Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> Université
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Lun 8 Oct - 21:54 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

    ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
    jamie and luke.

    Cela faisait quelques jours qu'on ne s'était pas reparler Jamie et moi. Trois jours, pour être plus précis d'ailleurs. Pour tout dire, on s'évitait depuis la dispute qu'on avait eu au gymnase. Enfin .. j'avais en plusieurs fois tenter de lui parler, mais comme je m'y attendais, elle m'avait bien vite rembarrer. Elle refusait même mes appels en fait .. je ne pouvais m'en prendre qu'à moi même après tout. Mais ça ne pouvait pas durer comme ça, j'étais bien décider à ce qu'on se parle, qu'on arrange tout ça. Alors, à la fin des cours, j'étais partit d'un pas décidé vers sa confrérie. Quitte à ce qu'elle m'envoie bouler une fois de plus. Arrivé là bas, j'avais demander à une autre fille de sa confrérie si elle savait où se trouver Jamie. Celle ci m'indiquait rapidement le salon, et je partais directement en direction de la pièce où se trouverait la demoiselle. Je dû quand même demander mon chemin une fois à une autre fille, n'étant pas habitué à me trouver dans la confrérie de Jamie. Quelques minutes après, je me retrouvais à l'entrée du salon. De là, j’apercevais ma fiancée, assisse dans l'un des fauteuils. J'eus un léger sourire en la voyant. Elle me manquait, c'était une chose indéniable. Mais je savais tout aussi bien que les choses n'allaient pas s'arranger aussi facilement que je le voudrais. Je restais pendant quelques minutes à la regarder, toujours avec ce petit sourire au coin des lèvres. Mais rapidement, j'arrêtais d'avoir ce sourire lorsque je la vis lever le regard dans ma direction. Je me contentais de fixer son regard, tout en restant près de la porte d'entrée, sans le moindre mot. Du moins, pendant deux ou trois minutes. Hey, finissais-je par dire, tout simplement. Ça pouvait paraître idiot, mais je ne savais pas comment m'adresser à elle. D'habitude, je n'aurais pas hésité à aller me mettre près d'elle, à la prendre dans mes bras, à l'embrasser .. mais là, en fait, je n'osais même pas la rejoindre sur le canapé.


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Lun 8 Oct - 21:54 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Mar 9 Oct - 17:42 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
luke samuel, jamie stewart.
 

    Scroll and Key, est une confrérie soudée, aimant passer du temps ensemble. Dans cette physionomie, nous nous étions retrouvés plusieurs membres et moi-même sur le terrain de football de l'université, afin d'entamer une partie. Malgré le fait que je sois féminine, il n'en restait pas moins que j'aimais le sport et tout particulièrement, le football que j'avais découvert avec les garçons de ma cité à Londres. Ce match était donc un plaisir pour moi, et cela me permettrait de m'évader, d'oublier un peu mes récents soucis. Cependant, toutes les bonnes choses ont une fin et après avoir restreint le match à une seule mi-temps, l'heure de regagner la maison avait sonné. N'ayant pas contenue mes efforts, je fus bien contente de pouvoir profiter d'une douche chaude, lavant mes cheveux et mon corps sans me presser, étant donné que je n'avais guère de devoirs à faire pour le lendemain. Autrement dit, j'avais ma soirée de libre mais je comptais la passer devant la télé, n'ayant pas le moral pour un quelconque autre amusement. Voilà ce qui expliquait ma présence dans le salon de ma fraternité. Vêtue d'un shorty et d'un débardeur, je m'étais installée confortablement dans l'un des fauteuils. Contrairement à d'habitude, j'étais seule, une solitude assez pesante vu mon moral des derniers jours. J'avais besoin de compagnie mais en même temps, je n'étais pas décidée à bouger. Ma seule compagnie serait donc la télé, que j'alluma, zapant afin de trouver un bon programme. Une fois chose faite, je m'y plongea rapidement. Il s'agissait d'une série, chose dont je raffolais. Seulement mon moment de paie fut gâché par une impression bizarre, celle qu'on m'observait. Chose qui peut s'avérer désagréable lorsqu'on n'a aucune idée de l'individu qui nous observe. De mon côté, un simple mouvement de tête m'informa de la présence de ce fameux épieur, il s'agissait de Luke. Trois jours que notre dispute avait eu lieu, trois jours que je refusais de lui adresser la parole, trois jours que je filtrais soignesement le moindre de ses appels. Ce n'était guère une bonne situation, j'en avais conscience mais la pilule n'était pas passer, et ne passerait sûrement pas dès demain. Mon fiancé m'offrit un fébrile bonjour, comme ci il savait d'avance qu'en une seule seconde, je pouvais une nouvelle fois, le rembarrer. Ne soutenant pas plus longtemps son regard, je détourna les yeux vers l'écran de télévision. Qu'est-ce que tu fais ici ?, questionnais-je alors, sur un ton détaché, froid. Inutile de faire dans le protocole, je n'étais pas d'humeur. 


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mar 9 Oct - 20:10 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

    ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
    jamie and luke.
    J'avais eu une journée plutôt calme. Ayant eu quatre heures de droit, je n'avais pas vraiment eu le temps de m'ennuyer ou encore, de penser à ce qui pouvait se passer dans ma vie en ce moment. Enfin, surtout sur le point sentimentale. Étant donné que j'étais en cours de droit, je profitais des manuels présents dans la salle afin de nous aider. Sauf que, comme bien souvent, mes recherches n'aboutissaient pas. Du moins, pas vers ce que j'aimerais. Les quatre heures de passés, je récupérais mes affaires et me dirigeais vers la confrérie de Jamie. Bien qu'elle faisait tout pour m'éviter et pour ne pas me parler, je voulais encore tenter une approche. J'avais d'ailleurs pris des précautions, confiant Sarah pour la soirée à ma voisine. Je le faisais assez souvent lorsque je pensais ne pas pouvoir assurer auprès de la petite. Et aujourd'hui, je savais qu'après la conversation avec Jamie, je n'allais pas pouvoir garder ma petite soeur. Je n'étais pas aussi naïf, je savais que ça n'allait pas être une partie de plaisir de parler avec Jamie. Et je savais aussi qu'après cette conversation, les choses n'allaient pas forcément rentrer en ordre. J'avais mis une quinzaine de minute pour aller de mon amphithéâtre à la confrérie des scroll and key. C'était beaucoup, quand on sait que les maisons des confréries ne se situent pas trop loin des amphithéâtres. J'avais surtout pris mon temps, marchant d'un pas lent. Pas par manque d'envie .. quoi que .. un peu quand même. Le manque d'envie de me faire rembarrer une fois de plus. C'est sûrement ce qui m'attendait aujourd'hui, et je le méritais. Une fois arrivé, j'avais pu entrer dans la maison grâce à une des résidentes de la confrérie. Puis après m'être fait indiquer le chemin jusqu'au salon, parce que je me sentais perdu oui, je finissais par atteindre l'entrée du salon. Et à avoir une vue directe sur la blondinette. D'abord souriant, je perdais assez vite mon sourire lorsque cette dernière tournait la tête vers moi. Après quelques minutes à la regarder, je lui disais bonjour. Enfin .. vive le bonjour. Jamie, qui tournait à nouveau son regard vers le téléviseur, me questionnait sur ma venue. Ok, je vois. Tu pourrais au moins me regarder quand tu me parles, lâchais-je sur un ton assez blasé, tout en m'appuyant contre le mur, croissant ainsi mes bras contre mon torse.


Dernière édition par Luke Samuel le Mer 10 Oct - 23:22 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Mer 10 Oct - 20:43 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
luke samuel, jamie stewart.
    Je ne souhaitais pas un nouveau conflit, le dernier m'avait déjà assez amoché comme ça. Cela ne nous ressemblait tellement pas de nous prendre la tête ainsi ; il y avait toujours eu de la communication dans notre couple. Même si certaines choses s'avéraient plus dures à dire que d'autres, nous nous étions toujours montrés honnête l'un envers l'autre. Cependant, ce coup-ci, rien ne se passait comme d'habitude. Certes la dernière fois sous le coup de la déception et de l'énervement, je lui avais avoué douter, pas seulement de lui mais en y réfléchissant, ce n'était autre que des doutes fondés. Il me mettait à l'écart, chose que je n'avais pas l'habitude de vivre avec Luke. Prenant sur moi pour éviter une autre dispute, je releva le regard vers mon fiancé. Cela me tuait de ne pas me lever pour l'embrasser, trois jours que nous n'avions eu aucun contact et même si je n'étais pas prête de lui avouer, il me manquait affreusement. Cependant, je ne pouvais pas faire comme ci rien ne s'était passé, ou même, comme ci rien n'était en train de se passer. Luke, qu'est-ce que tu veux ? demandais-je à nouveau, cette fois-ci, les yeux rivés sur lui. Au fond de moi, j'espérais qu'il soit venu afin de me présenter ses excuses, me dire qu'il n'aurait jamais du prononcer ces mots, et qu'enfin, il était prêt à tout m'expliquer mais ce dernier espoir était quasiment vain.  


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 00:00 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

    ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
    jamie and luke.
    Je me retrouvais donc dans la maison des scroll and key, appuyer contre l'un des murs du salon, à regarder Jamie. Cette dernière m'avait questionner, cependant, elle avait fait cela en ayant le regard fixer sur le téléviseur. Et puis, le ton froid qu'elle avait pris aussi, c'était une chose qui m'avait légèrement agacé. Et je le lui faisais remarquer. Suite à cela, ma fiancée tournait son regard vers moi, avant de me demande ce que je voulais. Ce que je voulais ? Mh .. que tout redevienne comme avant, quand tout allait bien, autant dans ma vie amoureuse que dans ma vie dans sa totalité. Mais entre vouloir et pouvoir, il y avait quand même un fossé. Je .. je ne voulais pas dire ça. Tu sais, au gymnase, commençais-je alors, avant de baisser le regard vers mes pieds. Le gymnase .. qu'est ce que j'aimerais effacer ce souvenir de ma tête. Je voulais effacer les mots que j'avais pu prononcer ce jour là, oublier qu'elle avait déclarer douter de moi .. mais c'était bel et bien impossible. Et tout ces mots me revenaient en tête à longueur de journée, me faisant culpabiliser de plus en plus. Parce que oui, le fait qu'elle doute de moi et de ma fidélité, c'était aussi de ma faute. Et je n'allais pas le nier. Je restais ainsi pendant quelques minutes, essayant de trouver les mots, avant de relever à nouveau le regard vers elle. Je m'excuse, pour ce que je t'ai dit. Je m'excuse aussi de t'avoir blesser. C'était pas dans mes intentions Jamie, ajoutais-je, avant de me mordiller légèrement la lèvre inférieur.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Ven 19 Oct - 17:04 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. 
luke samuel, jamie stewart. 
    Je n'avais jamais été très à l'aise avec ce genre de situations, vous savez celles qui me tendent tel un string jusqu'à son dénouement, celle qui me glace de tout mon être parce que le stresse, la pression, la gêne est omniprésente, celles qui me pourrissent la vie, celles qui font de moi un être triste et impuissant face à la destruction de ce que j'ai de plus cher. Mon couple avec Luke, c'est bien une des choses primordiales dans mon existence, j'aime me lever le matin en me disant que je vais rapidement le voir, et me coucher le soir en ayant passer le dernier moment de ma journée à ses côtés. Cependant, cela faisait trois jours qu'aucune de ces pensées me traversaient, c'était plutôt tout l'inverse ; je me réveillais en me demandant si aujourd'hui, j'allais devoir l'éviter et si le soir, je devrais me coucher une fois de plus sans réponse de sa part. Toujours le regard posé sur lui, je l'entendis se repentir. Je baissais le regard moi aussi, qui tombait sur l'accoudoir de mon fauteuil. Au fond, cela me touchait, ce qui expliquait le fait que je ne voulais pas affronter son regard, ça serait bien trop simple pour lui de comprendre sinon, à quel point ses mots m'avaient touché, même si, il devait en avoir une certaine idée. Il marqua une pause, et reprit en s'excusant franchement. C'était un de mes souhaits ; qu'il réalise m'avoir blessée et qu'il s'excuse, c'était chose faite mais je ne pouvais guère oublier qu'il me cachait bel et bien quelque chose, et qu'il n'avait toujours pas l'air décidé à m'avouer quoi. J'étais partagée entre l'idée de lui dire clairement qu'il m'avait blessé et donc, de lui avouer que ses excuses me faisaient plaisir et entre le fait d'insister de nouveau pour savoir ce qu'il se tramait dans sa vie à l'heure actuelle. D'un côté, je voulais vraiment savoir mais je voulais que cela vienne de lui, et non de moi, obligée de lui casser les pieds et de le faire céder pour obtenir quelque chose. Je ... Je ne sais même pas quoi te dire. commençais-je en toute sincérité, tiraillée par ce dilemme. Ca me fait vraiment plaisir que tu t'excuses, ça m'a fait mal ce que tu m'as dit. ajoutais-je, hésitante. Je n'aimais pas me confesser sur mes ressenties, avec Luke ou avec qui que se soit. Je trouva la force de monter de nouveau le regard vers lui mais il avait détourné le sien vers ses chaussures. Je poursuivis tout de même. Parce que, pour moi, je fais partie de ta vie... ça fait des années qu'on se connaît, des années que toi comme moi on s'aime sans pouvoir rien y faire. Luke, tu m'as demandé de t'épouser, et j'ai dit "oui". Pourtant, ça me foutait une trouille monstre, et tu le sais aussi bien que moi. J'ai dit "oui", je suis ta fiancée, je ne sais pas si dans ta vie, tu pourras trouver quelqu'un qui t'aime comme moi je le fais, et je ne sais pas, ... tu me laisses à part, tu me caches des choses alors que tu sais très bien que tu pourrais me perdre à cause de ça. Je crois bien que mon inconscient avait tranché pour moi, il avait choisit la carte de la sincérité. Mon regard humide reflétait toute la tristesse, l'incompréhension, l'impuissance dont je pouvais faire preuve face à ce qu'il nous arrivait.
 


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Ven 19 Oct - 20:41 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

    ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
    jamie and luke.
    Je venais tout juste de m'excuser auprès de Jamie, pour mon comportement mais surtout, pour les mots que j'avais pu dire envers elle. Comme je le lui disais, je n'avais aucunement voulu lui dire ces choses, ces horreurs je dirais même. Et puis, bien qu'elle ne me l'avait pas dit, je savais pertinemment que je lui avais fais mal avec mes propos. Je l'avais compris dès l'instant où elle avait quitté le gymnase et le fait qu'elle passe trois jours à m'éviter, à refouler toutes mes approches, ne faisait que me confirmer qu'elle avait été blesser par ce que je lui avais balancé. Je voulais vraiment me faire pardonner, j'avais été con et j'en payais le prix. Pendant que je m'excusais, Jamie avait baisser le regard, chose que je faisais moi aussi. Quelques minutes passaient ainsi, dans le silence et autant vous dire que ces minutes me paraissaient vraiment longues. Et sans fin aussi. Puis, Jamie commençait par me dire qu'elle ne savait pas quoi dire, avant d'avouer que ça lui faisait plaisir de m'entendre m'excuser parce que oui, ça lui avait fait mal. Je levais le regard vers elle, sans pour autant rajouter le moindre mot. Sauf que lorsque Jamie relevait à son tour son regard vers moi, je finissais par baisser le mien à nouveau vers mes chaussures. Je me trouvais lâche à ce moment précis. Elle, malgré le mal que j'avais pu lui provoquer après notre discussion au gymnase, trouvait la force de me regarder en face et moi, non. J'écoutais attentivement ses paroles, des paroles qui me touchaient, et pas qu'un peu. J'avais toujours la tête baisser, mais je la relevais bien vite en entendant sa dernière phrase. Je ne veux pas te perdre, tout sauf ça .. lâchais-je en douceur. C'était dur de me dire ça, mais en fait elle avait parfaitement raison. A force de lui cacher des choses, je pourrais vraiment la perdre .. Si ça devait arriver, je ne sais pas du tout comment je ferais pour affronter ça. Jamie est l'une des deux personnes les plus importante de toute ma vie, je tiens énormément à elle. C'est même plus que ça, je suis éperdument amoureux d'elle et c'est bien une chose qu'on ne pourrait jamais m'enlever. La perdre serait une déchirure. Le pire dans tout ça, c'est que je risquais fortement de perdre ma petite soeur aussi. De quoi bien foutre ma vie dans un triste état .. Je plongeais finalement mon regard dans le sien, bien décidé à ne pas dévier le regard une fois de plus. Je me devais d'être aussi fort qu'elle à ce moment précis. Oui, tu fais partie de ma vie. Ce que j'ai pu te dire il y a trois jours c'était des conneries, je n'ai pas réfléchis à ce que je disais .. et tu sais, ça me fait du mal de ne rien te dire, de ne pas t'expliquer ce qu'il se passe. Je n'aime pas ça, te cacher des trucs qui se passent dans ma vie .. mais je n'y peux rien .. je n'arrive même pas à en parler avec la personne la plus concernée par cette histoire alors que je devrais le faire .. commençais-je par dire dans un premier temps, sans avoir lâcher son regard du mien. Et tout comme elle, mon regard devenait humide. Je me déplaçais ensuite dans la pièce, pour finalement m'asseoir dans le fauteuil qui se trouvait à côté du sien. Je tournais ensuite la tête vers elle, replongeant mes yeux dans les siens. Je sais bien que je t'en demande beaucoup, mais j'ai besoin que tu attendes .. que tu attendes que je sois prêt à tout te dire .. je t'aime Jamie, tu le sais et même si je ne te dis pas tout en ce moment, j'ai besoin que tu me fasse pleinement confiance .. ajoutais-je, avant de poser ma tête entre mes mains. Et j'ai besoin de toi aussi .. finissais-je par dire en douceur. Si on continuait sur cette voie, à parler de ce sujet, j'allais craquer .. mais pas d'énervement, oh non. C'est les larmes, que je retenais par fierté depuis pas mal de temps, qui allaient finir par sortir.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Dim 21 Oct - 11:46 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
luke samuel, jamie stewart.
    "Je ne veux pas te perdre, tout sauf ça..". Il avait prononcé cette phrase si instinctivement, sans même réfléchir que cela rendait la situation encore plus éprouvante. Si seulement ce n'était pas un risque réel, si seulement il acceptait de se confier, si seulement j'étais capable d'attendre, si seulement tout ceci n'avait pas lieu d'être. Avec des "si", on refait le monde. Là, des "si", ne nous sauveraient. C'était à nous seuls de nous sortir de ce pétrin dans lequel nous étions bien embarqués. Je ne veux pas non plus que tu ais à me perdre, Luke mais comprends moi, comment veux-tu que je reste avec toi tout en sachant que tu me caches quelque chose ? C'est horrible comme sentiment ! Je n'arrive même plus à me concentrée sur quelque chose, je pense continuellement à ce qui se passe entre nous. Je ne sais même pas si tu te rends compte du torent de questions qui peut s'écouler en moi ne serais-ce qu'en une seule minute ! m'exclamais-je. Il était temps de mettre les choses au clair, après tout, il était sûrement venu pour ça, pour qu'on ait une explication. J'étais sérieuse. Mes cours me passionnaient, j'étudiais ce que j'aimais et j'étais très douée. C'était d'ailleurs grâce à ma bourse que j'étais ici, seulement ces derniers jours, c'est à peine si j'arrivais à suivre plus de deux minutes d'affilé. J'en venais même à me demander si assister à mes cours dans de telles circonstances étaient utiles, ou non. Nous nous étions jamais retrouvés dans une situation pareille, j'avais l'impression qu'on était dans une impasse, sans pouvoir sans sortir. Pourtant, personne ne sait à quel point j'aimerai qu'on s'en sorte. Je gardais donc espoir, mais c'est dur de continuer d'espérer lorsqu'on a aucun signe encourageant venant de l'autre. Il continua sur sa lancée, me disant notamment qu'il n'arrivait même pas à parler de la situation actuelle avec la principale intéressée. Maintenant, j'avais l'impression d'être une nulle, cherchant à tout prix à savoir la vérité alors qu'il n'était même pas capable d'en parler. De plus, ses yeux commençaient eux-aussi par s'humidifier, il ne manquait plus que ça. J'avais réellement l'impression d'être une égoïste à l'heure actuelle, cherchant à connaître la vérité pour se rassurer. Cependant, c'est vrai que je voulais savoir. J'avais toujours pensé que même si certaines choses sont plus dures à dire que d'autres, il faut les dire ; ce n'est jamais bon de tout garder pour soi, surtout qu'en général, lorsque ça sort, ça fait des dégâts. Sans que je n'eus le temps de comprendre quoi que se soit de plus, Luke vint s'installer dans le fauteuil voisin du mien. Je le regardais, je crois bien qu'en trois jours, c'était la première fois que je tolérais une distance aussi faible entre nous. Et voilà qu'il finissait de m'achever, me demandant d'attendre, ajoutant qu'il avait besoin que je lui fasse confiance et que surtout, il avait besoin de moi. Ce dernier m'avait avoué ceci après s'être fourré la tête dans les mains ; un geste jamais bon. J'en faisais autant. J'étais totalement perdue, je ne sais quoi faire. Je ne savais pas si je serais capable d'attendre, la patience ne faisait guère partie de mes qualités premières, et pour tout dire, cela me dérangeait qu'il me fasse attendre. Je comprenais tout à fait que la situation soit compliquée pour lui, mais j'avais tellement envie de l'aider que le fait d'attendre s'avérait très frustrant. Alors que faire, attendre et prendre sur moi tout en sachant que ça ne serait réellement pas pareil entre nous, ou être clair et lui dire clairement que je n'étais pas capable d'attendre ? Au final, pourquoi ne pas faire un mélange des deux. Je soupira légèrement avant de commencer. Luke... Je vais attendre. Du moins, je vais essayer. Je ne sais pas si j'en serais capable éternellement mais je vais prendre sur moi. Réponse simple et clair, je n'avais même pas su faire mieux. Autant être sincère et ne pas lui donner de faux espoir. Trois jours que j'étais à présent certaine qu'il me cachait quelque chose, trois jours que je vivais un véritable enfer, dur de savoir combien de temps j'allais encore pouvoir tenir ainsi. Il était là devant moi, toujours la tête entre ses mains, ça me faisait mal de le voir ainsi, démuni de tous moyens, comme si le monde s'abattait sur lui mais encore une fois, je ne pouvais rien faire, j'étais impuissante face à ça. Je ne pouvais même pas le rassurer ou du moins tenter car moi-même, j'avais du mal à y croire. Après une hésitation de quelques secondes, je finis par poser une main sur son crâne. C'était ridicule, mais c'était tout ce que je pouvais faire. L'avenir était plus qu'incertain.
 


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Lun 22 Oct - 00:19 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

    ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
    jamie and luke.
    Je venais tout juste de dire à Jamie que je ne voulais pas la perdre, c'était bien la dernière chose que je voulais. J'avais beau essayer d'imaginer ma vie sans elle et .. non, en fait, c'est inimaginable, je saurais pas avancer sans elle à mes côtés. Je l'écoutais parler, exprimer ce qu'elle ressentait en ce moment et plus elle parlait, plus je comprenais à quel point ce qui nous arrivait en ce moment la toucher. Je peux te comprendre, ou du moins, j'essaye de le faire au maximum, commençais-je par dire dans un premier temps. Mais tu n'es pas la seule à ne plus pouvoir te concentré sur quelque chose .. je ne bossais pratiquement plus en cours depuis quelques temps et depuis notre dispute, depuis que tout vas mal entre toi et moi, je ne fou plus rien du tout. En gros, je suis littéralement en train de foutre mon année en l'air .. et si seulement, il n'y avait que ça. Avec tout ce qui me tombe dessus, je ne mange presque plus, j'oublie même de manger et si Sarah n'était pas là, je pense que j'aurais passer plusieurs jours sans m'alimenter correctement .., complétais-je en douceur. Mes études de droit, j'avais voulu en faire depuis que j'étais à Los Angeles, soit depuis pas mal de temps maintenant. C'était une passion le droit et en ce moment, ça n'était plus rien à mes yeux. Et manger, j'aimais ça, oh oui j'avais toujours aimer ça .. et maintenant, c'était plus un fardeau qu'autre chose. Depuis que je passais tout mon temps dans les bouquins de droits, manger était synonyme de déconcentration et je bannissais tout élément de déconcentration de mon univers, quitte à avoir des moments où je me sentais vraiment mal. Ouais, je pouvais tomber malade ou tout autre chose, mais je m'en foutais royalement. Et puis, le bon côté des choses, c'est que je venais d'avouer une chose que personne, hormis Sarah, ne savait. C'était déjà pas mal. Je lui disais ensuite que je n'arrivais pas à parler de ce qui se passait, mon regard s'humidifiant au fur et à mesure qu'on avançait dans la conversation. Sans vraiment lui laisser le temps de répondre, je me déplaçais dans la pièce, pour finir par m'asseoir dans le fauteuil à côté du sien. Et c'est à cette place que je lui faisais comprendre que j'avais besoin de temps, et après avoir placé ma tête entre mes mains, je disais avec besoin d'elle à la fois. Positionner ainsi, je ne pouvais pas voir sa réaction et ce n'était peut être pas plus mal. J'avais demander seulement un peu de patience, mais je connaissais Jamie et juste "un peu" au niveau de la patience, c'était déjà beaucoup. Voir impossible. Cependant, après quelques minutes de silence, elle me disait qu'elle allait attendre. Mais pas indéfiniment non plus. Je gardais ma tête entre mes mains, mais je lâchais tout de même un petit soupir de soulagement. Certes, elle n'attendrait pas longtemps mais j'avais un minimum de temps pour tout régler et pour pouvoir lui en parler. A moi de faire dans les plus bref délais maintenant. Je comprends .. lâchais-je doucement, tandis que je sentais une main se poser sur mon crâne, une des mains de Jamie. Et sans pouvoir la retenir, une larme finissait par perler le long de ma joue. Constatant la présence de celle ci, je finissais par passer mes mains sur mon visage, l'essuyant ainsi avec la paume d'une de mes mains. J'espérais de tout coeur que Jamie ne l'avait pas vu, je ne voulais surtout pas la faire voir à quel point j'étais vulnérable en ce moment. J'étais aussi obliger de constater que le moindre contact avec elle pouvait me faire craqué, littéralement. J'ai juste besoin de quelques jours, et tout rentrera dans l'ordre, finissais-je par déclarer, tout en me levant. Enfin .. j’espérais de tout coeur que tout s'arrange dans peu de temps. Du moins, dans notre couple, parce que niveau familial, c'était pas maintenant que ça allait bien aller.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 16:30 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
luke samuel, jamie stewart.
    La différence, c’est que moi, je n’y peux rien. Je suis comme ça, parce que toi, tu me fais attendre. Je ne souhaitais pas l’accabler, il avait déjà l’air totalement découragé mais il était important qu’il comprenne que si j’étais dans un tel état depuis quelques temps, c’était de sa faute. Certes, il lui arrivait une chose, une chose ayant de l’importance, assez pour lui mener la vie dure, mais je n’y étais strictement pour rien, et pourtant, volontairement ou non, il m’en faisait subir les conséquences. Ne fais pas des choses comme ça. finissais-je tout de même par dire. Manges, Luke. ajoutais-je, pour être plus clair. Au-delà de son amour pour la bonne nourriture, il était primordiale qu’il mange. Après tout, c’est une vérité générale ; l’Homme a besoin de manger. En examinant la scène, lui complément abattu, moi ne sachant plus où j’étais, je ne pus m’empêcher de me dire qu’on était dans de beaux draps, de manière ironique. Les couples forts se sortent de ces situations là, haut la main, plus forts encore. J’espérais sincèrement que cela soit notre cas. J’avais préféré me montrer franche avec lui, suite au fait qu’il ait besoin de temps ; j’allais attendre mais pas longtemps, jusqu’à ce que je sois réellement à bout, ce n’était pas sain comme situation, j’en avais conscience mais il allait me pousser dans mes derniers retranchements, et j’allais laisser faire pour lui. Il me dit simplement qu’il comprenait. C’était déjà ça. Fidèle à mon comportement depuis le début de cette conversation, j’hésitais. Je voulais faire preuve de tendresse, autant que la situation me le permettait, mais je ne savais pas si c’était une bonne chose. Finalement, je posa une main sur son crâne, en guise de soutien. Lamentable. Je fronça légèrement les sourcils par la suite, il me semblait qu’il venait d’essuyer une larme. Je n’en étais guère persuadée mais cela me serra tout de même le cœur, il ne pleurait pas souvent. Un peu comme moi. Et là, je pensa que lorsque je craquais, c’était qu’il y avait vraiment quelque chose d’important, ce qui me fit totalement réaliser, qu’il se passait une chose importante pour lui, et pas une bonne. Il finit par me dire qu’il avait seulement besoin de quelques jours, tout en se levant. Il fit quelques pas, je ne pouvais pas le laisser partir, pas alors qu’il avait clairement l’air d’être au fond du trou. Je me leva donc. Luke. soufflais-je, simplement, avançant vers lui. J’attrapa une de ses mains avec l’une des miennes, et de ma seconde, je l’obligea à tourner la tête afin que nos regards se croisent. Un instant s’écoula comme ça, sans que l’un de nous prenne la parole. Ce n’est pas moi qui allait casser ce silence, je voulais voir si la larme que j’allais cru apercevoir quelques secondes plus tôt était qu’une illusion, ou si au contraire, il était à deux doigts de craquer complètement.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Ven 26 Oct - 00:41 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

    ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
    jamie and luke.
    Je suis désolé Jamie, j'aime pas te savoir comme ça. Je voulais pas que ça en arrive là, vraiment, lâchais-je avec un petit air triste. Non j'aimais pas ça du tout, à la base, je n'avais pas voulu l'affecter avec mes histoires de famille. Et au final, j'avais fait tout le contraire, et je la faisais souffrir. Faire souffrir les gens que j'aime c'était bien l'une des choses que je détestais. J'essaie de manger, je te jure que j'essaie mais j'en ai pas envie, déclarais-je doucement. Je le savais, j'avais besoin de rependre des forces car en plus des cours, des recherches en plus que je faisais jusqu'à pas d'heure et le boulot, j'avais de quoi être à bout de force en ce moment. Et le fait de ne pas manger ne m'aidait pas, pas du tout même. Par la suite, la situation devenait un peu plus tendu mais pas comme au gymnase, et c'était bien mieux. Du moins, ça ne partait pas dans une nouvelle dispute pour le moment et je savais que Jamie, tout comme moi, ne souhaitait pas affronter encore une dispute. La dernière avait été bien trop douloureuse. Je lui avais tout de même dit que je la comprenais, lorsqu'elle m'avait déclarer qu'elle attendrait mais pas indéfiniment. Je ne pouvais que la comprendre, si la situation avait été inversé, j'aurais sûrement réagis comme elle. Alors qu'elle posait une main sur mon crâne, je sentais une larme coulait sur ma joue. L'essuyant assez rapidement pour que Jamie ne la voit pas, je finissais par me relever, faisant quelques pas tout en parlant. Et à mon grand regret, elle l'avait aperçus, du moins son comportement montrait que c'était le cas. Tout en disant mon prénom, Jamie attrapait ma main avec l'une des siennes, et de l'autre, elle faisait en sorte que je la regarde. Arrête Jamie .. furent les premiers mots que je pu lâcher après quelques minutes, dans un murmure. Je voulais même détourner le regard, mais la demoiselle ne me laissait pas faire. Je plongeais alors mes yeux dans les siens, me mordillant légèrement la lèvre inférieur et malgré tout les efforts dont je pouvais faire preuve à l'instant même, une larme dévalait une fois de plus sur ma joue. Je tiendrais pas .. finissais-je par lâcher, puis dans un mouvement, je rapprochais Jamie de moi. Entourant son cou avec mon bras de libre, je plaçais ma tête au creux de son cou, laissant quelques larmes coulaient à nouveau. J'avais beau être un mec, me montrer fort et tout ce qu'on voulait, j'avais aussi besoin de me lâcher un peu en ce moment.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Ven 26 Oct - 11:56 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. 
luke samuel, jamie stewart. 
    Je sais. répondis-je doucement, du tac au tac. Je ne suis pas bête, je savais très bien que l'ambition première de Luke était loin de faire du mal aux personnes qu'il aime, bien au contraire même. Il était plutôt du genre attentionné, à vouloir le bonheur de ses proches, ou même de purs inconnus. D'ailleurs, c'était une des choses qui m'avaient fait craqué à l'époque, et cela me plaisait toujours autant. Pour moi, trouves l'envie. dis-je, en essayant d'être convaincante. Puis, pour Sarah aussi. ajoutais-je. Certains pourraient trouver ça moyen de s'auto-utiliser comme argument ainsi que sa petite soeur mais mon but principal à cet instant précis, c'était bien qu'il mange correctement, peu importe les arguments utilisés. Suite à mon geste affectif, j'avais cru apercevoir une larme dévaler le long de sa joue, une impression qui me retournait totalement, n'ayant pas l'habitude de voir Luke pleurer. Comme tous mecs normalement constitués, il avait sa fierté et pleurer pour lui, signifier s'asseoir dessus. C'est sûrement pour ça qu'il s'était levé, s'éloignant de moi ; peut être pour éviter de craquer totalement. Cependant, je n'allais pas le laisser se défiler ainsi. Si j'avais bien vu, il était au bord des larmes, prêt à craquer et je ne souhaitais pas qu'il attende encore plus ou qu'il se laisse aller avec quelqu'un d'autre. Certes, il ne souhaitait pas pour l'instant me dire ce qu'il y avait mais je ne pouvais pas le laisser dans un état pareil, sans rien faire. Je le rattrapa donc, l'obligeant à me regarder. Après un instant, celui-ci me dit d'arrêter, ajoutant qu'il ne tiendrait pas. Cette fois-ci, je l'avais bien vu cette larme, j'en étais certaine. Je comptais le prendre dans mes bras suite à ça mais je n'eus pas à le faire, il fit le premier pas. Je le laissa faire, naturellement et lâcha sa main pour passer les miennes dans son dos. Avec l'une d'entre elles, je lui frotta le dos en guise de réconfort. Je n'avais pas besoin de parler, je ne souhaitais pas parler. Parfois, il faut juste se taire et laisser les gestes faire.
 


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Ven 26 Oct - 15:26 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

    ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
    jamie and luke.
    Je ne répondais rien lorsqu'elle me disait savoir que je n'aimais pas qu'elle soit dans cet état à cause de moi. Je ne trouvais rien d'autre à ajouter à ce propos, sachant pertinemment que son "je sais" n'était pas des paroles en l'air. Je .. je vais essayer, pour vous deux, déclarais-je doucement. Tout le monde avait ces personnes qui nous poussait à faire les choses au mieux, ces personnes pour qui on ferait tout. Pour ma part, il y en avait deux et l'une d'entre elles se trouvait devant moi à l'instant même. Cependant, autant Jamie pouvait être l'une des personnes qui me faisait aller de l'avant, autant elle pouvait être l'un de mes points faibles. Et avec un seul petit geste affectif, elle avait réussit involontairement à me faire verser une larme. Une larme que j'essuyais rapidement, ne voulant pas me montrer vulnérable .. faible aussi. J'avais ma fierté, comme tout les mecs en fait, et pleurer ça n'était pas vraiment mon genre. Je trouvais toujours un moyen pour retenir mes larmes, même si pour ça, je pouvais faire des choses complètement insensées. Je m'étais donc levé, dans le but de ne pas craquer et s'il le fallait, j'aurais très bien pu quitter la confrérie pour éviter une nouvelle larme. Mais je n'en eu pas le temps, Jamie s'étant déjà rapprochée de moi, attendant que je daigne réagir. Et bien que je ne le voulais, je finissais par me laisser aller au creux de son cou. Au fond, ça me faisait plus de bien que de mal car je savais très bien que si j'avais été avec une autre personne, je l'aurais rapidement envoyer balader pour ne pas à craquer. Je sentais les mains de Jamie se plaçaient dans mon dos, frottant ce dernier avec l'une de ses mains. Mon premier bras se trouvant autour de son cou, je plaçais mon autre bras autour de sa taille, laissant ma tête positionnée au creux de son cou. Je ne disais rien, essayant de me contrôler pour ne pas trop pleurer non plus.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Ven 26 Oct - 17:05 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. 
luke samuel, jamie stewart. 
    Je laissa toutes sortes de discussion de côté, en ne répondant pas à sa dernière réponse. Luke était un homme de parole, si il disait essayer, il le ferait. Je le connaissais assez pour savoir cela. Puis, je me disais aussi que tout soucis n'est pas éternel et que, quelque soit le sien, il finirait par prendre fin. Cela n'avait rien avoir avec de l'optimisme, c'était tout simplement du réalisme. Il faut dire que dans une telle situation, j'aurais bien dû mal à relativiser, mon optimisme a ses limites, comme tout. A présent, nous étions tous les deux debout. J'avais eu peur qu'il quitte la pièce précipitamment, alors je l'avais rejoins rapidement et usé de tendresse pour confirmer la vision que j'avais cru avoir, celle comme quoi il avait laissé s'échapper une larme, plus tôt dans l'échange. Et, c'était bel et bien le cas, celle-ci avait été suivie d'une deuxième et maintenant qu'il avait fourré sa tête au creux de mon coup, je pouvais sentir sur ma peau quelques unes couler à leur tour. Même si j'étais loin d'apprécier le fait qu'il pleure, je me montrais forte, et confiante. Il ne manquerait plus que je me laisse aller moi aussi, on aurait l'air bien beaux, tiens, et puis, c'était loin d'être dans ma nature. Après un instant de silence, pendant lesquels je continuais de caresser son dos alors qu'il avait ramené son deuxième bras autour de ma taille, je finis par briser ce silence. Regardes moi. soufflais-je à son oreille, positionnant mes mains sur ses joues pour faire en sorte que nos regards se croisent. Tout ira bien. Quelque soit ton problème, il a une solution. dis-je, certaine de mon affirmation. Je remonta une main dans ses cheveux et lui caressa doucement le crâne, un léger sourire sur le visage. Je ne quittais plus son regard.
 


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Ven 26 Oct - 18:58 (2012)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile. Répondre en citant

    ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.
    jamie and luke.
    A présent debout, Jamie me faisait face. Et après quelques minutes de tendresse et d'échange de regard, j'avais laissé couler une nouvelle larme avant de me laisser aller dans ses bras. La tête au creux de son cou, je laissais sortir de nouvelles larmes, qui finissait par entrer en contact avec sa peau. On restait ainsi en silence, elle a me caresser le dos avec une main et moi, essayant de me contrôler pour ne pas tout laisser sortir. Au bout d'un moment, elle me soufflait à l'oreille de la regarder. Je m'écartais légèrement d'elle, tandis qu'elle posait ses mains sur mes joues pour qu'on se regarde à nouveau dans les yeux. Jamie tentait ainsi de me rassurer, en me disant qu'il y avait une solution à mon problème. Je posais une main sur sa main qui était restée sur ma joue, tandis que son autre main se trouvait à présent dans mes cheveux. J'espère vraiment qu'il y en aura une, disais-je sans quitter son regard. Avec mon pouce, je me mettais à caresser le dos de sa main en douceur. Merci Jamie, ajoutais-je en lui offrant un léger sourire. Je me devais de la remercier, ça me semblait important de lui faire comprendre qu'elle m'aidait malgré tout. Je me rapprochais ensuite un peu plus, afin de déposer un léger baiser sur son front. Je vais rentrer, je dois récupérer Sarah chez la voisine, finissais-je par déclarer.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:18 (2016)    Sujet du message: ◭ dans le pardon, le premier pas est le plus difficile.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> Université
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky