Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
QUINN ∞ little lamb

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison sept -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Quinn Fabray


MessagePosté le: Jeu 26 Juil - 22:06 (2012)    Sujet du message: QUINN ∞ little lamb Répondre en citant


Quinn anna fabray

« Y’a des noms, des mots dans la vie qui vous ramènent à des lieux, un temps où vous étiez bien, où vous étiez heureux. »


Nom • Fabray
Prénoms • Quinn
Age • Dix-neuf ans
Date de naissance • Vingt-deux avril
Lieu de naissance • Canberra, Australie
Origines • Anglaise et Irlandaise
Statut social • Célibataire
Famille • Sa mère mais les relations sont quasi inexistantes
Profession • Etudiante et serveuse de temps en temps
Groupe • I'm a bitch
Avenante • Garce • Ambitieuse • Têtue • Réactive • Attachante • Responsable • Travailleuse • Déterminée • Energique • Cultivée • Arrogante • Impulsive • Ironique • Moqueuse • Séductrice • Rayonnante • Loyale • Courageuse • Précieuse • Rusée • Agréable

« Par un beau mois d'avril est née Quinn Fabray, jeune fille promit à un brillant avenir. Je profitais de la fortune de mon père, compensant dès mon plus jeune âge son absence ainsi que celle de ma mère - ayant quittée le domicile familial pour raison inconnue lorsque j'eus six ans - par l’argent
Populaire dès la petite école, je me distrayais avec ce que je pouvais : De petits amis, par exemple. À quinze ans ce n’était pas très sérieux, mais je multipliais les relations avec les garçons. Qu'aimaient-ils réellement chez moi ? Mon côté mystérieux et séducteur ou bien ma sociabilité et mon manque de tact ? Je n'en savais rien mais tout ce que je ne pouvais nier était qu'à cet âge-là j'avais essayé plus de choses que la plupart des jeunes filles de mon âge; l’alcool, bien sûr, la cigarette, ainsi que les drogues que j'essayais quelques fois simplement pour voir si ce qu’on disait était vrai. Il ne fallu qu'un jour, qu'une seule nuit pour que tout bascule : le 12 novembre 2000 ; en rentrant chez moi comme à mon habitude, un affreux spectacle se dressait devant mes yeux: Des voitures de police encerclaient mon immense maison, et une limite interdisait l’accès au terrain. Les cris, les sirènes, les pas pressés; j'avais les yeux remplis de larmes, je pleurais en sachant, mais sans le savoir... Je parvins à me faufiler entre tous ces gens en uniformes, entre ces curieux qui observaient la scène avec une expression qui trahissait leur avidité de savoir. J'entrais, tout en percevant une voix hurler mon nom et en sentant un policier me prendre par le bras pour tenter de m’entraîner hors de portée de la scène que j'avais sous les yeux ; Le corps de mon père gisait, inanimé, dans un coin, appuyé contre une commode, transpercé de la lame d’un couteau. Cette image restera gravée pour toujours dans ma mémoire, mais il m'évoque toujours des sentiments opposés; Le déni d’abord, semblable à la première étape qu’affrontent tous les autres face à la mort. Je ne pouvais le croire, c’était trop iréel, horrible ... Mais le sang dans lequel baignait l’homme avec qui j'avais vécu durant toutes ces années était là, rouge, écarlate ... La tristesse ensuite, déception d’avoir perdu un être « proche », « cher », après tout c’était mon père, n’est-ce pas ? Puis la culpabilité de ne l’avoir jamais appelé « papa », de l’avoir négligé ; Tout comme je l’avais fait, mais tout de même. Finalement la colère, la colère de comprendre tout ce que j'avais repoussé de mon esprit jusqu’à présent. Cette colère contre lui, mais contre moi-même aussi. On ne m'avait rien dit, on avait refusé de parler. Mais les pièces du puzzle s’assemblaient dans ma tête; j'eus le temps de réfléchir à cette énigme qui m’opposait à l’accomplissement de moi-même, les deux longues années qui suivirent.


De suite, je fus déplacée de famille d’accueil en famille d’accueil, qui laissaient à désirer d’ailleurs, me comportant sans cesse de façon négligente et indépendante. Je n’agissais qu’à ma tête, faisant ce que je voulais. Je ne comprenais plus ce qui m'arrivait. A présent que j'avais atteint la majorité, je quittais la famille d'accueil qui avait été si accueillante envers moi alors qu'à l'inverse, je n'avais même pas dénié les remercier et encore moins leur gratifier d'un sourire. Je me sentais tellement .. seule et effondrée suite aux précédents évènements qui s'étaient déroulés dans ma vie. Mais ce fut au bout de quelques mois que je recommençais mes études ne voulant pas gâcher ma vie. De part mes résultats brillants quelques années auparavant, on m'admit sans peine dans le campus universitaire de Los Angeles. Dès lors, je m'étais mis un but : ne jamais renoncer.


Como esta Cancùn ?


✴ Comment as tu vécu la mort de X (Aaron Baker) ? Je ne peux pas dire que cela ne m'a pas touchée. Je me suis sentie affreusement mal, me mettant à la place de ses proches qui découvriront leur fils ... mort. C'est vraiment affreux ! Sans compter que ça nous a tous jeté un froid sur nos vacances.
✴ Que retiendras tu de ton expérience de vie à Cancùn? Une expérience inédite et très enrichissante. Vous savez, c'était la première fois que j'y allais et je pensais bien m'amuser jusqu'à ce que la mort de Baker n'intervienne.
✴ Los Angeles te manquait-il ? Plutôt oui car j'y ai laissé des amis proches, ceux n'ayant pas pu m'accompagner à Cancùn et profiter du bon temps en ma compagnie. Malgré ça, bien entendu que je suis contente de retrouver Los Angeles et toute l'atmosphère qui y règne.
✴Comment te vois-tu dans une dizaine d'année ? Je ne suis pas devin, je ne peux donc pas prédire ce qu'il se passera dans les années à venir. Néanmois, j'envisage d'être enfin 'posée', d'avoir deux beaux enfants, une grande maison et un chien. Oui, ça fait très cliché je vous l'accorde d'autant que l'on ne sait pas de quoi est fait notre avenir ...
✴ LE CODE DE VALIDATION (glissé dans le reglement) ? Validé par Rachel



Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Jeu 26 Juil - 22:06 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Rachel Gattina


MessagePosté le: Sam 28 Juil - 14:51 (2012)    Sujet du message: QUINN ∞ little lamb Répondre en citant

Présentation validée (: super choix d'avatar & j'adore les photo que tu as mise dedans (:
Bienvenue à toi & si tu as besoin hésites pas (:
Au faite j'ai répondu dans mes liens (a)
Groos bisous


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:50 (2016)    Sujet du message: QUINN ∞ little lamb

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison sept -> Présentations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky