Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
Il nous arrivera rien tant que nous restons soudées et unies

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> L.A
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Maria Dobreva


MessagePosté le: Dim 4 Nov - 15:11 (2012)    Sujet du message: Il nous arrivera rien tant que nous restons soudées et unies Répondre en citant

Cela faisait déjà quatre que nos parents, à moi et ma sœur jumelle, étaient morts suite à accident de voiture survenu lors de leur passage sur un pont. Le plus tragique c'est qu'ils étaient en chemin pour nous, pour venir nous récupérer à une fête à laquelle ils nous avaient pourtant interdit de nous rendre mais bien sûr Katerina m'avait poussé à l'accompagner et je n'avais refusé. Qui plus est je ne lui refusais jamais rien de manière générale mais là je m'en voulais horriblement. Si seulement nous étions restées bien sagement et bien tranquillement à la maison plutôt que de faire le mur... Je me souviens encore qu'après que Katerina ait appelé nos parents, une attente interminable s'en était suivie et voyant qu'ils n'arrivaient toujours pas nous avions fini par nous poser des questions quand finalement une de nos voisines était arrivée avec sa voiture et avait commencé à nous parler, à nous expliquer ce qu'il s'était passé. Même si j'étais surement aussi responsable qu'elle, j'avais d'abord rejeté la faute sur ma sœur jumelle trouvant bien sûr cela plus simple mais bien vite je m'en voulu à moi-même. Pourquoi étais-je si influençable à l'époque ? Je n'avais que quinze et ma sœur mais de nous deux c'était toujours elle qui avait la plus forte personnalité et qui n'en faisait souvent qu'à sa tête. Mais après la mort de nos parents c'était elle qui avait pris soin de moi dans un premier temps avant que nous ne soyons recueillies par les Gordon. Traverser cette épreuve ensemble nous avez encore un peu plus rapproché et nous étions toujours là l'une pour l'autre mais un vide c'était aussi également peu à peu installé malgré la présence de notre nouvelle famille et leurs trois enfants. Je n'avais jamais vraiment compris pourquoi les Gordon voulaient nous adopter mais il aurait été stupide de refuser et ils sont devenus notre deuxième famille avec le temps. Cependant les Gordon ne vivant pas à Los Angeles mais à San Francisco nous les suivîmes là-bas avant de revenir à Los Angeles trois ans plus tard suite au travail du père. Enfin Katerina n'était pas venue avec nous, préférant aller chez notre grand-mère en Bulgarie. Elle y était restée un an durant et était donc revenue cette année. Depuis quatre ans, ni Katerina ni moi ne nous étions rendues sur la tombe de nos parents bien qu'ils l'auraient pourtant mérité. A la place j'avais toujours repoussé ça au fond de ma tête pendant les trois années où nous étions à San Francisco avec notre nouvelle famille. Mais une fois de retour à Los Angeles et ayant dix huit ans à présent je m'étais dit que je n'avais d'autre choix que de le faire et puis il fallait aussi se l'avouer, ils me manquaient terriblement. Des souvenirs se bousculaient dans ma tête mêlés à une grande tristesse suite à cette lourde perte. Néanmoins impossible de m'y résoudre sans Katerina, sans la présence de ma sœur jumelle à mes côtés et elle m'avait en quelque sorte abandonné même si cela n'avait pas surement était facile de son côté non plus. Seulement elle était là à présent et nous avions donc convenu d'un commun accord qu'aujourd'hui nous allions enfin rendre visite à nos défunts parents. J'étais à la droite de ma sœur et face à nous se trouvait leur tombe, je coula un regard vers ma jumelle attendant qu'elle parle la première. 


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Dim 4 Nov - 15:11 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

You're stronger.
Inscrit le: 28 Oct 2012
Mavie Evans

Messages: 1 303
» feat: Nina Dobrev.
» age: Vingt-deux ans.
» ville/ pays d'origine: Seattle.
» métier : Interne en chirurgie.
» niveau d'études : Deuxième année.
» meilleur(e)s ami(e)s: Noah Clark et Juliet
» familles : Riley Evans.
» trait de caractères : Jalouse, Impulsive, Paranoïaque et Possessive.
» situation amoureuse : En couple avec Harry Styles.
» son favori: Kat Graham avec Power.
» dites cheeeeeease :

MessagePosté le: Dim 4 Nov - 16:04 (2012)    Sujet du message: Il nous arrivera rien tant que nous restons soudées et unies Répondre en citant

Le temps est passé et pourtant, la douleur ne s’est pas effacer… Au contraire, elle était ancrée en moi… Profondément, intensément… Perdre quelqu’un ce n’est pas quelque chose d’anodin... Ça nous rappelle en permanence que la vie ne tient qu’à un fil. Et j’ai le sentiment quasi-constant, permanent que mon fil est élimé et qu’il va bientôt ce casser. Comme si il était déjà couper mais qu’une personne le tenait, la personne que j’aimerais à tout jamais. Qui est une partie de moi, la meilleure, la plus belle, mon âme, mon espoir, ma moitié, mon cœur, ma joie, ma survie, mon essentiel… La fille sans qui je ne serais rien sans elle. Maria, ma jumelle, mon autre. Et, elle m’avait manqué… Passer un an sans elle, sur la terre de nos ancêtres, notre patrimoine, ce qui faisait nos parents… J’étais fêlée… Je suis brisée… La mort de mes parents ? J’en suis responsable. Si je leur avais obéi… Si je n’avais pas été à cette fête, si je n’avais pas embarqué ma jumelle avec moi… Si nos parents n’auraient pas été obligés de venir nous chercher… Si, ils n’avaient pas passé ce pont… Ils seraient encore là, avec nous… Si je ne les avais pas appelés. Et le pire moment de ma vie, je crois, c’est quand notre voisine est venue nous chercher… Mon monde s’était écroulé, je m’étais écroulé. J’étais fautive. J’avais toujours été la grande sœur entre Maria et moi, bien qu’on soit jumelle, j’étais la grande sœur. Et je n’avais pas sue prend soin d’elle. Par ma faute, ma sœur était orpheline. Et elle avait la haine contre moi, elle avait raison, j’avais la haine également. Toutefois, ça ne m’avais pas empêché de faire de mon mieux pour prendre soin d’elle, de me battre pour nous deux. Quand nous étions à l’orphelinat, bien entendu les nouveaux ce faisait embêter et Maria n’avait pas eu la force de se battre, je l’avais fait pour nous. C’était mon devoir. J’avais tué nos parents, la moindre des choses était que je protège ma seule famille qui rester. Et nous avions été adoptées, chose que je ne comprenais pas. Ils avaient déjà trois enfants… qu’allaient-ils donc faire avec deux filles en plus… Toutefois, nous n’avions pu refuser… Déjà par la loi, comprenez, nous étions mineures à l’époque, nous ne pouvions choisir. De plus, ma sœur avait besoin d’une maman, je n’étais assez qualifié pour en dosser ce rôle, j’avais tué sa mère, comment aurais-je pus la remplacer ? Je ne voulais pas des Gordon. Je ne voulais pas qu’ils prennent la place de mes parents, qu’ils… qu’ils… ils n’étaient pas eux. Mais Maria en avait besoin, plus fragile que moi à l’époque… Il lui fallait de la stabilité. Nous avions dû quittée Los Angeles, les Gordon vivaient à San Francisco. Et je leur en voulais aussi pour cela. J’avais perdu mes parents et ils m’enlever mes amis, ma ville, mon enfance, ce qui me rattacher à eux, nos souvenirs… Notre chez nous, tout simplement… Mais au bout de quelques mois voir un an et plus… J’avais appris à les accepter, à donner mon amour… Maria était joyeuse, heureuse… Elle ne souffrait plus comme avant, bien entendu je la connaissais, elle garder tout pour elle, elle avait encore ce vide… Nos parents lui manquer, notre ancienne vie lui manquer, notre ville lui manquer. Et c’est seulement trois ans après, où Maria et moi-même venions de fêter nos 18 ans que notre père adoptif nous annonça qu’il avait été promu mais que son poste était à Los Angeles. Et mon cœur s’émietta… Autant je ne voulais pas quitter Los Angeles à l’époque, autant maintenant je ne voulais pas y retourné…. C’était trop dur, trop tôt… Pendant des heures, des jours, des semaines, des mois, des années… Je m’étais efforcer d’oublier, de ne pas penser à eux… à être une Gordon, de les oubliée mais fallait être honnête, je n’avais pas réussi, je ne l’es avaient pas oubliés… Je n’étais pas une Gordon… Et, je ne les avais pas suivi, alors qu’ils étaient tous parti à Los Angeles, j’étais partie à la source… Ma terre, mon pays… Celle de ma jumelle, de mes parents, nos origines, notre patrimoine, ce qu’il me restée de mes parents… La Bulgarie était une part de moi. Et pendant un an, j’avais vécu avec mes grands-parents, comme une cure… Là où nos parents ce sont rencontré, là où ils ont grandi, où ils se sont aimée, là où je suis née… Et, et j’avais appris, notre famille avait plus aucun secret pour moi et, j’avais changé… Je n’étais plus la petasse qui se taper tout le monde… J’avais appris, le respect de soi et des autres, j’avais appris… J’avais grandis, j’avais mûrit… Mais Maria me manquer, ma sœur, ma famille, la meilleure, la plus belle, mon âme, mon espoir, ma moitié, mon cœur, ma joie, ma survie, mon essentiel… La fille sans qui je ne serais rien sans elle. Maria, ma jumelle, mon autre. Voilà, en prenant mon courage, je suis revenue à Los Angeles… Il fallait que je tourne la page, bien que les pages de mon livre soient collés, fallait que je les décolle pour que mon histoire puisse continuer. Et pour cela, je devais aller les voir, mes parents, leur parler, être là, présente… Je devais les affronter, c’est horrible et je ne le supporterais pas… Voilà pourquoi Maria est venue avec moi, que nous sommes y aller ensemble… Elle en avait besoin aussi et, à deux nous étions plus forte… Il nous arrivera rien tant que nous restons soudées et unies. Je n’étais pas du genre à pleurer. Pleurer était pour les faibles. Pourtant, alors que j’avais cette robe noire, ce bouquet de fleur, le regard sur leur tombe, la main de ma sœur dans la mienne, nos doigts entremêlée… Les larmes telles des perles salées coulèrent le long de mes joues traçant une ligne invisible et brûlante… Témoins de ma culpabilité, de ma tristesse, de mon manque… De ce que j’ai perdu… Ma sœur ne parler pas, je sentais son regard sur moi et je compris, je devais faire le premier pas… Je lâchai la main, les doigts de ma sœur, m’approchais des pierres tombales de nos parents, y déposais les fleurs et inspirait profondément, je devais garder le contrôle… « Je vous demande pardon, pardonnez-moi » Dis-je d’une voix aussi brisée que je l’étais. Perdre quelqu’un ce n’est pas quelque chose d’anodin... Ça nous rappelle en permanence que la vie ne tient qu’à un fil.

_________________
<center>
<div style="width: 610px;"> <link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Clicker+Script|Patrick+Hand' rel='stylesheet' type='text/css'> <font style="font-size:200%;font-family: 'Clicker Script', cursive;color: #927D6A;">Sasha Maria Evans </font>
<font style="font-size:80%;font-family: 'Patrick Hand', cursive;color: #999087;"> « Biddy bum, biddy bum, biddy bay, Biddy biddy bum, biddy bum, biddy day »</font>
<img src="http://24.media.tumblr.com/799cfc92c3cdbe7ca97dce1e8d1e670d/tumblr_mu8sa0hrVl1rjtcj3o8_250.gif" width="150"> <img src="http://31.media.tumblr.com/0ca39f4b34b5bb59e01776cc9419b855/tumblr_mu8sa0hrVl1rjtcj3o5_250.gif" width="150"> <img src="http://24.media.tumblr.com/c9a9ee3b112ed88756fbb059115c9628/tumblr_mu8sa0hrVl1rjtcj3o6_250.gif" width="150"></div>
</center>


<center><div style="position:relative;"><img src="http://nsa34.casimages.com/img/2013/08/10/130810032917874058.gif" style="width:350px; border: solid 3px white;"><div style="position:absolute;top:140px;opacity:0.8;width: 100%; color:black; line-height: 10px;"><div style="font-family:times new roman; text-transform:uppercase; font-size:13px; letter-spacing: 5px;  text-align:center;">harry & sasha</div><div style="font-family: arial;  text-align: justify; font-size: 9px; width: 250px; border-top: solid 3px;">You’ve bewitched me, body and soul.</div></div></center>


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:12 (2016)    Sujet du message: Il nous arrivera rien tant que nous restons soudées et unies

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> L.A
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky