Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
se faire poursuivre partout, chapitre un.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> Université
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Santana Lopez


MessagePosté le: Dim 30 Sep - 22:46 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant


se faire poursuivre, chapitre un. ∞ lauren&logan.
    Ma deuxième année à la faculté avait commençais, j'adorais toujours autant ce que je fessait. C'est à dire la médecine, cette année ça n'allais pas être que des cours et c'était sûrement ça le plus excitant. Commencer à pratiquer la médecine, faire des sortes de stages de découverte, et être dans l'action. C'était ça, j'étais faite pour ça, j'en était persuadé. Même en ayant fait un peu la fête hier soir suite au défilé, j'étais lever à sept heures et j'étais en forme pour une nouvelle journée. Nouveauté aussi, cette année j'avais un poste en plus dans cette fameuse faculté, effectivement j'étais devenu la fille qui s'occupait des nouveaux dans notre petit cercle bien fermé de notre fraternité. Durant la nouvelle journée, ce fût déjà l'heure de la pause de dix heures, j'étais parti chercher un café et un petit truc à manger. Je m'approchais tout d'abord de la poubelle pour déposer quelques bricoles qui avait dans mon sac à main, avant d'avancer pour trouver une place non trop loin de la fontaine. Je passait devant un jeune homme qui était assis sur celle là, je passa juste devant ne le remarquant pas. Lorsqu'il se leva pour passer devant moi, je fis alors tombé mon café un peu sur ma jupe rose et un peu sur son tee-shirt. Merde, je suis vraiment désolé ! lançais-je avec une petite grimace avant que ce jeune homme relève sa tête en ma direction. ou pas, finis-je par rajouter à la fin de ma phrase. C'était pas possible, c'était ce garçon que je ne pouvais vraiment pas voir en peinture. Pourquoi ? C'était une très très bonne question.


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Dim 30 Sep - 22:46 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Logan Hopkins


MessagePosté le: Dim 30 Sep - 23:05 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant


    se faire poursuivre partout, chapitre un. lauren conrad & logan hopkins.
    Bon dieu, encore un matin de cours, la routine, sept heure, debout, sept heures trente, dans la voiture, huit heures, en cours. Le pire c'est que je ne faisais strictement rien là bas, à part draguer les nanas, foutre le bordel avec les potes, et sécher dehors. Voilà ce que je faisais, rien d'autres. Les cours ne m'intéressaient vraiment pas, je haïssais tout ce qui touchait les cours. Bref, je ne bronchais pas, et attendais patiemment la pause de dix heures, car mine de rien, j'avais vraiment faim.
    En attendant cette pause, j'avais dormis un peu sur la table de cours pendant un exercice, je n'avais pas tout à fait fini ma nuit, étant donné que je m'étais couché assez tard, car j'avais fais un tour la nuit avec mes potes. Mais à présent, j'étais dehors, j'avais un bon pain au chocolat, avec un jus de fruit, j'avais terminés ses derniers en moins de deux. J'étais sur un banc, car je n'aimais pas manger debout, il fallait que je sois assis sinon ça ne passait pas. Bref, mes papiers et mon verre en plastique en main, je me levais du banc pour aller les jeter à la poubelle quant une fille me percuta et renversa son café sur moi, et aussi sur elle. Je levais la tête lorsque la fille s'excusa et reconnu Lauren. - Putain t'es bigleuse ou quoi la blondasse ? Regardes où tu vas un peu au lieu de faire la belle. Lâchais-je énervé, c'est vrai quoi, elle peut faire attention, non seulement c'était du café, donc, c'était très chaud, en plus, mon t-shirt c'était du blanc, et encore une fois, c'était mon préféré. Bonjour pour le ravoir entièrement. - On sait tous que t'as deux pieds et mains gauches mais quand même. Terminais-je en soufflant, exaspéré par cette fille là.


Dernière édition par Logan Hopkins le Lun 24 Déc - 02:11 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Santana Lopez


MessagePosté le: Lun 1 Oct - 20:54 (2012)    Sujet du message: Re: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant

se faire poursuivre, chapitre un. ∞ lauren&logan.
    En prenant ma pause dehors, j'allais sans doute être tranquille. Je dis bien sans doute, ce qui n'étais pas vraiment le cas. Un jeune homme qui passait devant moi assez vite pour allez sur la poubelle et d'un moment à l'autre mon café se renversa sur ma jupe rose assez flash (a). Et elle se retrouver sur son tee shirt blanc à ce jeune homme qui était de dos, en relevant sa tête il ne m'avais pas reconnu jusque là. Et il s'avérait que c'était ce fameux garçon, avec qui j'avais une sacré relation très .. bizarre. Mais c'était la vie et elle était pleine de surprise comme on pouvait dire. C'est un peu de ta faute regarde ce que tu fais en te levant aussi brusquement, je ne faisait que de marcher, la prochaine fois ne te précipites pas comme ça ! soufflais-je alors, totalement exaspéré par ce garçon. Je ne pouvais pas vraiment le sentir et je pense que ça c'était vu. Oui c'est sûr ça ne date pas d'hier, mais retourne à tes joujou, au lieu d'essayer de me 'clasher'. Tu es tellement ennuyant comme garçon, dis-je en bayant légèrement. La preuve ! Je vais m'endormir, alors .. oust, ça me ferra des vacances. Finis-je par dire en riant doucement, avant de faire un assez grand sourire ironique.


Revenir en haut

Invité
Logan Hopkins


MessagePosté le: Mar 2 Oct - 19:30 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant

    La récréation de dix heures était enfin présente. J'avais quitté ma salle de cours le premier, pour descendre et aller me chercher à boire et à manger. J'étais assis sur un banc, entrain de manger tranquillement et lorsque j'avais terminé, je me levais assez brusquement je devais l'avouer pour aller à la poubelle afin de jeter mon papier et mon verre. Sauf que lorsque je m'apprêtais à marcher, je fus percuter par une jeune femme et son café se renversa sur mon t-shirt préféré et blanc soit dit en passant. Cette dernière s'excusa et lorsque je reconnu sa jolie tête, ses beaux yeux bleus, j'eus une réaction tout à fait pas normal. :p je l'avais agressé, car cette fille, je ne pouvais pas la sentir, c'était physique, mais bon dieu qu'est-ce que je voulais la mettre dans mon lit celle là .. - Jusqu'à preuve du contraire c'est assez grand ici, tu pouvais passer par un autre chemin que le mien. Remarques, folle de moi que tu es, c'est assez compréhensif. Et tu sais que des yeux sa s'ouvre, à moins que ton cerveau ne mette du temps avant de t'envoyer le signale. Ce serait très ennuyeux pour toi. Lançais-je du tac au tac. Je n'aimais pas lorsqu'on me tenait tête, et je pense que cette fille était la seule à le faire autant. C'est peut-être la raison pour laquelle elle me donnait envie de la connaître .. En passant par mon lit haha. Je lâchais un rire lorsqu'elle me sortit sa panoplie qu'on sort dès l'âge de 15 ans facile. - Écoutes ma p'tite, changes de registre, et mon futur joujou peut très bien se trouver en face de moi. Dis-je en un premier temps pour la faire rager un peu. - Et tes remarques de gamines, qui te ressemble comme deux goûtes d'eau, tu te les gardes, j'perd pas mon temps avec des filles qui pètent plus haut que leur cul, excuse moi l'expression. En se montrant supérieur alors qu'elles n'ont vraiment rien dans le crâne. Terminais-je avant de reprendre mon souffle. J'étais fatigué, j'avais mal dormi, j'étais même d'une humeur massacrante et la petite blondinette avait réussie à m'énerver, même si de nature, je m'énervais très facilement. - Maintenant, puisque je t'ennuie, ou te fatigue, dégage. Et mon t-shirt, tu le remboursera. Je la regardais avec un sourire narquois sur mon visage, mon regard encré dans le sien.


Dernière édition par Logan Hopkins le Lun 24 Déc - 02:13 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Santana Lopez


MessagePosté le: Mar 2 Oct - 21:07 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant

se faire poursuivre, chapitre un. ∞ lauren&logan.
    En début de semaine, à dix heures.. On venait déjà de me bousculer et de tâcher ma jolie jupe que je venais tout juste d’acheter, ce n’allais pas être ma semaine. Ce n’était pas peut-être ça allait être sûr. De suite après avoir renverser mon café sur ce jeune homme je m’excusai de suite, c’était d’un simple instinct. Juste avant que je remarque que c’était ce garçon que je ne pouvais pas sentir, je rajoutai juste un petit « ou pas » à la fin de ma phrase d’excuse. C’était une relation plutôt assez étrange qui c’était installé entre nous deux, ont ne pouvait pas se voir mais on s’attirait mutuellement. Totalement idiot et étrange d’ailleurs. Je pouvais passer par un autre chemin que le tiens ? Désolé mon chou, l’université n’es pas qu’à toi. Je passe un peu où je veux, je suis assez grande pour décidé quel chemin je dois prendre. Folle de toi ? Je préfère me faire écraser par un camion que de devenir folle de toi, mais mon cerveau va très bien, c’est sympathique de t’en inquiéter, dis-je de suite après la fin de sa phrase je tournai alors ma tête juste pour faire un sourire totalement idiot, c'est-à-dire comme lui. Ce garçon était totalement idiot, mais on à de tout pour faire un monde, malheureusement. (a) Il était tout aussi têtu et avait le don de m’énerver un petit peu, pourquoi ça ? Simplement parce qu’il me tenait tête et j’avais vraiment horreur de ça. Qu’on me tienne tête, c’était tout simple. Tout le monde devait être gentil avec moi, et ne pas me tenir tête. J’avais juste horreur de ça et depuis toujours en plus de ça. Mais des fois il y avait des gens avec une plus grosse tête que la notre, et sur ce point nous étions deux à ce que j’avais remarquai depuis qu’il me chercher ça devait faire depuis l’année dernière. Ton futur joujou ? Je ne suis pas l’une de tes putes que tu traînes de gauche à droite, et je ne prends pas les objets recyclé. Je sais que tu rêves de moi nuit et jour, mais pas besoin de le dire à voix haute, je l’avais déjà remarqué. Tu ne m’auras jamais dans ton lit, ajoutais-je avec une pointe d’humour. Ce que je disais là, je ne le pensais peut-être pas. Mais j’avais envie d’embêter les gens en ce moment, c’était comme ça je n’y pouvais rien. En tenant tête aux mecs, je me sentais un peu plus grande que ce que je l’étais déjà. Et ça avait le don de les emmerder royalement. (a) C’est bizarre que tu ne dises que tu ne perds pas ton temps avec les filles comme moi, qu’es-ce que tu fais ici devant moi, en essayant de te justifier tu peux me le dire ? dis-je par demander assez hypocritement, et j’adorais cette façon hypocrite que je demandais, je m’intéresser à lui.. Enfin je fessais semblant comme la plupart du temps, c’était évident. Il continua en me disant que je devais rembourser son tee-shirt, je lâchai tout d’abord un petit rire, avant de le regarder et de ramasser ce fameux gobelet de café il en restait alors un peu à l’intérieur. Pour cette petite tâche ? demandais-je comme question, juste avant de prendre la fin du gobelet et de lui lançais sur ce fameux tee-shirt blanc, là il y avait une plus grosse tâche. Je riais d’avance à sa réaction que je pouvais voir dans ces yeux, ça me fessait particulièrement rire. C’est vrai qu’il faut dire que là il avait vraiment une grosse tâche. Et ce tee-shirt jamais, je dis bien jamais je lui rembourserais. Ou pour cette plus grosse tâche.. finis-je par dire avec un large sourire.


Revenir en haut

Invité
Logan Hopkins


MessagePosté le: Mer 3 Oct - 19:47 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant

    Lauren, une jolie blonde, avec des atouts qu'elle met réellement bien en valeur, ses longues et fines jambes, sa jolie poitrine, ses magnifiques yeux, et sa bouche pulpeuse. Voilà comment définir Lauren, cette fille était très attirante, mais pour une raison qui m'échappe, je n'arrivais pas à l'apprécier. Je ne la supportais pas, avec son air hautaine. Mais elle m'attirait, fallait pas dire le contraire, et j'avais envie de l'avoir dans mon lit, mais sans pour autant en faire mon objet sexuel. Je respectais énormément les femmes contrairement à ce que je pouvais faire paraître, je n'ai jamais manqué de respect à une femme, et ça n'allait pas être aujourd'hui que j'allais le faire. - Folle de moi tu es, folle de moi tu resteras. Lâchais-je en la regardant droit dans les yeux, d'un air malicieux. J'adorais la provoquer et surtout l'énerver. Je savais pertinemment qu'elle détestais qu'on lui tienne tête, peu de personne le faisait, j'en étais sur, mais elle était tombée sur la mauvaise personne, car je ne lâchais pas l'affaire, moi, je tenais tête à tout le monde, que ce soit un mec ou une meuf. De toute façon, c'était mon caractère, et apparemment, elle n'avait vraiment pas l'habitude de ça. Alors que je lui avais dis qu'elle serait sûrement mon futur joujou, elle s'énervait encore plus pour me contredire, et en même temps, pour dire n'importe quoi, elle se contredisais elle-même, si ce n'était pas misérable, ça. (aa) - Ooh, un peu de respect pour mes conquêtes voyons, j'ai des réserves même pour toi, t'en fais pas ma chérie. Je n'ai jamais rêvé d'une femme dans ma vie, ce n'est pas aujourd'hui que ça va se produire, et ce n'est surement pas de toi que je rêverais en premier. Dis-je en premier temps, avant de reprendre, - il ne faut jamais dire jamais, murmurais-je après avoir rapproché mon visage de son oreille pour murmurer ça. Mon regard posé sur elle, elle me disait que je continuais à perdre mon temps à me justifier. - Haha, n'inverse pas les rôles, depuis tout à l'heure tu parles pour rien dire, traces ton chemin nan ? Suite à cela, je lui avais dis qu'elle allait me rembourser le t-shirt, surtout qu'un t-shirt blanc, avec une tâche de café, avec une tâche tout court, c'était difficile à ravoir. Elle me demandait si c'était pour cette petite tâche qu'elle m'avait fait, en s'accroupissant pour prendre le gobelet à café, et de m'en renverser de nouveau, je levais les yeux au ciel, je détestais ses filles là, qui cherchait la merde. Je la poussais contre l'arbre qui se trouvait à côté de nous, me collant à elle pour la tâcher aussi, car tant que c'était toujours mouillé, ça tâchait toujours autant. Mon souffle se mélangeait au sien, un sourire malicieux s'afficha sur mes lèvres, et d'ailleurs, je frôlais les siennes pour voir sa réaction avant de rajouter. - Grandis un peu au lieu d'agir comme une gamine, montres-moi que t'es mûre non ? Mes mains posées sur ses hanches, je me reculais pour continuer ma route afin d'aller dans les toilettes des hommes.


Dernière édition par Logan Hopkins le Lun 24 Déc - 02:15 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Santana Lopez


MessagePosté le: Mer 3 Oct - 21:10 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant

se faire poursuivre, chapitre un. Logan&Lauren
    Il m’énervait peut-être, mais il était terriblement sexy et il avait un charme complètement fou, ça devait d’ailleurs être ça qui m’attirais totalement vers lui. Même si lui-même, son personnage je n’aimais particulièrement pas ce genre de personne. Avec des tonnes de conquêtes, c’était un garçon qui ne réfléchissait pas à son avenir et pensait qu’à coucher à gauche et à droite. Ce n’était pas tellement mon milieu, mais je jugeais sans doute vite les gens. Bon j’avoue tout, je suis totalement folle de toi, ajoutais-je à la fin de ma dernière phrase, je crois qu’on était attiré l’un à l’autre comme ça, un peu près comme deux aimants mais lorsqu’on se rapprocher ça éclaté. C’était carrément étrange, mais c’était les rencontres que l’on pouvait faire dans la vie. Et ce n’étais pas de notre faute après tout. C’était tout simplement la vie en elle-même qui était comme ça. Il continua alors avec son petit spitch lorsque j’avais répondu que je n’allais pas être l’une de ces putes qui allait coucher avec lui, il ajouta d’ailleurs qu’il ne fallait jamais dire jamais. A cette réflexion je finissais par lâchais un léger rire. Lorsqu’il venait de dire ça, il s’approcha alors de moi et de mon visage pour me le murmurais à mon oreille. Je ne dis alors rien de plus je me contentais de jeter un coup d’œil sur ce dernier, et une odeur remonter alors, ça devait sans doute être son parfum qui était vraiment agréable. C’était un peu une odeur épicé et j’adorais ça. Surtout pour les hommes, mais je le garder bien pour moi. J’aime bien parler pour ne rien dire, tu n’étais pas encore au courant ? dis-je, de suite après sa remarque à mon sujet comme quoi je parlais un peu trop pour rien dire. Tout en suivant le cours de la journée, il m’avais un peu saoulé si on peut dire. J’avais alors fait tomber le reste de mon café sur son joli tee-shirt comme il pouvait le dire, il s’approcha alors doucement de moi en me plaquant contre l’arbre, en se colla un peu plus à moi surtout à ma poitrine. Pour qu’il puisse frotter le café qui avait sur son tee-shirt sur mon petit débardeur. Pendant qu’il fessait ça, je restais droite contre l’arbre, n’affichant aucun sourire, je me contentais de le regarder droit dans les yeux, tandis que lui s’approcher de mes lèvres en les frôlant aux miennes. Il ajouta alors une phrase, en posant ces mains sur mes hanches. Juste avant de partir direction les toilettes des hommes. J’étais un peu prise au dépourvu et choqué c’est le moins qu’on puisse dire. Les toilettes des femmes était juste à côté de celle des hommes d’ailleurs, il était juste là. En quelques secondes je l’avais donc rattrapé. J’attrapais donc son tee-shirt blanc qui était assez sale, de ma faute. Le tirais un petit peu vers l’une des portes du local. Tu vas avoir besoin d’aide pour le nettoyer, je me trompe ? murmurais-je, d’une seconde à l’autre en le rattrapant, une main déposer sur sa poitrine et l’autre sur sa nuque en lui murmurant cette petite phrase à son oreille, je pouvais l’aider. J’étais assez doué dans ce domaine d’ailleurs.


Revenir en haut

Invité
Logan Hopkins


MessagePosté le: Dim 7 Oct - 20:59 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant

    Je lâchais un rire ironique lorsqu'elle s'avouait être folle de moi, je tardais pas à répliquer, - mets-y un peu plus d'enthousiasme et ce sera parfait. Notre relation était bizarre, mais je l'aimais bien. Bref, juste après mon petit spitch, je voulus commencer à la provoquer, en frôlant ses lèvres, mais bien sûr, je la regardais dans les yeux, et je voyais que ça lui faisais de l'effet, pour preuve, elle avait fermé doucement les yeux, ce qui m'amusais, et lorsqu'elle me dit qu'elle aimait parler pour rien dire, je posais mon index sur sa bouche. - Tais-toi un peu. Je la regardais dans les yeux, d'un air amusé, je crois que oui, la provoquer pour l'énerver c'était mon passe-temps favoris. Suite à cela, elle avait ramassé son gobelet de café, -il en restait encore dedans- et elle me renversa le reste sur le t-shirt, qui était déjà assez bien tâché, tout pour m'énerver celle-là, mais j'entrais dans son jeu en la poussant contre un arbre afin de me coller à elle pour m'y frotter légèrement, afin de la tâcher à son tour, sauf que voilà, j'avais rapproché mon visage du sien, pour re-frôler ses lèvres, et lui dire de grandir un peu plus, mes mains posées sur ses hanches, je les caressais légèrement pour ensuite reculer et partir dans les toilettes des hommes. Sauf que je fus tiré dans les toilettes des femmes par .. Lauren. Je la regardais assez surpris, et elle me disait que j'aurais besoin d'aide pour nettoyer tout ça. - En effet, j'en aurais grand besoin. Mademoiselle me vient en aide maintenant ? Demandais-je d'un sourire malicieux, mon regard dans le sien.

    ps, excuses-moi de cette réponse courte, je me rattraperai.


Dernière édition par Logan Hopkins le Lun 24 Déc - 02:19 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Santana Lopez


MessagePosté le: Mar 9 Oct - 20:47 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant

se faire poursuivre, chapitre un. Logan&Lauren
    Oui, je suis éperdument folle amoureuse de toi, Logan ! lâchais-je avec un fin rire. Histoire de nous mettre dans les taquineries qu'il avait commencer quelques minutes avant. Il m'avait alors légèrement poussé contre l'arbre en m'embêtant et surtout en me taquinant. C'était assez agréable avec ce qu'il pouvait me dire, en frottant ces lèvres aux miennes, et tout ça.. J'aimais assez, mais j'étais vraiment trop fière pour lui avouer tout, et je n'avais vraiment pas l'intention de lui dire ça. A vos ordres, chef, dis-je assez doucement dans le coin de ces oreilles. Pour que juste lui puisse l'entendre, ce n'étais pas vraiment tâche facile. Nous n'étions pas les seuls dans la cour de cette faculté. Il s'en alla donc dans les toilettes pour hommes, je réfléchissait alors. J'avais envie de continuer notre petit jeu et ne pas s'arrêté là. C'était bien trop tôt et j'avais encore une pause d'une petite heure, alors autant en profiter après tout. Je ne peux pas abandonner une personne que je n'aime pas particulièrement si elle a besoin d'aide, comme toi à ce que je peux voir, répondis-je une nouvelle fois, avec un simple sourire en coin. Après ça, je poussait simplement et assez doucement ce dernier contre la porte. C'était la porte de la réserve je regarda alors si quelqu'un était dernière nous, j'espère qu'on nous n'avait pas vu. (a)


Revenir en haut

Invité
Logan Hopkins


MessagePosté le: Dim 14 Oct - 16:10 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant

    - Voilà qui est mieux blondinette. Lâchais-je avec malice. Malgré que nous avions un lien négatif, j'aimais bien notre jeu, on aurait dit comme chien et chat, on ne pouvait pas se supporter, mais on ne pouvait s'empêcher de se parler, quelques fois, sa finissait bien, d'autres fois, c'était folklorique. C'était assez amusant d'ailleurs. En continuant dans nos taquineries, j'avais frôler mes lèvres avec les siennes, je savais pertinemment qu'au fond, elle en était folle. En lui disant de se taire, je n'avais pas la peine de me faire prier, elle s'exécuta, je lâchais un fin rire, et suite à ça, je partais vers les toilettes pour essayer de m'enlever toutes ses grosses tâches, même si je savais que je n'y arriverais pas. Heureusement que j'ai toujours des affaires de rechange dans mon casier, mais pour le moment, je voulais essayer tant bien que mal de rattraper mon t-shirt. Contre toute attente, Lauren m'avait rattrapé, en me disant que j'aurai besoin d'aide, elle m'entraîna dans un local, en me disant qu'elle ne pouvait pas abandonner une personne si elle a besoin d'aide, comme moi. Je souriais doucement, et elle me poussait, et une fois enfermé, j'enlevais mon t-shirt. - Que penses-tu pouvoir faire de ses grosses tâches de café, qu'une blondasse m'a fait ? Dis-je en levant les yeux vers elle, d'un air malicieux.


Dernière édition par Logan Hopkins le Lun 24 Déc - 02:30 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Logan Hopkins


MessagePosté le: Dim 25 Nov - 16:22 (2012)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un. Répondre en citant

    Scène clôturée.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:46 (2016)    Sujet du message: se faire poursuivre partout, chapitre un.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> Université
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky