Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
you haunt my dreams.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 22:18 (2012)    Sujet du message: you haunt my dreams. Répondre en citant


    YOU HAUNT MY DREAMS.
    Même si j'étais en période de cours, j'avais finis par trouvé un arrangement pour passer un petit séjour à San Diego, ma ville natale. En effet, après le suicide de mon père, j'avais chaleureusement été accueilli par mes oncle et tante, à Cancùn. Bien que je ne les connaissais presque pas au début, je les considérais désormais comme presque mes parents. Ils me traitaient comme leur fils, une grande complicité s'était rapidement instaurée entre nous. Ainsi, ils m'avaient donné leur accord pour que je puisse retourner en Californie. A vrai dire, en déménageant au Mexique, j'avais laissé derrière moi mes amis, et les revoir me ferait un plus grand bien, ça, j'en étais certain. D'ailleurs, je ne m'étais pas trompé dessus. Ils étaient toujours aussi cons qu'avant, mais c'était ça qui était bon. J'étais resté une semaine, et maintenant, il était temps pour moi de retrouver le magnifique soleil de Cancùn. Reboosté par mon entourage, je quittais l'aéroport de San Diego pour monter dans l'avion qui m’emmènerait dans ma ville actuelle. Mon siège était le numéro "M83." Le numéro de mon emplacement me faisait doucement sourire, étant donné qu'un groupe de musique avait ce nom. Très bon groupe d'ailleurs. Quoiqu'il en soit, en pénétrant progressivement dans l'avion, je constatais que je me trouverais dans les sièges près des fenêtres. De plus, il s'agirait d'une rangée de deux places. La lignée "K", puis "L", dépassées, j'arrivais enfin dans les rangées "M." Mon regard fixé sur les lettres signalant le nom des rangées, je trouvais finalement ma place, la "M83." Pour être franc, je n'avais prêté aucune attention aux passagers à bord, trop concentré à trouver mon siège. Cependant, une fois ce dernier découvert, j'observais autour de moi, et il s'avérait que Dieu m'avait préparé une surprise de taille. Quelle joie je pus avoir quand j’aperçus cette sublime blonde, qui ne serait autre que ma voisine de voyage.

    FANTASME. La demoiselle à la chevelure dorée se trouvait dans d'interminables draps blancs, vêtue de sous-vêtements plus qu'aguicheurs. Jouant à l'intérieur, s'amusant, se baladant, se tournant, se trémoussant, au bout d'un moment, elle laissa son visage mi-ange mi-démon, visible à Jeffrey, lui lançant la seconde suivante, un regard plus qu'enjôleur, intéressé. Ses yeux demandaient une bestiale et longue partie de jambes en l'air. Le jeune brun ne se laissa pas prier, et retirait son t-shirt qui tomba au sol. Ce dernier monta sur le lit retrouver sa belle, se plaçant ainsi entre ses jambes. Ses mains se baladaient sur le corps de la jeune femme, elle était vraiment parfaite. Des baisers fougueux s’ensuivirent, et même si l'acte n'avait pas encore commencé, leur souffle était déjà presque coupé. La tension était bien trop palpable pour ces deux êtres-humains. FIN DU FANSTASME.

    Monsieur, vous ne trouvez pas votre place ? La voix d'une hôtesse me sortit de mon délire complet. Un petit rire s'échappa de ma bouche avant que je puisse répondre. Non, merci, ma place est juste là, répondis-je gentiment, tout en désignant mon siège. Constatant aucun problème, elle s'éloigna après m'avoir adressé un léger sourire. Un sac sur l'épaule, je le déposais dans le range bagage au dessus de ma tête et une fois terminé, je pris place. La belle inconnue installée tout juste à côté de la fenêtre, je la contemplais d'un oeil discret. Pour ne pas mentir, elle correspondait tout à fait à mon idéal de "la fille" aux cheveux blonds. Elle n'était pas vulgaire avec une grosse paire seins, au contraire, ses courbes étaient parfaitement harmonieuses. Elle dégageait une telle prestance que même moi, je n'osais pas l'aborder, enfin, pas tout de suite. Assis, je me calais au fond du siège, bouche bée par tant de beauté.


Dernière édition par Jeffrey Lachowski le Mar 22 Mai - 13:57 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 22:18 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Candice Weber


MessagePosté le: Ven 11 Mai - 17:20 (2012)    Sujet du message: you haunt my dreams. Répondre en citant

 

❝Vol 345 à destination de Cancún, embarquement immédiat porte 23. Décollage prévu à 15h10. ❞À l'instant où j'entendis cette annonce, je m'empressai de poser le magazine de mode que je bouquinais et attrapai ma valise à fin de me diriger où l'ont me le précisé. Étant actuellement à San Diego depuis seulement hier soir à cause d'une erreur de destinations, je me dirigeais à présente belle et bien à Cancún pour la première fois quelques jours ayant appris que ma petite soeur Mandy s'y trouvait elle aussi l'envie de renouer des liens familiaux me vint à l'idée. Nous n'étions pas tellement proches à cause de mon activité de mannequin je voyageais sans cesse et aujourd'hui l'occasion de prendre du bon temps se présentait, je comptais bien profitais de ces moments sans défilés ni séances photos et interview en décompressant au maximum comme il se le doit ce qui m'autorise à dire fête et alcool à flot. Avançant à l'intérieur de l'avion tenant à la main la feuille de mon vol, je découvrais la place que j'allais tenir durant cinq longues heures. Ma rangé était la M dans celles des sièges à deux places ce qui me fils comprendre qu'un autre passager allait partager ce vol à mes côtés, j'espérais d'ailleurs ne pas me trouver avec quelqu'un de désagréable ou même agaçant pendant ce voyage. Pour le moment je commençais par mettre ma valise dans les portes bagages puis m'installa à mon tour au siège 83 coller contre la vitre, pouvoir admirait l'obscurité du ciel me faisait énormément plaisir c'était une de mes choses favorites des destinations en tous genres. Place rejoint, bagages ranger et humeur favorable malgré ce qu'il m'était arriver la journée d'avant ces milliards de secondes allait peut - être pas se passer aussi ennuyante que je me l'imaginais, en tout cas mon ipod serait fidèle à son poste au cas où. L'hôtesse vint me voir me proposant à boire, je lui répondis pas pour le moment à son attention si gentille avant de reprendre mon attente au décollage. Il me semblait manquer desgens ainsi que la personne qui était censée à mes côtés pendant ce temps je me m'isolais complètement perdu dans mes pensées à l'hublot, couper des autres je ne remarquai pas l'arrivée des derniers passagers jusqu'à ce que j'entendisse de nouveau la voix qui m'avait proposé un verre adressait la parole tout près de moi. Tournant la tête du côté de celle - ci je voyais un garçon aux visage inconnus visiblement perdu ou alors stressé enfin son comportement paraissait légèrement perturbé ce qui fut compris par la question qu'on venait de lui poser, je n'étais pas la seule à le trouver intriguant ou encore dans cet état-là. Sachant sans trop si ce jeune homme se trouvait être celui qui sera assis sur l'autre siège qui était lui toujours libre, sa réponse à la question de l'hôtesse avec le geste qu'il fit m'informa moi aussi que son emplacement se trouvait par hasard là où je mourais de savoir qui y serait depuis le début que ma patience attendait sagement. Adressant un petit regard sympathique à mon nouveau voisin de voyage contemplant les gestes qu'il effectuer pour placer son sac même si mon caractère nervosité du jour mais surtout pas très au top je pus constater qu'il était physiquement digne de tous les mecs de mon milieu, fallait avouer que son allure ne rendait pas tâche notre paire de sièges comme situation déjà vécue par moi-même donc autant ne pas rejeter un air sauvage limite superficielle comme presque toutes les blondes de mon genre en première impression pensais - je dans ma tête détournant mon regard tout autour de moi. Tout le monde suffisamment en sécurité l'avion pris enfin le vol, confortablement posez nous étions maintenant lancé vers le soleil aussi beau que celui d'une ville Californienne mais cette fois - ci Mexicain qui allait dans à peine quelque temps venir effleurement doré ma peau sur la plage, l'envie d'y être si fut déjà senti intérieurement mon esprit s'excitait rien qu'en imaginant toutes les rencontres et nouvelles choses à découvrir se présentent à moi. 


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Mar 22 Mai - 14:17 (2012)    Sujet du message: you haunt my dreams. Répondre en citant

    YOU HAUNT MY DREAMS.
    En prenant place aux côtés de la jolie blonde, et alors que je me calais au fond de mon siège, cette dernière me lança un petit regard sympathique. Au moins, j'étais fixé : je n'avais pas à faire à une des filles superficielles. J'étais légèrement étonné même. Après tout, la demoiselle avait le physique pour, mais bon, qu'elle ne l'était pas, c'était mieux. Pour le coup, Dieu avait clairement mis une déesse sur mon chemin, et pour ça, je lui en étais plus que reconnaissant. Comme je vous le disais précédemment, la trouvant vraiment trop belle pour moi, je n'osais pas l'aborder. Honnêtement, à côté d'elle, j'avais un chouia l'air ridicule. Ainsi, je me contentais d'observer ce qui nous entourait. Tandis que les hôtesses s'assuraient que tout se passe dans l'ordre, les sièges se remplissaient peu à peu, indiquant alors le futur décollage. Une bonne dizaine de minutes s'écoula, et le fameux moment où l'avion prend son envol sonna. Ceintures attachées, direction le Mexique, direction Cancùn. Dans quelques heures, j'allais retrouver le soleil frappant, l'atmosphère presque insoutenable, mais j'avais plus que hâte. En effet, après une semaine en Californie pour rendre visite à mon entourage de là bas, pour être franc, j'étais plutôt pressé de retrouver mes nouveaux potes tels que Jake, Hayden et Alex. Leurs conneries me manquaient je crois (a). De plus, en remettant les pieds au Mexique, je retrouverais forcément mes oncle et tante avec qui j'entretenais des liens indéniables. L'avion prenant en altitude, je regardais à travers la fenêtre de ma voisine pour admirer le paysage californien. Peu à peu, on montait dans les nuages, et les villas en bas se faisaient de plus en plus petites. Vue d'en haut, tout était minuscule en fait. Une fois arrivé sur le couloir aérien, l'avion restait sur l'altitude suivante, et sur des télévisions en face de nous, il était indiqué que nous pouvions détacher notre ceinture. Egalement, nous pouvions circuler librement pour les toilettes par exemple. Sans attendre une minute de plus, je détachais ma ceinture, tout simplement.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:18 (2016)    Sujet du message: you haunt my dreams.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky