Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LE FORUM VA BIENTOT FERMER SES PORTES (cf annonces).
never give up - luke&jamie.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> Habitations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Lun 25 Fév - 19:37 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant


never give up.
« D’accord. Je passe alors. » Je raccrochais de ma conversation téléphonique avec mon fiancé, la première que l’on avait eu depuis des semaines. Je l’avais déclenché car je souhaitais le voir. Nous avions débuté cette pause au tout début du mois de février, et personnellement, j’avais assez réfléchi. J’espérais que de son côté, il serait également apte à prendre une décision. Bon. Je le pensais car il avait accepté de me voir. J’étais déjà prête puisque nous étions vendredi en début de soirée, par conséquent, j’avais eu cours. Donc, vêtue d’un jean slim gris délavé et d’un t-shirt Eleven Paris teinté de Barak Obama, je prenais la route en direction du domicile de mon fiancé. Celui-ci m’avait informé pendant notre conversation que sa jeune sœur avait déserté le loft pour le week-end, elle était invitée chez une amie. D’ailleurs, c’est-ce qui faisait que je me rendais chez lui, nous serions tranquilles.
Il m’avait fallu une bonne vingtaine de minutes pour atteindre le loft de Luke. Je montais jusqu’à sa porte d’entrée et sonnais. J’avais les clés, mais je ne les utilisais plus depuis plusieurs mois maintenant. J’attendais donc que le jeune homme vienne m’ouvrir, non sans une certaine appréhension. Je souhaitais plus que tout que cette conversation ait une bonne fin. La porte s’ouvrit d’un coup net, Luke apparut. Salut, lui dis-je simplement, un fin sourire sur les lèvres. Il m’invita à entrer, ce que je fis. Il ferma la porte derrière moi. Tu vas bien ? lui demandais-je lorsqu’il me fit à nouveau face.


Revenir en haut

Publicité


MessagePosté le: Lun 25 Fév - 19:37 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mar 26 Fév - 14:46 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant


    ◮ never give up.
    ft. jamie and luke.
    Aujourd'hui, on était vendredi. Je n'avais eu cours que le matin et, miraculeusement, j'y étais allé. Il fallait savoir que le cours du vendredi matin portait sur le droit de la famille, au point où j'en étais, autant récolter des informations sur ce que je pouvais faire vis-à-vis de ma situation familiale par tous les moyens possibles. Enfin, l'après-midi, j'étais resté chez moi. Je n'avais pas à récupérer Sarah, celle-ci partait chez une amie dès la sortie de l'école. Et de plus, je ne bossais que samedi après-midi. En gros, je me demandais ce que j'allai pouvoir foutre du week-end. Du moins, c'était bien avant de recevoir un appel de Jamie. Je ne m'y étais pas attendu, mais je dois dire que ça me faisait vraiment plaisir, surtout le fait qu'à la fin de cette conversation téléphonique, on avait finalement convenu de se retrouver chez moi. J'espérais vraiment que tout allait bien se passer cette fois.
    Etant vêtu d'un simple short de plage pendant toute l'après-midi, j'avais enfilé un tee-shirt, avant de passer derrière les fourneaux. Certes, j'imaginais qu'on allait principalement se parler, mais il faudrait bien qu'on mange un petit quelque chose aussi. Du poulet au four avec des frites feraient l'affaire. J'allai regarder la cuisson du plat dans le four, lorsqu'on sonnait à la porte. Je refermais le four, sans avoir eu le temps de faire quoi que ce soit et me dirigeais vers la porte assez rapidement. Je l'ouvris et tombait nez à nez avec Jamie. Hey, lâchais-je avec un léger sourire au coin. Je m'écartais ensuite pour la laisser entrer, puis je refermais la porte, avant de me tourner à nouveau vers elle. Ça va et toi ? La questionnais-je à mon tour.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Mar 26 Fév - 17:30 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    never give up.
A présent, je me trouvais à l’intérieur de son loft et inévitablement, mon dernier souvenir ici me revint en mémoire. C’était à la mi-décembre, là où il avait commencé à rompre le silence, pas assez vite à mon goût. Cela ne s’était d’ailleurs pas très bien terminé puisque j’avais pris la porte avant que la conversation prenne correctement fin, et Sarah avait plutôt mal digéré la nouvelle. En tout cas, le fait que je n’ai plus mis les pieds chez mon fiancé depuis montrait un peu plus les conséquences de son mensonge. Bref. Pensons positivement. Je n‘avais pas envie de m‘attarder là-dessus en silence. Je vais bien, dis-je à mon tour, poliment. Rien n’avait changé ici, les meubles étaient à la même place et le loft avait toujours cette atmosphère rassurante que je lui avais toujours trouvé. Mes narines étaient en éveil, je sentais une bonne odeur provenant de la cuisine. Ça sent bon, fis-je doucement. A cette heure ci, un bon petit plat devait cuir dans son four, silencieusement, j’espérais le partager. Un silence s’installait, je me demandais si il fallait lancer le sujet dès maintenant, ou attendre un peu que l’on se sente plus détendus. Après une courte réflexion, j’optais pour la deuxième solution. Tu me montre ce que tu prépare ? demandais-je alors, sans le quitter des yeux. C’était bien beau de vouloir attendre avant de parler, mais il fallait trouver quelque chose à faire en attendant. Nous n’allions pas rester plantés comme deux idiots dans l’entrée, à se regarder dans le blanc des yeux sans rien dire. D’une, je n’en mourrais pas particulièrement d’envie, et de deux, ce n’est pas ce qui nous mettrait à l’aise. J’attendais l’approbation de Luke. Peut être que lui voulait directement entrer dans le vif du sujet, si c’est le cas, alors je me plierais à sa volonté mais nous en étions pas encore là.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mar 26 Fév - 18:44 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    ◮ never give up.
    ft. jamie and luke.
    'Ça sent bon'. J'eus un léger sourire à la remarque de Jamie, on pouvait dire qu'elle avait un bon odorat. Ne déclarant rien à ce qu'elle venait de me dire, un silence s'installait, un silence qui s'avérait être assez gênant. Ma fiancée, a qui ce silence devait gêner aussi, décidait de le rompre en me demandant de lui monter ce que je préparais. Je dois dire que ce n'était pas une mauvaise idée, me faisant ainsi repenser au fait que je devais vérifier la cuisson depuis tout à l'heure. Suit moi, lâchais-je sans la lâcher du regard, avant de finalement la quitter des yeux pour me diriger dans la cuisine. Une fois là-bas, je prenais l'un des gants de cuisine, puis j'allai ouvrir le four, laissant par ce geste l'odeur du poulet remplir la pièce. Clairement, oui, ça sentait super bon. Un plat réussi. Du poulet et des frites. Je prenais ensuite un couteau et une fourchette, puis je coupais un morceau de poulet, le piquant avec la fourchette. Je tournais ensuite le regard vers elle, tout en lui tendant la fourchette. A toi l'honneur, déclarais-je. Il était évident que je voulais partager ce repas avec elle, nous ne l'avions plus fait depuis un bon moment et en lui donnant un morceau à goûter, c'était bien pour le lui faire comprendre. A quoi bon faire goûter un truc à quelqu'un, si ce n'était pas pour l'inviter à manger avec soit ensuite ? Aucun intérêt, hormis faire envier l'autre. Je refermais le four, puis je me relevais et m'appuyais contre la table de cuisine tout en retirant le gant que j'avais auparavant mis. Je posais à nouveau les yeux sur Jamie, ne sachant pas quoi dire ni quoi faire de plus. Je ne savais pas non plus si nous devions aborder le sujet de sa venue maintenant, ou attendre encore un peu. L'hésitation avait pris place à présent.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Mar 26 Fév - 19:56 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    never give up.
Luke accepta. Les choses sérieuses allaient quelque peu attendre. Comme il me le demandait, je le suivis dans la cuisine où l’odeur était davantage présente. J’en prenais plein les narines. Luke était plutôt bon cuisinier, là encore, il le prouvait. Après s’être équipé d’un gant de cuisine afin de ne pas se brûler, il ouvrit le four pour en sortir le fameux plat. Cette fois-ci, l’odeur du poulet devenait omniprésente mais mon attention se prêtait maintenant sur la viande et sur Luke qui entreprenait d’en couper un morceau. Celui-ci venait de me préciser la composition de son plat mais c’était plus pour accompagner son geste que pour m’informer étant donné que j’avais évidemment deviné moi-même ce qu’il avait préparé. Je ne disais donc rien à la suite de ça, me contentant de m’emparer doucement de la fourchette qu’il me tendait. Le poulet était légèrement grillé, comme je l’aimais. Sans plus attendre, je mis le morceau en bouche : un fin sourire s’invitait sur mes lèvres, c’était délicieux. A présent que j’avais compris à travers son geste que j’étais conviée à son diner, j’avais hâte de passer à table. Cet avant goût me donnait l’eau à la bouche. C’est vraiment bon, avouais-je une fois ma bouche de nouveau vide. Luke s’était entre temps appuyé contre le table présente dans la pièce. Je m’avançais vers lui, laissant une infime distance entre nous comme je ne m’en étais plus autorisée depuis bien longtemps, tout ça sans le quitter des yeux. Je le fis juste l’instant de poser la fourchette sur la table avant de les relever à nouveau en sa direction. Tu es toujours aussi doué derrière les fourneaux, le complimentais-je, souriante. J’étais hésitante, fallait-il attendre davantage ? Je passais une main dans mes cheveux détachés, pensive, ramenant en arrière les quelques mèches qui s’emparaient de mon champ de vision. Je ne savais plus quoi dire en fait, comment engager la discussion ? J’eus un sourire nerveux, je ne devais pas avoir l’air très maligne. Des tas de façons de débuter me venaient en tête mais aucune ne me paraissaient à la hauteur, je finis par lâcher la dernière en date. Tu es pardonné. Je n’avais pas besoin de préciser. Je passais l’éponge sur tout : ses cachotteries, son humeur de chien qui les avait accompagné, le fait qu’il m’ait blessé, qu‘il ait mis à rude épreuve la confiance que j’ai en lui... Je pardonnais, mais je n’oubliais pas pour diverses raisons.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mar 26 Fév - 21:35 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    ◮ never give up.
    ft. jamie and luke.
    On était à présent dans la cuisine et je venais de donner un morceau du poulet à Jamie. Celle-ci prenait la fourchette que je lui tendais, tandis que je refermais la porte du four. Je m'appuyais ensuite contre la table, tout en prenant la peine de retirer le gant qui se trouvait sur ma main. J'observais ma fiancée qui venait de goûter au morceau de poulet et, apparemment, il était réellement réussi. Un sourire, bien vite suivi par un aveu selon lequel le poulet était vraiment bon. J'eus un léger sourire, mais je ne répondis rien. Je la regardais surtout s'avancer vers moi, réduisant la distance se trouvant entre nous, sans quitter son regard du mien. Ce rapprochement physique était plutôt étonnant, il faut dire que dernièrement, on n'avait rarement été aussi proche. Cependant, il était tellement appréciable. Après avoir posée la fourchette sur la table, Jamie me complimentait à propos de ma cuisine. J'aurais peut-être du faire cuisinier en fait, déclarais-je avec un léger sourire. Il était clair que j'aimais cuisiner, mais c'était plus un passe-temps qu'autre chose. Je voyais la blondinette devenir complètement nerveuse. Je la connaissais, ça se voyait à ses gestes. Elle voulait sans aucun doute me dire quelque chose. Je la laissais donc retrouver un peu plus son calme et je dois dire que ce qu'elle me disait par la suite me laisser sans voix. Elle me pardonnait. Tu .. Tu me pardonnes ? La questionnais-je alors, sans pour autant cacher un petit sourire qui apparaissait au coin de mes lèvres. Ça me faisait plaisir qu'elle me pardonne, vraiment. J'avais tellement espéré que cela arrive, que maintenant, ça me semblait tellement irréaliste. Merci Jamie, finissais-je par ajouter. Qu'est-ce que je pouvais lui dire d'autre à part 'merci' ? Rien. Je me devais de la remercier pour son pardon, elle avait de quoi ne pas me pardonner au fond.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Mer 27 Fév - 00:28 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    never give up.
Il n’est pas trop tard, dis-je avec humour au jeune homme lorsque celui-ci me dit qu’il aurait peut être dû faire cuisinier. Evidemment que non, il était fait pour le Droit, c’était dans sa nature de protéger les gens, de vouloir que les choses soient justes, de défendre les innocents... Il était comme ça. Aussitôt ma remarque lancée, je regagnais un sérieux indémontable pour m’approcher de lui, réfléchissant déjà à comment j’allais engager la discussion. Et finalement, j’avais arrêté de me torturer pour lui dire la chose qui me venait à l’esprit sur l’instant ; je lui pardonnais. Aussi inimaginable que cela pouvait paraître. D’ailleurs, j’avais eu du mal avant d’en arriver là. Je lui en avais d’abord voulu, énormément. J’avais passé des nuits et des nuits à me torturer la tête, à me la tourner dans tous les sens pour essayer de moins lui en vouloir, de me dire que ce n’était rien pour finalement, arrêter de me voiler la face. Après ça, mes nuits, je les avais passé à chercher des solutions et finalement, penser, réfléchir, avait suffit. Luke, sûrement sous le choc de cette annonce, répétait mes propos sous forme de question ce qui me fit sourire. Puis, il me remerciait, réaction qui me surprenait. En fait, je m’attendais pas à ce qu’il me dise « merci ». Je décidais de répondre avec humour. Une main sur ma hanche pour faire genre, « je suis trop fraîche », je dis : Bah écoute, de rien, tout le plaisir est pour moi. Subitement, je riais. Un rire sincère qui ne m’avait plus prit en sa présence depuis bien longtemps, trop longtemps. Sans crier garde, je venais poser une main sur sa nuque pour me hisser jusqu’à ses lèvres où je décollais les miennes tendrement. Cependant, une intensité non contrôlée prit rapidement place. Je n’en pouvais plus. Nous nous étions plus embrassé depuis un bail, depuis ce jour où je lui avais imposé cette pause et encore, c’était loin d’être un baiser que j’avais apprécié. Celui-ci était différent, il marquait nos retrouvailles, notre réconciliation. A travers ce baiser, je lui montrais à tel point il avait pu me manquer parce que tout simplement, je n’avais plus les mots pour le lui dire.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mer 27 Fév - 02:00 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    ◮ never give up.
    ft. jamie and luke.
    J'eus un léger sourire à sa réponse. Le droit me manquerait trop je crois, déclarais-je alors. J'aimais encore plus le droit que la cuisine, elle le savait mieux que quiconque. J'avais toujours été passionné par cette matière et, c'était, sans aucun doute possible, le fait de pouvoir aider les autres qui m'avait fait aimer le droit. Ensuite Jamie, qui s'était auparavant rapprochée de moi, dans un élan, me déclarait qu'elle me pardonnait. Une chose qui me surprenait. Je pensais qu'elle m'en voudrait encore longtemps et, bien que cela me faisait du mal qu'elle ne puisse me pardonner, je n'aurais pu que comprendre. Cette pause, qu'elle avait souhaité quelques temps avant, lui avait été vraiment bénéfique en fait. Pour ma part, j'avais passé tout ce temps à ruminer, à me demander ce que j'allai bien pouvoir faire pour me faire pardonner, parce que oui, j'aurais tout fait pour qu'elle me pardonne. Sous le coup de la surprise, je répétais ce qu'elle venait de me dire, formulant la chose sous un questionnement, la remerciant à la fin pour son pardon. Je voyais la surprise s'emparait d'elle à présent, elle ne devait sûrement pas s'attendre à ce que je lui dise cela. Posant une main sur sa hanche, la demoiselle répondait à mon remerciement, avant de rire et, moi, je ne pu m'empêcher de lâcher un léger rire en entendant le sien. Ça m'avait manqué, lâchais-je alors juste après. Son rire, son humour, sa bonne humeur .. Tout pour faire court. Sans que je m'y attende, ma fiancée plaçait une main sur ma nuque afin de venir coller ses lèvres aux miennes. Un baiser qui, au départ, aurait pu sembler tendre et calme mais qui, au final, devenait bien plus intense, fougueux. Je ne me faisais pas prier pour y répondre, ne cachant pas une seule seconde le plaisir que j'avais à partager ce baiser avec elle. Tandis que ma main de libre se plaçait sur sa joue, caressant celle-ci avec mon pouce, mon autre main se faufilait un chemin dans son dos, sous son tee-shirt. Je plaçais ainsi la paume de ma main chauffée quelques minutes avant par le four sur sa peau, reprenant un plaisir certain à ressentir sa peau contre la mienne.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Mer 27 Fév - 12:40 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    never give up.
Je sais, soufflais-je simplement, sans rien ajouter de plus. Il avait bien choisi sa voie, ce n’était pas maintenant qu’il fallait rebrousser chemin même si il n’en a jamais été question puisque depuis le début, cette discussion était basée sur l’humour. Chose que je ne perdis pas par la suite puisque ne sachant pas comment réagir sérieusement au fait qu’il me remercie de lui accorder mon pardon, j’avais répondu par une réplique à prendre au second degré. Tandis que j’étais toujours amusée par ma propre réaction, je redevins plus calme à l’aveux de mon fiancé. Je lui décrochais un léger sourire. Il n’était pas le seul à qui ces moments de complicité avaient manqué, il était évident que je préférais cent fois ça aux disputes à répétitions et aux situations tendues que l’on avait accumulé ces derniers temps. Cependant, je ne dis rien. Mon attention était portée sur toute autre chose ; ses lèvres. Je n’allais pas mentir, elles me faisaient envie depuis qu’il avait ouvert la porte. En effet, depuis que je savais que je lui pardonnais, je n’avais qu’un souhait : retrouver tout ce qui faisait de nous un couple à part, et évidemment, les baisers étaient entièrement compris dans le lot. Alors, sans attendre une minute de plus, j’avais exaucé mon envie. Nos lèvres rencontrées, rapidement le baiser prenait plus d’ampleur. Je sentais les mains de mon fiancé renouer avec mon corps, je le laissais faire naturellement, savourant la chaleur qui s’en dégageait. Je fis un dernier petit pas, me retrouvant coincée entre ses deux jambes. Ainsi positionnée, j’atteignais à peu près sa hauteur étant donné qu’il perdait quelques centimètres à s’être appuyé contre la table. Je ne me faisais pas non plus prier pour laisser ma main de libre se glissait sous son t-shirt, au niveau de sa hanche. Non pas que l’envie de poursuivre ce baiser manquait, mais je fus contrainte d’y mettre fin, me retrouvant à bout de souffle. Moi, c’est ça qui m’avait manqué, lui dis-je dans un murmure, accompagné d’un sourire malicieux. Je vins coller doucement mon front contre le sien, ainsi nos yeux se rencontraient inévitablement. Plus jamais ça, fis-je alors simplement. D’un naturel rancunier, je ne savais pas où j’avais trouvé la force de le pardonner. Par contre, ce dont je n’avais aucun doute c’est que je ne pourrais lui accorder mon pardon une deuxième fois. D’ailleurs, je n’avais pas envie de devoir le faire puisque cela signifierait qu’il ait encore fait un mauvais choix, chose que je ne supporterais pas. En attendant, avant de définitivement tourner la page, je voulais qu’il me réponde.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Mer 27 Fév - 14:06 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    ◮ never give up.
    ft. jamie and luke.
    La réflexion de Jamie lui faisait lâcher un rire, me faisant à moi aussi lâcher un petit rire. Je déclarais ensuite que cela m'avait manqué, l'entendre rire et, encore plus, le fait d'être aussi proche d'elle. Physiquement, mais pas seulement. C'était bien plus que ça. Ma fiancée se contentait de me sourire légèrement, voulant sûrement se concentrer sur quelque chose d'autre qui allait se produire quelques secondes après : notre baiser. Après qu'elle eut poser ses lèvres sur les miennes, je ne pu m'empêcher d'y répondre. En temps normal, j'aurais pris un plaisir fou à répondre à son baiser, c'était totalement normal. Mais là, après tout ce qu'on avait subi, ce plaisir était bien plus amplifié. J'avais tellement eu l'envie de retrouver ses lèvres, de retrouver le contact avec sa peau, que je laissais totalement cette envie parlait, ne me retenant pas une seule seconde et dévorant ses lèvres avec les miennes. Je ne me gênais pas pour reprendre mes habitudes, parcourant son corps avec mes mains, le redécouvrant ainsi. Ma fiancée, elle, s'avançait un peu plus, me coinçant totalement contre la table, tout en plaçant sa main encore libre sous mon tee-shirt. Un léger sourire venait s'afficher sur mes lèvres quelques minutes après qu'elle eut rompu le baiser et déclarait que tout cela lui avait manqué. Je frottais doucement le bout de mon nez contre le sien. Ça m'avait manqué aussi, lâchais-je à mon tour, sans enlever le sourire qui était sur mes lèvres depuis un petit moment. Ce que me disait Jamie ensuite me fit repenser à ce qu'on avait pu vivre ces derniers temps, à ce que j'avais pu la faire subir involontairement. Je retirais ma main de sous son tee-shirt et la posa sur son autre joue. Plus jamais, je te le promet, disais-je sans lâcher son regard du mien. J'avais failli la perdre à cause de mes conneries, c'était bien la dernière chose que je voulais. Je n'allais plus refaire la même chose, elle pouvait en être sûre. Je caressais à nouveau sa joue avec l'un de mes pouces, replaçant une mèche de ses cheveux derrière son oreille avec mon autre main. Tu me manquais, finissais-je par déclarer, un sourire s'affichant automatiquement sur mes lèvres.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Jeu 28 Fév - 17:31 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    never give up.
« Plus jamais, je te le promet. » Je n’en demandais pas autant. Cependant, le fait qu’il m’en fasse la promesse ne faisait que me rassurer davantage, autrement c’était dit bénéfique. Je savais qu’il m’avait menti une fois, et par conséquent, j’étais en mesure de me demander si il serait capable de le faire à nouveau ou bien, si en me faisant cette promesse, il n’était pas déjà en train de me mentir mais je savais également qu’il n’était pas de ce genre là. Lui, il tenait ses promesses. Celles qu’il m’avait faite, il les avait toujours appliqué, encore aujourd’hui. Ce mensonge dans lequel il s’était empêtré et qui en avait entraîné d’autres, n’était qu’une incartade. En outre, je savais qu’il se doutait qu’un autre truc de ce genre, et c’était vraiment fini. Il ne fallait pas me demander comment je le savais, c’était comme ça. Je le sentais, sûrement parce que mon fiancé me connaissait, il savait comment je marchais. C’était déjà particulièrement difficile de regagner ma confiance une fois, alors deux fois ? Mission impossible. « Tu me manquais. » Une de ses mains avaient entreprit de replacer une mèche de mes cheveux blonds tandis que l’autre caressait une nouvelle fois la peau douce de ma joue. Et un sourire prenait place sur ses lèvres. Il me faisait toujours autant craquer. Je ne pus faire autrement que de sourire à mon tour. Et finalement, je glissais mes deux mains dans son dos, puis mes avant bras, venant me coller à lui, plaçant délicatement mon menton sur son épaule. Très clairement, j’étais cruellement en manque de tendresse, cela faisait des semaines et des semaines que nous n’avions pas été aussi proches l’un de l’autre -dans tous les sens du terme, d’ailleurs. Je ne disais plus rien, lui non plus. Je me contentais de profiter de cette étreinte, de la chaleur de son corps contre le mien. A l’instant même, je crois bien que rien n’aurait pu venir entacher mon bonheur. On le mange, ce poulet ? Finissais-je tout de même par dire.

[…]

Nous nous trouvions à présent dans le salon où nous avions pris la décision de manger, préférant le canapé à la table de la cuisine. D’ailleurs, nous avions profité de l’ambiance plus confortable de la pièce pour nous mettre à l’aise. J’avais ôté mes chaussures pour passer mes jambes sur celles de Luke, le dos appuyé contre l’un des accoudoirs du canapé. Quant à lui, mon fiancé s’était simplement installé dans le sens normal, le dos contre le dossier. Installés comme tel, nous étions particulièrement proches et j’appréciais le fait de retrouver une certaine proximité entre nous. Je tenais mon assiette regorgeant de blanc de poulet, et de frites dans ma main droite tandis que la gauche était chargée de tenir la précieuse fourchette. D’ailleurs, je piquais un bout de viande, le trempant dans ma mayonnaise avant de le mettre en bouche. Celui-ci était encore chaud, et tant mieux. Bien qu’il m’arrivait de le manger froid, je préférais largement lorsqu’il sortait du four. Je zieutais ensuite sur l’assiette également bien garnie de mon fiancé et trouvais l’idée intéressante de lui voler un petit quelque chose. Ainsi, dans un geste habile, je lui dérobais une frite avant de la manger aussitôt. Je riais d’ailleurs de ma propre bêtise. Très bonne ta frite. J’ignorais comment il allait réagir ; enfiler le masque de l’homme indigné ou prendre cela tout aussi à la rigolade que moi, ou bien pire, me piquer aussi quelque chose. Pas grave, si il optait pour la dernière solution, je ne me gênerais pas pour recommencer ma manœuvre.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Jeu 28 Fév - 21:35 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    ◮ never give up.
    ft. jamie and luke.
    'On le mange, ce poulet ?' C'est ainsi qu'avec Jamie, on se retrouvait à présent dans le canapé du salon pour manger ce fameux poulet, accompagné de bonnes frites. En effet, le canapé était beaucoup plus confortable que les chaises de la table à manger et puis, ce n'était pas comme si ça n'était jamais arrivé qu'on mange dans le canapé. De plus, les coussins font beaucoup moins mal aux fesses. Ma fiancée était en position mi-allongée, mi-assisse, son dos appuyé contre l'un des accoudoirs du fauteuil et ses jambes posaient sur mes cuisses. Pour ma part, j'étais juste assis, comme on s'asseyait normalement dans un fauteuil, préférant cette position pour manger. C'est ce que nous faisions d'ailleurs. J'avais dans mon assiette une cuisse et une hanche de poulet, deux de mes morceaux préférés, en plus des frites. Il faut dire ce qu'il en était, je me régalais à l'heure actuelle. La télé était allumée, créant un bruit de fond, mais j'étais concentré sur mes frites, les trempant avec gourmandise dans la mayonnaise et le ketchup. Je venais d'ailleurs d'en mettre une dans ma bouche, quand je vis la blondinette me piquait une frite dans mon assiette. Je fixais sa main du regard, me contentant de suivre ses mouvements, sans bouger autre chose que mes yeux et ma tête. Autrement dit, je la regardais faire le chemin de mon assiette à sa bouche, l'entendant rire quelques secondes après, avant de me déclarer que ma frite était bonne. Je la regardais, l'air hébété tout en faisant de gros yeux. Elle venait de me piquer à manger, elle cherchait la guerre la demoiselle. Dans un premier temps, j'avais eu l'idée de lui en piquer une dans son assiette, mais au final, c'était une réaction qu'elle attendait sans aucun doute. Et puis, mes yeux se posaient sur ses pieds, ces derniers étant posés sur mes cuisses. J'eus instantanément un sourire malicieux et je me penchais légèrement pour déposer mon assiette sur la table. Une fois chose faites, je me repositionnais comme avant, tournant la tête vers Jamie. Tu sais que tes pieds sont posés sur mes cuisses et, donc, à mon entière disposition ? La questionnais-je, faisant bien évidemment allusion au fait qu'elle soit chatouilleuse. Un nouveau sourire malicieux s'affichait sur mes lèvres, tandis que mes mains prenaient prise sur ses jambes, l'empêchant ainsi de les dégager. Profitant du fait qu'elle soit déstabilisée par cette réaction totalement improvisé sur le coup, je piquais une frite dans son assiette et la fourra dans ma bouche sans attendre, lui décrochant un énorme sourire. Et puis, je déplaçais l'une de mes mains vers ses pieds. J'espère que tu n'as plus rien dans ta bouche, déclarais-je alors avec toujours ce même sourire malicieux sur les lèvres. Bah oui, il ne faudrait pas qu'elle s'étouffe non plus, ça serait plus que dommage. Je laissais enfin mes doigts se plaçaient sous la plante de l'un de ses pieds, lui prodiguant de petites chatouilles à ce niveau-là.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Ven 1 Mar - 14:40 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    never give up.
Déjà bien avant de faire ma bêtise, je savais pertinemment que celle-ci ne resterait pas impunie. L’air estomaqué s’installant sur le visage de Luke ne faisait que me conforter dans cette idée. Cependant, l’idée de subir des représailles ne m’avait pas le moins du monde dissuadé, j’étais prête à toutes sortes de conséquences. D’ailleurs, le jeune homme devait déjà en avoir une en tête, je le compris à son sourire, bourré de malice. Je le regardais poser son assiette, doucement mais sûrement. « Tu sais que tes pieds sont posés sur mes cuisses et, donc, à mon entière disposition ? » A cette phrase, je me raidis. J’étais chatouilleuse, je l’avais toujours été et il en avait toujours joué. Cependant, mes pieds, c’était bien mon point sensible. En public, lorsque je portais des chaussures, il ne pouvait pas s’y attaquer mais là, j’étais pieds nus. D’ailleurs, je me maudissais pour avoir enlevé mes Vans que je portais seulement quelques minutes auparavant. Très vite, il bloquait mes jambes, empêchant toutes tentatives qui m’auraient aidé à me sortir de ce pétrin dans lequel je m’étais mise, seule. Luke, déconnes pas. J’ai de la bouffe dans les mains. Au point où j’en étais, je jetais les derniers arguments qui me restaient. La nourriture, espérons que cela fonctionne. Cependant, j’eus une toute autre réaction. En effet, mon petit ami portait bel et bien son attention sur mon assiette mais se fut uniquement pour me piquer une frite. J’étais bien maligne tiens, tout se retournait contre moi. « J'espère que tu n'as plus rien dans ta bouche. » Raf, il m’énervait. Il avait tous les pouvoirs là, prêt à user des fameuses chatouilles dès qu’il le jugerait nécessaire. Il avait même déjà placé une main sur mes pieds. D’ailleurs, il souriait toujours aussi malicieusement, éh mais c’est moi qui souriait comme ça d’habitude ! Enlève moi ce sourire, tu veux, dis-je pas convaincante du tout. Pourquoi le ferait-il ? Il jouissait d’être en position de force. Sans que je n’eus le temps d’ajouter quoique se soit de plus, ou de tenter autre chose, il commençait les chatouilles. Aussitôt, je commençais à me tordre de rire. J’étais vraiment trop sensible à ce niveau-là. D’ailleurs, je sentais que mon assiette n’allait pas y survivre bien longtemps. Il fallait que je réplique. Je pris deux/trois frites et vint les lui écraser sur la figure juste histoire de dévier son attention quelques instants. Quitte à ce que je ne puisse pas les manger, autant qu’elles me servent à quelque chose plutôt que de finir lamentablement leur course, sur le sol. Ma méthode avait marché, il tournait la tête vers moi, éberlué. Ni une ni deux, dans un élan, je me redressais, posait mon assiette à côté de la sienne et me laissait tomber sur lui. Nous étions à présent affalés contre le canapé, le haut de mon corps contre son dos tandis que mes pieds se trouvaient à quelques centimètres de son visage. Heureusement qu’ils ne puaient pas. Autrement, je formais un U alors que mon fiancé avait toujours les pieds au sol mais le haut du corps entièrement affalé sur le canapé. Nous étions bien beaux. Seulement, ce qui comptait c’est que j’avais réussi à me libérer de son emprise. Je quittais sans plus attendre le sofa, faisant quelques pas afin de maintenir une distance de sécurité. Je regardais mon fiancé se relever à son tour, il avait l’intérieur d’une frite collé contre la tempe. Ça pouvait particulièrement déraper. Tu l’as cherché, dis-je alors, faisant un pas de plus en arrière. Qu’allait-il faire ? Je ne cherchais même plus à savoir, toutes possibilités étaient à prendre en compte.


Revenir en haut

Invité
Luke Samuel


MessagePosté le: Sam 2 Mar - 01:44 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    ◮ never give up.
    ft. jamie and luke.
    Alors que je mangeais mes frites tranquillement, Jamie avait eu la brillante idée -ou pas- de m'en piquer une. C'était le genre de choses qu'il ne faut jamais me faire. Me piquer à bouffer, c'est signé son arrêt de mort. Enfin, elle était chanceuse, je tenais bien trop à elle pour la tuer. J'optais donc pour une vengeance plus ou moins calme et douce .. lui chatouiller les pieds. De base, la blondinette était chatouilleuse et j'en abusais plus que de raison dès que je le pouvais. Mais les pieds, c'était bel et bien son point faible et, pour une fois qu'ils étaient totalement à ma disposition, j'allai bien en profiter. Après avoir posé mon assiette, je bloquais ses jambes avec mes mains, la laissant complètement dans une mauvaise posture. 'Luke, déconnes pas. J'ai de la bouffe dans les mains.' Ah oui .. c'est vrai. Et j'en profitais pour piquer une frite dans son assiette, tel un sourd et abruti de première qui n'avait pas compris pourquoi elle me disait ça. Il faut dire que l'argument qu'elle venait d'avancer été un peu une provocation. Limite, elle me disait 'pique moi une frite Luke' que ça reviendrait au même. Selon moi quoi. Puis, je lui disais espérer qu'elle n'avait plus rien dans la bouche et, sans attendre une moindre réponse de sa part, qui je suis sûr, aurait été un argument à nouveau bidon, je déplaçais mes mains vers ses pieds. Sa réflexion concernant mon sourire eut pour effet de me faire légèrement rire. Non, déclarais-je le plus simplement possible. Bien qu'elle venait de me dire d'enlever ce sourire malicieux de mes lèvres, elle savait pertinemment que je ne le ferais pas, bien trop fier de ma trouvaille pour ma vengeance. Je finissais par prodiguer de légère chatouille sous l'un de ses pieds. Fort était de constater que je n'avais pas besoin de faire grand chose à ses pieds pour la faire rire aux éclats. La pauvre, elle se tortillait dans tous les sens, me faisant rire à mon tour. Je continuais, sans avoir vu qu'elle venait de prendre quelques frites dans sa main. Je constatais la chose qu'une fois ces frites sur mon visage, car oui, elle venait d'écraser des frites sur mon visage. Celle là, je vous jure. Profitant de ma stupeur, elle se levait pour poser son assiette, avant de se laisser tomber sur moi, me prenant une fois de plus par surprise. Si une personne entrait dans cette pièce à l'instant même, elle serait complètement morte de rire en voyant les positions dans lesquelles nous nous trouvions. Il fallait dire ce qu'il en était, on était positionné bizarrement. L'une en U, l'autre affalé sur le canapé et qui pouvait se ramasser par terre au moindre mouvement brusque et, donc, à tout moment. Finalement, ma fiancée se relevait, s'éloignant de moi à reculons. Une chose qui me faisait légèrement rire. Je me levais aussi, avant de constater une présence étrange près de ma tempe. Passant ma main, je découvrais qu'une frite avait élue domicile sur ma tempe quelques secondes auparavant. Alors toi, tu ne sais pas ce qui t'attends, lâchais-je en regardant à nouveau Jamie, celle-ci faisant à nouveau un pas en arrière. Je m'avançais vers elle, d'abord lentement et puis, d'un coup, j'allai beaucoup plus rapidement, courant légèrement. Je n'eus pas vraiment de mal à la rattraper, j'étais largement plus rapide qu'elle aussi. Je la soulevais, tel un sac à patate, la portant sur mon épaule jusqu'au canapé. J'en profitais pour lui asséner une petite claque sur les fesses, avant de la déposer sur le canapé en position allongée. Sans attendre, je m'affalai sur elle, tout en plaçant ses cuisses autour de ma taille pour éviter toute agression non désiré au niveau de mon bas ventre, bloquant aussi ses bras avec l'un des miens, sans pour autant appuyer la totalité de mon corps et de mon poids sur elle. Juste assez pour qu'elle ne puisse plus bouger en gros. Et je piochais une frite dans son assiette, la faisant passer devant sa bouche, avant de la mettre dans la mienne, un sourire de vainqueur sur les lèvres. Bébé, elles sont drôlement délicieuses tes frites, déclarais-je avec un ton plus que provocateur. A l'instant même, nous retrouvions notre complicité d'avant et notre façon particulière de nous amuser l'un de l'autre. J'aimais cela.


Revenir en haut

Invité
Jamie Stewart


MessagePosté le: Sam 2 Mar - 19:46 (2013)    Sujet du message: never give up - luke&jamie. Répondre en citant

    never give up.
« Alors toi, tu ne sais pas ce qui t'attends. » En effet, j’avais rapidement arrêté de vouloir anticiper les réactions de mon fiancé, celui-ci étant bien trop imprévisible dans ce genre de circonstances. Lorsque nous jouons de la sorte, il me surprenait toujours avec une idée de vengeance sortie de nulle, totalement inédite. Cette fois-ci n’allait pas échapper à la règle, j’en étais consciente mais c’était bien plus fort que moi, j’adorais le taquiner, l’embêter, lui taper sur les nerfs même parce qu’au fond, à certains moments, nous n’étions que deux gosses crevant d’envie de s’amuser. Et là, à l’heure actuelle, je voulais m’amuser. Nous avions passé des mois de galère, je voulais vite tourner la page et retrouver toutes les facettes de notre relation que j’affectionnais tant. Luke finit par s’avancer en ma direction. Je pensais bien à prendre la fuite, mais où allait ? Je me trouvais proche de la cuisine mais je m’y retrouverais coincée. Finalement, je n’eus pas à réfléchir plus longtemps, mon petit ami ne m’en laissait pas l’occasion. Rapidement, il avait accéléré la cadence, se retrouvant bien vite à ma hauteur. D’ailleurs, il ne prit pas le risque que je m’enfuisse, m’attrapant sans attendre. Je me retrouvais en deux temps, trois mouvements portée très glorieusement tel un sac à patates. Mince ! Nous aurions été à l’air libre, j’aurais pu rivaliser sur plusieurs mètres. Cependant, là il m’avait eu et vite, trop vite à mon goût. Hé ! m’exclamais-je soudainement, suite à la légère claque sur mon postérieur. Je me manquais pas de la lui rendre, sans difficulté étant donné mes bras ballants dans son dos. D’ailleurs, il n’aurait pas fallu attendre une seconde de plus pour lui rendre son dû, je me retrouvais dans l’instant qui suivi propulsée en position allongée sur le canapé, mon fiancé sur moi. Mes jambes et mes bras se retrouvèrent bien vite bloqués, j’étais totalement prisonnière, sa prisonnière. Je détestais ça, j’aimais avoir le contrôle. Nous étions deux forts caractères même si je devais avouer que je devais tout de même être plus difficile à vivre que lui, alors lui comme moi aimions avoir le dessus, l’avantage. Or, pour le moment, c’était lui qui se retrouvait en position de force. D’ailleurs, il en tirait une nouvelle fois profit. Je le regardais impuissante piquer une seconde frite dans mon assiette, cependant cette fois-ci, il ne se contentait pas de la manger. Non, il décidait de me narguer à l’aide de celle-ci. Je fermais les yeux un instant après qu’il s’est exclamé que mes frites étaient « délicieuses », un sourire non contrôlé sur le visage. Il allait finir par me tuer. Puis, je les rouvrais découvrant son sourire de vainqueur. Je vais te tuer, soufflais-je alors. Finalement, c’est peut être dans cet ordre là que ça allait le faire. Blague à part, je devais tenter quelque chose. Si il croyait s’en sortir ainsi, il se trompait. J’étais loin d’être sans ressource, moi aussi. Il suffisait simplement que je me penche sur la question. J’étais privée de mes membres principaux, premier handicap. Je n’avais rien à ma disposition, deuxième handicap. En gros, mes moyens étaient restreints. Il n’y avait que moi. Et l’idée fusa dans mon esprit. Sans prier garde, j’allais collé mes lèvres aux siennes, sans ménagement. D’abord fougueusement, je ne tardais pas à mêler la langue à mon baiser qui s’avérait alors beaucoup plus passionné. Il voulait jouer ? On allait jouer.


Revenir en haut

Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:59 (2016)    Sujet du message: never give up - luke&jamie.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ϟ REDECOUVREZ L.A. Index du Forum ->
LA BASE DU FORUM.
-> les archives -> saison huit -> Habitations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky