Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
Sitting on my crucifix [P.V Brooke]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> L.A
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Jimmy Dirnt


MessagePosté le: Dim 27 Jan - 22:27 (2013)    Sujet du message: Sitting on my crucifix [P.V Brooke] Répondre en citant



Sitting on my Crucifix On se connait non?


«Il n'y a pas de fatalité extérieure. Mais il y a une fatalité intérieure : vient une minute où l'on se découvre vulnérable ; alors les fautes vous attirent comme un vertige..»

Je quittais mon appartement d'un pas lent, incertain. Il devait être un peu plus de 22h et j'étais loin d'être enclin à festoyer quoi que ce soit, mais rapidement, l'ennui m'avait envahit et rester une minute de plus dans ce petit appartement m'était devenu clairement impossible. C'était avec une grande flemme que je m'étais levé de ce canapé improvisé, une sorte de matelas sur lequel étaient installés quelques gros coussins et que j'avais enfilé un épais sweat de couleur grise, assez fade dont le slogan était inscrit sur le devant, au niveau de la poitrine. Je crois que je ne l'ai jamais vraiment compris, m'enfin. J'avais claqué la porte derrière moi, et en quelques secondes de voyage en bagnole, m'était retrouvé là, assis à ce comptoir en train de siroter calmement une sorte de whisky. L'alcool s'écoulait paisiblement dans ma cavité buccale, rejoignant ma gorge pour venir la brûler et enfin terminer sa route au centre de mon anatomie complètement vide, si ce n'est deux ou trois extasy qui y logeaient.

Mon regard était clair, il se portait uniquement sur mon verre qui descendait peu à peu. Je n'avais pas de compagnie, et je n'avais clairement aucune envie d'appeler qui que ce soit pour lui dire de me rejoindre. J'avais récemment gagné quelques dollars en vendant de la Novocaïne à des types de l'université, ça m'amusait de voir la gueule complètement azimuté de ces gens là. Ils avaient l'air de se sentir tellement mal, d'acheter un petit pochon de poudre à un dealer ... Mais rassurez vous les gars, vous n'auriez pas l'air plus coupable si je vous tatouais "Junkie" sur le front, juré.

J'entamais mon second verre alors que l'appel de la nicotine se faisait entendre en moi, et tâtant ma poche à la recherche de mon paquet, je finis par sortir un petit tube de papier encerclant du tabac asséché pour l’amener à mes lèvres, j'entreprenais alors de me sortir de ce bar pour pouvoir fumer tranquillement à l'extérieur de ce dernier. Putain, c'était bien ma vaine ça, ce fichu briquet décidait de ne plus fonctionner et je galérais à m'éclater le pouce pour le faire marcher. Voilà, j'étais maintenant obligé de demander au premier passant que je verrai s'il avait un feu sur lui.


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Dim 27 Jan - 22:27 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

You handle all.
Inscrit le: 13 Mar 2010
Casey Richardson

Messages: 22 320
» feat: b.s.
» age: vingt quatre ans.
» ville/ pays d'origine: italie.
» métier : chef de chirgurgie.
» niveau d'études : bac +cinq.
» meilleur(e)s ami(e)s: aphrodite + chris.
» situation amoureuse : célibataire.
» son favori: 23.

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 00:11 (2013)    Sujet du message: Sitting on my crucifix [P.V Brooke] Répondre en citant


« on se connait, non ? »

Jeudi soir. Il devait être aux alentours de 21heures30 lorsque j'étais dans ma chambre qui se trouvait elle même dans ma confrérie des Gamma Phi Beta. J'étais actuellement en train d'étudier pendant de longues heures. Il est vrai que je n'accordais pas tellement d'importance à mes études de bases mais il s'agissait là de mes révisions pour les partiels de fins de semestre. Ce qui n'avait absolument pas la même donne que des contrôles de routine. J'étais resté tant bien que mal concentré dans mes cours, même si c'était une mission plutôt difficile. A présent j'accordais un peu plus d'attention à mes études que dans le passée. Mon diplôme était pour moi important même s'il passait certes après mes loisirs. Aux alentours de 21heures45 je décidais de mettre fin à ce calvaire décidant de passer autre chose. J'avais comme qui dirait le cerveau en compote et j'avais qui plus est, envie de me changer les idées. Je décidais alors de sortir afin de prendre l'air. J'optais très rapidement pour la plage et plus principalement son bar. J'avais envie de me vider la tête et pourquoi pas passer une soirée sympa. J'avais par la même occasion adressé un message à l'une de mes amies afin de me rejoindre. Sans attendre de réponse, j'avais pris et les devants et je m'étais rendu sur la plage en voiture. Et puis au pire, je trouverais bien quelqu'un que je connaissais dans ce bar ou même à la plage. Depuis le temps que je vivais à Los Angeles, je dois dire que j'avais plutôt pas mal de contact et étant étudiante à la F.L.A on en rencontre des gens. Alors que je venais de sortir de ma voiture et je m'apprêtais à me rendre à l'entrée du bar, je fis interpellé par un jeune homme qui me demandait si j'avais du feu. Aussitôt mon regard se portait sur la personne en question qui avait tout sauf l'air sobre. Il était assez négligé et tenait dans sa main une cigarette, sans doute de l'herbe. Je ne constatais pas sur le coup que je connaissais ce dernier car je dois dire que j'avais croisé son chemin il y a des années de ça et depuis de l'eau avait coulé sous les ponds. Je sortis alors le briquet qui se trouvait dans mon sac. Je ne fumais pas mais j'avais toujours ce briquet dans mon sac. D'un geste net avec mon pouce j'avais allumé ce dernier, approchant mon briquet de la cigarette du jeune homme. Il s'agissait là d'un simple geste de courtoisie, ce qui aurait été tout sauf le cas si j'aurais reconnu l'homme en question.



Revenir en haut

Invité
Jimmy Dirnt


MessagePosté le: Lun 28 Jan - 00:39 (2013)    Sujet du message: Sitting on my crucifix [P.V Brooke] Répondre en citant



Sitting on my Crucifix On se connait non?


«Je crois que je l'ai déjà apprécié, mais je n'en suis pas certain, j’appréciais sûrement son corps et son fric plus qu'autre chose. Au pire, elle doit sûrement être morte aujourd'hui.»

Je m'étais pris plusieurs vents en l'espace d'à peine quelques minutes, en effet les personnes ici ne semblaient pas très encline à prêter leur briquet à n'importe qui. Qui plus est j'étais complètement débrayé ce soir là, la drogue resserrait son étaux maladif sur ma cervelle et j'avais un peu de mal à placer un pied devant l'autre. J'analysais avec un certain recul ma situation, le manque de nicotine se faisait amplement sentir à l'intérieur de mon corps et même si cette sensation n'est que psychologique et que fumer n'est pas un réel besoin chez l'être humain, je peux vous assurer que pour un type qui consomme du tabac et de l'herbe à forte dose depuis des années déjà, c'est véritablement frustrant que de ne trouver aucune âme charitable, que des putains de bourgeois qui m'ignoraient et faisaient de l'air avec leurs mains bien propres, bien baguées. Et j'étais là, planté là comme un idiot à attendre ne serait-ce qu'un visage qui me serait familier pour sauter sur l'occasion et lui retirer son feu des mains ... Mais par évidence, aucun de mes potes ne passerait ici ce soir et c'est à cet instant précis que je me suis mis à regretter le fait de n'avoir invité personne. Je m'affalais sur une espèce de rambarde, le regard plongé dans le néant, prompt à définitivement abandonner ma quête de flamme quand je croisa le regard d'une nouvelle arrivante. Par nouvelle je veux dire qu'elle venait d'arriver et qu'elle allait en s'approchant dans ma direction, ou tout du moins dans la direction du bar puisque j'étais toujours posté devant l'entré. Je lui un petit signe de tête visant à ce qu'elle me remarque, et le plus poliment du monde ou de ce que je pouvais articuler dans un état pareil, je lui demandais d'une voix rauque.

Excuses ... S'il te plait, t'aurais pas un briquet par hasard ? J'ai ... hm.

Je montrais ma roulée du doigt, et la portait à mes lèvres lorsque la jeune femme fouillait son sac à main à la recherche de l'objet que je convoitais. Enfin, j'avais réussis. J'aurai pu hurler de joie mais cela aurait été légèrement déplacé, et puis être aussi réjouis pour un rien m'aurait certainement fait passer pour un gamin complètement débile. Je me contenta donc de garder ma joie pour moi et d'esquisser un vague sourire, la remerciant tout en détaillant son visage. Même si ma vue à cette heure n'était pas bien nette, elle me disait quelque chose... J'avais sûrement dû croiser une fille qui lui ressemblait, buarf, aucune importante.

Merci ! - Avais-je lancé, me mettant sur le côté pour la laisser entrer dans la salle tout en la suivant du regard. Dans cet état, j'étais presque sûr de la connaître même si avec un peu de recul j'aurai pu simplement me dire que j'hallucinais.



Revenir en haut

You handle all.
Inscrit le: 13 Mar 2010
Casey Richardson

Messages: 22 320
» feat: b.s.
» age: vingt quatre ans.
» ville/ pays d'origine: italie.
» métier : chef de chirgurgie.
» niveau d'études : bac +cinq.
» meilleur(e)s ami(e)s: aphrodite + chris.
» situation amoureuse : célibataire.
» son favori: 23.

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 22:54 (2013)    Sujet du message: Sitting on my crucifix [P.V Brooke] Répondre en citant


« on se connait, non ? »

En me rendant au bar de la plage, j'avais pour but de passer un petit moment sympa tout en buvant l'un de mes cocktails préférée. Je n'avais pas non plus l'intention d'y passer la nuit, il était là question que de quelques heures pour se changer les idées avant d'entamer une longue journée de cours. La faculté n'était pas loin de la plage donc je ne tardais pas à arriver à destination. Alors que je m'apprêtais à passer le seuil de la porte d'entrée, je fus interpellé par un jeune homme qui dans un premier temps attirait mon attention à l'aide d'un geste de la tête afin de me demander si j'avais un briquet. Ce n'était pas difficile de savoir pourquoi. De plus, ce dernier tenait une cigarette dans sa main. Sans rien répondre, me contentant d'hocher la tête, je répondis aux attente de l'inconnu qui avait l'air en détresse, lui procurant du feu pour sa cigarette. De rien, rétorquas-je à mon tour portant quelques secondes mon regard sur ce dernier qui avait l'air dans un piteux état. Il faisait nuit donc il était vrai que je ne voyais pas vraiment mon interlocuteur mais lorsque je croisais son regard, ce dernier ne me paru pas ci inconnu que ça. Après la question était " ou l'avais-je vu ? " . Los Angeles était un immense ville, j'aurais pu le croiser n'importe où, en cours, dans la ville, en boite, n'importe où. Mais je ne m'éternisais pas sur la question car de un, j'avais envie d'un verre et de deux, ce n'était peut être qu'une impression qui était tout sauf concrète et de trois je n'avais pas tellement envie d'entamer une conversation avec un inconnu qui était bourrée et probablement défoncé. Je n'avais plus envie d'avoir affaire à des drogués. Je pénétrais alors par la suite dans le bar, me dirigeant vers le comptoir et plus principalement devant l'un des barman que je connaissais. Ce dernier m'appelait par mon prénom tandis que je lui souris. Tu me sers un mojito, s'il te plait ?! demandais-je dans un premier temps avant de m'asseoir sur l'un des tabourets.



Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:23 (2016)    Sujet du message: Sitting on my crucifix [P.V Brooke]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> L.A
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky