Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
◮ l'amour fraternel est plus durable.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> Habitations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Dim 10 Fév - 22:03 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant


    ◮ l'amour fraternel est plus durable ; il ressemble à la pierre précieuse qui résiste aux plus durs métaux et dont la valeur s'accroît avec les années.
    ft. sarah and luke.
    On était samedi aujourd'hui et, contrairement à la plupart des samedi, cette fois-ci je ne travaillais pas. Pourquoi ? J'avais demandé quelques jours de 'congé' à mon patron, qui me les avaient généreusement donnés. J'avais vraiment besoin de retrouver ma pêche, ma joie de vivre, une joie que je perdais de plus en plus ces derniers temps. Et puis, j'avais besoin de passer du temps avec ma petite soeur pendant qu'il en était encore possible. Je n'étais pas allé en cours la veille, étant donné la conversation que j'avais pu avoir avec Jamie, du coup, je n'avais rien à faire à la maison du week-end. Le ménage était déjà fait, le panier à linge était vide, le repassage était fait .. en gros, j'avais passé quelques heures de mon après-midi à faire le bon homme de ménage. Je pouvais donc me lever tranquille aujourd'hui. Et c'est ce que je faisais aux alentours de neuf heures trente. Sortant de mon lit, je passais rapidement par la salle de bain, pour mettre un peu d'eau sur mon visage afin de me réveiller, puis je partais en direction du salon. Le téléviseur était déjà allumé, ce qui signifiait que Sarah regardait déjà les dessins animés. Bonjour princesse, déclarais-je à voix haute tout en me dirigeant vers elle. Pas de réponse, tant pis, au moins j'aurais essayé. Je me penchais sur le canapé pour lui déposer un léger baiser sur le haut de son crâne, puis à la vision de sa petite bouille tout aussi fraîche que la mienne, je déduisais automatiquement qu'elle s'était réveillée il y avait peu. Et donc, elle n'avait pas encore pris son petit déjeuner. Lait, céréale, pain au lait et nutella, lâchais-je sans attendre de réponse de sa part. Je connaissais son petit-déjeuner sur le bout des doigts, nul besoin d'entendre une approbation de sa part. Je me dirigeais vers la cuisine et me mit à tout préparer pour qu'on puisse déjeuner.


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Dim 10 Fév - 22:03 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Sarah J. Samuel


MessagePosté le: Dim 17 Fév - 02:54 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant



    Le week-end avait commencé depuis hier soir déjà. Et pour une fois, je n'avais pas été pressée d'y être. En fait, j'étais légèrement boudeuse ces derniers temps, surtout avec mon grand frère. J'avais appris récemment que je devais retourner à Londres, et qu'il ne comptait même pas m'accompagner. Chose que j'avais vraiment mal prise. Il faut dire que j'avais déjà vécu cette situation, le fait d'être loin de lui, il y a quelques temps et ce n'était pas une expérience qui m'avait plu au point de vouloir la retenter. Vu que je passais les deux jours seule au loft avec Luke, ceux-ci ne s'annonçaient pas très chaleureux. Je m'étais levée sur les coups de neuf heures, et comme chaque matin était descendue directement au salon, accompagnée de mon nounours, afin de m'installer devant la télé, et principalement devant les dessins animés quotidiens. Mon frère ne tardait d'ailleurs pas à descendre lui aussi. Je me concentrais alors encore davantage sur l'écran du téléviseur, histoire de bien lui montrer que je boudais. Et je ne répondis même pas quand il me dit bonjour. Je n'avais pas envie de faire d'effort, pas pour le moment du moins. Par la suite, il énumérait le menu que j'avais l'habitude de prendre pour mon petit-déjeuner et s'éclipsait à la cuisine, afin de tout préparer. « Pourquoi tu fais pas plutôt du bacon ? C'est ce que je vais devoir manger quand tu m'auras renvoyé à Londres » lui assénais-je. Je n'avais toujours pas digérée cette histoire, et je comptais bien le lui montrer une fois de plus. Je ne comprenais vraiment pas comment il pouvait laisser faire ça. Je ne voulais pas quitter Los Angeles, et jusqu'à aujourd'hui, je pensais encore que lui non plus ne le souhaitait pas. Sauf qu'apparemment, je m'étais trompée.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Lun 25 Fév - 20:08 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    ◮ l'amour fraternel est plus durable ; il ressemble à la pierre précieuse qui résiste aux plus durs métaux et dont la valeur s'accroît avec les années.
    ft. sarah and luke.
    A peine avais-je posé un pied dans le salon, que je comprenais à quel point mon week-end allait être plus que mauvais. En effet, Sarah me faisait bien voir qu'elle me boudait encore. Pourquoi ? A cause du fait que mon père veuille son retour à Londres. Et moi, je ne pouvais rien y faire, sauf qu'à ses yeux, c'était totalement de ma faute. Elle était bien trop jeune pour comprendre que mon père avait tous les droits sur elle et, qu'à la moindre décision de sa part, je devais m'y plier. Pourtant, j'avais cherché une solution, en vain. Rien n'allait dans mon sens, j'étais résigné à la laisser s'en aller. Je décidais cependant de me comporter comme à mon habitude avec elle et, je faisais donc mes gestes quotidiens du matin envers elle : un bonjour, un baiser sur la tête et la préparation de son petit-déjeuner. Bien évidemment, ma petite soeur ne trouvait pas cela à son goût, elle finissait par me dire de lui préparer du bacon, car elle en mangerait souvent une fois à Londres. Je lâchais alors un léger soupire, tout en continuant la préparation de ce que j'avais commencé. Une fois terminé, je posais le tout dans un plateau et l'amener sur la table basse devant le fauteuil. En attendant, t'es à Los Angeles, alors petit-déjeuner d'ici, lâchais-je tout en posant le plateau sur la petite table. Je repartais ensuite vers la cuisine pour prendre ma tasse de café, puis je revenais vers le canapé, afin de m'asseoir. Je buvais une gorgée de mon café, avant de prendre un pain au lait remplit de nutella et de manger un bout. C'est quoi comme dessin animé ? La questionnais-je, afin d'entamer une conversation. Du moins, j'espérais pouvoir en avoir une avec elle.


Revenir en haut

Invité
Sarah J. Samuel


MessagePosté le: Mer 27 Fév - 00:06 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    Malgré le fait que ce soit le week-end, je m'étais levée plutôt tôt, et j'en avais profité pour aller m'installer devant les dessins animés comme je le faisais toujours. De plus, mon frère n'était pas encore levé donc j'allais pouvoir être à fond dans l'histoire, sans avoir à me concentrer sur ma bouderie. J'étais mécontente de la tournure que prenaient les choses, alors je comptais bien le faire savoir. D'ailleurs, quand il se leva et vint me dire bonjour, comme il le faisait tous les matins, je ne relevais même pas la tête. Par la suite, il s'empressait d'aller préparer notre petit-déjeuner, en faisant ce que nous mangions chaque matin. Sauf que j'avais décidé d'être chiante, ce qui n'allait sûrement pas lui plaire. Je lui suggérais alors de me préparer le genre de repas que l'on prend au réveil à Londres, pour que je puisse m'y habituer. Luke m'opposa aussitôt que pour le moment, j'étais encore là et que par conséquent, je ferais mieux d'apprécier le temps qu'il me restait à Los Angeles. Je jetais alors un bref coup d’œil au petit-déjeuner, tout en affichant ma mine boudeuse. J'avais faim, mais j'étais vexée, alors j'essayais de prendre sur moi. Mon frère insistait pour faire la conversation apparemment, et ce n'était pourtant pas ce dont j'avais envie. J'essayais de trouver la réponse la plus appropriée à la situation. « C'est Clifford le gros chien rouge » répondis-je simplement. Je donnais quand même une réponse à sa question, même si je n'avais aucune envie d'épiloguer davantage. Il devait bien connaître après tout, c'était les mêmes dessins animés tous les matins, et je les regardais tous les jours. Je pensais que regarder la télé pourrait me changer les idées, mais en fait c'était tout le contraire. L'histoire de cet épisode me rappelait la mienne. Clifford était menacé d'aller à la fourrière et donc d'être séparé de sa maîtresse Emily. Tout comme moi j'allais être séparée de mon Lulu. Les larmes commençaient à me monter aux yeux jusqu'à ce que j'éclate en sanglots. Luke n'allait sûrement pas comprendre ce qui m'arrivait tout à coup. Je saisissais la télécommande afin de changer de chaîne, ne pouvant pas en supporter davantage.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mer 27 Fév - 01:51 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    ◮ l'amour fraternel est plus durable ; il ressemble à la pierre précieuse qui résiste aux plus durs métaux et dont la valeur s'accroît avec les années.
    ft. sarah and luke.
    Je détestais la situation actuelle qu'il y avait entre Sarah et moi. Oui, je détestais totalement cela. D'une, je n'aimais pas quand elle me faisait la tête, chose qu'elle faisait rarement habituellement. Et de deux, vu qu'elle boudait, il y avait une certaine distance entre elle et moi. Ne pas pouvoir la prendre dans mes bras pour la câliner, ou encore ne pas lui faire de petit baisers avant le coucher, me rendait plus ou moins morose. Si encore sa mine boudeuse n'était que par moment .. mais non, elle commençait dès le matin, après le réveil. Ce matin ne faisait pas exception. A peine réveillé que Sarah me faisait clairement voir qu'elle me boudait toujours. Je ne pouvais pas non plus lui en vouloir, c'était très dur pour elle tout ce qu'il se passait, peut être bien plus que pour moi-même. Sa réaction était celle d'une enfant, elle réagissait comme elle le pouvait pour montrer son désaccord. Alors que je nous préparais le petit-déjeuner, ma petite soeur décidait de se montrer désagréable en me demandant de lui préparer le petit-déjeuner qu'elle aurait le matin à Londres. Bien qu'à l'habitude je n'aurais sûrement rien répondu, je décidais pour cette fois de lui dire ce que je pensais. Du moins, je lui disais qu'elle devait profiter de ce qu'elle pouvait manger ici, lui montrant bien mon agacement. Je me posais finalement dans le fauteuil, pour ensuite lui demander le nom du dessin animé qu'elle regardait. Clifford, le gros chien rouge. Logique, un grand chien rouge et une petite fille blonde. Ce ne pouvait être que Clifford. Je connaissais ce dessin animé, puisque le matin, je regardais les dessins animés avec Sarah. Je n'ajoutais donc rien, me contentant de boire une gorgée de mon café. J'étais en train de regarder le dessin animé, lorsque j'entendis ma petite soeur éclatait en sanglots. Je tournais la tête vers elle, fronçant légèrement les sourcils, tandis que cette dernière faisait comme si de rien n'était, tout en changeant la chaîne de la télé. Sarah .., commençais-je par dire, avant de me lever et de me placer devant elle. Je me mettais ensuite accroupis devant elle, afin de me retrouver environ à sa hauteur, puis je prenais ses petites mains dans les miennes. Regarde moi ma puce, ajoutais-je, la petite détournant son regard ailleurs pour ne pas me regarder. Voyant qu'elle ne le faisait toujours pas, je posais l'une de mes mains sur sa joue, tournant ensuite sa tête vers moi pour qu'elle me regarde. Je n'aime pas quand tu pleures, tu le sais, concluais-je en la fixant avec un regard triste.


Revenir en haut

Invité
Sarah J. Samuel


MessagePosté le: Ven 1 Mar - 02:42 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    Depuis quelques jours, il y avait vraiment une ambiance bizarre au loft. Effectivement, j'étais boudeuse envers mon frère. Et donc, il n'y avait plus beaucoup d'échanges entre nous, pour ne pas dire pas du tout. C'était plutôt étrange, parce ce n'était pas une situation habituelle. Quand cela arrivait, c'est que quelque chose m'avait vraiment contrariée. Et pour être honnête, mon prochain départ de Los Angeles pour retourner à Londres me déplaisait fortement. Ayant l'impression que Luke ne faisait aucun effort pour me garder près de lui, j'avais jugé bon de bouder un peu, histoire de lui faire comprendre ma façon de penser. J'y arrivais assez bien, tellement concentrée que j'étais dans mon dessin animé, mais un évènement se produisant justement dans celui-ci me renvoya à ce que j'étais actuellement en train de vivre en ce moment. Autant dire que j'avais trop de mal à le supporter. Je n'avais donc pas mis de temps à éclater en sanglots. Immédiatement, j'avais changé de chaîne pour éviter d'empirer les choses. Mais mon grand frère m'avait repérée, je n'avais pas été discrète forcément. Il vint alors se placer devant moi, avant de prendre mes mains dans les siennes. Je sentais bien son regard insistant sur moi, mais je cherchais juste à fuir celui-ci. Je ne saurais pas quoi lui dire, et puis j'étais censée bouder, j'avais peur que toutes mes grandes décisions volent en éclats très rapidement après cela. « Moi non plus j'aime pas quand je pleure » commençais-je, en le regardant du coin de l’œil. « Mais c'est tout ce que je sais faire en ce moment » continuais-je. C'était véridique. Tout ce qui pouvait se passer, tout ce que j'entendais ou autre chose, me faisait repenser à tout ça, et immanquablement j'en pleurais à chaque fois. Je n'avais pas beaucoup de manières différentes d'aborder les choses, et j'avais tellement peur que ça se produise vraiment que dans le fond, ça m'obsédait. Je me posais mille-et-une questions, à commencer par essayer de savoir comment je ferais toute seule, loin d'ici, avec des parents qui n'avaient jamais fait très attention à moi. Je me disais souvent que je devrais sûrement me débrouiller seule, et je ne m'en sentais pas encore capable. J'avais peur de ce qui m'attendait au bout du chemin. Finalement, je me rendais compte que bouder Luke n'était peut-être pas la meilleure des solutions. Il était fort possible que je sois séparée de lui bientôt, et tout ce que je trouvais à faire, c'était de ne pas lui adresser la parole. « Tu veux bien être mon mouchoir ? » lui demandais-je alors. J'avais vu son regard triste à lui aussi, et ce n'était pas ce que j'avais voulu faire.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Sam 2 Mar - 01:34 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    ◮ l'amour fraternel est plus durable ; il ressemble à la pierre précieuse qui résiste aux plus durs métaux et dont la valeur s'accroît avec les années.
    ft. sarah and luke.
    Sarah avait voulu continuer à me bouder, mais alors qu'on regardait un épisode de Clifford, elle avait fondu en larmes. Je ne comprenais pas pourquoi elle pleurait comme cela, tout d'un coup, cependant, je connaissais le fond de la chose. C'était toute cette histoire qui l'a bouleversée autant et cela depuis que je lui avais annoncé pour son retour probable à Londres. Elle avait réellement perdue sa joie de vivre dernièrement, on en était au point où sa directrice d'école me téléphonait souvent pour me dire de venir récupérer ma petite soeur à l'école car elle ne se sentait pas bien. Il était clair qu'elle n'allait pas très bien, qu'elle était toute chamboulée par la situation et, clairement, j'en voulais à mon père. Je lui en voulais déjà beaucoup, mais là, c'était pire que tout. Ses conneries faisaient souffrir l'une des personnes qui comptent le plus dans ma vie et, le pire dans tout cela, c'est que c'était sur moi que tout retombé. Ce n'était pas à lui que Sarah faisait la gueule, ce n'était pas lui qui supportait sa mauvaise humeur à présent, ce n'était pas lui qui supportait ses caprices incessant depuis quelques temps. Non, c'était moi et moi seul. Sauf que contrairement à lui, je prenais sur moi. En soit, j'avais les couilles pour assumer mes tords. Enfin .. En la voyant pleurer, je m'étais mis accroupis devant elle, prenant ses mains dans les miennes. Je la forçais ensuite à me regarder, pour finalement lui dire que je n'aimais pas la voir pleurer. Une chose qu'elle approuvait, elle n'aimait pas non plus quand elle pleurait. J'eus une légère grimace en entendant ce qu'elle me disait juste après. Je suis désolé Sarah, lâchais-je donc. Oh oui, j'étais désolé, désolé que toute cette histoire lui retombe dessus. Elle avait neuf ans, c'était encore une enfant et, une enfant, c'est censée être heureuse à longueur de journée. Hors, ce n'était pas du tout son cas en ce moment. Sa petite question me faisait légèrement sourire. Est-ce que je voulais être son mouchoir ? La question n'était même pas à se poser. Avec le plus grand des plaisirs. Sans plus attendre, je me relevais pour me remettre assis dans le canapé à côté elle, lui tendant ensuite les bras. Allez, viens dans les bras de ton Lulu. Un sourire rassurant accompagné ma phrase, Sarah venait alors vers moi. Je plaçais mes mains sous ses aisselles, la soulevant légèrement, pour la faire s'asseoir sur moi. Mon bras derrière son dos, l'autre qui passait sur ses cuisses, elle était un peu dans la position 'bébé'. Mais c'était sûrement la meilleure position pour un bon petit câlin de réconfort. Je la serrais doucement contre moi, passant ensuite une main dans ses cheveux.


Revenir en haut

Invité
Sarah J. Samuel


MessagePosté le: Dim 3 Mar - 03:30 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    Moi qui pensais pouvoir tenir mon objectif et bouder mon frère encore un petit moment, je fus bien surprise par la tournure que prirent les choses. Effectivement, un épisode de Clifford suffit à me faire fondre en larmes. Une fois de plus, car c'était monnaie courante ces derniers temps. Mes grandes convictions n'avaient donc pas tardé à voler en éclats, bien que j'essayais toujours de sauver les apparences en m'empressant de changer de chaîne, comme si de rien n'était. Cela n'avait d'ailleurs pas été très concluant puisque Luke s'en aperçu et vint se placer face à moi pour essayer de me réconforter. Je ne savais vraiment pas si quelque chose pourrait faire que j'aille vraiment mieux. A part si j'apprenais que mon départ n'était plus prévu au programme, chose qui m'apparaissait impossible malheureusement. Alors j'en voulais à Lulu, même si il n'était pas forcément le coupable de tout ça, je m'en prenais à qui je pouvais, j'essayais de faire entendre ma voix, même si celle-ci n'avait pas l'air d'avoir grande importance au vue des évènements actuels. Luke me forçait à le regarder alors qu'il se trouvait devant moi, je tentais encore de fuir son regard, puis finis par arrêter. Il m'avoua ne pas aimer me voir pleurer, ce à quoi j'ajoutais que je n'aimais pas cela non plus. Qui pouvait bien aimer pleurer ? Personne je pense. Il s'excusa, encore une fois. Quand je passais mon temps à vider toutes les larmes de mon corps, lui, il le passait à s'excuser. De je ne savais même pas trop quoi en fait. Ce n'était pas lui qui m'avait renvoyé à Londres il me semble. Par la suite, je lui demandais s'il voulait bien être mon mouchoir. Simple petite question, histoire de relancer le dialogue qui s'était quelque peu rompu durant ma bouderie. Il accepta et me prit dans ses bras. J'avais clairement l'impression d'être redevenu un bébé. Cela ne m'aurait même pas déplu, car à l'époque, j'étais avec lui, et je ne risquais pas de le perdre. J'aurais voulu resté serrée contre lui, comme ça, pour l'éternité. « Dis, pourquoi je dois partir ? » commençais-je. Des dizaines de questions me trottaient dans la tête, et j'aurais vraiment aimé y trouver des réponses. Peut-être pourrait-il me les donner. « Je veux pas partir, et tu veux pas que je parte » continuais-je. « Alors, qui c'est qui nous force ? » terminais-je, en le regardant les yeux encore humides et plein d'interrogations. Je ne comprenais pas que quelqu'un veuille nous séparer.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mar 5 Mar - 01:49 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    ◮ l'amour fraternel est plus durable ; il ressemble à la pierre précieuse qui résiste aux plus durs métaux et dont la valeur s'accroît avec les années.
    ft. sarah and luke.
    Suite à un épisode de Clifford, qui se trouvait être beaucoup plus émouvant que ce que je pensais, je me retrouvais assis dans le canapé avec Sarah dans mes bras. Celle-ci était en larmes et, moi, j'essayais de la consoler et de la réconforter. Je maudissais cet épisode pour l'avoir fait pleurer, mais d'un autre côté, je lui en étais tout autant reconnaissant. Un simple épisode de dessin animé venait, en effet, de faire arrêter le boudement de Sarah à mon égard. Et c'était tellement bien de pouvoir la retrouver, de pouvoir la serrer dans mes bras. Sarah n'était que ma petite soeur, pourtant à mes yeux, elle était plus mon bébé qu'autre chose. Après tout, c'était moi qui l'avais élevé depuis sa naissance et, cela avait quasiment toujours était le cas. Alors qu'elle se trouvait dans mes bras, la petite me questionnait sur le fait de savoir pourquoi elle devait partir et quitter Londres, ainsi que moi-même. Qu'est-ce que je pouvais lui répondre ? Certes, je n'aimais pas mon père, je n'aimais pas ce qu'il avait fait -et faisait toujours- subir à ma mère. Non, je n'aimais pas cela du tout, mais étais-je en droit de raconter ce qu'il avait fait à Sarah ? Elle était encore jeune, elle n'avait pas à savoir à quel point son père pouvait être un homme aussi mauvais. Pourtant, l'envie ne manquait pas, pas du tout même. Je réfléchissais à une réponse que je pourrais lui donner, lorsque ma petite soeur m'exposait son raisonnement. Puisqu'elle ne voulait pas partir et que, je ne voulais pas non plus qu'elle parte, il était évident qu'il y avait une tierce personne qui jouait un rôle crucial dans l'histoire. Elle voulait savoir qui était cette personne à présent. C'est papa, lâchais-je tout bonnement, directement sans prendre le temps de réfléchir une seule seconde à ce que je disais. Ce n'est que, quelques secondes après, que je me rendais compte que j'aurais peut-être dû tourner ma langue sept fois dans ma bouche avant de parler. Mais bon, c'était trop tard maintenant. Papa a fait une bêtise, une grosse bêtise Sarah, commençais-je par lui dire, prenant mon temps pour essayer de trouver la meilleure façon pour lui raconter ce qu'il se passait dans nos vies. Et il ne voulait pas que ça se sache, sauf que moi j'ai découvert sa bêtise. Il n'est pas content, ajoutais-je donc en faisant une légère grimace pour accompagner mes paroles. Alors, il veut que je sois malheureux moi aussi, finissais-je par dire, lui faisant clairement comprendre que son départ me rendrait malheureux.


Revenir en haut

Invité
Sarah J. Samuel


MessagePosté le: Mar 5 Mar - 03:06 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    Ma bouderie terminée, je retrouvais immédiatement les bras de mon grand frère pour un câlin censé me réconforter. J'en avais bien besoin. D'autant que ça m'avait manqué pendant tout le temps durant lequel j'avais boudé. Je n'étais pas habituée à ce genre de situation entre nous, alors c'était encore plus étrange. Je profitais d'ailleurs de cette reprise de dialogue pour essayer de comprendre davantage la situation actuelle. Je savais que je devais retourner à Londres, j'avais même assez de mal à m'y faire, mais je n'avais pas vraiment eu de réelles explications quant à celui-ci. Luke me répondit alors simplement que c'était papa qui voulait que je rentre. Et donc d'après ma supposition précédente, selon laquelle quelqu'un voulait nous séparer vu qu'aucun de nous ne voulait que cela arrive, je comprenais que c'était papa qui était derrière tout ça. Ce que je ne voyais toujours pas, c'était la raison de tout ça. Cela ne lui donnerait pas grand chose de me séparer de Lulu. De plus, il hériterait du droit de s'occuper de moi, tout pour lui plaire je pense. Luke reprenait alors ses explications, et m'apprenait que notre père avait fait une bêtise. Il avait tenté de la cacher, mais mon frère avait été plus malin que lui. « Si il ne voulait pas qu'on le sache, il fallait pas faire de bêtise » dis-je simplement, de mon air innocent de petite fille. Je ne pouvais pas imaginer tout ce qu'il se passait dans la vie de ces grandes personnes, et tout apparaissait tellement simple pour moi. « Et puis, ça sert à rien de se venger » continuais-je. C'était exactement ce que je pensais. Car d'après ce que Luke m'avait dit, papa faisait tout ça pour le rendre malheureux, et ce n'est pas le rôle d'un père de faire le malheur de son fils normalement. Suite à cette confession, je venais de me rendre compte que mon départ prochain affectait mon frère tout autant que moi. Je lui en avais voulu parce que je pensais que ce n'était pas le cas, mais je m'étais trompée visiblement. « Sauf que moi, j'ai rien demandé. Je vais aussi être malheureuse, et ça, il s'en fiche » terminais-je. Une fois de plus, je m'apercevais que ce que je pouvais ressentir était bien le cadet de ses soucis. Qu'il n'avait jamais agi en fonction de moi, et qu'il ne le ferai sûrement jamais. Bien que c'était habituel, ça n'en restait pas moins blessant.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mer 6 Mar - 15:13 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    ◮ l'amour fraternel est plus durable ; il ressemble à la pierre précieuse qui résiste aux plus durs métaux et dont la valeur s'accroît avec les années.
    ft. sarah and luke.
    Je commençais à expliquer ce qu'il se passait réellement à Sarah, du moins, j'essayais de trouver les mots afin que tout paraisse plus simple et sans gravité. Bien qu'au fond, tout ce qui se passait été parfaitement grave. Je lui disais que papa avait fait une bêtise et ce qu'elle me répondait après me faisait légèrement sourire. Ma soeur était bien une petite fille, elle ne comprenait pas encore le vrai sens de ma phrase. Et c'était peut-être bien mieux ainsi. Les grandes personnes ne réfléchissent pas avant de faire quelque chose parfois, lui déclarais-je en faisant une légère moue. Je parlais de mon père, de ma mère, mais de moi aussi à la fois. Il faut dire que ces derniers temps, je n'avais pas vraiment réfléchis à ce que je faisais et cela m'avait causé pas mal de tord, ainsi qu'à mes proches. La vengeance c'est pour les nuls comme papa de toute façon, lâchais-je avant d'avoir un fin sourire. Je venais de traiter mon père de nul, devant ma petite soeur, le tout en souriant, mais je le vivais tellement bien. Au fond, je suis sûr qu'elle pensait comme moi à propos de notre père, sauf qu'elle ne le disait pas. Du moment que lui il va bien, il s'en fiche de ce que les autres peuvent ressentir Sarah. Je me lâchais de plus en plus en lui disant ce que je pensais de toute cette situation. Je lui avais toujours caché ce que je pensais à propos de notre père, mais maintenant, je ne voyais plus l'intérêt de le cacher. Mais, on va trouver un moyen pour que tu restes parce qu'on est super Samumu et mini Samumu, non ? La questionnais-je alors en lui souriant. "Super Samumu" et "Mini Samumu", ou autrement dit, nos surnoms de super héros. J'étais totalement désespéré parce que je n'avais trouvé aucun moyen possible pour qu'elle reste, mais ça ne m'empêchait pas d'espérer et de montrer à ma soeur que je n'avais toujours pas perdu cet espoir. L'espoir qu'elle puisse rester à mes côtés encore pendant un long et bon moment. Sans prononcer un mot de plus, je me penchais pour prendre un bout de pain au lait tartiné de nutella et je le donnais à Sarah. Tu veux bien manger le pain au lait que je t'ai préparé avec tellement d'amour ? Lui demandais-je finalement avec un sourire au coin. Maintenant qu'elle ne me boudait plus, j'allai en profiter pour la faire manger, sourire et rire aussi.


Revenir en haut

Invité
Sarah J. Samuel


MessagePosté le: Jeu 7 Mar - 03:14 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    Maintenant, j'en savais un peu plus sur le fond du problème, à savoir que c'était papa qui avait fait une bêtise. Et bien que je ne sache pas ce que c'était vraiment, je comprenais un peu mieux la situation. Luke avait tenté de m'expliquer les choses simplement, et depuis, j'essayais même de trouver des solutions à ma hauteur. Évidemment, ce n'était pas très glorieux vu que je n'avais aucune idée de l'étendue des dégâts. « Pourtant, on nous apprend à faire attention à nous » ne puis-je m'empêcher de lui répondre quand il m'avouait que les grandes personnes ne réfléchissaient pas toujours avant d'agir. Je m'apercevais que les adultes oubliaient bien vite ce qu'on leur avait enseigné alors qu'ils n'étaient encore que des enfants. Par la suite, je comprenais aux propos de mon grand frère qu'il ne devait pas porter papa dans son cœur. Et c'était tout à fait légitime au vue des circonstances actuelles, mais il ne m'en avait jamais parlé comme il le faisait maintenant. « Tu lui en veux beaucoup ? » m'enquis-je simplement. Cela avait l'air plutôt clair quand on l'écoutait. « Je comprends pas pourquoi on est ses enfants, on n'est même pas comme lui » ajoutais-je, ne lui laissant même pas le temps de répondre. Pour moi, les enfants devaient ressembler à leurs parents et c'était loin d'être le cas pour le coup. Afin que l'on garde espoir lui et moi, Lulu me demandait confirmation comme quoi nous allions trouver une solution pour que je puisse rester avec lui. Il était clair que j'avais envie d'y croire, parce que c'était tout ce que je voulais. Je voyais désormais encore plus clairement le visage de notre père, et ça me donnait encore moins envie de le retrouver. « On a qu'à faire un pacte » commençais-je. C'était, de mon point de vue, une bonne idée, car un pacte n'a pas le droit d'être rompu. « Si ça marche pas, je deviendrais un démon et il n'aura plus envie de me ramener avec lui » continuais-je, dans un petit sourire. J'aurais aimé que tout soit aussi simple, vraiment. Finalement, je n'avais toujours pas pris de déjeuner vu que je boudais quand Luke avait ramené le repas. Je ne pouvais plus refuser le pain au lait et le nutella qu'il me proposait, d'autant que j'en mourrais d'envie. « Je vais même le savourer encore plus que d'habitude » répondis-je, en saisissant ce qu'il me tendait. « Mais je vais t'en préparer un aussi d'accord ? » lui proposais-je. Échange de bons procédés. Je ne comptais pas manger toute seule et comme c'était toujours lui qui me préparait à manger, j'allais inverser les rôles.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mer 13 Mar - 01:44 (2013)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable. Répondre en citant

    ◮ l'amour fraternel est plus durable ; il ressemble à la pierre précieuse qui résiste aux plus durs métaux et dont la valeur s'accroît avec les années.
    ft. sarah and luke.
    Tu connais le proverbe, fait ce que je dis et pas ce que je fais ? La questionnais-je alors, voyant la petite hochait la tête positivement. Bah les adultes, ça se résume à ça, ajoutais-je avec un petit sourire. Je n'avais pas tort, même moi, j'agissais parfois comme cela. En particulier quand ma soeur voulait me copier en faisant tel ou tel chose, alors qu'à la base, ce n'était pas une très bonne idée de faire cette chose. Du coup, je devais lui faire la morale alors que, moi-même, j'avais la même connerie. Plus jeune, je n'aurais jamais pensé agir un jour de cette façon là. Par la suite, j'avais lâché un peu mon avis sur notre père, chose que je ne faisais que très rarement, voir pas du tout. Sarah me demandait si j'en voulais beaucoup à notre père. Beaucoup plus que tu ne peux t'imaginer Sarah, lâchais-je tout simplement. Si je lui en voulais ? Le mot était bien trop faible pour expliquer ce que je ressentais à son égard. Tu sais, j'ai beau être grand, je ne comprends pas pourquoi non plus, déclarais-je en faisant une légère grimace. Clairement, on aurait été bien mieux avec d'autres parents, plus aimants, plus présents, plus attentionnés. Mais au fond, on ne serait peut-être pas aussi proche si cela avait été le cas. Peut-être qu'on n'aurait pas cette vie là, qu'on serait encore à Londres, ou ailleurs si ça se trouve. Et bien qu'il m'arrive de me plaindre par moment, ma vie actuelle, je l'aimais et je ne voulais pas en changer. Suite à mon questionnement, ma petite soeur me disait qu'on devrait faire un pacte. Je l'écoutais donc d'une oreille attentive et je ne pu m'empêcher de lâcher un petit rire en entendant son idée. De génie, entre nous. D'accord, on fait ce pacte alors ! Disais-je en lui tendant la main pour qu'on conclut le pacte en se serrant la main. Chose faites, je ne perdais pas de vue mon objectif de la faire manger ce que je lui avait préparé pour le petit-déjeuner. Après avoir pris un pain au lait rempli de nutella, je le lui donner afin qu'elle le mange. Sa réflexion me faisait légèrement sourire et sa demande encore plus. Tu m'en prépares un avec plein de nutella alors, répondis-je avec un grand sourire. Je la laissais donc descendre pour m'en préparer un. Lorsqu'elle eut fini, je prenais le pain au lait en main et on dégusta notre petit-déjeuner devant les dessins animés. La suite du week-end s'annonçait des plus meilleure.


Scène clôturée.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:17 (2016)    Sujet du message: ◮ l'amour fraternel est plus durable.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> Habitations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky