Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
+ jamie stewart.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison sept -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Mar 17 Juil - 01:08 (2012)    Sujet du message: + jamie stewart. Répondre en citant


jamie katestewart

« il y a du bonheur dans l’imprévu, dans ce qui ne faisait pas parti du plan, dans ce qu’on n’avait pas vu venir. »


Nom • Son paternel étant parti à l'annonce de la grossesse de sa mère, cette dernière a décidé de lui donner son propre nom de famille, Stewart. Nom purement anglais, elle est anglaise de souche.
Prénoms • Pensant tout d'abord voir naitre un garçon, la surprise fut générale lorsqu'une fille fit son apparition après neuf mois de grossesse. Cependant, sa mère ne changea pas ses plans et la baptisa comme c'était prévu à la base pour un petit garçon, Jamie y ajoutant Kate, comme second prénom.
Age • Elle est toute juste adulte et a soufflé sa dix neuvième bougie récemment.
Date de naissance • Son petit nez s'est pointé le 24 mai de l'année 1993, en fin de soirée.
Lieu de naissance • La capitale anglaise. Lieu où elle a vécu les quinze premières années de sa vie.
Origines • Anglaises, donc.
Statut social • C'te fou de Luke Samuel a réussit à lui passer la bague au doigt. Elle est fraichement fiancée bien qu'elle ait toujours une trouille bleue de tout ce qui devient sérieux.
Famille • Son seul parent est sa mère. Sa mère qui est la personne la plus importante dans sa vie bien qu'elle soit toujours à Londres et Jamie, à Los Angeles. Elle a un profond respect pour celle qui est son modèle, celle pour qui elle tente de réussir sa vie au mieux pour qu'elle en soit fière. Elle avait une aînée, Lizzie qui a trouvé la mort dans un réglement de compte. Elle a poussé son dernier souffle dans les bras de la seconde Stewart, âgée de quinze ans à l'époque. Jamie parle très peu de cette période là de sa vie et de sa soeur, d'ailleurs. Sujets taboos.
Profession • Comme la majorité des jeunes de son âge, Jamie suit des cours à l'université. Elle s'est spécialisée dans les ressources humaines. Domaine dans lequel elle se sent très à l'aise. A côté pour payer le loyer de la maison qu'elle a en colocation et pouvoir vivre correctement, elle a trouvé un travail en tant que serveuse/vendeuse dans un café patisserie. Elle s'y plait beaucoup.
Groupe • Quand j'aurai trouvé, je te le dirais. (a)
fausse calme • douce • explosive • taquine • distante • sociable • jalouse, en amour • souriante • méfiante • fidèle • rancunière • solidaire • têtue • joueuse • phobique des serpents • charmeuse • à peur de l'engagement • tendre • peu expressive sur ses ressenties • franche • moqueuse • amusante • mauvaise

Je suis née et j’ai grandi dans un foyer monoparental avec pour seul modèle d’autoritaire, ma mère. Quelques fois, certaines personnes plus curieuses que d’autres me demandent comment j’ai vécu l’absence d’un père, c’est assez simple en fait. De mon point de vue, on ne peut pas souffrir d’un manque de quelque chose qu’on a jamais eu. J’ai très bien vécu le fait de n’avoir que ma mère. En revanche, ce que j’ai bien moins vécu c’est de voir cette dernière trimer à cause de celui-ci qui n’a guère assumé son rôle. Elever deux enfants sans aide n’est pas une mince affaire. Oui, j’ai une grande sœur, de deux ans mon aînée. Enfin, j’avais. Dans la cité où j’ai grandi ne régnait pas un climat chaleureux, comme dans beaucoup de cités peu fréquentables, il y avait des histoires de gangs impliquant à coup sûr des règlements de comptes. Lizzie, ma sœur en fit les frais et fut abattu devant mes yeux, sans que je ne puisse rien faire. Elle avait dix-sept ans, j’en avais quinze. Passer tous les jours devant l’endroit où elle avait poussé son dernier souffle m’était vite devenu insupportable. Perdre ma sœur avait été terrible et revivre cette scène chaque jours me tuait à petit feu. Ma mère, attentive, me connaissant comme sa poche remarqua vite ma baisse de moral fulgurante et décida après m’avoir consulté qu’il serait bien meilleur pour moi de m’envoyer vivre à LA, dans un internat, loin de ce quartier que j’avais à présent en horreur. N’écoutant que ma peine et peut être même, mon égoïsme, j’accepta laissant derrière moi sans un au revoir, mon premier amour.
A L.A, la vie était meilleure. J’y reprenais goût peu à peu, entourée de mes nouveaux amis tous aussi formidables les uns que les autres. Une m’avait même proposé de prendre séjour les week-end à son domicile, comprenant que de passer sept jours sur sept à l’internat n’était guère joyeux. Me rapprochant encore davantage de cette belle rousse, elle me demanda quelques temps après de devenir la marraine de sa fille. Elle était jeune pour être mère, très jeune même mais je trouvais ça courageux et me jurant de l’aider au mieux, j’accepta sa demande. Je suis aujourd’hui marraine d’une adorable fillette de trois ans.
Cependant, la vie à L.A était bien agitée. Comme beaucoup d’adolescent, j’enchaine fêtes sur fêtes et il y a plus d’un an, j’ai failli assisté à ma dernière. Celle-ci se déroulait sur la plage peu avant le départ massif pour l’université de Cancun. Comme toujours, nous nous amusions sans prêter attention aux alentours. Les choses tournèrent mal. Voulant aider deux jeunes filles sous la menace de types très louches, je fus victime de l’un d’entre eux qui me tira en plein thorax sans aucun once d’hésitation ou d’humanité. Plongée dans le coma tout l’été qui suivit, je finis par m’en sortir, rejoignant mes proches ayant été dans l’obligation d’emménager au Mexique pour ce fameux échange scolaire. Je garde une trace de cet accident, une cicatrice déplaçant les dix centimètres qui me rappelle chaque jours que la vie ne tient qu’à un fil et que la mienne a failli me lâcher. Depuis, je profite davantage. Être passée à côté de la mort m’a finalement aidé à avoir une vision plus claire de l’existence, j’ai de la chance d’être vivante.
Cancun, Mexico. J’ai aimé, oh oui. L’ambiance est beaucoup plus agréable que celle de L.A, que celles des grandes villes américaines. Là-bas, les gens s’amusent et ne se prennent guère la tête. Choses que j’ai faites dès mon arrivée. J’ai vraiment apprécié ce séjour d’un an à l’étranger mais je suis quand même heureuse de rentrer à L.A. Ne connaissant le jeune homme qui a trouvé la mort que de vue, j’ai continué à vivre malgré ma peine envers sa famille. Je sais ce que c’est de perdre un proche, j’ai connu ça et donc, mes pensées allaient à l’entourage de la victime.
Un autre séjour m’a marqué. Cette fois-ci beaucoup plus court que celui à Cancun, un petit voyage d’une semaine en Grèce avec mon petit ami retrouvé depuis plus d’un an et demi. Ce dernier, fou mais courageux, me demanda ma main deux jours avant le retour à la vie de tous les jours. Pourtant, il le sait je ne suis pas une trouillarde mais l’engagement avait toujours eu le don de m’arracher des sueurs froides. C’est bête mais j’ai toujours eu l’impression que lorsque ça devient sérieux, ça devient tout de suite plus difficile, plus bancal mais je n’ai pas pu dire non. Je suis fiancée et on peut dire que pour l’instant, je gère bien la chose.


Como esta Cancùn ?


✴ Comment as tu vécu la mort de X (Aaron Baker) ? C'est malheureux à dire mais j'ai vu pire dans ma vie, ma soeur est décédée, je me suis fait tirée dessus alors disons que j'ai été peiné d'apprendre une aussi triste nouvelle mais je m'en suis remise.
✴ Que retiendras tu de ton expérience de vie à Cancùn? Dans l'ensemble, je ne regrette pas du tout d'avoir fait cet échange scolaire. C'est une année réellement enrichissante. J'aime le Mexique.
✴ Los Angeles te manquait-il ? Un peu, oui, ça fait du bien d'être de retour.
✴Comment te vois-tu dans une dizaine d'année ? Epanouie, autant sur le plan personnel que professionnel. Je croise les doigts.
✴ LE CODE DE VALIDATION (glissé dans le reglement) ? validé par lorenzo.



Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Mar 17 Juil - 01:08 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Mar 17 Juil - 13:15 (2012)    Sujet du message: + jamie stewart. Répondre en citant

    présentation terminée.


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Mar 17 Juil - 19:15 (2012)    Sujet du message: + jamie stewart. Répondre en citant

    étant donné que tu es une vilaine fille, j'ai longuement hésité, mais bon.. comme je ne suis pas comme toi, j'ai décidé de gentiment te valider . alors amuses toi bien parmi nous ! (:

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Mar 17 Juil - 20:12 (2012)    Sujet du message: + jamie stewart. Répondre en citant

    Le lançage de fleurs en abondance n'est jamais bon, Daavis. Calme tes ardeurs. ;p Cependant, merci mais je vais être trèès chiante (ce que je suis), est-ce que tu pourrais corriger la petite couille qu'il y a dans mon prénom, second prénom et nom de famille, s'il tooou plait ? Oui, oui, je suis perfectionniste. (a)


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:37 (2016)    Sujet du message: + jamie stewart.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison sept -> Présentations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky