Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
LYDIA ໃ acute phobia of people prying into my personal life.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison sept -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Lydia Martin


MessagePosté le: Mar 17 Juil - 08:46 (2012)    Sujet du message: LYDIA ໃ acute phobia of people prying into my personal life. Répondre en citant


lydia camilla martin

« sometimes the people closest to you can be the ones holding you back the most. »


Nom • Martin.
Prénoms • Lydia, Camilla.
Age • Dix-huit ans.
Date de naissance • 17 Juillet 1994.
Lieu de naissance • Los Angeles, CA.
Origines • Américaines.
Statut social • Célibataire.
Famille • Fille unique.
Profession • Etudiante.
Groupe • You're Queens & Kings.
Superficielle • Rancunière • Maligne • Joueuse • Intelligente • Attachante • Sensible • Joueuse • Attentive • Jalouse • Possessive • Fidèle • Franche • Amusante • Narcissique • Méfiante • Ambitieuse • Battante • Forte/Fragile • Compliquée • Indécise • Souriante • Positive, la plupart du temps • Sûr d'elle • Confiante • Têtue • Lunatique • Imprévisible • Surprenante • Sincère • Sociale • Perfectionniste • Capricieuse • Exigeante • Impatiente • Curieuse.

17 Juillet 1994 Beverly Hills, CA. Lydia Camilla Martin, premier et unique enfant de Karen et Mark Martin, tout deux avocats de renommés au barreau de Los Angeles ouvris pour la première fois ses petits yeux verts sur le monde en une matinée ensoleillée d’été au sein d’un hôpital de Beverly Hills. La petite fille faisait partie de ce monde depuis seulement quelques heures que sa chambre et son berceau étaient tout deux remplis de présents plus coûteux les uns que les autres. Dès son plus jeune âge, Lydia ne manqua absolument de rien. Que ce soit aussi bien matériellement, que de l’amour que ses parents pouvaient lui porter. Elle était leur seul et unique enfant, leur seul et unique petite princesse et ils comptaient bien lui passer tout ses caprices afin de lui offrir la vie la plus facile au monde. Ils comptaient également faire d’elle, comme dans chaque famille bourgeoise dont-ils étaient issue, une petite fille modèle. A tout juste sept ans, la jolie petite blonde-vénitienne prenait déjà des cours de danse classique et de piano en plus de l’école primaire et de ses cours particuliers de langues étrangères. Ses journées étaient toutes planifier d’avance, aucune place pour l’échec, la jolie Martin fut habituer à ce voir toujours tout servis sur un plateau et a être la meilleure dans tout les domaines. Une véritable battante. Quand elle n’arrivais pas à ses fins, elle persistait jusqu’y parvenir enfin. Toute jeune déjà, elle obtenait déjà des notes remarquables, était la petite chouchoute des professeurs et l’une des filles les plus « populaire » de son école. Et son ascension ne s’arrêta pas là, oh non. Au collège ainsi qu’au lycée, Lydia était la « queen bee » par excellence. Constamment à la pointe de la mode, organisant d’immenses réceptions dans la magnifique maison de ses parents sur les collines d’Hollywood. Le statut social de la jeune fille était au top sommet. Sa vie pouvait facilement être qualifiée de parfaite, il faut dire qu’elle avait tout pour l’être. L’argent de ses parents lui procurait une reconnaissance obligatoire de l’élite de son lycée. Et pour la popularité, Lydia savait très facilement ce faire des amis et se fonder dans la masse. A seize ans, son petit monde parfaitement organisée pris un tournant décisif et faillit se retourner contre elle. Pour la toute première fois, la jeune fille connu le sentiment d’être amoureuse. Un petit ami, le dernier élément pour que son monde soit compléter vous aller me dire ? Oui, sauf que le prince charmant n’avais pas les critères exiger par ses amis et sa famille pour être accepter. Jake Armstrong était trop différent des gens qu’elle fréquentais à son habitude. Il n’étais pas issu d’une « bonne famille. » Et il avais plutôt l’image d’un badboy que d’un gentil garçon. Ses parents supplièrent Lydia de mettre fin à cette relation. Mais au lieu de cela, elle la continua en cachette. Pour la toute première fois, elle désobéissait et faisait contre la volonté de sa famille. Mais Jake ne ce suffisait pas d’un secret, il fini par ce lasser et demanda à Lydia de dire la vérité à ses parents. Malheureusement, sous les paroles de son père, la jeune fille fini par abandonner et laissa son premier amour de côté pour suivre les « règles » de son milieu social. Après cet épisode orageux dans son adolescence, elle remonta rapidement la pente et repris un train de vie plus ou moins normal. Les cours, les sorties entre amis, les réceptions mondaines. Son existence repris son cour, de nouvelles rencontres lors de son année de cours au Mexique. De nouveaux petits-amis également. Loin de Los Angeles et de l’emprise de sa famille, Lydia était beaucoup plus libre de ses faits et gestes. Elle pouvait sortir avec qui elle voulait, tomber amoureuse de qui elle voulait, sans avoir peur qu’il ne juge ses relations sur l’argent qu’avait leurs familles. Malheureusement, après la mort d’un étudiant américain, tout les étudiants venant de LA furent renvoyés de nouveau à UCLA. Retour à la case départ, au train de vie de petite fille à papa tout droit sortie des beaux quartiers de Beverly Hills. Pourtant, Lydia ne pourra malheureusement pas comme ses proches le voudrait reprendre sa vie à LA là om elle l’avait laisser à son départ. Au Mexique, le soir où Aaron Baker est mort, il c’est passer quelque chose. Quelque chose qui provoque quelques nuits d’horribles cauchemars à la jeune fille. Là-bas, elle fut agressée et cela l’a particulièrement marquée. Cela c’est passer non loin de la petite fête où le meurtre d’Aaron c’est produit. Le coup de feu qui a tuer Aaron, lui a sûrement sauver la vie à elle. Celui-ci avait fait fuir son agresseur qui, s’il aurait eu quelques minutes de plus, aurait fait dieu sait quoi à la jolie rousse. Honteuse, Lydia décida de n’en parler à personne. Elle cacha pendant des semaines ses quelques bleus et griffures sous des vêtements plus longs et prétendait que son absence de bonne humeur qui était plus qu’étrange chez elle était dû à la mort de cet étudiant, mais ce n’était pas le cas. Aujourd’hui, elle est de retour dans sa ville natale entourés de ses amis et va retrouver sa famille. De plus, ses parents lui ont appris que Peter, son oncle qu’elle considère plus comme son grand frère et confident est en ville ses jours-ci. Il la connais par cœur et est sûrement l’une des rares personnes capable de ce rendre compte que quelque chose c’est brisé chez elle. Elle est beaucoup moins délurée et enjouée qu’auparavant. Bien sûr, elle fait bonne figure et la plupart de ses « amis » ne remarques d’ailleurs absolument rien. Pourtant, elle as malgré elle des comportements étranges, comme de fuir tout contact physique avec les autres. Bien que ses blessures soient pratiquement toutes effacés désormais, elle prends ses précautions pour que ce secret reste un secret bien garder. Si on lui demande, le soir du meurtre d’Aaron Baker, elle était avec Colton Haynes, son ex petit ami avec qui la plupart des gens savent que leur relation est très compliquée. Un bon moyen de s’assurer qu’on ne lui pose pas plus de questions sur cette nuit là. Espérons simplement que personne n’aura la bonne idée de demander à Colton où il était lui cette nuit là, vu qu’il n’était définitivement pas avec elle.


Como esta Cancùn ?


✴ Comment as tu vécu la mort de X (Aaron Baker) ? Pas spécialement mal, vu que je ne le connaissait pas plus que n'importe quel autre étudiant.
✴ Que retiendras tu de ton expérience de vie à Cancùn? Que le Mexique est super pour les fêtes sans flics ?
✴ Los Angeles te manquait-il ? Bien qu'une petite année sabbatique à Cancùn fut bénéfique, en quelque sortes. Oui, ma ville natale m'a évidemment manquer. Ainsi que mes boutiques de luxe de Beverly Hills.
✴Comment te vois-tu dans une dizaine d'année ? Mh, riche, cela va de soit. Pour ce qui est du reste, la vie nous le dira.
✴ LE CODE DE VALIDATION (glissé dans le reglement) ? validé par lorenzo.



Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Mar 17 Juil - 08:46 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Mar 17 Juil - 19:12 (2012)    Sujet du message: LYDIA ໃ acute phobia of people prying into my personal life. Répondre en citant

    tu es officiellement validée . amuses toi bien. (:

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:46 (2016)    Sujet du message: LYDIA ໃ acute phobia of people prying into my personal life.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison sept -> Présentations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky