Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
we're smiling but we're close to tears.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Ven 18 Mai - 22:54 (2012)    Sujet du message: we're smiling but we're close to tears. Répondre en citant


    WE’RE SMILING BUT WE’RE CLOSE TO TEARS.
    Avant de quitter la villa, l'idée de ce qu'on pouvait faire par la suite me vint à l'esprit. Je n'en avais pas touché un mot à ma meilleure amie, de toute façon, elle était bien trop préoccupée à se rhabiller. Le temps qu'elle soit prête, je m'étais rendu dans la cuisine pour prendre une sorte de panier où je pus mettre à l'intérieur des choses à manger et boire tels que des chips, des friandises, des marshmallow, des petits gâteaux, une bouteille de vin, deux autres d'eau et téquila, du sel, du citron, ainsi que des ustensiles : des bâtonnets qui serverait à faire cuire les marshmallow des gobelets, deux verres à vins ainsi que deux petits shots. Bref, j'avais clairement embarqué ma cuisine (a). Souhaitant une bonne soirée à mes oncle et tante, Hanna et moi étions désormais à bord de ma jeep. Quinze minutes plus tard, nous arrivions à destination. J'avais choisie le Palmeraie d'Île Contoy, histoire de changer de Plaza la Isla. De plus, c'était un endroit beaucoup moins fréquenté, et davantage somptueux. La nuit était presque tombée sur Cancùn, le soleil était à peine visible aux horizons. C'était calme et reposant, tout était propice à ce qu'on passe une douce soirée ensembles. Pieds dans le sable, on cherchait un endroit dans lequel on pourrait se poser. Ici, c'est bon ? la questionnais-je simplement, tout en la regardant. Après que cette dernière ait acquiescé positivement, je sortais sans plus attendre la couverture de mon sac, la posant sur le sable fin la seconde suivante. Je t'en prie, mets toi à l'aise, lançais-je, un petit air amusé pour qu'elle s'installe. Etant donné que la nuit commençait à tomber, je prenais l'initiative d'allumer un feu de camp. Bien sur, il ne faisait pas froid, après tout, nous étions au Mexique; simplement, je trouvais cela plus pratique pour voir le visage de mon interlocutrice. De plus, je comptais bien griller quelques marshmallow (a). Je reviens, je vais chercher du bois pour faire un feu, affirmais-je gentiment, tout en posant mon sac sur la nappe. Et comme précédemment annoncé, je m'éloignais à la recherche de quelques morceaux de bois. Cinq minutes après, j'estimais en avoir assez et revenais alors auprès de la jolie blonde. Tada, m'exclamais-je, une fois arrivé à sa hauteur. Puis, je rassemblais le tout, en laissant quelques uns de côté tout de même, et à l'aide de mon briquet, des étincelles apparaissaient pour ensuite laisser place à des flammes. Maintenant assis à côté de ma meilleure amie, mon regard se perdait sur l'océan à perte de vue.


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Ven 18 Mai - 22:54 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Hanna Marin


MessagePosté le: Ven 18 Mai - 23:47 (2012)    Sujet du message: we're smiling but we're close to tears. Répondre en citant


    WE'RE SMILING BUT WE'RE CLOSE TO TEARS.
    Après ce petit moment passé chez Jeffrey, ce dernier m'avais dit de me préparé, ce que je fit aussitôt. Je venais de remonté dans sa chambre afin de me vêtir de nouveau. Je passa devant un miroir et me regarda quelques instant sans vraiment bougé, quand j'entendis crier légèrement mon prénom dans la cuisine. Je descendit aussi vite et remarqua que Jeffrey avais pris toute sa cuisine ! Il préparait quelque chose de sympas, ce qui laissa apparaître sur mon visage un large sourire. Je pris donc mon sac et ont ce mis en route avec sa Jeep. Cheveux dans le vent, le soleil commencé à ce coucher. Jason Walker passait à la radio, je contentais l'horizon en pensant quand on finis par arrivé à destination. Je descendis afin de donner un coup de main pour prendre les affaires qui ce trouvait dans le coffre puis on descendis les marche direction le sable. J'enleva mes spartiate et je marcha le long de ce sable blanc jusqu'à ce qu'ont finissent par trouver un endroit vraiment magnifique. A vrai dire je ne venais pas souvent ici et mon dieu que j'avais tord. Jeffrey me demanda par la suite si cette place c'était bon, je le regarda en posant les affaire sur le sable. « C'est parfait. » Je secoua une couverture, puis Jeffrey la plaça sur le sable en me disant que je devais me mettre à l'aise. Je ris légèrement et lui dit. « Bien monsieur. » Je ris de nouveau et enleva mon pull que j'avais enfiler plutôt sur la route, puis le voyant tournée en rond, je le regarda bizarrement puis compris qu'en faite vu que le jour tombé il fallait préparé un feu. « Va t'occupé du feu, je vais m'occupé de nous servir un verre. (a') » dit je simplement. Jeffrey partie donc de son coté quant à moi je regarda donc dans son sac. Tequila, citron, marshmallow, de l'eau et j'en passe, il avait prévu une bonne petite soirée à ce que je vois. Je pris donc deux shooter et nous servis de la tequila. Quelques minutes plus-tard j'entendis quelqu'un marcher, je me retourna et vu Jeffrey en compagnie de ses bouts de bois, cette image m'avais bien fait rire je doit l'avoué. Il me sortie un TADA ! Je le regarda en applaudissant. « Woooooooooouuuuu » Je me remis donc à ma place, il alluma le feu et vint s'asseoir à mes cotés tout en regardant les vague de l'Océan. « Je nous est servis deux shooter et préparé les marshmallow. » dit je en souriant. .


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Sam 19 Mai - 23:31 (2012)    Sujet du message: we're smiling but we're close to tears. Répondre en citant

    WE’RE SMILING BUT WE’RE CLOSE TO TEARS.
    En mettant le cap sur le Palmeraie d'Île Contoy, Hanna et moi faisions preuve d'une superbe organisation. Tandis que je m'occupais de ramasser du bois pour faire un feu, cette dernière s'occupait de nous servir à boire. C'était un vrai travail d'équipe n'empêche (a). A mon retour, je montrais à ma meilleure amie tout ce que j'avais récolté en lui sortant un "tada", et sa réponse jouant les filles surprises me fit rire. Elle applaudissait même dans les mains pour le faire au mieux, elle était parfois bête (a). Quoiqu'il en soit, et comme prévu, j'allumais un feu juste à côté de nous. Tout de suite, l'ambiance était nettement plus intime. Revenu aux côtes de la jolie blonde, mon regard se posa un instant sur l'océan à perte de vue, toutefois, je fus sortis de mes pensées quand j'entendis la voix de mon interlocutrice m'indiquer qu'elle nous avait servis à boire, ainsi qu'à manger. Naturellement, je saisissais le shooter qu'elle me tendait. En apercevant ce verre, je compris directement que parmi toutes trois boissons que j'avais ramené, elle avait optait pour la téquila. Quelle alcoolique, lui fais-je remarquer, un petit air amusé. Bien entendu, ce verre n'était pas de refus. Hanna m'informa également qu'elle avait préparé les marshmallows. En effet, elle les avait piqués sur les brochettes que j'avais apportées. De cette manière, on pourrait les maintenir au dessus des flammes pour rendre la friandise plus fondante. A la notre, déclarais-je finalement, tout en levant mon verre dans sa direction afin qu'elle puisse entrechoquer le sien contre le mien. Une fois qu'elle le fit, on buvait tous les deux d'une traite notre verre. Après tout, ça servait à ça les shooters, n'est ce pas ? (a). Mon verre vide, je le posais sur le coté et attrapais par la suite les deux bâtonnets de marshmallows. Tiens, dis je simplement, tout en lui tendant un. Et, de manière normale, on tendait tous les deux notre bras en direction du feu pour faire griller nos sucreries. La dernière fois que j'ai fait ça, c'était à San Diego, me confessais-je, sans trop réfléchir.


Revenir en haut

Invité
Hanna Marin


MessagePosté le: Dim 20 Mai - 16:06 (2012)    Sujet du message: we're smiling but we're close to tears. Répondre en citant

    WE'RE SMILING BUT WE'RE CLOSE TO TEARS.
    Ce retrouvais ici avec Jeffrey rien que tout les deux et bien ça m'avais manqué au fond. La simplicité c'est que j'aimais et il le savait très bien. Après lui avoir dit que je nous avais servit deux shooter, ce dernier me passa le miens et d'une traite on finis par le boire cul sec. Je grimaça mais mon dieu que ça faisait du bien de ne plus pensais ce qui avais au tour et de ne plus réfléchir. Je ris quand Jeffrey me regarda en me disant que j'était une alcoolique, je lui donna un léger coup d'épaule et finis par répondre. « Fait pas genre que tu es l'ange face à moi hein. » dit je en souriant malicieusement. Il savait très bien de quoi je pouvais parlé, après tout c'est Jeffrey et on ne pourra jamais le changer. Nos verre vide il attrapa nos deux bâtonnet et on ce mis à placé nos marshmallow au dessus des flammes. La nuit tombé sur Cancùn, quand Jeffrey me dit machinalement que la dernière fois qu'il avait fait sa c'était à San Diego. Je tourna mon visage vers le siens. Les flammes reflétais sur son visage. Je me posa pas mal de question à vrai dire et je décida donc de lui en posé. « Ah bon ? Et avec qui ? » Non loin de là que j'était jalouse enfin si un petit peu car je pensais que c'était notre truc mais apparemment non et j'avais envie de savoir qui était-ce. Je regarda par la suite mon marshmallow qui lui était entrain de cramer ! Je le mis prêt de ma bouche et éteignis les flamme qui ce trouvais dessus. Une chose était sûr sa allais être une soirée mémorable..


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Mar 22 Mai - 22:56 (2012)    Sujet du message: we're smiling but we're close to tears. Répondre en citant

    WE’RE SMILING BUT WE’RE CLOSE TO TEARS.
    Bien que ce ne soit pas clair comme de l'eau de roche entre elle et moi, me retrouver avec ma meilleure amie, un peu retirés de tout, ne pouvait que me faire plaisir. Quoiqu'il se passerait à l'avenir, elle était et resterait quelqu'un d'essentiel et d'indispensable dans ma vie quotidienne. En fait, c'était comme si je ne pouvais pas me passer d'elle. Sa présence était bien trop importante à mes yeux. Verres de téquila servis, on trinquait à la notre, le buvant d'une traite. Après tout, ça servait à ça le shooter. Le verre vidé, ma première réaction fit de lui faire une remarque sur son prétendu alcoolisme. La jolie blonde se laissa légèrement tombée sur moi pour me donner un coup dans l'épaule, puis, elle me déconseilla de jouer les anges avec elle. A mon tour, je me laissais tombé sur elle pour lui redonner son coup d'épaule. Face à toi, je ne peux être qu'un ange, répliquais-je, avec un pointe de malice. Bien entendu, c'était totalement faux. Entre nous deux, la mauvaise fréquentation, c'était moi ; et le bon exemple, c'était tout bonnement elle. Seulement, j'essayais de changer les rôles, du moins, pour cette nuit. Peut être arriverais je si elle se prenait une cuite ? (a). Seul le temps nous le dira. Notre soirée ne faisait que commencer, et pour cela, rien de mieux que continuer en grillant nos marshmallow. De cette manière, on saisissait nos bâtonnets pour les tenir quelques instants au dessus du feu. Pour être honnête, tout cela me rappelait ma vie à San Diego, ma ville originaire. Se poser autour d'un feu de camp était devenu une tradition là bas, et ici, à Cancùn, c'était devenu notre petit truc à Hanna et moi. Cette dernière s'interrogea d'ailleurs. Bizarrement, je ressentis une sorte de petite jalousie dans le ton de sa question, mais peut être me faisais je des films. Probablement même. Avec mes potes, pourquoi cette question ? répondais-je, un peu bêtement, tout sourire. Dans le même temps, la friandise de mon amie était en train de prendre feu. Elle souffla dessus pour éteindre la flamme, ce qui me fit gentiment sourire. J'observais par la suite le mien. Il se trouvait dans un bon état. Quelques secondes après, je rapprochais le bâtonnet vers moi, souffla légèrement dessus dans le but qu'il ne soit pas brûlant, et le dégustait la seconde suivante.


Revenir en haut

Invité
Hanna Marin


MessagePosté le: Jeu 31 Mai - 18:59 (2012)    Sujet du message: we're smiling but we're close to tears. Répondre en citant

    WE'RE SMILING BUT WE'RE CLOSE TO TEARS.
    A vrai dire me retrouvé avec Jeffrey devant cette plage en compagnie d'alcool et tout ce qui faut pour passé une bonne soirée m'intéresser tout particulièrement. Rien que lui et moi devant un feu et la plage, quoi demandez de plus ? Lorsqu'il ce mit légèrement sur moi en me disant qu'avec moi il ne pouvais qu'être un ange, je souris malicieusement et répondis. « Tu sais très bien ce qui m'attire. » Il pouvait comprendre cette phrase car nous en avions beaucoup discuté depuis qu'on ce connais lui et moi. Bref. On ce remis à discuter tranquillement en mangeant et en buvant notre Tequila quand je lui avais demandé soudainement avec qui il faisait tout sa. Et il me répondit simplement avec des potes. Sur le moment je me suis sentie tellement ridicule mais après tout, c'est une question comme une autre. On finis de manger notre friandise, quand j'enleva mon pull a vrai dire vue les degrés d'alcool que j'avais dans le sang j'avais vraiment mais vraiment très chaud. Je regarda Jeffrey et lui dit. « Sois je te jette dans l'eau, sois tu reprend un verre, à toi de choisir. » Je souris à nouveau malicieusement avec la bouteille dans la mains, puis me leva face à l'Océan en dandinant sur une musique que j'avais bien-sûr dans la tête. « Ont auraient du rapporter de la musique quand j'y pense. » dit je en souriant simplement. .


Revenir en haut

Invité
Jeffrey Lachowski


MessagePosté le: Ven 8 Juin - 01:41 (2012)    Sujet du message: we're smiling but we're close to tears. Répondre en citant

    WE’RE SMILING BUT WE’RE CLOSE TO TEARS.
    Elle comme moi, nous étions loin d'être de parfaits petits anges. Ma meilleure amie me rappela même à la réalité, histoire que je ne me perde pas. En plus de ça, elle me fit une remarque concernant le fait que je connaisse parfaitement ses goûts en matière de garçons. C'était tout à fait vrai. Je la connaissais par cœur, et son petit truc, comme beaucoup de filles, c'était les mauvais garçons. La soirée suivait tranquillement son cours. Avec Hanna, je pouvais parler de tout et de rien, sans jamais m'ennuyer. C'était d'ailleurs quelque chose que j'appréciais vraiment chez elle. Tout en continuant de discuter, on se grillait des marshmallows à l'aide de petits bâtonnets. L'ambiance était conviviale, chaleureuse. Cela faisait un petit moment que nous n'avions plus partagés un moment intime comme celui-ci, alors se retrouver de la sorte ne pouvait que me faire chaud au cœur, malgré ce qu'il s'était passé chez moi, un petit peu plus tôt. La chaleur des flammes se faisait ressentir, ainsi que la tequila dans notre sang. La jolie blonde d'ailleurs, retira son pull, puis, son regard se porta sur moi. Malicieusement, elle me fit une proposition. Soit elle me jetait dans la mer, soit je reprenais un verre. Je savais pertinemment que mon interlocutrice n'avait pas la force pour, mais je savais qu'elle détenait un culot plutôt incroyable pour tenter la chose. Après quelques secondes d'hésitation, je répondais enfin. Je me ressers, affirmais-je doucement, un petit air amusé tout de même. Aussitôt dit, aussitôt fait. Ainsi, j'attrapais la bouteille afin de remplir mon shooter, et une fois servi, je buvais ce dernier d'une traite. Hanna bien sur, profitait de la situation pour rire de moi, mais bon, c'était agréable. En plus de ça, j'avais toujours trouvé son rire sexy et rempli de charme. Ensuite, cette dernière attrapa la bouteille dans sa main avant de se lever pour ensuite se retrouver face à l'océan. Mon regard n'observant qu'elle, j'eus la chance de voir ma meilleure amie commencer à dandiner, bien qu'il n'y ait pas de musique. Qu'importe, elle dansait toujours aussi bien. En m'adressant un sourire, elle me fit la même remarque que je pensais à voix basse. Attends, répondis-je simplement, en ayant une idée. Tout de suite après, je fis glisser ma main droite dans une des poches de mon jean pour y saisir mon iPhone. Je jetais un œil dans mes musiques et finalement, je cliquais sur Sure thing, de Miguel. En ce moment, j'adorais écouter cette chanson. Elle était douce mais sensuelle, et secrètement, j'espérais qu'en l'entendant, Hanna se mettrait à danser de la sorte. Comme ça, j'en profiterais pour observer ses déhanchés (a). Quand le chanteur débutait ses paroles, je le faisais également, tout en regardant Hanna. Love you like a brother, treat you like a friend, respect you like a lover, prononçais-je en rythme, un léger sourire accroché au coin de mes lèvres, tout en la désignant à l'aide de mon index pour plaisanter. N'empêche, ce que je venais de chantonner était tout à fait vrai, et résumait parfaitement mes sentiments vis-à-vis d'elle. Les paroles décrivaient exactement ce que je ressentais, mais ça, c'était un secret. Alors que le corps de la jolie blonde commençait à bouger en rythme, j'en profitais pour piquer la bouteille de ses mains afin d'y boire quelques gorgées ainsi que profiter du spectacle.


Revenir en haut

Invité
Hanna Marin


MessagePosté le: Ven 8 Juin - 18:24 (2012)    Sujet du message: we're smiling but we're close to tears. Répondre en citant

    WE'RE SMILING BUT WE'RE CLOSE TO TEARS.
    Cette plage. Juste un moment rien que lui et moi comme au bon vieux temps. Si j’aurais pu arrêter le temps à ce moment même, je l’aurais fait et sans regrets car je l’avais rien que pour moi. En discutant, je lui avais fait la remarque qu’il savait très bien ce qui me faisait craquer totalement comme mec. Et oui comme de nombreuse fille j’étais tout particulièrement attiré par les beaux et mauvais garçons. C’était dans ma nature d’être attiré totalement par ce genre de garçon, et Jeffrey en était un et malgré ce qui venais de ce passé entre nous et qu’il soit mon meilleurs amis, et bien je n’avais que lui en tête. On finit par ce resservir un verre quant à moi avec l’alcool dans le sang j’avais très chaud. J’enleva donc mon pull afin d’être en top et à l’aise et surtout laissez l’air marin me faire du bien. Je regardais l’horizon et un flashback me vint en tête. La fois où j’avais rencontré pour la première fois Jeffrey. A vrai dit lui et moi on ne se connaît pas depuis très longtemps mais dès le premier regard ça était genre un coup de foudre. Je venais d’arrivé de Los Angeles quant à lui il vivait à Cancun depuis un moment déjà. Je me trouvais la sur une route avec ma valise et en panne de scooter que j’avais emprunté dans un magasin de location. Il passait en voiture avec une planche de surf à l’arrière, s’arrêta et c’est montré gentil en me donnant un coup de main. On a longuement discuté sur le chemin et on s’est rendu compte qu’on c’était très vite confié et qu’ont avaient beaucoup de point commun tous les deux. Et depuis ce jour-là on peut dire qu’on ne sait plus du tout quitté. Depuis tout ce temps il n’avait jamais eu d’ambiguïté entre nous et même si c’était un petit peu le cas de temps en temps lui comme moi avions jamais décidé de montré ce qu’ont avaient dans notre cœur. Et avec ce qui venait de ce passé dans la piscine avait était pour moi comme une révélation même si de son cas ce n’était pas réciproque du moins d’après ce qu’il m’avait dit. Je secoua légèrement la tête puis proposa à Jeffrey que soit il reprenait un verre sois je le foutais à l’eau. Et comme je l’espéré il reprit un verre. Faut dire que je n’avais pas autant de force que lui et je crois bien que c’est moi qui aurait finis dans l’eau. Je ris légèrement face à la grimace qu’il venait de faire en buvant son shooter puis lui fit part qu’il manqué un peu de musique dans le coin. Ce dernier me regard en me disant qu’il avait la solution, il sortit de sa poche son Iphone et mis la chanson de Miguel, Sure thing. Cette chanson était très bien approprier vue la situation. D’ailleurs il me regarda dans les yeux en me chantant la chanson. Je commença donc à me dandiner sur cette chanson la bouteille à la mains et Jeffrey vint me rejoindre, en profitant pour me piquer la bouteille des mains afin de boire une gorgée. Je leva les bras en l’air en riant, les cheveux dans le vent, je le regarda et sauta doucement sur dos afin de lui chuchoter à l’oreille. « Fait moi rêvé. » Cette phrase voulait dire certainement plusieurs choses pour moi comme pour lui. Une soirée magnifique, un moment magique et inoubliable. .


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:31 (2016)    Sujet du message: we're smiling but we're close to tears.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison six -> A Cancùn
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky