quoi ! Toi, réfléchis avant de parler. Comme tu dis si bien, on était pas ensembles, t'avais pas à réagir comme ça. Après, ouais, tu sais comment moi, j'aurai réagis, j'aurai pas perdue de temps pour faire la peau de la salope qui aurait osé couché avec toi, et toi, tu m'aurais perdue à vie. Et comme je te l'ai dis, je ne regrette pas, ce serait tellement lâche ! J'vais pas faire comme les autres petites connes qui n'ont rien dans le cerveau à te dire que j'ai fais la pire erreur de ma vie, ou t'inventer les pires excuses bidon qui puisse avoir. J'suis honnête avec toi là ! Lâchais-je en le regardant droit dans les yeux. Je voulais qu'il comprenne vraiment que moi, je n'étais pas comme toutes ses filles ou comme tout le monde d'ailleurs, qui inventeraient des excuses telles qu'ils étaient bourrés, ou d'autres excuses. Oui, j'avais bu une bière et encore, je ne l'avais pas terminée, je ne peux pas mettre la cause à l'alcool ou à n'importe quoi, j'étais consentante, j'avais toute ma tête, et en le faisant avec Jeffrey, je n'avais pas pensé à Ian, je n'avais pensé à rien ni personne sauf à Jeff et ce que nous étions entrain de faire. Il me disait ensuite qu'il n'avait rien oublié, le lieu où nous nous étions embrassé, où j'avais dis que je l'aimais etc. Je ne répondis rien, car en réalité, je n'avais rien à dire, je n'avais rien à répondre, alors je restais silencieuse, au lieu de dire des choses qui n'ont ni queue ni tête ou même des choses qui n'ont rien à voir avec le sujet. Il continuait en me disant qu'il ne savait pas, qu'il n'avait plus confiance en moi et que la chose primordiale dans un couple était la confiance. - Monsieur à besoin de temps ? Monsieur aura tout le temps qu'il voudra. C'pas une affaire d'état merde ! Je t'ai pas trompé, j'ai rien fais qu'est-ce que tu viens me parler de confiance dans un couple ! On se parlait plus toi et moi, on avait plus aucun contact après la fois où tu avais débarqué chez moi ! Ok j'suis la fautive, comme d'habitude, c'moi qui a tout faux de partout. J'oubliais que toi, tu cherchais à avoir contact avec moi, à m'appeler, à m'envoyer un petit texto. Excuse moi Ian, je l'avais complètement oublié ça. Dis-je avec ironie et dégoût. Il me disait ensuite que sa dernière demande -en mariage- était tombée à l'eau, bien sûr, il parlait de nous. Après deux ans, nous allions enfin nous marier, mais nous nous étions quitté pour prendre du recul car plus rien allait entre nous. - P'ff, on s'demande pourquoi en même temps. Répondis-je à mon tour, avec froideur. Lorsqu'il me demandait pourquoi je lui demandais ça, son regard était plongé dans le mien, je ne perdis pas de temps pour détourner mon regard, car je ne voulais même pas le voir. - Pour rien. Oublis. Oublis aussi ce rendez-vous, oublis. J'me casse, j'ai mieux à faire. Je me relevais, et, sans lui poser un seul regard, je partais.
 


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Lun 7 Mai - 00:50 (2012)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever.. Répondre en citant

❛cause you and me, for ever..❜
Ft. Blair & Ian

Il fallait s'attendre à ce que cette discussion ne vire au vinaigre. Nous étions tout deux de nature impulsive et susceptible, et nous ne pouvions nous empêcher de prendre mal tout ce que nous nous disions. Alors vous l'aurait comprit, la discussion prenait une tournure autre que celle qu'elle devait avoir au départ. A la base, si elle m'avait fait venir ici, c'était pour parler calmement, seulement, ayant tout deux un fort caractère, nous nous étions emportés. Pour éviter de dire des choses que je ne pensais pas, je préférais me taire face à ce qu'elle me disait parce que quoi qu'il en soit, je n'étais absolument pas d'accord avec ce qu'elle pouvait me dire. Car même si nous nous étions séparés, pour moi, elle avait rapidement oublié nos deux ans et demi dans les bras d'un autre. Alors que moi même j'étais incapable de poser mes mains sur une fille et encore moins de coucher avec elle. Parce que quoi qu'il puisse se passait, j'aimais Blair, et je ne pouvais pas concevoir d'avoir une autre relation avec une fille, encore moins sexuelle et aussi précoce. Mais nous n'avions visiblement pas le même point de vue sur l'amour. J'avais peut être trop de principe, j'étais peut être un gros loveur, mais avant tout j'étais amoureux, et j'emmerdais tous ces connards qui me critiquaient surement pour ce que j'étais. Au moins, j'étais sincère. Une nouvelle fois, elle reprit en me disant que de toutes les façons nous n'étions pas ensembles quand elle avait fait ça, or moi, si j'avais fais ça, j'en aurais pris une belle dans la gueule, et elle aurait démembré la fille qui aurait fini dans mon lit, ensembles ou non. Mais visiblement, quand c'était elle, elle ne pouvait pas concevoir que je puisse lui en vouloir même si nous n'étions plus ensembles. Le pire dans tout ça c'est que oui, j'en souffrais, mais je ne faisais rien montrer car ça ne servait à rien, j'en avais marre de la pitié et de la compassion des autres. « Non t'as raison, c'était une raison pour aller coucher avec quelqu'un d'autre » lâchais-je froidement, ressentant du dégoût dans mes paroles. Alors que nous nous disputions, Blair décidait de fuir en partant, en quittant le parc. « Peut être que monsieur t'attends chez toi » lâchais-je à voix haute. J'avais essayé de me retenir de lui dire ces propos, mais elle avait été trop loin, et après tout cela, elle m'avait pour ainsi dire tendu la perche lorsqu'elle m'avait dit "j'ai mieux à faire". Après cela, je me levais à la fois énervé, et dégoûté, et m'avançant dans le parc, je donnais un violent coup de poing dans un arbre, qui m'ouvrais la main. « Putain » fut le premier mot qui sortait de ma bouche, je regardais alors les dégâts sur ma main, et constatais qu'elle était ouverte, ainsi qu'en sang. De là, je rentrais chez moi, afin de me soigner.

THE END.
Code by Anarchy

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:39 (2016)    Sujet du message: 'cause you and me, for ever..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky