Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
alcohol ; drinking ; bullshit ; happiness - colton.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison sept -> Habitations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû - 16:55 (2012)    Sujet du message: alcohol ; drinking ; bullshit ; happiness - colton. Répondre en citant




Colton & Lolo ❥


Il était vingt-deux heures, lorsque je terminais de manger, et de faire la vaisselle. Etant seul à la maison, je me permettais de prendre l'ordinateur portable de ma soeur, le mien étant en réparation, afin de m'occuper un peu. La première chose que je fis une fois ce dernier allumé, était de me connecter sur facebook, et là, surprise, l'un de mes meilleurs amis, Colton, était bel et bien en ligne. Ni une ni deux, je parti lui causer quelques mots suite à l'un de ses statuts, dont j'avais du mal à décrypter le contenu, et ce dernier, suite à un petit délire, me dit que j'allais pas tarder à le retrouver derrière ma porte d'entrée. J'entrais alors dans son jeu, lui répondant que je l'attendais, et le kiki ne perdit pas de temps à quitter facebook pour se rendre chez moi. En l'attendant, je sorti un petit plateau d'un des placards, dans lequel je disposais bouteilles d'alcool, ainsi que des petits shooter, et deux verres. A tout cela, j'y ajoutais deux grandes briquettes de jus de fruits, des sirops de fruits, ainsi que des amuses-gueules, histoire d'avoir de quoi manger. Bien qu'entre nous, je savais pertinemment que nous enchaînerions plutôt les verres d'alcool que les amuses-gueules. Enfin, étant donné que j'avais encore de la place dans mon estomac.. (a). Une bonne vingtaine de minutes s'étaient écoulées lorsque j'entendis des bruits de pneus roulaient sur les gravillons. J'en déduisais automatiquement que c'était mon meilleur ami. Pour l'accueillir, je me rendais jusque dans l'entrée, et main sur la poignet, j'ouvrais la porte, tandis que Colton sortait tout juste de sa voiture. Aussitôt dit, aussitôt fait avec toi ! m'exclamais-je en rigolant,alors que le jeune homme s'avançait vers moi. C'est vrai, il ne s'était pas fait prier pour venir (a). Après s'être serré la main, une accolade amicale s'imposait avant d'entrée dans la maison. En fait, t'es venu à la maison mais j'espère que t'as apporté tout ce qu'il fallait parce qu'en vrai je suis à sec, mentis-je à ce dernier. Seulement, je ne pus me retenir de rire suite au changement d'expression de ce dernier. Comment dire, il était passé d'un état euphorique à.. un état de choc. Et que dire de son visage. Lorsque je lui avais appris ça, son sourire s'était effacé, sa bouche formait à présent un "o" et ses yeux étaient parfaitement écarquillés, tel ceux d'un mouton. T'es vraiment teubé comme mec, tu crois vraiment que j'ai rien chez moi ? le questionnais-je avec ironie (a). Après ce coup de flippe, nous nous dirigions vers le salon, dans lequel ce trouvait, sur la table basse le plateau que je nous avais préparé. Alors j'ai rien chez moi ? lâchais-je amusé. Bon, comment tu te portes toi ? ça faisait un moment qu'on ne s'était pas vu ! m'exclamais-je prenant place sur le canapé. Merde, les glaçons, dis-je à moi-même, avant de me relever pour aller chercher un bol de glaçon, afin de rafraîchir nos petits cocktail, ainsi que les boissons que nous nous allions préparer.
redsky

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Jeu 2 Aoû - 16:55 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Colton Haynes


MessagePosté le: Dim 5 Aoû - 17:46 (2012)    Sujet du message: alcohol ; drinking ; bullshit ; happiness - colton. Répondre en citant


LORENZO DAVIS & COLTON HAYNES

Ce soir là, j'étais en mode véritable geek sur facebook. Ouais d'accord pour être honnête je me faisais littéralement chier, mais ce fut terminé lorsque mon meilleur pote Lorenzo, vint m'interroger sur l'un de mes statut. Lui expliquant brièvement l'histoire, nous voilà partit sur un délire, comme à notre habitude, sur le fait qu'il allait très bientôt me retrouver derrière sa porte. Ce qui ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd, puisque Lolo, rentrant dans mon jeu comme toujours, me précisa qu'il m'attendait. Ni une, ni deux je quitta l'ordinateur, enfilant une veste, et prenant les clés de ma voiture, c'est direction le ranch des Davis que je pris la route. Je savais que j'allais enfin passer une bonne soirée! Pourquoi? Tout simplement parce que ce n'était pas mon meilleur pote pour rien. Il savait parfaitement ce dont j'avais besoin, et là, à cet instant précis, j'avais juste besoin de boire un bon coup et de faire l'andouille. Nous étions deux professionnels dans cette branche, je savais d'ailleurs que ce soir je n'allais pas reprendre le volant de si tôt, puisque j'allais certainement me retrouver dans un état second. Après quelques minutes, à rouler, je l'avoue, un peu plus rapidement que ce que la loi ne l'autorise, j'attéri devant l'immense ranch de mon pote. J'adorais venir ici depuis que j'étais goss, cette famille était un peu comme la mienne. Et à peine étais-je descendu de mon petit bolide que Lorenzo ouvrit la porte de chez lui. Je ne pu réprimer un rire à sa remarque, il avait pas tord, j'étais rapide pour une fois. Faut pas me le dire deux fois mon vieux! rétorquais-je amusé, me lançant à sa rencontre, histoire de le saluer comme on le faisait toujours. Mais alors que j'allais rentré à l'intérieur, Lorenzo précisa qu'il espérait que je n'étais pas venu les mains vides, car il était sois disant à sec. Je resta un instant sans bouger, levant les yeux au ciel. Tu te fou de ma gueule gros? On se parlait il y a encore dix minutes sur facebook, tu crois que j'ai eu le temps de m'arrêter à l'épicerie entre temps? demandais-je avant de le voir éclater de rire, m'indiquant qu'il plaisantait, je secoua légèrement la tête, je souris à mon tour, t'es vraiment un bouffon Davis! T'sais quoi j'étais déjà prêt à repartir dévaliser le magasin en bas de ta rue moi! Ajoutais-je riant légèrement, faisant alors mon entrée dans le ranch. Puis à mon arrivée dans le salon, je remarqua sur la table basse, un nombre incalculable de bouteille et d'amuse gueule, Si avec ça je finis pas coucher dans le lit de ta soeur.. Le taquinais-je comme j'aimais le faire si souvent. Lui donnant un coup sur l'épaule je me jeta sur le canapé, attrapant une poignée de cacahuètes au passage. Comment je me portes? Répétais-je la bouche à moitié pleine. Ca va, enfin j'avais besoin d'une soirée de ce genre si tu veux tout savoir! Et toi? Lui demandais-je à mon tour me redressant légèrement sur le canapé, tandis qu'il partait chercher les glaçons.


Revenir en haut

Inscrit le: 31 Jan 2011
Luka Grimm

Messages: 12 838

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 00:32 (2012)    Sujet du message: alcohol ; drinking ; bullshit ; happiness - colton. Répondre en citant




Colton & Lolo ❥


Etant seul à la maison, et n'ayant rien à faire, j'attrapais mon ordinateur portable, et me caler sur le sofa. Télé allumée, je m'arrêtais sur un documentaire sur le surf. Je l'écoutais d'une oreille, pour la simple et bonne raison que j'étais en plein délire avec l'un de mes meilleurs amis Colton. Cela faisait à présent un petit moment que nous n'avions pas discuté ensembles, c'est pourquoi je n'avais pas manqué l'occasion d'aller lui parler. Il fallait avouer qu'il était rare de croiser mister Haynes sur facebook, alors quand il y était, il fallait en profiter. Au final, au lieu de continuer de papoter par facebook, je l'invitais à venir chez moi, suite à l'une de ses blagues. Comme je savais qu'il fallait une bonne vingtaine de minutes pour qu'il regagne le ranch, j'en profitais pour préparer un petit plateau sur lequel j'y déposais tout ce dont nous aurions besoin durant la soirée ; bouteilles d'alcool, jus de fruits -pour les cocktails-, des petits shooters, des verres, ainsi que des petits amuses gueules, certes, j'avais fini de manger mais.. rien ne m'empêchais d'avoir un petit creux durant la soirée (a). Alors que je venais tout juste de déposer le plateau sur la table basse qui se trouvait dans le salon, j'entendais des bruits de pneus. Déduisant que mon ami arrivé, je me rendais dans le hall, ouvrant immédiatement la porte d'entrée. Tout naturellement, après l'avoir salué, je m'empressais de lui lancer une petite remarque que je qualifierais de taquine. Et comme à chaque fois, ce dernier ne marchait pas, il courrait. Et moi, je ne pouvais me retenir plus longtemps d'éclater de rire. Putain t'aurais vu ta tête gros, en mode décomposition t'as même pas idée ! m'empressais-je de rétorquer à mon tour, tout en riant aux éclats. La soirée promettait d'être riche en connerie, comme à chaque fois que nous nous retrouvions. C'est vrai que perdu au beau milieu d'une prairie où y résident principalement des chevaux, t'as des magasins d'ouverts, lâchais-je d'un air moqueur. Je pense qu'à ce moment même, Colton s'était empressé de parler avant de réfléchir, comme ils nous arrivaient souvent de le faire, c'était d'ailleurs pour cette raison qu'il nous arrivait souvent de dire des conneries (a). Nous ne perdions ainsi pas de temps à regagner mon salon, afin de débuter notre petite soirée pépère. A sa remarque, je tournais immédiatement la tête vers lui, fronçant les sourcils. Mode fight activé ! m'exclamais-je en rigolant, tandis que pour marquer sa phrase taquine, il me donnait un coup d'épaule. Fais attention, fais bien attention à toi Haynes, tu touches Brooke, je te castre ! m'exclamais-je en riant de plus belle. Il savait bien que je le taquinais. Je savais qu'en ce mec je pouvais avoir une confiance aveugle. Je le connaissais depuis bien longtemps pour savoir qu'il était respectable, et qu'il n'oserait jamais faire quelque chose de travers si sa me touchait. Comme moi envers sa soeur. Ce dernier, arrivé dans le salon, se jetait tel un gros... tas sur le canapé, s'empressant de prendre au passage une belle poignée de cacahuètes. Lorsqu'il se mit d'ailleurs à parler la bouche pleine, je ne pus me retenir de me foutre de sa gueule. On aurait dit un gros beauf. Vous savez, les gros tas, avachis sur leur canapé, qui passent leur journée à bouffer, et mater la tv, bah là, Colton, c'était le cliché typique d'un gros beauf (a). Je suis d'accord, et ça faisait un moment qu'on s'était pas vu tiens, lui fis-je remarquer, tout en me plaçant à côté de la petite table basse. La forme, comme d'habitude, lâchais-je dans un premier temps, avant de reprendre : que dirais-tu de commencement doucement par un petit cocktail maison ? Tandis que j'attendais sa réponse, je pris à mon tour une petite poignée de noix de cajou, que je ne perdis pas de temps à mettre dans ma bouche, au passage, j'en lançais une sur Colton. Il me lançait un regard. Quand à moi, je le regardais d'un air outré. Non mais t'as vu, elle était dans ma main, et elle s'est jetée sur toi, j'ai rien compris, lâchais-je innocemment, tentant au mieux de ne pas rigoler, mais difficile (a).
redsky

_________________
      Tu étais formidable.

      J'étais fort minable.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:21 (2016)    Sujet du message: alcohol ; drinking ; bullshit ; happiness - colton.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison sept -> Habitations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky